«On a tué des gens pour en faire de fausses momies!»


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
monie_article.jpg

«On a tué des gens pour en faire de fausses momies!»


Dimanche 30 novembre - 14:54

Présentées comme maléfiques et terrifiantes, les momies ont longtemps fait l'objet de tous les fantasmes, en contradiction totale avec les croyances égyptiennes de l'époque. C'est cela et les outrages que les Occidentaux leur ont infligés que dénonce l'égyptologue dans «Le procès de la momie», roman policier où l'une d'elles se venge des hommes. Il s'explique



Délestées de leurs bandelettes et de leurs amulettes, disséquées en public, vendues aux enchères ou détruites par le feu, voire mangées, les momies ont largement de quoi se venger! C'est cette exploitation commerciale que les Occidentaux en ont faite que Christian Jacq dénonce dans son roman, un polar où planent vengeance et mystère.

Situant son intrigue à Londres, dans les années 1820, juste avant la découverte de la clé de déchiffrement des hiéroglyphes, l'égyptologue évoque tout un pan de l'histoire de l'égyptologie naissante et raconte les mésaventures de Giovanni Battista Belzoni, aventurier célèbre pour avoir découvert l'entrée de la pyramide de Khéphren, celle du tombeau de Séthi Ier et du temple d'Abou Simbel.

Votre roman se déroule à Londres, à un moment où le public commence à se passionner pour l'Egypte ancienne et pour les momies...
Les momies ont toujours fasciné et elles étaient bien sûr assimilées à la résurrection, un thème fondamentalement égyptien, repris par le christianisme. Mais il y a un quiproquo: les Egyptiens n'ont jamais cru à la résurrection du corps matériel! La momie est un symbole: on recréait le corps du dieu Osiris, de manière à ce qu'il soit le réceptacle de l'âme-oiseau, qu'on appelle le Bâ, et qui a besoin d'un «port», d'un lieu d'atterrissage et de décollage. La curiosité a fait que, dès qu'on voyait une momie, il fallait la débandeletter. Et ça, c'est le sacrilège absolu! Heureusement, aujourd'hui, on a des méthodes non destructives. Mais à l'époque, non seulement on débandelettait les momies, mais en plus on les mangeait! On pensait que consommer de la chair de momie guérissait de presque toutes les maladies.

Vous évoquez la résurrection, un de vos protagonistes est d'ailleurs complètement obsédé par la momification et se fait même construire un tombeau égyptien.
Tous les personnages suspects sont inspirés de gens réels, comme celui que vous évoquez, et témoignent de l'exploitation qu'on a fait des momies: on a fabriqué des emballages avec du papier de momie, des potions. On a même tué des gens pour en faire de fausses momies! J'ai transposé ce phénomène à Londres, à Whitechapel qui est le quartier pauvre et misérable où sévira Jack l'Eventreur, mais ça s'est vraiment produit à Alexandrie!

L'intrigue commence avec une scène de débandelettage public. Ces spectacles devaient être assez effrayants; sont-ce eux qui ont donné naissance au fantasme de la momie tueuse?
Oui, tout à fait. Le Dr Pettigrew, présent dans le roman, est d'ailleurs devenu célèbre comme organisateur de ce genre de spectacles, et il y avait là une vraie mise en scène. Les autorités ecclésiastiques en ont été épouvantées: imaginez que la momie ressuscite pour de bon! On le comprend peut-être mal aujourd'hui, mais on se demandait vraiment si les Egyptiens avaient trouvé le secret de la vie éternelle. Et si c'était le cas, ça ne pouvait être que diabolique. Alors on a commencé à relier les histoires de momies aux revenants, aux spectres. Et malheureusement, le cinéma ne montre la momie que sous cet angle. Remarquez, ça fait des films amusants. Mais, là aussi, on est complètement aux antipodes de l'Egypte Ancienne, car la momie, c'est tout le contraire. C'est un corps de lumière, un être qui a vaincu la mort et qu'on reconstruit selon un rituel. J'ai eu l'occasion d'assister à la découverte d'une momie dans un tombeau de l'Ancien Empire, c'était extraordinaire. Le masque de la momie n'était que sourire, paix et beauté.


Muriel Ramoni
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

J'ai bien envie de lire ce bouquin, même si Christian Jacq vulgarise l'égyptologie et que je ne suis pas très sûre de la véracité de ses propos, j'aime bien.

Merci :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juana Membre 1 211 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)
J'ai bien envie de lire ce bouquin, même si Christian Jacq vulgarise l'égyptologie et que je ne suis pas très sûre de la véracité de ses propos, j'aime bien.

Merci :smile2:

C'est justement ce que les égyptologues reprochent à Christian Jacq : la vulgarisation. Ses livres sont tous des succès . J'ai lu les 5 tomes de la " saga " sur Ramsès . Passionnant .

Rien à voir avec le " pavé " de Christiane Desroches-Noblecourt . Le but et le public n'est pas le même surtout .

Celui là j'ai envie de le lire aussi.

merci Yavin ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

c'est ecoeurant de voir ce qu'ils faisaient aux momies!

par contre je ne suis aps sure de vouloir le lire car je n'aime pas trop cet auteur...vous me direz si vous avez aime

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant