Aller au contenu

Procès équitable pour M.Jackson?


marielle

Messages recommandés

Membre, 50ans Posté(e)
marielle Membre 1 921 messages
Baby Forumeur‚ 50ans‚
Posté(e)
Mjackson.jpg

Michael Jackson peut-il bénéficier d'un procès équitable ?


30 Janvier 2005 - 12h25

Le procès de la star Michael Jackson, dont les excentricités ont éclipsé depuis de nombreuses années le talent musical, peut-il être équitable pour l'accusé en dépit de sa célébrité et du déferlement médiatique attendu ? De nombreux juristes en doutent.


Le juge Rodney Melville a imposé une interdiction stricte aux avocats, policiers et autres fonctionnaires, d'informer les médias ou de commenter l'affaire, pour éviter d'influencer les futurs jurés.Malgré cela, les fuites sont incessantes, alimentant depuis des mois les spéculations sur une affaire dont de nombreux détails devaient rester secrets. Ces éléments distillés au compte-gouttes alimentent les rumeurs, confortant tour à tour les hypothèses des partisans ou des accusateurs de Jackson, qui se relaient sur les plateaux de télévision. Ce procès pour pédophilie réunissait déjà des ingrédients explosifs: célébrité, richesse et privilèges, sexe, soupçons de racisme. Mais la personnalité troublante de l'accusé, transformé physiquement par de multiples opérations de chirurgie esthétique, ajoute à l'intrigue, tout comme son comportement erratique.

Le chanteur aux tenues extravagantes s'entoure souvent de gardes du corps de la Nation of Islam, un groupe noir américain à la réputation sulfureuse. Après avoir changé d'avocats à plusieurs reprises, il avait semblé étrangement insouciant en sortant d'une audience préliminaire l'an dernier, lorsqu'il avait salué ses fans en esquissant quelques pas de danse sur le toit d'une voiture. "L'omniprésence des médias complique encore l'affaire, mais franchement, c'est la personnalité même de Michael Jackson qui la rend difficile", résume la juriste californienne Laurie Levinson. "Le juge Melville semble faire de son mieux pour contrôler les choses" et éviter les dérapages, note Stephen Wermiel, professeur de droit à l'American University à Washington, mais ses moyens sont dérisoires face à l'appétit du grand public pour cette affaire. Le juge a notamment interdit l'accès des caméras dans la salle d'audience, pour éviter de revivre la médiatisation excessive du procès retransmis en direct du joueur de football américain OJ Simpson en 1995. Mais "l'intérêt pour les grands procès reste le même, que la caméra entre ou non dans le tribunal", assure Marlene Dann, vice-présidente de Court TV, chaîne câblée américaine des affaires judiciaires.

La chaîne américaine E!, en partenariat avec le réseau britannique BSkyB, a déjà prévu de présenter chaque jour les meilleurs moments du procès, joués par des acteurs faute de pouvoir en diffuser les images réelles. De la même façon, la sélection des jurés, malgré toute la bonne volonté du monde pour retenir des personnes impartiales, va représenter un sérieux casse-tête, signale M. Wermiel. "Normalement, l'objectif est de sélectionner des gens qui en savent le moins possible sur l'affaire. Or, dans ce cas précis, quelqu'un qui ne saurait rien de l'affaire a toutes les chances d'être un demeuré", explique-t-il. "Il va falloir se contenter de gens se prononçant sans préjugés sur la culpabilité de Michael Jackson", ajoute-t-il. Le problème, c'est que "tout le monde a déjà, et depuis longtemps, une opinion" sur l'accusé, note Dick Ward, professeur à l'école de journalisme de Columbia à New York. D'autant qu'il avait déjà été accusé en 1993 d'attouchements sur mineur, avant un non-lieu, souligne ce spécialiste des médias. "La question n'est plus de savoir si la publicité va perturber le déroulement du procès. C'est chose faite", ajoute-t-il.


Source: AFP
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×