Si vous étiez palestinien...

Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
En même temps les juives doivent obligatoirement ce mareier avec de juifs si c n'est une histoire de religion c'est quoi ?.

Celà marche t'il aussi pour les gays juifs ?.

Pour qu'il y ai la paix il faut que les juifs d'Israel cesse de coloniser la Palestine et que les arabes cesse de vouloir détruire Israel.

Comme quoi ce n'est pas gagné.

La logique voudrait que le plus fort fasse un pas vers le plus faible hélas il fait l'inversse.

le malheureux,c'est qu'en politique,ils se sentent forts des deux cotés et depuis la nuit des temps... mème dans la bible,Dieu s'adresse aux arabes et à israel,dans l'ancien testament...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

deirdre Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

moi si j'étais palestinien j'attendrais la fin des temps .........................

ET LA LES ISRAELIENS :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deirdre Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

REPONSE AU PETIT MALIN QUI DIT QUE ISRAEL PAS VOLE LES TERRES DES ISRAELINS

S'il y a un pays qui à fait fi des recommandations de l'ONU , c'est bien Israël. Depuis 1947, Israël qui fait partie des Nations Unies, a toujours pris l'ONU pour un pantin. Israël en guerre depuis 1948, est un pays où les Casques Bleus n'ont jamais débarqué. Pourquoi ? L'histoire répondra à cette question, comme à bien d'autres d'ailleurs.

Sautons donc à pieds joints dans l'espace-temps, en arrière de 56 ans, dans l'histoire d'Israël face à l'ONU .

Nombre de résolutions ont été prises par l'ONU depuis la création de l'état Hébreux en 1947, résolutions comme je le disais plus haut qu'elle a été incapabe de faire respecter. Est-ce l'effet d'une mauvaise foi de la part d'Israël ? Ou est-ce l'Onu , c'est à dire l'ensemble des nations qui ne marche pas au pas ? Je suis persuadé que les sionistes me diront que c'est Israël qui a raison. Nous verrons si l'histoire est d'accord avec les politiques prises par le gouvernements d'Israël.

"L'histoire est une résurrection de la vie intégrale, non pas dans ses surfaces, mais dans ses organismes intérieurs et profonds." (J.Michelet, Histoire de France).

C'est justement dans ses organismes profonds et intérieurs que nous allons puiser nos affirmations.

Comme le fait Algarath, quand il rappelle aux jeunes les tueries racistes des Nazis, je vais aujourd'hui vous informer de la réalité d'Israël face à l'ONU .

Rappelons tout d'abord, la résolution 181 du 29 novembre 1947 par laquelle l'ONU vote le partage de la Palestine en trois parties.

Un état Juif de 14 000 KM2 avec 558 000 juifs et 405 000 arabes.

Un état Arabe de 11 500 Km avec 804 000 arabes et 10 000 juifs, avec entre eux une union économique, monétaire et douaniaire.

Efin, une zone sous régime international particulier comprenant les lieux saints, Jérusalem et Bethléem avec 106 000 arabes et 100 000 juifs.

L'ONU prévoyait aussi dans sa résolution :

que l'union économique - vue comme une nécessité absolue - soit réalisée entre les états,

que les droits des minorités (bénéficiants d'office de tous les droits civils et politiques)et les principes démocratiques soient respectés - que les futurs textes constitutionnels des deux états suivent les normes de l'ONU . Après la guerre de 1948 :

la résolution 194 - assemblée générale des Nations Unies : 11 décembre 1948

elle stipule, à la suite du départ forcé de centaines de milliers de Palestiniens : " qu'il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent de rentrer dans leur foyer le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leur foyer et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du Droits Iternational ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les gouvernements ou autorités responsables."

Après la guerre Israélo-Arabe de 1967 :

La résolution 242 - 22 novembre 1967 - du Conseil de sécurité des Nations-Unies :

Cette résolution décrète " L'inadmissibilité de l'acquisition de territoire par la guerre" et " exige l'instauration d'une paix juste et durable au Moyen-Orient", qui passe par " le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés pendant le récent conflit" et le " respect de la souveraineté de l'intégrité territoriale et de l'indépendance politique de chaque Etat de la région, et leur droit de vivre en paix à l'intérieur de frontières sûres et reconnues, à l'abri de menaces et d'actes de force."

Cette résolution sera reprise dans toutes les négociations ultérieures de l'ONU . La base de la paix au Proche-Orient est l'évacuation par Israël des territoires occupés.

Après la guerre israéo-arabe de 1973 :

La résolution 338 - 22 octobre 1973 - du Conseil de sécurité des Nations Unies :

La résolution réaffirme la validité de la résolution 242 et appelle au cessez-le-feu et à des négociations en vue "d'instaurer une paix juste et durable au Moyen-Orient"

La résolution 3236 - 22 novembre 1974 - de l'Asemblée générale des Nations Unies :

La résolution réaffirme de "droit inaliénable des Palestiniens de retourner dans leurs foyers et vers leurs biens, d'où ils ont été déplacés et déracinés, et demande leur retour" et " le droit à l'autodétermination du peuple palestinien".

Fait particulièrement notable, la résolution 3379, de 1975 de l'Assemblée générale des Nations Unies condamne le sionisme comme " une forme de racisme et de discrimination sociale".

Mais, fait non moins notable, les Israéliens et leurs protecteurs Américains parviennent en 1991, à l'occasion de l'effondremnt du Bloc Soviétique qui modifie la répartition des votes aux Nations Unies, à faire annuler la condamnaton précédente à la Conférence de Madrid.

De plus, poussant alors le cynisme à un rare niveau, les dirigeants israéliens et leurs complices occidentaux demandent dans la foulée à l'Assemblée générale des Nations Unies de condamner l'antisionisme. Cette demande inouie est rejetée.

La résolution 478 du 20 août 1980

Cette résolution est la réponse de l'ONU au décret israélien du 30 juillet 1980 instituant Jérusalem comme "capitale éternelle de l'état d'Israël". Elle dénonce "une violation du droit international" et déclare cet acte de force de "la puisance occupante" comme" nul et non avenu".

é noter aussi que :

L'Assemblée générale des Nations unies réfère chaque année depuis 1948 " le droit au retour" pour les réfugiés palestiniens ou, pour ceux qui renonceraient à ce droit, des compensations financières.

le Conseil de Sécurité a fait depuis 1948 de multiples déclarations appelant Israel à ne pas étendre ses colonies et notamment à abandonner son projet de Grand Jérusalem. la dernière, celle du 13 juillet 1998, prie Israel de : "ne prendre aucune autre mesure qui compromettrait l'issue des négociations sur le statut définitif de la ville" et de " se conformer scrupuleusement à ses obligations découlant de la 4eme convention de Genève".

Mais la démission de l'ONU , face à Israël, a été constante :

en octobre 1990, l'ONU nomme une commission d'enquête à la suite de la tuerie dite" des mosquées" par l'armée israélienne, tuerie qui fait 18 morts et 150 blessés. Israël refuse de recevoir cette commission. L'ONU ne réagit pas...

en 1992 : l'ONU condamne Israël pour l'expulsion vers le Sud-Liban de 415 Palestiniens à la suite de l'assassinat d'un garde frontière pas le Hamas...Israël ne tient pas compte de cette condamnation. L'ONU ne réagit pas...

en 1996 : à l'occasion de l'opération " Raisin de la colère" menée au Sud-Liban, L'armée israélienne bombarde le camp de l'ONU recevant des réfugiés libanais : 98 civils sont tués. L'ONU ne réagit pas...

le 13 juillet 1998, le Conseil de sécurité des Nations Unies demande à Israel de renoncer au Grand Jérusalem. L'ONU ne réagit pas...(et comme chacun sait, la colonisation de Jérusalem-Est s'est poursuivie à un rythme toujours plus soutenu, y compris pendant le déroulement des pourparlers entre les Israéliens et l'OLP, sous l'égide des états-Unis).

le 20 juillet 1998, la Cour Pénale Internationale juge que "la colonisation de territoire par une puissance occupante doit être assimilée à un crime de guerre".Israël vote contre,21 s'abstiennent,121 pays votent la motion. Il s'ensuit que les pays signataires, comme ceux de l'Europe , se sont implicitement engagés(dès ratification par leur Parlement) à procéder aux arrestations des responsables israéliens criminels de guerre pénétrant sur leur territoire. Jusqu'ici aucune arrestation n'a eu lieu...

En cette même année 1998, alors que les états-Unis demandaient à Israël d'arrêter la colonisation, Netanyahu, Premier ministre, déclarait "Israel traverse une période qui nécessite une activité énergique pour renforcer la mainmise juive sur la terre " tandis que son ministre des Affaires étrangères, Ariel Sharon, invitait les colons "à passer à l'assaut" en leur proclamant : "tout ce que vous prendrez restera entre nos mains".

en mai 2000, Israël bombarde les centrales électriques du Liban, privant ainsi d'électricité plusieurs centaines de miliers de Libanais avec les morts qui s'ensuivent (notamment par l'arrêt de certains appareils de nécessité vitale). l'ONU se contente d'appeler le Hezbollah et Israel à "plus de retenue", comme si Israel n'était pas directement responsable de ces bombardements dirigés exclusivement sur des objectifs civils libanais...

avril 2002, l'ONU désigne une commission de 28 membres pour enquêter sur ce qui s'est passé dans le camp de réfugiés de Jénine après les destructions massives faites par l'armée israélienne au sujet desquelles le secrétaire général de l'ONU au Proche-Orient, le scandinave Terje Roed-Larsen déclare : " Ce que j'ai vu est absolument inacceptable, d'une horreur qui dépasse l'entendement. Les experts qui sont avec nous ont l'habitude des guerres, des tremblements de terre, ils disent qu'ils n'ont rien vu de tel. Il est inacceptable que le gouvernement israélien n'ait pas autorisé, onze jours durant, les équipes de sauvetage à entrer dans ce camp. C'est moralement répugnant". Richard Kook, directeur en Cisjordanie de l'agence des Nations Unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRVA) parle, quant à lui, de "dommages énormes" et Javier Zuniga d'Amnesty Inertanional affirme :"C'est l'une des pires scènes de dévastations que j'aie jamais vues`". "Ils s'agit d'une tragédie humaine pour des milliers de Palestiniens innocents" dit de son côté le secrétaire d'état adjoint américain chargé du Proche-Orient, William Burns. Pour un diplomate européen : " Il est trop tôt pour dire s'il y a eu un massacre à Jénine mais ce que nous savons déjà, montre clairement qu'il y a eu un carnage, c'est-à-dire un déchaînement de violence aveugle sans commune mesure avec la résistance rencontrée." Malgré cela, quelques jours plus tard l'ONU dissout cette commission sous le prétexte que Sharon, chef du gouvernement israélien, ne veut pas collaborer avec elle.

C'est dire qu'Israël et ses dirigeants ont toujours, avec un constant cynisme, ridiculisé l'ONU en se moquant de ses résolutions et de ses voeux. Suivant la phrase célèbre de Ben Gourion : "peut importe ce que disent les Gentils, l'important c'est ce que font les Juifs". é propos de cette phrase, Ammon Kapeliouk fait remarquer qu'elle est connue de tous les enfants juifs d'Israël et d'ailleurs.

Ainsi l'ONU par sa faiblesse, a accepté d'Israël, un de ses membres à part entière depuis 1949 :

la violation permanente des frontières - l'application d'annexion, d'expansion et de colonisation, alors que le Tribunal international assimile la colonisation à un "crime de guerre",

la prétention d'Israel à résoudre seul - hors de toute intervention de l'ONU - les conflits qu'il a lui-même provoqués,

la violation permanente des droits de la personne tels qu'ils sont définis par la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, notamment la torture et la prise d'otages,

le non-respect des Conventions de Genève dans les territoires occupés,

le refus de tout contrôle de l'Agence Internationale de l'Energie atomique et la production des armes chimiques et biologiques.

Comme l'écrit Miguel Bennassayag (écrivain argentin exilé) : "L'état d'Israël justifie à l'avance chaque nouvelle exaction par un supposé droit à la survie, dont l'holocauste est l'argument majeur et imparable. Ainsi une barbarie pourrait en légitimer une autre ! La vérité, si simple et pourtant rarement énoncée, réside dans le fait que la brutalité de l'état d'Israël ne l'érige pas héritier du ghetto de Varsovie mais plutôt de ses bourreaux".

Alors que le ministre Français des Affaires étrangères Hubert Védrine, après bien d'autres dirigeants, peut aussi déclarer que : "Les Israéliens trouveront toujours des raisons pour justifier une attiude dilatoire", comment ne pas voir que seules les sanctions diplomatiques, économiques, voire militaires, émanant de l'ONU sont susceptibles de faire céder Israël et le ramener dans le droit internationel ?

Car si l'ONU avait quelques circonstances atténuantes dans sa funeste erreur de 1947 (son défaut de jugement quant à la malignité potentielle de l'idéologie sioniste), cette excuse n'existe plus depuis longtemps, et devant l'état de guerre permanent qui en est résulté dans cette région, et devant le mépris affiché d'Israël pour la communauté internationale. Errare humanum est, perseverare diabolicum !

Et que penser du fameux mur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
moi si j'étais palestinien j'attendrais la fin des temps .........................

ET LA LES ISRAELIENS :smile2:

excuse moi!

j'essaie de comprendre pour dire moins de bétises ;) je donne mes petites connaissances,prends celà comme des interrogations?je pense tout haut,c'est l'age :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
1233766016_ABUS.jpg

celà est très vrai,par contre s'instruire ...sans modération!il 'y a pas de honte à s'informer :smile2: mais parler sans savoir,pas bon ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
acro-stichos Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Vous êtes trop bon ^^' les arabes dont vous parlez sont israeliens avant tout. Quant aux discriminations, dans les faits...avez-vous les chiffres du chomage touchant la population arabe en Israel (en le comparant au chiffre national ) ? Les chiffres du niveau de vie, le pourcentage d'étudiants en comparaison aux "non-arabes" ??? Le chiffre des prisons ? Des arrestations ??? La discrimination n'est pas une chose simple à prouver et dire..."on est tout gentil, on discrimine même pas les arabes"...dans les faits ça donne quoi ???

Pour le reste interdit ou pas, j'ai déjà vu des militaires israeliens se servir de boucliers humain et je vous signal que malgré que vous affirmiez que ceci ou cela est interdit, dans les faits, Israel protège ses criminels de guerre. Donc de fait légitimise et encourage ces actes.

**************

Mais non! Nous usons la force aussi contre la Syrie, nous avons demoli son reacteur nucleaire, a l'anee dernier.

Nous pouvons aussi abattre l'Iran, si elle develope des armes nucleaire, qui peuvent nous cibler. Et le Hamas et le Hizballa ne sont que

des branches armees Iraniennes. Ils s'en moquent du destin des palestiens et de leur souffrance! ils ne chechent qu'a abattre Israel .

Mais le problème et la cause du desespoir des palestiniens, c'est que tout le monde s'en moque d'eux (du moins au niveau des états) Israel en premier qui est la cause du drame qu'ils vivent !

*****************

Ceux qui veulent de rentrer a l'etat palestinien , pourront le faire. Mais si nous les laissons entrer a notre etat, ce ne sera pas un etat juif!

Vous defendez d'une cotee la nationalite palestinienne et vous dites: Donnez un etat a ce peuple.

De l'autre cotee vous dites: vous n'aurez pas votre etat juif, car le refugies pourront y entrer. ALORS, QUE VOUS DEMANDEZ DE NOUS?

Un état juif, c'est débile comme principe. C'est une religion pas un peuple, c'est cet esprit communautaire qui fout le bordel partout.

Maintenant c'est fait donc bon, y'a pas grand chose à faire, en réalité la seule vraie solution serait que vous viviez ensemble, mais

vous vous êtes tellement foutu sur la gueule que c'est plus possible. Une solution idéale, j'en ai pas, mais la logique voudrait que s'il y a paix,

ceux qui ont du partir par votre faute, puissent revenir...sinon la rancune persitera.

***********************

***********************

Mon ami. je dois admettre que quelques de vos constats sont vraies. je vois que votre savoir du sujet n'est pas simplifiant.

Je suis d'accord avec quelqes choses de vous, mais notez que la societe juif a des discussions internelles tres vigoureuses sur ces sujets.

Les desaccord entre moi et la droite juif est assez large, et le gouffre est reel , peut etre je suis plus proche a vous qu'a eux. Ils sont presque messianiques a leur perception et je suis laique.

Mais accusation n'est pas une solution. Nous avons faits beaucouop des torts .

Nos torts ne sont pas , quand meme , une pretexte pour les palestiniens de faire leur torts (qui sont plus grands que les nous).

L'equation est telle que leurs torts sont plus couteux a eux qu'a nous.

Nous avons venu a notre etat superieur car nous n'avons fait des grands torts jusqu'aux annees 60's.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
REPONSE AU PETIT MALIN QUI DIT QUE ISRAEL PAS VOLE LES TERRES DES ISRAELINS

S'il y a un pays qui à fait fi des recommandations de l'ONU , c'est bien Israël. Depuis 1947, Israël qui fait partie des Nations Unies, a toujours pris l'ONU pour un pantin. Israël en guerre depuis 1948, est un pays où les Casques Bleus n'ont jamais débarqué. Pourquoi ? L'histoire répondra à cette question, comme à bien d'autres d'ailleurs.

Sautons donc à pieds joints dans l'espace-temps, en arrière de 56 ans, dans l'histoire d'Israël face à l'ONU .

Nombre de résolutions ont été prises par l'ONU depuis la création de l'état Hébreux en 1947, résolutions comme je le disais plus haut qu'elle a été incapabe de faire respecter. Est-ce l'effet d'une mauvaise foi de la part d'Israël ? Ou est-ce l'Onu , c'est à dire l'ensemble des nations qui ne marche pas au pas ? Je suis persuadé que les sionistes me diront que c'est Israël qui a raison. Nous verrons si l'histoire est d'accord avec les politiques prises par le gouvernements d'Israël.

"L'histoire est une résurrection de la vie intégrale, non pas dans ses surfaces, mais dans ses organismes intérieurs et profonds." (J.Michelet, Histoire de France).

C'est justement dans ses organismes profonds et intérieurs que nous allons puiser nos affirmations.

Comme le fait Algarath, quand il rappelle aux jeunes les tueries racistes des Nazis, je vais aujourd'hui vous informer de la réalité d'Israël face à l'ONU .

Rappelons tout d'abord, la résolution 181 du 29 novembre 1947 par laquelle l'ONU vote le partage de la Palestine en trois parties.

Un état Juif de 14 000 KM2 avec 558 000 juifs et 405 000 arabes.

Un état Arabe de 11 500 Km avec 804 000 arabes et 10 000 juifs, avec entre eux une union économique, monétaire et douaniaire.

Efin, une zone sous régime international particulier comprenant les lieux saints, Jérusalem et Bethléem avec 106 000 arabes et 100 000 juifs.

L'ONU prévoyait aussi dans sa résolution :

que l'union économique - vue comme une nécessité absolue - soit réalisée entre les états,

que les droits des minorités (bénéficiants d'office de tous les droits civils et politiques)et les principes démocratiques soient respectés - que les futurs textes constitutionnels des deux états suivent les normes de l'ONU . Après la guerre de 1948 :

la résolution 194 - assemblée générale des Nations Unies : 11 décembre 1948

elle stipule, à la suite du départ forcé de centaines de milliers de Palestiniens : " qu'il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent de rentrer dans leur foyer le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leur foyer et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du Droits Iternational ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les gouvernements ou autorités responsables."

Après la guerre Israélo-Arabe de 1967 :

La résolution 242 - 22 novembre 1967 - du Conseil de sécurité des Nations-Unies :

Cette résolution décrète " L'inadmissibilité de l'acquisition de territoire par la guerre" et " exige l'instauration d'une paix juste et durable au Moyen-Orient", qui passe par " le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés pendant le récent conflit" et le " respect de la souveraineté de l'intégrité territoriale et de l'indépendance politique de chaque Etat de la région, et leur droit de vivre en paix à l'intérieur de frontières sûres et reconnues, à l'abri de menaces et d'actes de force."

Cette résolution sera reprise dans toutes les négociations ultérieures de l'ONU . La base de la paix au Proche-Orient est l'évacuation par Israël des territoires occupés.

Après la guerre israéo-arabe de 1973 :

La résolution 338 - 22 octobre 1973 - du Conseil de sécurité des Nations Unies :

La résolution réaffirme la validité de la résolution 242 et appelle au cessez-le-feu et à des négociations en vue "d'instaurer une paix juste et durable au Moyen-Orient"

La résolution 3236 - 22 novembre 1974 - de l'Asemblée générale des Nations Unies :

La résolution réaffirme de "droit inaliénable des Palestiniens de retourner dans leurs foyers et vers leurs biens, d'où ils ont été déplacés et déracinés, et demande leur retour" et " le droit à l'autodétermination du peuple palestinien".

Fait particulièrement notable, la résolution 3379, de 1975 de l'Assemblée générale des Nations Unies condamne le sionisme comme " une forme de racisme et de discrimination sociale".

Mais, fait non moins notable, les Israéliens et leurs protecteurs Américains parviennent en 1991, à l'occasion de l'effondremnt du Bloc Soviétique qui modifie la répartition des votes aux Nations Unies, à faire annuler la condamnaton précédente à la Conférence de Madrid.

De plus, poussant alors le cynisme à un rare niveau, les dirigeants israéliens et leurs complices occidentaux demandent dans la foulée à l'Assemblée générale des Nations Unies de condamner l'antisionisme. Cette demande inouie est rejetée.

La résolution 478 du 20 août 1980

Cette résolution est la réponse de l'ONU au décret israélien du 30 juillet 1980 instituant Jérusalem comme "capitale éternelle de l'état d'Israël". Elle dénonce "une violation du droit international" et déclare cet acte de force de "la puisance occupante" comme" nul et non avenu".

é noter aussi que :

L'Assemblée générale des Nations unies réfère chaque année depuis 1948 " le droit au retour" pour les réfugiés palestiniens ou, pour ceux qui renonceraient à ce droit, des compensations financières.

le Conseil de Sécurité a fait depuis 1948 de multiples déclarations appelant Israel à ne pas étendre ses colonies et notamment à abandonner son projet de Grand Jérusalem. la dernière, celle du 13 juillet 1998, prie Israel de : "ne prendre aucune autre mesure qui compromettrait l'issue des négociations sur le statut définitif de la ville" et de " se conformer scrupuleusement à ses obligations découlant de la 4eme convention de Genève".

Mais la démission de l'ONU , face à Israël, a été constante :

en octobre 1990, l'ONU nomme une commission d'enquête à la suite de la tuerie dite" des mosquées" par l'armée israélienne, tuerie qui fait 18 morts et 150 blessés. Israël refuse de recevoir cette commission. L'ONU ne réagit pas...

en 1992 : l'ONU condamne Israël pour l'expulsion vers le Sud-Liban de 415 Palestiniens à la suite de l'assassinat d'un garde frontière pas le Hamas...Israël ne tient pas compte de cette condamnation. L'ONU ne réagit pas...

en 1996 : à l'occasion de l'opération " Raisin de la colère" menée au Sud-Liban, L'armée israélienne bombarde le camp de l'ONU recevant des réfugiés libanais : 98 civils sont tués. L'ONU ne réagit pas...

le 13 juillet 1998, le Conseil de sécurité des Nations Unies demande à Israel de renoncer au Grand Jérusalem. L'ONU ne réagit pas...(et comme chacun sait, la colonisation de Jérusalem-Est s'est poursuivie à un rythme toujours plus soutenu, y compris pendant le déroulement des pourparlers entre les Israéliens et l'OLP, sous l'égide des états-Unis).

le 20 juillet 1998, la Cour Pénale Internationale juge que "la colonisation de territoire par une puissance occupante doit être assimilée à un crime de guerre".Israël vote contre,21 s'abstiennent,121 pays votent la motion. Il s'ensuit que les pays signataires, comme ceux de l'Europe , se sont implicitement engagés(dès ratification par leur Parlement) à procéder aux arrestations des responsables israéliens criminels de guerre pénétrant sur leur territoire. Jusqu'ici aucune arrestation n'a eu lieu...

En cette même année 1998, alors que les états-Unis demandaient à Israël d'arrêter la colonisation, Netanyahu, Premier ministre, déclarait "Israel traverse une période qui nécessite une activité énergique pour renforcer la mainmise juive sur la terre " tandis que son ministre des Affaires étrangères, Ariel Sharon, invitait les colons "à passer à l'assaut" en leur proclamant : "tout ce que vous prendrez restera entre nos mains".

en mai 2000, Israël bombarde les centrales électriques du Liban, privant ainsi d'électricité plusieurs centaines de miliers de Libanais avec les morts qui s'ensuivent (notamment par l'arrêt de certains appareils de nécessité vitale). l'ONU se contente d'appeler le Hezbollah et Israel à "plus de retenue", comme si Israel n'était pas directement responsable de ces bombardements dirigés exclusivement sur des objectifs civils libanais...

avril 2002, l'ONU désigne une commission de 28 membres pour enquêter sur ce qui s'est passé dans le camp de réfugiés de Jénine après les destructions massives faites par l'armée israélienne au sujet desquelles le secrétaire général de l'ONU au Proche-Orient, le scandinave Terje Roed-Larsen déclare : " Ce que j'ai vu est absolument inacceptable, d'une horreur qui dépasse l'entendement. Les experts qui sont avec nous ont l'habitude des guerres, des tremblements de terre, ils disent qu'ils n'ont rien vu de tel. Il est inacceptable que le gouvernement israélien n'ait pas autorisé, onze jours durant, les équipes de sauvetage à entrer dans ce camp. C'est moralement répugnant". Richard Kook, directeur en Cisjordanie de l'agence des Nations Unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRVA) parle, quant à lui, de "dommages énormes" et Javier Zuniga d'Amnesty Inertanional affirme :"C'est l'une des pires scènes de dévastations que j'aie jamais vues`". "Ils s'agit d'une tragédie humaine pour des milliers de Palestiniens innocents" dit de son côté le secrétaire d'état adjoint américain chargé du Proche-Orient, William Burns. Pour un diplomate européen : " Il est trop tôt pour dire s'il y a eu un massacre à Jénine mais ce que nous savons déjà, montre clairement qu'il y a eu un carnage, c'est-à-dire un déchaînement de violence aveugle sans commune mesure avec la résistance rencontrée." Malgré cela, quelques jours plus tard l'ONU dissout cette commission sous le prétexte que Sharon, chef du gouvernement israélien, ne veut pas collaborer avec elle.

C'est dire qu'Israël et ses dirigeants ont toujours, avec un constant cynisme, ridiculisé l'ONU en se moquant de ses résolutions et de ses voeux. Suivant la phrase célèbre de Ben Gourion : "peut importe ce que disent les Gentils, l'important c'est ce que font les Juifs". é propos de cette phrase, Ammon Kapeliouk fait remarquer qu'elle est connue de tous les enfants juifs d'Israël et d'ailleurs.

Ainsi l'ONU par sa faiblesse, a accepté d'Israël, un de ses membres à part entière depuis 1949 :

la violation permanente des frontières - l'application d'annexion, d'expansion et de colonisation, alors que le Tribunal international assimile la colonisation à un "crime de guerre",

la prétention d'Israel à résoudre seul - hors de toute intervention de l'ONU - les conflits qu'il a lui-même provoqués,

la violation permanente des droits de la personne tels qu'ils sont définis par la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, notamment la torture et la prise d'otages,

le non-respect des Conventions de Genève dans les territoires occupés,

le refus de tout contrôle de l'Agence Internationale de l'Energie atomique et la production des armes chimiques et biologiques.

Comme l'écrit Miguel Bennassayag (écrivain argentin exilé) : "L'état d'Israël justifie à l'avance chaque nouvelle exaction par un supposé droit à la survie, dont l'holocauste est l'argument majeur et imparable. Ainsi une barbarie pourrait en légitimer une autre ! La vérité, si simple et pourtant rarement énoncée, réside dans le fait que la brutalité de l'état d'Israël ne l'érige pas héritier du ghetto de Varsovie mais plutôt de ses bourreaux".

Alors que le ministre Français des Affaires étrangères Hubert Védrine, après bien d'autres dirigeants, peut aussi déclarer que : "Les Israéliens trouveront toujours des raisons pour justifier une attiude dilatoire", comment ne pas voir que seules les sanctions diplomatiques, économiques, voire militaires, émanant de l'ONU sont susceptibles de faire céder Israël et le ramener dans le droit internationel ?

Car si l'ONU avait quelques circonstances atténuantes dans sa funeste erreur de 1947 (son défaut de jugement quant à la malignité potentielle de l'idéologie sioniste), cette excuse n'existe plus depuis longtemps, et devant l'état de guerre permanent qui en est résulté dans cette région, et devant le mépris affiché d'Israël pour la communauté internationale. Errare humanum est, perseverare diabolicum !

Et que penser du fameux mur ?

Fais court ... c'est le contraire de " J'étale ma vie déprimante" :smile2:

Modifié par R4fale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité marire
Invité marire Invités 0 message
Posté(e)
Fais court ... c'est le contraire de " J'étale ma vie déprimante" ;)

Intéressant comme réplique :smile2:

Alors, dire que :

"L'Etat israélien est un bourreau, et l'ONU est une tapette (voir une organisation corrompue ?)",

c'est plus court et bien plus crédible !

C'est vrai, s'appuyer sur du factuel, c'est un risque à être trop long et trop difficile à comprendre pour certains qui peinent dans l'exercice de lecture :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
acro-stichos Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
le malheureux,c'est qu'en politique,ils se sentent forts des deux cotés et depuis la nuit des temps... mème dans la bible,Dieu s'adresse aux arabes et à israel,dans l'ancien testament...

Non, a l'Israel seulement. Les arabes adoptaient l'Islam beaucoup plus tard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
polo256 Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

la paix est assez simple a obtenir , il suffit que les arabes se comportent enfin en etres civilisés et adoptent une attitude pacifique consistant a renoncer a la violence aveugle et a discuter avec Israel pour trouver un accord comme cela se passe dans tous les conflits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
la paix est assez simple a obtenir , il suffit que les arabes se comportent enfin en etres civilisés et adoptent une attitude pacifique consistant a renoncer a la violence aveugle et a discuter avec Israel pour trouver un accord comme cela se passe dans tous les conflits.

je trouve ce raisonnement simpliste et pourtant tellement vrai pour le fond.mais la paix vient de 2 protagonistes,et les palestiniens ne sont pas seuls dans ce conflit...quant à parle d'etre civilisés,quand tu n'as rien à manger et que tu es ghettorisé,je ne pense pas que tu penses à etre plus que poli...là est la question citée tout au début...je pensais hier,que le judaisme et l'islam ont le mème berceau en fait...donc le mème fond de pensée mème si l'Islam à en ajout mahomet ,comme les chrétiens Jésus ...comment deux frères élevés avec une mème base,peuvent ils se battre et cohabiter,s'ils ont la mème façon de combattre et en fait arrètés sur les mèmes idées des raisons de combat et de sa légétimité?c'est comme un droit d'ainesse revendiqué et qui dure dans le temps...Car les deux frères ont en fait,le mème système de pensée à propos de leur conflit,comme de le gérer...en fait,celà me semble impossible à gerer....ils se battront toujours comme ils l'ont toujours fait :smile2: mais donner une part de responsabilité,je ne le peux...celà est ancestral et dans le domaine,quoiqu'on veuille ,du religieux,dans le sens ,Histoire et mémoire de peuples...je ne suis ni juive ,ni musulmane...je ne suis que spectatrice,non impliquée d'un massacre en règle...un jour c'est israel,un autre les palestiniens...c'est ingérable...pour ce qui est du coeur,c'est triste qu'il en soit ainsi,d'un coté comme de l'autre...au niveau terre à terre comme spirituel...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)
la paix est assez simple a obtenir , il suffit que les arabes se comportent enfin en etres civilisés et adoptent une attitude pacifique consistant a renoncer a la violence aveugle et a discuter avec Israel pour trouver un accord comme cela se passe dans tous les conflits

Il suffit aussi que l'Etat hébreu deviennent un vrai Etat responsable et non bourreau avec sa violence aveugle pour garder son emprise sur les territoires colonisés. Je pense aussi qu'une fin du sionisme arrangerait beaucoup la situation.

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
Non, a l'Israel seulement. Les arabes adoptaient l'Islam beaucoup plus tard.

non,je l'ai lu...il s'adressebien aux arabes ,suivis par israel...ce sont des sommations ...je ne dis pas l'islam,je dis arabes...je vais chercher ,tiens!mais je ne peux te donner comme référence que la bible...à plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
non,je l'ai lu...il s'adressebien aux arabes ,suivis par israel...ce sont des sommations ...je ne dis pas l'islam,je dis arabes...je vais chercher ,tiens!mais je ne peux te donner comme référence que la bible...à plus...

esaie 21 .11 contre douma,en traduction chrétienne ,il est spécifié:contre douma et l'arabie,sommation de l'éternel entre babylone et israel....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
acro-stichos Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
non,je l'ai lu...il s'adressebien aux arabes ,suivis par israel...ce sont des sommations ...je ne dis pas l'islam,je dis arabes...je vais chercher ,tiens!mais je ne peux te donner comme référence que la bible...à plus...

Non, mon ami. Le bible ne s'adress qu'a l'Israel. Les arabes ne sont guere mentionees la.

Ce n'empeche que le Qoran etait inspiree par notre bible, mais le bible est une creation juif net.

C'est un tort a penser que nos 2 peuples sont si similiers. C'est vrai que nous sommes des proches voisins et naturellement, il y une des points communs, mais encore , nos valeurs et nos coutumes sont differents.

Nous sommes occidentaux a notre orientation, et ressemblons aux parisiens ou aux londoniens ou aux canadiens plutot qu'aux palestiniens . Ca explique la tension et la mefiance.

Prends par exemple la domaine de hitech: Israel et Canada sont les 2 payees avec le plus grand nombre

de startups per population. Notre humour et culture et entreprise sont occidentaux.

C'est idiot de nous dire d'avoir un etat commun avec les arabes, car ce serait comme le tour de Babylon.

Soit on sionist ou non- cette propostion ne tiendra pas.

Modifié par acro-stichos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
acro-stichos Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
esaie 21 .11 contre douma,en traduction chrétienne ,il est spécifié:contre douma et l'arabie,sommation de l'éternel entre babylone et israel....

Une petite correction :meme si le mot "arabe" est mentionee ici ou la, le bible ne s'address qu'a l'Israel.

C'est la raison d'etre du peuple d'Israel, et son destin qui est concernee la, et presque rien d'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité B_M
Invité B_M Invités 0 message
Posté(e)
Non, mon ami. Le bible ne s'adress qu'a l'Israel. Les arabes ne sont pas y mentionee.

Ce n'empeche que le Quran etait inspiree par notre bible, mais le bible est une creation juif net.

C'est un tort a penser que nos 2 peuples sont si similiers. C'est vrai que nous sommes des proches voisins et naturellement, il y une des points communs, mais encore , nos valeurs et nos coutumes sont differents.

Nous sommes occidentaux a notre orientation, et ressemblons aux parisiens ou aux londoniens ou aux canadiens plutot qu'aux palestiniens . Ca explique la tension et la mefiance.

Prends par exemple la domaine de hitech: Israel et Canada sont les 2 payees avec le plus grand nombre

de startups per population. Notre humour et culture et entreprise sont occidentaux.

C'est idiot de nous dire d'avoir un etat commun avec les arabes, car ce serait comme le tour de Babylon.

Soit on sionist ou non- cette propostion ne tiendra pas.

Le terme "arabe" n'existait simplement pas à l'époque, mais les religions sont universelle, bien que s'adressant dans un premier temps à un peuple, elle n'en sont pas moins dévolue à être suivi par tout le monde.

Les arabes comme les israeliens sont des sémites à la base.

La culture ne vient pas de l'origine d'un peuple, mais de son vaicu, des divergences existent donc, mais une culture ça se change avec ce que l'on vit, ce n'est pas figé.

Le problème ne doit pas être pris d'un point de vue religieux, sinon nous n'en sortirons jamais. Il faut être pragmatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
Non, mon ami. Le bible ne s'adress qu'a l'Israel. Les arabes ne sont pas y mentionee.

Ce n'empeche que le Quran etait inspiree par notre bible, mais le bible est une creation juif net.

C'est un tort a penser que nos 2 peuples sont si similiers. C'est vrai que nous sommes des proches voisins et naturellement, il y une des points communs, mais encore , nos valeurs et nos coutumes sont differents.

Nous sommes occidentaux a notre orientation, et ressemblons aux parisiens ou aux londoniens ou aux canadiens plutot qu'aux palestiniens . Ca explique la tension et la mefiance.

Prends par exemple la domaine de hitech: Israel et Canada sont les 2 payees avec le plus grand nombre

de startups per population. Notre humour et culture et entreprise sont occidentaux.

C'est idiot de nous dire d'avoir un etat commun avec les arabes, car ce serait comme le tour de Babylon.

Soit on sionist ou non- cette propostion ne tiendra pas.

je n'ai pas inventé la source de ma reflexo-interrogation.les musulmans sont venus après les chrétiens,je le sais et ils avaient un fonctionnement sociétal,qui est souvent influencé, si ce n'est tout le temps, par la societe juive.je fais l'analogie avec le maghreb,j'ai remarqué que les marocains sont imprégnés par la culture,je ne parle pas du sacré,par les modes de vie des juifs et là bas,au vu d'un reportage,musulmans et juifs cohabitent en paix.les algériens qui ont mal ressenti la colonisation française,judéo chrétienne,seraient plus enclins à revendiquer leur légitimité identitaire.et la Tunisie,est plus imprégnée par l'italie.tout celà pour dire que les arabes ont le ressenti comme les hébreux,avant l'exode,d'etre dans un pays de servitude et qu'en plus il revendiquent en ce qui concerne la palestine.je comprends ,sans pour autant endosser une cause,simplement par constatation,que celui qui estime etre dans sa patrie et y etre comme non reconnu comme citoyen à part entière,ne peut que s'insurger...là,ce n'est pas,au niveau humain et philosophique,une reconnaissance de l'homme et de sa dignité et je pense qu'ils le vivent ainsi...mais le dilemne c'est que le délivré ne devienne lui mème un bourreau et là,je comprends la position d'israel....quant à trancher,seuls les protagonistes le peuvent car ils sont les acteurs réels de ce conflit...donc ,dans ma logique,ce conflit n'aura pas de fin,car l'homme est ce qu'il est,et là,je ferais plaisir à mon père,un dominant ou un dominé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coeur bleu
Invité coeur bleu Invités 0 message
Posté(e)
Non, mon ami. Le bible ne s'adress qu'a l'Israel. Les arabes ne sont guere mentionees la.

Ce n'empeche que le Qoran etait inspiree par notre bible, mais le bible est une creation juif net.

C'est un tort a penser que nos 2 peuples sont si similiers. C'est vrai que nous sommes des proches voisins et naturellement, il y une des points communs, mais encore , nos valeurs et nos coutumes sont differents.

Nous sommes occidentaux a notre orientation, et ressemblons aux parisiens ou aux londoniens ou aux canadiens plutot qu'aux palestiniens . Ca explique la tension et la mefiance.

Prends par exemple la domaine de hitech: Israel et Canada sont les 2 payees avec le plus grand nombre

de startups per population. Notre humour et culture et entreprise sont occidentaux.

C'est idiot de nous dire d'avoir un etat commun avec les arabes, car ce serait comme le tour de Babylon.

Soit on sionist ou non- cette propostion ne tiendra pas.

la bible n'est pas une création,elle vous a été donnée au cours de votre histoire par Dieu avant tout.en partant de ce principe,l'histoire juive a réellement commencé avec Moise et ,par le décalogue,la volonté de yhawé.par votre histoire biblique,je vois une ouverture vers les autres,mème si faite de guerres ,de victoires ou de défaites..de punitions ou de bénédiction...votre bible pour moi,est la reconnaissance de l'alliance avec DIEU,quoiqu'il arrive et c'est la seule volonté de DIEU...d'ailleur dans le nouveau testament,pour les chrétiens,le salut vient des Juifs,c'est pourquoi je crois en Jésus,tout en considèrant que Jésus était un Juif avant tout et celà vient de Dieu...les prophètes parlent pour DIEU et DAVID partage avec nous son intimité privilégiée avec Dieu...la bible n'est que retranscription humaine de l'essence de DIEU et non pas une création de l'homme...excusez moi ,mais celà a de l'importance pour moi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant