l'école d'aujourd'hui vous aimeriez la voir comment demain

mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
Donc vous êtes incapables de dire

les stages que vous faites faire : donc c'est faux : vous n'en faites pas ? Mytho? lol

la théorie c'est seulement en cours les filles : faut savoir ecrire des exemples : alors exercice : je suis prof mais je ne sais pas donner un exemple : eu faut que je réfléchisse !

;)

tu sais quoi noladelle... enf ait je vais te laisser discuter tout seule vu qu'apparemment tu as tout compris à tout... pas la peine de venir sur un forum, hein... ;)

Je trouve le thème intéressant, mais vraiment tu ne me donnes pas envie de discuter... docn avant de dire des choses désagréables, je vais plus simplement éviter la casse, et ce sujet...

Dommage j'aimais bien le sujet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
;););)
Modifié par Noladelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aurelien_serieux Membre 78 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Ce qui est dit n'est pas faux : on est a la traine dans le systeme educatif français, au regard de ce qui se fait par exemple dans les pays scandinaves. Un education moins rigide avec plus de sport (un esprit sain dans un corps sain), plus d'activité "libre", plus de concret (pourquoi imposer de la philo à des scientifiques sachant que les trois quarts s'en contrefichent) et qui informe plus sur le monde de l'entreprise.Je suis bac+5, diplomé d'un soit disant bonne ecole, soit disant l'élite et je me suis retrouvé paumé dans le monde du travail ou il faut constament savoir déjouer des pieges et travailler son relationnel tous les jours.

Comme disent certains , a l'ecole on apprend à apprendre, mais mais c'est faux, il faudrait en gros se trouver sees propres methodes d'apprentissage pour "apprendre a apprendre", et ca en laisse beaucoup sur le carreau, qui n'ont pas le cadre familial, l'envie etc ...

Et puis pourquoi savoir que napoleon a été courroné en 1802 quand on fait de l'informatique par exemple, ou meme dans la vie courante : les diners mondains ou on etale sa culture n'existent plus ! :-)

Il subsiste aussi un probleme fondamental : en dehors des formations "professionnelles" type CAP, BEP, la plupart des etudes dupérieures ne forment pas à un métier : les etudiants en philo ne peuvent qu'esperer être profs en France, alors qu'en Angleterre ils peuvent prétendre à beaucoup de postes.

Quand aura ton un ministre qui aura le courage et les moyens de faire une grande réforme ? Quand pourra t on faire entendre raison aux professeurs deja en place que pour le bien de la nation il faudrait tout boulverser au risque de contrarier leur immobilisme légendaire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
Donc j 'avais raison
on se rassure comme on peut :D
Grave de chez grave ! tu leur demandes" mais vous faites des sorties stage? ben oui? ben ils te répondent en t'insultant !

ce n'est aps exactement ce que tu as dit, relis toi n'hésite pas...

et je ne t'ai en aucun cas insulté, j'ai simlement dit que je trouve extrêmement désagréable de parler avec quelqu'un qui pense avoir la vérité suprême... et c'est l'impression que j'ai en te lisant... on te répond et toi tu pars sur totalement autre chose, tu continues dans ton truc sans faire attention aux réponses... :D

Chapeau les profs !

je plains les éleves : ils sont super écoutés a ce que je vois !

Une question et le prof lui répond en se défilant.

encore une belle généralité qui ne m'étonen pas, tu es pro dans le domaine il me semble... même si c'était mon cas, pourquoi est-ce que tous les profs seraient comme moi :D il faut parfois réfléchir un peu plus loin que le bout de son nez... regarde autour de toi au lieu de n'écouter que toi...

Et en quoi mon attitude envers toi reflète mon attitude envers les élèves ? ;) non mais vraiment c'est énorme de discuter avec toi ! Tu te considère comme un élève ? j'ai plutôt l'impression que ce que tu aimes c'est donner des leçons ;)

Amis lectrices et lecteurs : marrez vous bien
'tinquiète ça va bien se passer ;) moi je me marre en tous cas
Ce qui est dit n'est pas faux : on est a la traine dans le systeme educatif français, au regard de ce qui se fait par exemple dans les pays scandinaves. Un education moins rigide avec plus de sport (un esprit sain dans un corps sain),

oui... en europe plusieurs pays utilisent le système cours le matin, ou jsuqu'à 14h et activités sportives ou artistiques l'après-midi... je trouve ça très intéressant...

C'est vrai qu'en france on est pas très en avance... mais pour faire bouger la grosse machine bonjour ! d'autant que l'éduc nat veut encore réduire le budget ? ce sont els élèves qui en patissent ! c'est vraiment dommage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Arf, sujet intéressant, mais là il est 18h45, je dois aller prendre mon train quotidien (je ne vais pas avoir le temps de faire une réponse ultra longue où je vais m'ecouter parler - enfin où je vais me "lire-écrire" -ça veut rien dire).

En gros, je pense que je dirais :

- que je suis pas d'accord avec vous ;) (juste pour la forme)

- que oui, il faut une réforme de l'école, mais que contrairement à Nini je la vois plutôt s'ouvrir et évoluer plutôt que retourner vers les blouses and co

- que les matières générales, mêmes théroriques, c'est indispensable parce que :

=> la mission de l'école n'est pas que d'apprendre un métier, mais aussi transmettre une culture, donner le goût d'apprendre, et donner les armes pour réfléchir et avoir un esprit critique

- mais que l'école sert quand même à former à un métier, donc oui il faut l'ouvrir plus à la professionnalisation, mais l'un n'est pas incompatible avec l'autre. Par contre, je ne veux pas d'une école stage alternance comme tu la décrit un peu Noladelle (j'exagères, hein j'ai pas le temsp de faire subtil)

- qu'on l'oublie, mais que l'école est le premier outil d'intégration des citoyens (pour moi l'intégration, ce n'est pas rendre des imigrés français, mais rendre des français citoyens, et ça ça n'existe plus beaucoup)

- que les profs (vision très subjectives et résultant de mon expérience personnelle) ont souvent peu de formation pédagogique (tout dépend des matières), et ne savent pas amener l'autorité (ça va mal être interprété ce terme, pour moi l'autorité ce n'est pas du tout ce que l'on a l'habitude de considérer comme l'autorité), ou même donne le goût d'apprendre. J'ai l'impression qu'ils ne sont pas formés pour ça, mais c'es tune impression et j'avoues que Mollebille et les autres membres du corps enseignants vont sans doute pouvoir répondre à celà

- que la philosophie, pour des TS, ben c'est primordiale, surtout parce qu'ils se destinent à du scientifique, à du tertiaire, et que ces sciences nécessitent de l'ethique, etc ...

- que je commence à fatigué et que je vais devoir courir pour avoir mon train ...

(hop 3min20 le message, top chrono, je suis le jack bauer des réponses longues)

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Peldwin,

puisque nous ne souhaitons pas la même école

Je propose : La diversité des écoles : pourquoi une seule école? mais là encore, il faudrait connaître l'existant : les écoles expérimentales ...

Modifié par Noladelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)
Peldwin,

Madoka : ton altruisme fait chaud au coeur : sauve qui peut, tout le monde crève, après moi le déluge !Moi, je tiens à ce que le moins de personnes restent sur le carreau : Je suis établie dans la vie et ce n'est pas pour cela que je méprise les autres parcequ'ils ont fait tel ou tel choix .

Bonne paperasserie !

Bon puisque c'est à moi que ça s'adresse je réponds, mais franchement, je ne vois rien dans ce que j'ai écrit plus haut (j'ai pourtant relu 3 fois) qui puisse motiver ce petit apparté... Je ne pense pas avoir écrit quoique ce soit qui concerne mon altruisme, ou qui insinue après moi le déluge... Je n'ai fait que témoigner de ce que fut mon expérience du Bac + 5 et de l'arrivée dans la vie active.

Ai-je dis que rien ne devait changer dans le monde merveilleux de l'éducation nationale ?... non je ne crois pas. j'ai juste dit que ce n'était pas les profs qui m'ont poussé à faire des études et qu'ils n'étaient pas responsable de mon parcours un peu chaotique. Et qu'il était tout de même utile d'apprendre les bases que posent le collège et le lycée...

Mais qu'on puisse améliorer les choses, je n'en doute pas, c'est loin d'être parfait.

Je ne pense pas détenir la vérité absolue et surtout contrairement à toi, j'évite porter des jugements hâtifs sur les gens et leurs idées. Tu dis ne mépriser personne pour ses choix et pourtant excuse-moi mais ton "Bonne paperasserie" final, si ça n'est pas l'expression d'un profond mépris pour les gens qui comme moi ont du réorienter leur parcours et travailler dans un domaine pas forcément passionant parce qu'ils avaient un loyer à payer à la fin du mois et qu'il faut bien bosser... Et bien ça y ressemble vraiment très fort.

Je vais te dire il n'y pas grand chose que je méprise (je ne vois d'ailleurs aucun mépris dans mon post précédent, tout juste un peu d'humour avec mollebille), mais si il y a une seule chose que je méprise, c'est justement le mépris...

Bon allez, j'arrête là, je ne voudrais pas entacher ma réputation de diplomate de haut vol et puis j'ai encore un peu de paperasserie à faire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
Mollebille, Si tu ne veux pas raconter ce qui se passe dans ton milieu professionnel, c'est ton problème. Nous lirons le témoignage de personnes moins frileuses qui auront beaucoup à nous apprendre ici ou ailleurs.Si les moyens et les orientations sont meilleurs qu'auparavant, je me pose la question alors : d'où vient le malaise ? Les lycées sont dans les rues et je ne comprends pas puisque tout fonctionne bien selon tes dires ..(?)

;);) tu me comprends tellement bien... surtout ne te remets pas en questions, hein ;)

Si je me lance sur le sujet, c'est bien pour parler de ce que je vis dans mon lycée, mais j'entends parler avec des personnes qui écoutent (connais tu le verbe?) les autres au lieu de s'écouter eux-même... si ça existe...

Voilà... mais je suppose qu'à ce post tu vas encore répondre quelque chose comme "j'avais raison" puisque de toutes façons tout repose la dessus...

Allez noladelle, tu m'as quand même bien faire rire... mais vraiment discuter avec toi n'est aps un plaisir... Pourtant je suis une grande bavarde et contrairement à ce que tu aimes croire, je n'ai de tabous, nni sur mon métier ni sur quoi que ce soit... mais ça ne me dérange aps que tu le penses... je n'accorde que peu de crédit à ce que tu dis ou écris... et tes nombreux messages n'ont fait que conforter cette idée...

Et vive les généralité, continue à técouter surtout... tu es La Raison :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)
Si je me lance sur le sujet, c'est bien pour parler de ce que je vis dans mon lycée, mais j'entends parler avec des personnes qui écoutent (connais tu le verbe?) les autres au lieu de s'écouter eux-même... si ça existe...

Et vive les généralité, continue à técouter surtout... tu es La Raison ;)

Oh bin non alors !!! je croyais que c'était moi La Raison !!!!! ;) (avec un grand L et un grand R s'il vous plait...)

Mais si, mais si, je t'écoute moi mollebille, tu sais... ;) :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
Oh bin non alors !!! je croyais que c'était moi La Raison !!!!! ;) (avec un grand L et un grand R s'il vous plait...)

Mais si, mais si, je t'écoute moi mollebille, tu sais... ;);)

mais oui tu es la raison madoka.. pas de soucis :D

Et je sais bien que tu m'écoutes, et c'est pour ça que je t'écoute aussi... c'est ce qu'on appelle la communication, et c'est pas donné à tout le monde :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Nous sommes donc tous écoeurés par la paperasserie : je crois que chez nous cela doit être pire que chez toi au bureau ;)

Donc les études : c'est pour se planter au bout du compte alors que l'on aurait voulu autre chose : aie !

;);) :D :D

Modifié par Noladelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Arrêtez de vous crêper le chignon les filles (ou alors allez y franchement et dans la boue ;) ) ...

(surtout madoka, franchement tu es vraiment aggressive ;) )

Alors, la diversité des écoles ?

Oki. Donc la diversité des chances, la diversité des régions, ...

Je suis pour que l'école soit diverse de par sa nature, qu'elle puisse s'adapter à chaque cas, mais pas pour des systèmes diversifiés spécifiques à des régions ou autre, etc ...

Par contre, en effet, les projets alternatifs méritent qu'on s'y intéresse (mais ils restent trop anecdotiques).

Ah, et d'ailleurs je n'ai pas pu ajouté hier :

- L'école doit être réformée , mais l'école n'est que le résultat et le reflet de la société. Bref, la société a l'école qu'elle mérite.

Actuellement : peu ouverte, peu intégratrice, renforçant les inégalités et favorisant une élite ...

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nini la chance Membre 1 128 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

alors là les filles vous y aller fort ce n'est qu'une discution nous ne sommes pas dans la cour d'école à ce créper le chignon, ;) vers chez moi il y a l'école international ou toute l'ouverture des cultures est présente malheureusement elle est vraiment trop chère donc pas les moyens, c'est domage que l'on soit obliger de payer pour que nos enfants puissent avoir quelque chose de bien moi mon fils est dans le privée et je peux vous garantir qu'il travaille bien ils est bien plus suivit que dans l'école public et de plus évidement en payant un peu plus il à des activité style théatre, patins à roulette ect et ne vous imaginer pas que je roule sur l'or mais j' essaye de faire le max ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Oui, enfin la solution n'est pas que tout le monde passe dans le privé ^^. C'est réellement aller dans un système d'école à deux vitesses.

Il faut réformer l'école, c'est évident.

Définir ses principes.

Voir où sont les problèmes et comment les résoudre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aurelien_serieux Membre 78 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

L'ecole privée n'est pas la panacée : on y retrouve souvent des eleves en difficultés , parfois écartés du systeme publique. Ca me fait trop rire de voir les deux filles se battre pour pas grand chose, surtout que l'une et l'autre ont dit des choses justes mais aucune ne veut reconnaitre les propos de l'autre ...

L'ecole devrait plus favoriser le concret a l'abstrait et donner la meme chance a chacun des eleves : qu'on ne voit plus de classes ou d'etablissment "d'elite" !

Il faudrait réellement redresser la barre car nous allons droit dans le mur : combien voit on maintenant de bac +5 pointer a l'anpe pour un travail payé au smic ! c'est devenu monnaie courante malheureusement, et tout ca a cause de quotas dans les differentes filieres mal gérés ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
L'ecole privée n'est pas la panacée : on y retrouve souvent des eleves en difficultés , parfois écartés du systeme publique. Ca me fait trop rire de voir les deux filles se battre pour pas grand chose, surtout que l'une et l'autre ont dit des choses justes mais aucune ne veut reconnaitre les propos de l'autre ...

relis mieux mes messages, à aucun moment je refuse en bloc ce qu'elle dit, je dis même qu'il y a de nombreux progrès à faire... ce n'est pas le fond qui me pose un problème, sinon je ne serait aps intervenu dans le sujet ;)

Mais la suffisance et le mépris me déplaisent... Rien à voir avec l'école...

Et nous avons des pseudo, essaye de t'en servir au lieu de nous désigne par "les deux filles" ;)

Il faudrait réellement redresser la barre car nous allons droit dans le mur : combien voit on maintenant de bac +5 pointer a l'anpe pour un travail payé au smic ! c'est devenu monnaie courante malheureusement, et tout ca a cause de quotas dans les differentes filieres mal gérés ...

C'ets loin d'être la seule cause, regarde un eu les offres d'emploi, plus de70% demandent absolument une expérience de plusieurs années... Alors on en commence jamais ? C'est dommage...

Il me semble aussi qu'aujourd'hui le problème des grandes école (enfin... c'est ce que j'ai constaté avec le cursus de mon homem et le mien) c'est qu'elles préparent à tout en général et à rien en particulier, sans doute pour donner un choix plus important, mais il y a un manque de spécialisation... on touche à tout,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Et nous avons des pseudo, essaye de t'en servir au lieu de nous désigne par "les deux filles" ;)

Hé la fille, arrête de chercher des noises au gars ... ;)

Les grandes écoles ?

Les facs aussi : beaucoup de lycéens ont déjà eu du mal à choisir un bac général (ben oui, le "bac général c'est la voie normale, les bac pro c'est pour ceux qui ont foiré ..." : évidemment, je ne pense pas du tout ce que je viens de dire, mais faudrait lutter contre cette idée aussi), et après, ils choisissent une filière en fac, pas toujours adaptée, beaucoup par dépit. Et puis parfois (voire souvent) se réorientent.

Et le problème, c'est que la fac n'emmène pas non plus bien loin au final.

Donc, l'outil est à revoir (le système scolaire), nos mentalités aussi, ...

Chère Mollebille, je ne connais pas ta formation, ni même de quoi tu es prof, mais j'aurais bien voulu ta réaction sur ce que je disais précédemment : la formation des profs en matière de pédagogie. Parce que j'ai souvent eu l'impression que des profs étaient excellents dans leurs domaines (ça devient de plus en plus vrai qu'on s'approche du lycée, de la fac ou des grandes écoles), mais que celà ne suffisait pas, car ils ne savaient en fait pas enseigner, transmettre, donner envie.

D'où une sensation de lacune de ce point de vue de la formation ...

Alors, est-ce une simple impression donnée par quelques (nombreux) cas particuliers croisés dans mon cursus, alors que la formation de prof met au contraire l'accent sur ce domaine ? (si des personnes ont des réponses à cette questions, vous gênez pas non plus).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)
Parce que j'ai souvent eu l'impression que des profs étaient excellents dans leurs domaines (ça devient de plus en plus vrai qu'on s'approche du lycée, de la fac ou des grandes écoles), mais que celà ne suffisait pas, car ils ne savaient en fait pas enseigner, transmettre, donner envie.

D'où une sensation de lacune de ce point de vue de la formation ...

Au risque de tomber dans la banalité des vieux clichés et des sempiternelles mêmes lamentations, je dirais quand même que comment transmettre l'envie d'apprendre et de découvrir à une classe surchargée dont les 3/4 arrivent en cours en disant "boh t'façons ça sert à rien c'qu'on nous apprend"...

voilà c'était le commentaire inutile du jour... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)
Chère Mollebille, je ne connais pas ta formation, ni même de quoi tu es prof, mais j'aurais bien voulu ta réaction sur ce que je disais précédemment : la formation des profs en matière de pédagogie. Parce que j'ai souvent eu l'impression que des profs étaient excellents dans leurs domaines (ça devient de plus en plus vrai qu'on s'approche du lycée, de la fac ou des grandes écoles), mais que celà ne suffisait pas, car ils ne savaient en fait pas enseigner, transmettre, donner envie.

D'où une sensation de lacune de ce point de vue de la formation ...

C'est à dire que pour être prof, tu as une année de formation après tes études quelles qu'elles soient...

Uen année pendant laquelle on te prépare au concours (traduction, dissertation... en tous cas dans mon cas puisque je suis prof d'anglais) et tu as 3 heures par semaine à L'Institut de Formation des Maitres (IUFM) qui sont sensés t'apprendre à faire tes cours, la pédagogie, et autre... Alors que c'est ça, à mon avis, qui devrait être l'enseignement principal... ;)

Ces cours sont parfois donnés par des personnes qui n'enseignent plus... Ou qui ne sont pas forcément d'excellents profs... ils ne sont aps choisit, ils se présentent, alors qu'ils devraient peut-être être sélectionnés parmi les meilleurs ;)

Toujours que c'est très abstrait... on te donne des dossiers de cours et on te demande ce que le prof a voulu montrer pendant ce cours...

Rien n'a de rapport avec les élèves eux-même, ni au rapports prof/élèves... rien ne te prépare à te retrouver face à une classe...

En même temps il faut reconnaitre que c'est délicat, aucune classe ne ressemble à une autres et les jeunes sont tous différents. J'ai en ce qui me concerne 5 classes : deux 6e, une 5e et deux 4e... elles sont toutes différentes ;) .

Mais bon tout de même... il y a des grandes lignes qu'on devrai aborder il me semble, comme par exemple:

- les élèves difficiles ou en révolte

- les elèves qui ont des problèmes comme la dyslexie ou autre

- Les élèves qui n'ont pas les capacités requises (oui même au collège il y en a)

- les élèves qui arrivent en cours d'année...

En fait des choses concrètes qui nous servent... moi quand je suis arrivée devant ces classes, surtout devant une de mes classes de 4ème qui est très difficile, je me suis dit "bon... qu'est-ce que je fais avec eux..."

Il n'ont aps le niveau à part peut-être 10 (sur 30) certains ont abandonné depuis longtemps... du coup ils sont très dispersés, ça se comprend... Alors à une partie de la classe je donne des exercices de sixième... au moins ça leur apprend des choses et des bases qu'ils n'ont pas :D ... C'est difficile de gérer une classe qui ne veut aps apprendre... Je suis tout le temps sur la corde, entre sévérité et compréhension parce que personne ne m'a jamais dit comment faire... En fait au final je me débrouille bien... je suis jeune et ça joue en ma faveur, mais il n'emp^che que les IUFMs devraient servir à préparer à ça...

Je sais pas si j'ai répondu à ta question :D

je dirais quand même que comment transmettre l'envie d'apprendre et de découvrir à une classe surchargée dont les 3/4 arrivent en cours en disant "boh t'façons ça sert à rien c'qu'on nous apprend"...

c'est tout à fait ce qu'ils disent... en fin en angalis c'est un peu différent car c'ets nouveau au collège... les sixième sont très enthousiaste... après ça retombe un peu... ils ne comprennent aps l'intérêt, et ça ne sert à rien de leur dire qu'ils en auront besoin plus tard... ils ne se projettent aps encore dans l'avenir pour la plupart... c'ets normal, mais ça ne facilite pas les choses...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

et bien, le sujet intéresse !

le primaire : le problème actuel selon quelques témoignages que j'ai lu d'instits : les enfants dès 5 ans sont laissés à eux même et mal cadrés par les parents : les instits perdent dèjà du temps à faire de la discipline : inquiétant ;)

Ensuite, la méthode d'apprentissage pour la lecture est complètement remise en cause (la globale je crois). Les élèves rentrant en 6 ème ne savent pas lire et écrire pour la pluspart ...

Ce cercle infernal continue : le Bac ne vaut plus rien puisque la politique a été de le donner à tout le monde.

La diversification des écoles : où doit-elle commencer?

dès le collège je pense : (il ne s'agit pas de privé ou de public) mais bien de permettre de proposer un éventail de types d'enseignement.

- des collèges artistiques :

- des collèges scientifiques

-des collèges technologiques et toutes les spécialisations

- des collèges qui forment déja les futurs enseignants

Vu qu'il est temps de s'adapter au monde libéral qui nous entoure, nous n'avons plus le choix de perdre notre temps : il faut des cycles courts et efficaces. Le marché du travail changeant constemment, il faut des enseignements interactifs sur les 2 ans qui suivent sinon : reboulette : les nouvelles formations ne répondent plus à la demande du jour

Les patrons disent qu'un diplômé ne siat pas travailler et qu'il doit le former au minimu 2 ans : ce qui est vrai

Créons des cursus pour les entreprises

Les professionnels doivent donner des cours : les chercheurs le font en faculté comme les médecins : cela doit s'appliquer à toutes les catégories

...

à mediter ..

En prenant l'exemple d'un professeur ou d'un instituteur : quel cursus suit-il? sur quoi est-il sélectionné? Bac, fac ou prépa et concours et la pédagogie dans tout cela?

C'est la même chose pour les médecins : il faudrait inclure la psychologie, les relations humaines et sélectionner un élève non pas que sur ses notes mais sur ses réelles aptitudes !

Arrêtons de mettre l'individu dans une case, arrêtons de le juger sur des critères tronqués que sont les notes surtout aujourd'hui.

Modifié par Noladelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant