Crise : 20 milliards d'euros pour défendre les entreprises


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
20070807sarko.jpg

Crise : 20 milliards d'euros pour défendre les entreprises françaises


Jeudi 20 novembre - 16:18

Nicolas Sarkozy a choisi de donner le détail du fonds souverain français dans l'usine de l'entreprise Daher à Montrichard, l'un des principaux sous-traitants aéronautiques.



Nicolas Sarkozy dévoile en détail les contours et la mission du fonds stratégique d'investissement annoncé le 23 octobre. Ce fonds souverain "à la française", l'une des mesures anticrise de l'élysée, doit défendre les entreprises nationales qui "pourraient être des proies pour les prédateurs" profitant de la chute des valeurs boursières. Le choix de l'entreprise familiale Daher, installée à Montrichard, dans le Loir-et-Cher, pour la tenue du discours présidentiel n'est pas anodin. C'est l'un des principaux sous-traitants aéronautiques français et il vient d'acquérir 70 % d'EADS Socata. Daher, qui prévoit 250 millions d'euros d'investissement sur les cinq prochaines années, va être l'un des premiers bénéficiaires du fonds, pour 75 millions d'euros. Voici la présentation du fonds, point par point.

Quel portefeuille ? Le fonds va être doté de 20 milliards d'euros. "Les actionnaires du fonds, la Caisse des dépôts et l'état pourront le doter de 6 milliards d'euros de liquidités pour avoir dans les mois qui viennent une réelle capacité d'action", précise le chef de l'état. "Le reste des actifs, soit 14 milliards, sera apporté sous forme de participations qu'ont la Caisse des dépôts et l'état. (...) La Caisse des dépôts apportera au fonds toutes ses participations stratégiques" et "l'état apportera les participations qu'il détient par exemple dans Air France, Renault ou les Chantiers de l'Atlantique".

Pour quelles entreprises ? Le fonds a une double vocation : défensive d'abord, avec la protection des entreprises dont les actions sont au plus bas et qui sont susceptibles d'être rachetées par des prédateurs étrangers - soit actuellement une grande partie des groupes du CAC 40 ; offensive ensuite, avec un soutien aux entreprises de secteurs stratégiques qui ont du mal à trouver des financements comme la santé, l'aéronautique, la défense, l'automobile...

Qui à la tête du fonds ? Le fonds sera une filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDS), qui en sera l'actionnaire majoritaire. La participation de l'état sera minoritaire, "mais importante". L'actuel directeur général de la CDC, Augustin de Romanet, va prendre la tête du conseil d'administration du fonds. Jean-François Dehecq, président du conseil d'administration de Sanofi-Aventis, est nommé président du conseil d'orientation du Fonds. Patricia Barbizet, vice-présidente du groupe PPR (Pinault-Printemps-Redoute), va devenir la présidente de son comité d'investissement.



Par Clément Daniez
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

cheribibi Membre 777 messages
Forumeur accro‚ 46ans
Posté(e)

dommage psa aurait du attendre avant de supprimer plus de 3000 postes :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
athom Membre 1 522 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

et 0 ¿ pour les salaries . :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
libredeparler Membre 419 messages
Forumeur survitaminé‚ 55ans
Posté(e)

les fonds de 20 millards pour les entreprises seront donnés au compte gouttes, avec une panoplie de conditions....les 340 millards donnés aux banques, l'ont été sans la moindre contrainte écrite, à peine quelques menances de bonnes intentions....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant