Canton de Vaud

generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

vaud.gif

Vaud-drap.png

50px-Blason-CH-Canton-Vaud.PNG

  • 24 janvier 1798 : Révolution vaudoise, Vaud obtient son indépendance vis-à-vis des bernois.
  • Lausanne devient capitale du nouveau canton du léman

  • 1803 : Lausanne devient chef-lieu du nouveau canton de Vaud
  • 1803 : Création de la gendarmerie Vaudoise
  • Badge-gdm.gif
  • 1823 : Premier bateau à vapeur sur le lac léman
  • 1846 : Création de la Banque Vaudoise
  • 1856 : Inauguration de la première gare de voyageurs à Lausanne
  • 1877 : Premier funiculaire de Suisse : Le Lausanne-Ouchy
  • hist_1950_1.jpgloa.jpg
  • LausanneOuchy02.jpgglo7.jpg
  • 1882 : Débuts de l'éclairage électrique et du téléphone
  • 1885 : Adoption de la nouvelle constitution du canton de Vaud (la 6ème depuis 1803) qui ne sera remplacée qu'en 2003
  • 1888 : Construction à Vevey du deuxième tramway électrique d'Europe
  • 1896 : Ouverture du réseau des tramways Lausannois

  • 1959_tw_tl_lausanne_st_francois_9_jbp.jpg
  • 1960_lausanne_12_jbp.jpg
  • 1960_lausanne_1_jbp.jpg

TL2_big.jpg

TL5_big.jpgTL668_big.jpgTL714_big.jpgTL712_big.jpgTL738-736_big.jpgTL762_big.jpg

  • 1915 : Installation du siège olympique à Lausanne
  • 1920 : Ouverture du premier "Comptoir Suisse"
  • 1951 : Première émission publique de la télévision à Lausanne
  • 1954 : Coupe du monde de football : Inauguration du stade olympique de Lausanne
  • 1964 : Ouverture de la première autoroute de Suisse : Lausanne - Genève
    • CAM_13.jpg

    [*]1964 : Exposition nationale de Lausanne

    [*]1968 : L'école polytechnique de l'Université de Lausanne devient l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)

    [*]1971 - 1982 : Construction du Centre Hospitalier Universitaire de Lausanne (CHUV)

    [*]

    [*]2002 : Exposition Nationale des Trois Lacs dont un site se trouve à Yverdon-les-Bains

    [*]2003 : Adoption de la nouvelle constitution vaudoise (elle remplace celle de 1885)

ad52544c00.jpgcarte-vaud.jpgimage002.gif

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Quelques châteaux du canton :

ACVVpanneau.jpg

Lausanne :

full-04.jpg

Morges :

morges.jpg

De Chillon :

566128230_af7d5328f1_b.jpg

vuensuisse.jpg

Les vignes :

8323_lavaux_helico011.jpg

Le lac léman :

carte-lac-leman.gif

Les bateaux de la CGN (Compagnie Générale de Navigation) Sur le lac léman entre la Suisse et la France :

01_leman_lasuisse_137_05.jpg

La riviera vaudoise :

h_osmbanner10.jpg

Entrée principale de la gare de Lausanne :

entree-principale-de-la-gare-de-lausanne.jpg

Gare-lausanne-IMG_0002.JPG

Une petite recette qui est excellente :

Saucisse aux choux et "Papet" vaudois

Ingrédients pour 4-6 personnes

1 kg de poireaux

600 g de pommes de terre

2 petits oignons

1 cs de matière

grasse ou de beurre de cuisine

2 dl de vin blanc

1 dl de bouillon

2 dl de lait

sel, poivre, muscade

selon grosseur 2 à 4 saucisses aux choux vaudoises(environ 250 g de saucisse par personne)

Préparation

Laver et couper les poireaux en tronçons de 4 cm.

Hacher les oignons, puis dans une lèche frite les faire revenir dans 1 cs de beurre ou de matière grasse et y ajouter les poireaux.

Assaisonner avec sel, poivre, mouiller avec le vin et le bouillon, couvrir et laisser cuire 10 minutes.

Ajouter les saucisses et laisser cuire doucement 15 à 20 minutes

Pendant ce temps, faire un roux blond dans une petite casserole avec le solde du beurre et la farine, mouiller avec le lait et 3 dl de bouillon de cuisson de potée.

Rectifier l'assaisonnement, sel, poivre et muscade. Laisser mijoter 10 minutes et ajouter à la potée.

Dresser les légumes dans un plat de service chauffé.

Laver rapidement les saucisses, les piquer sur le dessus pour sortir la graisse.

Présenter les saucisses en morceaux ou en boucle sur le plat contenant les légumes.

Notes du gérant:

1° un peu de crème liée aux pommes de terre écrasées en fin de cuisson donne plus de « moelleux » au papet ¿ question de goût!

2° on peut évidemment cuire les saucisses séparément, 35 à 40 minutes dans de l'eau à 75 °C.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

HISTOIRE DE VAUDOIS

Ce matin là, mécol, le taguenet, j'avais peu d'accouet.

J'étais tout moindre.

Mais après avoir enfilé mon pantet, je m'emmode.

je vais d'un pas quelque peu vigousse retrouver ma bouèbe pour l'a cocoler, oui, car je l'a fréquente.

Comme ce n'était pas une mijaurée, tout en lui caressant le cotzon, je lui propose de se préparer à prendre un traclet pour se rendre sur un becquet de par là-haut.

On avait grebolé toute la nuit, car il avait fait une de ces cramines à te flanquer la grolette le matin.

Après une puissante roille, une véritable saucée, il a chotté. Il ne restait plus que du mouillon.

Heureusement que j'avais une panosse pour essuyer la gouille.

Il fallait éviter qu'un taborniau ou une bedoume, dont les quinquets étaient encore tout collés ne viennent s'encoubler dans ce patrigot et cupesser tout à côté dans le ruclon qui sentait encore le brûlon, souvenir d'un feu qui couvait encore depuis la veille au soir.

Avec ma gâtionne, nous décidâmes de nous ganguiller au fin coutzet d'un mamelon des environs.

Ma minçolette était gringe, un peu piorne, elle pétouillait car elle avait la trouille. Ayant peur de déguiller, de dérupiter et de s'épécler une piaule, elle s'est mise à quequeiller : Quelle longue tirée pour la descente !

Aussi, après avoir refermé un clédard, il faut penser aux modzons ruminant dans le pré !

Nous nous arretâmes pour souffler un peu dans le cagnard, une espèce de mayen dont le toit était recouvert de tavillons.

Nous actionnons le péclet et nous nous cotons dedans.

Loin de nous l'idée de foutimasser, de miquemaquer, pas plus que de potringuer, je le jure, ni même de jouer à la courate.

Non, notre voeu le plus cher était de s'accorder un clopet réparateur.

Quelle pioncée nous avons faite !

Tout regaillardis, nous retournâmes au village.

Mais quelles sont ces braillées et ces siclées ????

D'ou ce baccanal pouvait-il provenir ?

Il venait de la pinte lors d'une rioule durant laquelle, certains clients avaient trop sacrifié à Bacchus après avoir pintoillé et abusé de la topette, quelle embardouflées ils en avaient, deux toyotzes, de vraies chenoilles s'étaient lancés des fions puis se sont foutus des agnafes.

Nous avions rarement vu une pareille astiquée !

Ces deux cradzets s'étaient tripougnés à tel point que ces deux niolus avaient le pif tout maillé, tout de bizingue, nous en étions tout remués.

Vous comprendrez qu'après avoir constaté les dégâts de cette passe de lutte, ma minçolette et moi nous avions besoin de nous requinquer.

Juchés sur des trabedzets quelques peu branlants, nous appelâmes la fille de l'aubergiste, une grande berclure, pouète comme un éventail à moineaux et raide comme la justice de Berne.

Sa robe, qui avait du être blanche, était recouverte de tacons virant au grisâtre.

Son apparition à déclenché chez nous une de ces détraques !!

Une déguille à se rouler de rire par terre.

Cette guiupe, une vraie pèdze, paraît-il, selon les gens du village a servi au deu, affamé que nous étions, tout ce qui fallait pour se rapicoler.

Nous avons rupé sans nous faire prier de la fricassée de cayons, du gâteau à l'oignons et du taillé aux greubons, sans oublier des rebibes de l'Etivaz.

Le solide a été puissament arrosé d'un breuvage qui n'était pas, je vous l'assure, un penadzet, il a fallut plusieurs fois rafoncer.

Cette tranche de vie quelque peu loufoque se termine ici, j'espère que vous n'avez pas été trop dur à la comprenette de ce language spécifiquement vaudois et que vous ne le rédzipéterez pas car, gare aux batoïlles !

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
victoire68 Membre 41 201 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

:snif::snif::snif::snif:

Les patates je les mets quand????????????????????? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
:snif::snif::snif::snif:

Les patates je les mets quand????????????????????? :snif:

Tu mélanges le tout quand tout est cuit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
victoire68 Membre 41 201 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

Tu es pas suisse pour rien :snif:

je fais cuire les patates dans l'eau ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je préfère le canton de Fribourg!! :snif:

Bonne idée que de présenter le canton de Vaud et par là même, la Suisse!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
Tu es pas suisse pour rien :snif:

je fais cuire les patates dans l'eau ?

Oui ! :snif:

Je préfère le canton de Fribourg!! :snif:

Bonne idée que de présenter le canton de Vaud et par là même, la Suisse!! :snif:

Merci....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Adieu c't'ami, qu'esse tu racontes ?

Voilà, ça y est. A force de batoiller entre nous, on passe pour des étrangers dès qu' on arrive au bout du lac.. tu verses.

C'est vrai qu'on n'est pas de G'nève.. ou d' Genève... Le but de ces quelques mots n'est de loin pas de faire une recherche approfondie et étymologique du parler local mais juste de mettre en ligne notre manière de parler bien de chez nous.

On ne va non plus pas faire un guide de référence de quoi c'est comment qu'on cause par ici.. juste de bien se marrer en publiant ceci.

C'est pas simple d'écrire ce que l'on dit et pratique tous les jours. C'est seulement quand on voit la tronche du gaillard que l'on a en face de soi qui ouvre des quinquets de sorte car il ne pige que pouic à notre conversation.

Et ça commence par les chiffres:

70 se dit septante,

80: huitante

et 90: nonante.

Vous pouvez toujours essayer de me convaincre mais moi j'ai appris depuis tout petit à compter en base 10 .. de plus lors de séjours à l'étranger j'ai jamais autant ri d'écouter un anglophone, germanophone ou autre latin qui tentait d'apprendre à compter en "français", allez lui expliquer qu'à partir de soixante certains comptent en base 20...

********************************************************************************

******************************

Une toute bonne, enfin retrouvée.

Venant de nulle part, si ce n'est du terroir...

Plutôt de par là autour, il me semble bien que c'était dans les bois du Jorat..

Ecoutez voir...

C't ami Corbeau, sur un arbre ganguillé

Tenait à plein bec une tomme.

C't ami Renard, le tarin chatouillé

Lui tint ce discours à la gomme :

Hé! salut c't ami Corbeau,

T'es rude joli, t'es même fin beau!

Crénom de sort, si ta batoille

Vaut ce plumage qui pendoille,

T'es le tofin des forêts du Jorat.

A ces mots, le Corbeau qui trouve ça estra

Ouvre tout grand son four

Et lâche ses dix-heures.

Le renard chippe la tomme et dit:

Pauvre niolu, méfie-toi toujours des lulus

Qu'ont la langue bien pendue.

Cette leçon vaut bien une fondue!

Le Corbeau dépité, conclut:

Ch'us tondu, j'ai perdu, plus jamais je s'rai eu! </h4>

La suite.... Plus tard....

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Un petit lien très sympathique que vous connaissez peut-être...

></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed src="
type="application/x-shockwave-flash" width="420" height="336" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always"></embed></object><br /><b><a href="
projec't</a></b><br /><i>envoyé par <a href="http://www.dailymotion.com/118project">118project</a></i></div>">
></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed src="
type="application/x-shockwave-flash" width="420" height="336" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always"></embed></object><br /><b><a href="
projec't</a></b><br /><i>envoyé par <a href="http://www.dailymotion.com/118project">118project</a></i></div>" type="application/x-shockwave-flash" width="425" height="350" allowfullscreen="true">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mua Membre 9 648 messages
Tigresse Therese‚ 26ans
Posté(e)

J'y ai deja été ^^

Mon oncle (et mes cousins en consequence ^^) y habitent :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Quelques vues de la ville de Lausanne

Cité vallonnée bâtie sur des collines, Lausanne est l'une des plus anciennes villes de la confédération helvétique, créée par les Romains au IVème siècle. Lors de fouilles archéologiques récentes, des vestiges remontant à près de 6 000 ans avant Jésus Christ ont été mis à jour. La cité située au bord du lac Léman a connu une réelle expansion vers la fin du XIX ème siècle. Lausanne est aujourd'hui la cinquième ville de Suisse de par sa taille et son nombre d'habitants. Architecturalement, se côtoient à Lausanne de magnifiques édifices comme la tour de Bel-Air ou le chateau Saint Maire, et des bâtiments plus quelconques.

lausanne.jpg

La Place de la Palud

290-Lausanne-ville-Suisse.jpg

La Cathédrale de Lausanne

Lausanne_cathedrale.jpg

Les châteaux du canton de Vaud

VDcastles1.jpg

vaud.gif

Les stations de ski vaudoises

plan_piste_big.jpg

Les Pleiades

domaine_large.jpg

Diablerets-PlanDesPistes.jpg

Quelques autres stations de ski vaudoises

Les Diablerets

Les Mosses 1000 - 3000 m

Villars-Gryon 1000 - 3000 m

Leysin 1000 - 3000 m

Le Glacier 3000 1000 - 3000 m

Château d'Oex 1000 - 3000 m

Rochers-de-Naye 1000 - 3000 m

Rougemont 1000 - 2200 m

Sainte-Croix/Les Rasses 1230 - 1678 m

Vallée de Joux 1010 - 1445 m

swissflg.jpg

La grande histoire du château de Chillion, le château le plus visité de Suisse.

La grande histoire

Les fouilles menées dès la fin du XIXe siècle, en particulier celles conduites par l'archéologue Albert Naef (1862-1936), attestent l'occupation du site dès l'ége du Bronze.

Le château de Chillon sous sa forme actuelle est le résultat de plusieurs siècles de constructions et de réaménagements divers.

L'îlot rocheux sur lequel le château est édifié constituait à la fois une protection naturelle et un emplacement stratégique pour commander le passage entre le nord et le sud de l'Europe.

L'histoire du château est marquée par 3 grandes périodes :

  • La période savoyarde (XIIe siècle à 1536)
    La plus ancienne mention écrite du château date de 1150; on y apprend que la famille de Savoie contrôlait déjà le passage le long du Léman. Au XIIIe siècle, Pierre II de Savoie fit reconstruire le château qui devint la résidence d'été des comtes.

  • La période bernoise (1536-1798)
    Les Suisses, plus précisément les Bernois, conquirent le Pays de vaud et occupèrent Chillon en 1536. Le château conserva son rôle de forteresse, d'arsenal et de prison durant plus de 260 ans.

  • La période vaudoise (1798 à nos jours)
    En 1798, à la Révolution vaudoise, les Bernois quittèrent Chillon. Le château devint la propriété du Canton de Vaud à sa fondation en 1803.
    La restauration du monument a été initiée à la fin du XIXe siècle et se poursuit encore de nos jours.

<h2 id="p-savoy">La période savoyarde</h2> Tiré de "Promenade au Château de Chillon", Claire Huguenin, Fondation du Château de Chillon, 2008 En 1150, date de la première mention explicite du château, les comtes de Savoie contrôlent la forteresse, sur laquelle ils ont acquis ou partagent des droits avec les sires de Blonay, et par là même le passage longeant le lac. Chillon y est qualifié de castrum, preuve, selon l'acception médiévale du terme, de la présence d'un bourg qui lui est associé.

Au XIIIe siècle, les comtes de Savoie conquièrent la plupart des terres du Pays de Vaud morcelé en de multiples seigneuries, prélude d'une domination qui s'étendra aux deux tiers environ de la Suisse romande actuelle.

Avec leurs possessions réparties au sud et au nord du massif alpin, ils maîtrisent les deux principaux axes des Alpes occidentales, la route du Mont-Cenis et celle du Grand-Saint-Bernard. Ces deux voies commerciales majeures, reliant l'Italie à l'Europe du nord-ouest, sont sources de profit par le prélèvement de taxes sur les marchandises transitant par leurs terres, en échange de l'entretien des routes et de la protection des voyageurs.

Dressé le long du second itinéraire, le château présente un intérêt économique et stratégique évident. En 1214, Thomas 1er de Savoie fonde Villeneuve, à quelque 2 km en amont du bourg de Chillon, en un lieu assez vaste pour accueillir un péage, des halles pour les marchandises et des équipements portuaires.

Au château même, des grands travaux de reconstruction et d'agrandissement sont alors entrepris, par étapes, à l'initiative du comte Thomas 1er de Savoie (1189-1233) et de ses quatre fils, dont Pierre II, maître du château de 1255 à 1268. Ce dernier est représenté par un clerc de Chambéry, Pierre Mainier, intendant des travaux. Sous Philippe de Savoie, frère et successeur de Pierre, le chantier est confié à Jacques de Saint-Georges, maître maçon et ingénieur, soit un architecte spécialisé dans la construction militaire.

La forteresse abrite la résidence temporaire de la famille de Savoie, et celle, permanente, du châtelain-bailli. A la tête d'un vaste domaine, les Savoie sont appelés à se déplacer constamment pour gouverner, en restant personnellement en contact avec leurs sujets. Ce nomadisme s'accorde aussi au rythme des saisons, certaines demeures étant inhabitables en hiver, d'autres plus propices à certaines activités, telle que la chasse.

Le comte voyage, avec faste, accompagné de son entourage immédiat et d'une cohorte de serviteurs et de fonctionnaires. Il emporte avec lui de quoi métamorphoser les lieux de ses étapes, les espaces qui lui sont réservés étant fermés et vides en son absence. La garde permanente de Chillon incombe alors à un châtelain, souvent choisi parmi les membres de l'aristocratie savoyarde. Il commande la garnison, rend la justice, perçoit les droits de péage et les revenus seigneuriaux.

Dès la seconde moitié du XIIIe siècle, lors du découpage du comté de Savoie en plusieurs bailliages, le châtelain de Chillon cumule ces charges avec celles de bailli du Chablais. Cette circonscription, la plus étendue des Etats de Savoie au XIVe siècle, regroupe des châtellenies situées entre Vevey et Aigle, dans le Bas-Valais actuel et sur la rive sud du Léman (Evian, Thonon). Le château devient un centre administratif et financier de première importance au nord des Etats de la Savoie. Deux bâtiments spécifiques sont alors érigés dans la partie septentrionale du rocher réservée au comte, la domus clericorum (G), dévolue aux tâches administratives, et le bâtiment du trésor (K), affecté à un double usage : conserver en lieu sûr les archives et le numéraire, fruit de la châtellenie et du péage de Villeneuve; le plus souvent, l'argent n'était pas envoyé à la Trésorerie générale de Chambéry mais tenu à disposition pour de futures opérations militaires ou des travaux.

A la fin du XIVe siècle, Chillon est relevé de ses fonctions au profit d'une gestion centralisée à Chambéry. La cour, pour sa part, lui préfère d'autres résidences, comme Le Bourget, Thonon ou Ripaille.

En 1436, Amédée VIII, avant d'être appelé à la papauté sous le nom de Félix V, tente de redonner vie au château. Il y envoie son maître des ¿uvres, Aymonet Corniaux, un charpentier chargé d'entretenir les édifices du Chablais et du pays de Vaud. Il y fait d'importants travaux et modifie le système défensif au sommet des tours et des enceintes. Cet effort reste sans lendemain et Chillon sera délaissé jusqu'à l'arrivée des Bernois.

<h2 id="p-bern">Période bernoise</h2> Tiré de "Promenade au Château de Chillon", Claire Huguenin, Fondation du Château de Chillon, 2008 Le 29 mars 1536, la conquête du Pays de Vaud s'achève par la prise de Chillon. Les Bernois récupèrent un bien, certes délabré, mais en relativement bon état, car épargné par les guerres de Bourgogne. Le château est converti en centre administratif du bailliage de Vevey et en résidence permanente du bailli. Recruté au sein du patriciat bernois, celui-ci porte aussi le titre de capitaine de Chillon et, en qualité de représentant du souverain, remplit de nombreuses fonctions.

L'ancienne subdivision du château en deux secteurs, l'un dévolu au seigneur, l'autre à l'intendance, n'a plus sa raison d'être et les nouveaux occupants aménagent les lieux à leur convenance, tout en adaptant son système défensif à l'usage des armes à feu.

En 1733, les baillis quittent ce logis isolé et inconfortable, pour s'installer à Vevey. Le château, qui ne répond plus aux nécessités de la guerre, sert dès lors avant tout d'entrepôt. En 1785, on envisage d'en transformer la partie nord en un vaste grenier à blé, mais le projet est aussitôt enterré, peut-être en raison de sa démesure et de l'humidité ambiante.

<h2 id="p-vaud">Période vaudoise</h2> Tiré de "Promenade au Château de Chillon", Claire Huguenin, Fondation du Château de Chillon, 2008 En janvier 1798, des patriotes de Vevey et de Montreux occupent la forteresse sans rencontrer de résistance.

Devenu bien national à la Révolution vaudoise, le château échoit en héritage au jeune canton de Vaud, en 1803. Dans un premier temps la vieille bâtisse est laissée en l'état, sous la garde d'un concierge et de deux gendarmes, sans nouvelle affectation précise sinon celle d'entasser poudre, munitions et armes dont on ne sait que faire ailleurs, et de loger des prisonniers.

Dans la mouvance romantique qui redécouvre avec enthousiasme le Moyen Age, une nouvelle image de Chillon tend à s'imposer. En 1762, Rousseau avait déjà attiré l'attention sur le site en y plaçant un épisode de La nouvelle Héloïse, assorti d'une brève allusion à la captivité de Bonivard.

Mais il revient à lord Byron et à son fameux poème The prisoner of Chillon, rédigé en 1816 lors d'un pèlerinage sur les lieux décrits par Rousseau, de lui avoir donné une dimension mythique. A travers ce récit magnifié des souffrances de François Bonivard (1493-1570), prieur de Saint-Victor de Genève, retenu à Chillon pour ses positions anti-savoyardes puis libéré par les Bernois, le personnage historique se mue en symbole de liberté et sa prison s'auréole d'un caractère sacré.

Le château et le paysage qui lui sert d'écrin réunissent les composantes chères à l'esthétique romantique: une silhouette pittoresque, de vieux murs témoins d'un passé terrible et un cadre sublime de montagnes. Ils fascinent écrivains, peintres et visiteurs.

Peu sensibles à cette nouvelle forme de notoriété, les autorités vaudoises transforment l'édifice en 1836-38, pour y loger commodément le matériel de guerre, puis de nouvelles prisons. Le public afflue pourtant, toujours plus nombreux, bien que les salles ne soient accessibles que sous l'¿il vigilant des gendarmes, cicérones improvisés, puis de guides plus officiels. Pour faire trembler l'assistance, ceux-ci ajoutent, aux visions des écrivains et poètes, leurs lots de romances et de drames, auxquels on doit aujourd'hui encore le nom de quelques salles.

Les alpes vaudoises

les_alpes_vaudoises_depuis_saint_saphorin.jpg

les_alpes_vaudoises_depuis_lavaux.jpg

Alpes-vaudoisesVTT.jpg

20264_7.jpg

situation_a4.gif

tour_alpes_a_pied_web.jpg

VL_59_00_b.jpg

1478199729_81a9e87f53.jpg?v=0

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Musées dans le canton

AIGLE

Château

Musée vaudois de la vigne, du vin et de l'étiquette

L'AUBERSON

Musée Baud

AUBONNE

Musée du bois

AVENCHES

Musée romain / Site

BAULMES

Musée du Vieux-Baulmes

BEX

Musée de la mine de sel de Bex

Musée historique du Chablais

LES PLANS-SUR-BEX

Jardin alpin de Pont de Nant «La Thomasia»

BLONAY

Chemin de fer-musée Blonay-Chamby

LE BRASSUS

Musée Audemars Piguet

CHATEAU-D'OEX

Musée du Vieux Pays-d'Enhaut

CHILLON-VEYTAUX

Château de Chillon

CLARENS

Villa Kruger

COPPET

Château

Maison Michel (Musée de Coppet)

CULLY

Musée du Vieux-Lavaux

ECHALLENS

Maison du blé et du pain

GINGINS

Musée romand de la machine agricole

GLAND

Fortification

GRANDSON

Château

GRANDVAUX

Maison Buttin-de Loës

LAUSANNE

Archives de la construction moderne

Collection de l'Art Brut

Espace des inventions

Fondation Claude Verdan - Musée de la main

Fondation de l'Hermitage

mudac - Musée de design et d'arts appliqués contemporains

Musée Bolo

Musée cantonal d'archéologie et d'histoire

Musée cantonal de géologie

Musée cantonal de zoologie

Musée cantonal des beaux-arts

Musée de l'Elysée

Musée et jardins botaniques cantonaux

Musée historique de Lausanne

Musée monétaire cantonal

Musée olympique

Musée romain

Vivarium

LUCENS

Musée Sherlock Holmes

MONTREUX

Musée de Montreux

MONTREUX-TERRITET

Musée suisse de l'audiovisuel «Audiorama»

MORGES

Musée Alexis Forel

Musée militaire vaudois

Musée Paderewski

MOUDON

Musée du Vieux-Moudon

Musée Eugène Burnand

NYON

Basilique et musée romains

Musée du Léman

Musée historique et des porcelaines/Château de Nyon

ORBE

Musée d'Orbe

ORON-LE-CHATEL

Château

PAYERNE

Clin d'ailes, Musée de l'aviation militaire

Musée de Payerne et abbatiale

PRANGINS

Musée national suisse - Château de Prangins

PUIDOUX

Musée des curiosités horlogères

PULLY

Espace Guisan

Musée de Pully

Villa romaine

ROCHE

Musée suisse de l'orgue

ROUGEMONT

Musée minéralogique

SAINT-GEORGE

Musée de la terre et du bois

SAINT-PREX

Musée du verrier

SAINTE-CROIX

Musée d'automates et de boîte à musique (CIMA)

Musée des arts et des sciences

LA SARRAZ

Château de La Sarraz / Musée romand

Musée du cheval

LE SENTIER

Espace horloger de la Vallée de Joux

LA TOUR-DE-PEILZ

Musée suisse du jeu

VALLORBE

Fort de Vallorbe

Grottes de Vallorbe

Musée du fer et du chemin de fer

Musée Gyger

VEVEY

Alimentarium

Musée de la Confrérie des Vignerons

Musée historique de Vevey

Musée Jenisch (Musée des beaux-arts et Cabinet cantonal des estampes)

Musée suisse de l'appareil photographique

YVERDON-LES-BAINS

Centre Pro Natura de Champ-Pittet

Maison d'ailleurs

Musée suisse de la mode

Musée d'Yverdon-les-Bains et de sa région

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Communes Vaudoises

AIGLE

.

Aigle ( Chef-Lieu du district )

Bex - Corbeyrier - Chessel - Gryon - Lavey - Morcles - Leysin - Noville - Ollon - Ormont Dessous - Ormont Dessus - Rennaz - Roche - Villeneuve - Yvorne

BROYE-VULLY .

Avenches - Bellerive - Brenles - Bussy sur Moudon - Carrouge - Cerniaz - Chabrey - Champtauroz - Chavannes sur Moudon - Chesalles sur Moudon - Chevroux - Combremont le Grand - Combremont le Petit - Constantine - Corcelles le Jorat - Corcelles près Payerne - Cremin - Cudrefin - Curtilles - Dompierre - Faoug - Forel sur Lucens - Grandcour - Granges près Marnand - Henniez - Hermenches - Lovatens - Lucens - Marnand - Missy - Montmagny - Moudon - Mur - Oleyres - Oulens sur Lucens - Payerne ( Chef-Lieu du district ) - Prévonloup - Ropraz - Rossenges - Sarzens - Sassel - Seigneux - Syens - Trey - Treytorrens - Vallamand - Villars-Bramard - Villars le Comte - Villars le Grand - Villarzel - Vucherens - Vulliens

GROS-DE-VAUD .

Assens - Bercher - Bettens - Bioley-Orjulaz - Bottens - Boulens - Bournens - Boussens - Bretigny sur Morrens - Chapelle sur Moudon - Correvon - Cugy - Daillens - Denezy - Dommartin - Echallens ( Chef-Lieu du district ) - Eclagnens - Essertines sur Yverdon - Etagnières - Fey - Froideville - Goumoens la Ville - Goumoens le Jux - Lussery - Villars - Malapalud - Martherenges - Mex - Montaubion - Chardonney - Morrens - Naz - Neyruz sur Moudon - Ogens - Oppens - Oulens sous Echallens - Pailly - Peneyle - Jorat - Penthalaz - Penthaz - Penthéréaz - Peyres Possens - Poliez le Grand - Poliez-Pittet - Rueyres - Saint Barthélemy - Saint Cierges - Sottens - Sugnens - Sullens - Thierrens - Villars le Terroir - Villars Mendraz - Villars Tiercelin - Vuarrens - Vufflens la Ville

JURA-NORD VAUDOIS .

Agiez - Arnex sur Orbe - Ballaigues - Baulmes - Bavois - Belmont sur Yverdon - Bioley - Magnoux - Bofflens - Bonvillars - Bretonnières - Bullet - Chamblon - Champagne - Champvent - Chanéaz - Chavannes le Chêne - Chavornay - Chêne Pâquier - Cheseaux Noréaz - Concise - Corcelles près Concise - Corcelles sur Chavornay - Cronay - Croy - Cuarny - Démoret - Donneloye - Ependes - Essert Pittet - Essert sous Champvent - Fiez - Fontaines sur Grandson - Fontanezier - Giez - Grandevent - Grandson - Gressy - Juriens - La Praz - L'Abbaye - L' Abergement - Le Chenit - Le Lieu - Les Clées - Lignerolle - Mathod - Mauborget - Molondin - Montagny près Yverdon - Montcherand - Mutrux - Novalles - Onnens - Orbe - Orges - Orzens - Pomy - Prahins - Premier - Provence - Rances - Romainmôtier - Envy - Romairon - Rovray - Sainte Croix - Sergey - Suchy - Suscévaz - Treycovagnes - Ursins - Valeyres sous Montagny - Valeyres sous Rances - Valeyres sous Ursins - Vallorbe - Vaugondry - Vaulion - Villars-Burquin - Villars Epeney - Villars sous Champvent - Vugelles - La Mothe - Vuiteboeuf - Yverdon les Bains ( Chef-Lieu du district ) - Yvonand - Vinzel .

LAUSANNE .

Cheseaux sur Lausanne - Epalinges - Jouxtens Mézery - Lausanne ( Chef-Lieu du district ) - Le Mont sur Lausanne - Romanel sur Lausanne . .

LAVAUX-ORON .

Belmont-sur-Lausanne - Bussigny sur Oron - Châtillens - Chesalles sur Oron - Chexbres - Cully ( Chef-Lieu du district ) - Ecoteaux - Epesses - Essertes - Ferlens - Forel (Lavaux) - Grandvaux - Les Cullayes - Les Tavernes - Les Thioleyres - Lutry - Maracon - Mézières - Montpreveyres - Oron la Ville - Oron le Châtel - Palézieux - Paudex - Puidoux - Pully - Riex - Rivaz - Saint Saphorin (Lavaux) - Savigny - Servion - Villette (Lavaux) - Vuibroye .

MORGES .

Aclens - Allaman - Apples - Aubonne - Ballens - Berolle - Bière - Bougy Villars - Bremblens - Buchillon - Bussy Chardonney - Chavannes le Veyron - Chevilly - Chigny - Clarmont - Colombier - Cossonay - Cottens - Cuarnens - Denens - Denges - Dizy - Echandens - Echichens - Eclépens - Etoy - Féchy - Ferreyres - Gimel - Gollion - Grancy La Chaux (Cossonay) - La Sarraz - Lavigny - L'Isle - Lonay - Lully - Lussy sur Morges - Mauraz - Moiry - Mollens - Monnaz - Montherod - Mont la Ville - Montricher - Morges ( Chef-Lieu du district ) - Orny - Pampigny - Pizy - Pompaples - Préverenges - Reverolle - Romanel sur Morges - Saint Livres - Saint Oyens - Saint Prex - Saint-Saphorin sur Morges - Saubraz - Senarclens - Sévery - Tolochenaz - Vaux sur Morges - Villars sous Yens - Vufflens le Château - Vullierens - Yens

NYON .

Arnex-sur-Nyon - Arzier - Bassins - Begnins - Bogis - Bossey - Borex - Bursinel - Bursins - Burtigny - Chavannes de Bogis - Chavannes des Bois - Chéserex - Coinsins - Commugny - Coppet - Crans près Céligny - Crassier - Duillier - Dully - Essertines sur Rolle - Founex - Genolier - Gilly - Gingins - Givrins - Gland - Grens - La Rippe - Le Vaud - Longirod - Luins - Marchissy - Mies - Mont sur Rolle - Nyon ( Chef-Lieu du district ) - Perroy - Prangins - Rolle - Saint Cergue - Saint George - Signy - Avenex - Tannay - Tartegnin - Trélex - Vich - Vinzel

OUEST LAUSANNOIS .

Bussigny près Lausanne - Chavannes près Renens - Crissier - Ecublens - Prilly - Renens ( Chef-Lieu du district ) - Saint-Sulpice - Villars Sainte Croix

RIVIERA-PAYS-D'ENHAUT .

Blonay - Chardonne - Château d' Oex - Corseaux - Corsier sur Vevey - Jongny - La Tour de Peilz - Montreux - Rossinière - Rougemont - Saint Légier La Chiésaz ( Chef-Lieu du district ) - Veytaux .

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Si j'ai fait ce topic, c'est tout simplement parce que je suis né et que j'ai toujours vécu jusqu'à il y a 4 ans dans le canton de Vaud, et je voulais par ce topic vous faire partager ce canton de Suisse qui me tiens à coeur.

Abr ******** Armoiries ******* Canton ****** ******* Depuis

ZH *********** 20px-Zurich-coat_of_arms.svg.png ********* Zürich (Zürich) ******** 1351

BE *********** 20px-Berne-coat_of_arms.svg.png ********* Berne (Bern) ********** 1353

LU *********** 20px-Lucerne-coat_of_arms.svg.png ********** Lucerne (Luzern) ******** 1332

UR *********** 20px-Uri-coat_of_arms.svg.png ********** Uri ********************1291

SZ *********** 20px-Schwytz-coat_of_arms.svg.png ********* Schwytz (Schwyz) ********* 1291

OW *********** 20px-Obwald-coat_of_arms.svg.png ********** Obwald (Obwalden) ********* 1291

NW ************ 20px-Nidwald-coat_of_arms.svg.png *********Nidwald (Nidwalden) ********** 1291

GL ************* 20px-Glaris-coat_of_arms.svg.png ********** Glaris (Glarus) *************** 1352

ZG ************* 20px-Zug-coat_of_arms.svg.png *********** Zoug (Zug) ***************** 1352

FR ************* 20px-Fribourg-coat_of_arms.svg.png *********** Fribourg (Freiburg) ************* 1481

SO ************* 20px-Solothurn-coat_of_arms.svg.png *********** Soleure (Solothurn) ************* 1481

BS ************** 20px-Bale-coat_of_arms.svg.png *********** Bâle-Ville (Basel-Stadt) *********** 1501

BL *************** 20px-BaleCampagne-coat_of_arms.svg.png *********** Bâle-Campagne (Basel-Landschaft) *** 1501

SH *************** 20px-Schaffhouse-coat_of_arms.svg.png *********** Schaffouse (Schaffhausen) ********* 1501

AR *************** 20px-AppenzellRE-coat_of_arms.svg.png *** Appenzel Rhodes-Extérieures (Appenzell Ausserrhoden) 1513

AI **************** 20px-AppenzellRI-coat_of_arms.svg.png *** Appenzel Rhodes-Intérieures (Appenzell Innerrhoden) 1513

SG **************** 20px-St.Gallen-coat_of_arms.svg.png ************* Saint-Gall (Sankt Gallen) ************ 1803

GR ***************** 20px-Grisons-coat_of_arms.svg.png ************** Grisons (Graubünden, Grischun, Grigioni) 1803

AG ***************** 20px-Argovie-coat_of_arms.svg.png *************** Argovie (Aargau) ***************** 1803

TG ****************** 20px-Thurgovie-coat_of_arms.svg.png ************** Thurgovie (Thurgau) **************** 1803

TI ******************* 20px-Tessin-coat_of_arms.svg.png **************** Tessin (Ticino) ******************* 1803

VD ******************* 20px-Vaud-coat_of_arms.svg.png ***************** Vaud ************************* 1803

VS ******************* 20px-Valais-coat_of_arms.svg.png ****************** Valais (Wallis) ******************* 1815

NE ******************** 20px-Neuchatel-coat_of_arms.svg.png ***************** Neuchâtel *********************** 1815

GE ********************* 20px-Coat_of_Arms_of_Geneva.svg.png ****************** Genève ************************* 1815

JU ********************** 20px-Jura-coat_of_arms.svg.png ******************* Jura *************************** 1979

CH ********************** 20px-Swiss-coat_of_arms.svg.png ******************* Suisse (Schweiz, Svizzera, Svizra) ******* 1291

Traditionnellement, 1291 est considérée comme l'année de fondation de la Confédération suisse. C'est en cette année-là que trois communautés campagnardes - qu'on appellera plus tard les cantons forestiers - concluent une alliance en vue de se protéger contre toute atteinte à leurs libertés contre des suzerains potentiels.

Au cours des XIVème et XVème siècle, cette alliance va s'élargir et devenir une Confédération sans liens rigides composée de membres à la fois ruraux et citadins. Dès la fin du XVème siècle, elle est suffisamment forte pour avoir une influence non-négligeable sur l'équilibre des forces en Europe par son engagement dans des guerres où ses troupes se forgent une redoutable réputation d'habileté et de courage.

Son élargissement se passe de différentes manières. Dans certains cas, de nouveaux membres adhèrent à l'alliance en tant que membres à part entière et égaux en droit avec les membres existants. Dans d'autres cas, la Confédération s'élargit en achetant ou en conquérant des communautés ou des territoires. A cette époque, les droits des habitants de la Confédération varient selon le lieu où ils habitent et selon leur position dans la société.

Les entités membres de la Confédération gèrent chacun leurs propres affaires mais elles se réunissent en 'Diètes' pour débattre de questions d'intérêt commun, chaque fois que l'un des cantons le demande. Ce sont à l'époque Zurich, Berne et Lucerne qui organisent à tour de rôle les séances de la Diète. Chaque membre envoie à la Diète deux représentants choisis dans les milieux politiques dirigeants.

A noter qu'à cette époque la conféderation qui vient de naître et qui va se développer au cours des prochains siècles n'était pas un Etat, mais une association souple d'entités autonomes. Ce n'est qu'en 1848 que la Suisse deviendra un Etat dans le sens moderne du terme.

La naissance de la Confédération suisse

256d0be55b.jpgLa prairie du Grütli, berceau mythique de la Confédération suisse, sur les bords du Lac des Quatre-Cantons

L'acte fondateur de la Confédération suisse est généralement considéré comme étant le pacte d'assistance mutuelle conclu en 1291 entre trois communautés ¿ Schwytz, Uri et Unterwald (partagé aujourd'hui entre Obwald et Nidwald) ¿ situées dans ce qui forme de nos jours la Suisse centrale.

Ces trois territoires ¿ connus aujourd'hui sous le nom de 'cantons primitifs' ¿ s'étaient résolus à conclure un tel pacte après la mort de l'Empereur germanique Rudolf de Habsbourg. Ils craignaient en effet que le successeur de Rodolphe puisse annuler les droits et les libertés dont ils bénéficiaient jusqu'alors et qu'ils soient désormais soumis à un suzerain.

Des alliances analogues à celle de 1291 avaient été conclues par le passé dans la région mais l'alliance de 1291 est la seule dont le texte a été préservé.

La cérémonie du serment au cours de laquelle les trois premiers 'Confédérés' confirment la création de l'alliance a lieu sur la prairie dite du Grütli au bord du lac qu'on appelle aujourd'hui Lac des Quatre-Cantons, un lieu devenu depuis pour les Suisses le symbole de leurs libertés.

Le nom de Guillaume Tell est intimement lié aux événements qui entourent ce 'Serment du Grütli'. Selon la légende, Guillaume Tell aurait mis au défi puis tué le méchant bailli Gessler, que la maison de Habsbourg, suzerain de l'endroit, avait mis en place pour gérer ses affaires et vider de leur contenu les libertés concédées auparavant aux populations locales.

L'authenticité de la légende a été sérieusement et souvent mise en doute mais l'histoire de Guillaume Tell joue aujourd'hui encore un rôle important dans la conscience collective des Suisses.

Moyen Age

515 ************************************************* Fondation de l'abbaye de Saint-Maurice

VIe s *********************************************** Installation progressive des Alamans

VIe - IX.e s **************************************** Royaume, puis Empire franc

719 ************************************************ Fondation du couvent de Saint-Gall

888 - 1032 **************************************** Second royaume de Bourgogne

Xe s ************************************************ Incursions hongroises et sarrasines

XIIe s *********************************************** Les Zähringen

XIIIe s ********************************************** Emergence des maisons de Savoie et de Habsbourg

1231 ************************** Uri obtient l'immédiateté impériale

1240 *********************************************** Charte de Faenza accordée à Schwyz

1275 *********************************************** Consécration de la cathédrale de Lausanne

1291 ************************************************ Alliance entre Uri, Schwyz et Unterwald

1315 ************************************************ Bataille du Morgarten

1332, 1351, 1353 ********************************** Alliances avec Lucerne, Zurich, Berne

1348 - 1349 **************************************** La Grande Peste

1386, 1388 ***************************************** Batailles de Sempach et Näfels

1402, 1415, 1460 *********************************** Conquêtes de la Léventine, de l'Argovie, de la Thurgovie

1436 - 1444 ****************************************** Guerre entre Zurich et les sept autres cantons

1476 - 1477 *******************************************Guerres de Bourgogne

1481 ****************************************************Alliance avec Fribourg et Soleure

1499 - 1500 ******************************************* Guerre de Souabe

Epoque moderne

1501 **************************************************** Alliance avec Bâle et Schaffhouse

1515 **************************************************** Bataille de Marignan

1516 **************************************************** Paix "perpétuelle" avec la France

1531, 1656, 1712 ************************************** Conflits entre catholiques (Waldstätten, LU, ZG) et protestants (ZH, BE)

1536 **************************************************** Conquête du Pays de Vaud par les Bernois

1602 ***************************************************** L'Escalade à Genève

1647 ***************************************************** Défensional de Wil

1648 ****************************************************** La Suisse séparée du Saint Empire

1670 ******************************************************Dernière peste

1723 ****************************************************** Affaire du major Davel à Lausanne

1761 ******************************************************* Fondation de la Société helvétique

1798 ******************************************************* Invasion française ; République helvétique

Epoque contemporaine

1803 ******************************************************** Acte de médiation ; six cantons : SG-GR-AG-TG-TI-VD

1815 ******************************************************** Valais, Neuchâtel et Genève nouveaux cantons

1830-1831 ************************************************* La Régénération

1847 ******************************************************** Guerre du Sonderbund

1848 ******************************************************** L'Etat fédéral

1864 ******************************************************** Fondation de la Croix-Rouge à Genève

1874 ******************************************************** Nouvelle Constitution fédérale

1898 ******************************************************** Rachat par la Confédération des principales lignes ferroviaires

1914 ******************************************************** Mobilisation ; U. Wille est nommé général

1920 ********************************************************* Entrée de la Suisse dans la Société des Nations (SDN)

1939 ********************************************************* Mobilisation générale ; Henri Guisan est nommé général

1947 ********************************************************* Introduction de l'Assurance-vieillesse

1963 ********************************************************** Entrée de la Suisse au Conseil de l'Europe

1971 ********************************************************** Suffrage féminin fédéral

1978 ********************************************************** Le Jura devient le 23e canton suisse

1992 ******************************** Refus de la Suisse d'entrer dans l'Espace économique européen

1999 *********************************************************** Nouvelle Constitution fédérale

2002 ************************************************************ Entrée de la Suisse à l'ONU

REG_VAU_000.jpg

Le canton de Vaud, le plus grand et le plus peuplé (plus de 640'000 habitants en 2000) de la Suisse francophone, est entré officiellement dans la Confédération suisse en 1803.

Son histoire est cependant beaucoup plus longue.

Les plus anciens vestiges de présence humaine remontent à la fin de la dernière glaciation (env. 13'500 av. J.-C.). Le territoire fera partie de l'empire romain, sera intégré dans divers royaumes germaniques (Burgonde, Francs) et sera rattaché en 1032 au Saint-Empire, à la mort du dernier souverain de la dynastie rodolphienne.

La maison de Savoie prend pied dans le pays au début du XIIIe siècle et le comte Pierre lui donne sa première administration moderne, entreprise poursuivie par la Ville et République de Berne lorsqu'elle le conquiert en 1536, imposant en parallèle la Réforme.

Le Pays de Vaud fait dès lors partie de la Confédération, mais comme pays sujet et non comme canton souverain.

Il proclame son indépendance en 1798 et sa souveraineté lui est accordée en 1803.

Son système politique se démocratise par étapes aux XIXe et XXe siècles.

Longtemps marqué par un fort sentiment identitaire, le canton, à l'aube du XXIe siècle, se remet en question dans une Suisse elle-même en mutation.

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Quelques quotidiens Vaudois

lapresse-nord-vaudois.jpg24_heures_large_magazine.jpgLD070401fondues.jpg

Quelques équipes Vaudoises de football

100px-FC_Lausanne-Sport.pngLogo%20Echandens.jpglogo_forward.giffc_aubonne.jpgLogo-fcAmical.gifLogo7M-1.PNG

Quelques entreprises Vaudoises

bobst_650P.jpg

logo_getaz.jpg

file0012.jpg

nestle-lausanne-g.jpg

Transports Publics Vaud et Environs

Pêcher dans le canton de Vaud

bandeau5.jpg

Les cours d'eau

Le Canton de Vaud, avec une superficie de 3'212 km2, s'étend du Jura aux Alpes en passant par le Plateau. Les eaux du canton sont partagées entre le bassin du Rhin et celui du Rhône, elles constituent principalement des cours d'eau de petites dimensions.

Le réseau de cours d'eau du canton compte environ 3'300 km de tronçons à ciel ouvert et environ 400 km mis sous tuyau. Cette évaluation tient compte non seulement des grands cours d'eaux mais également des beaucoup plus nombreux petits à très petits cours d'eau.

Poissons et écrevisses

Les connaissances actuelles font état de 43 espèces de poissons dans les eaux vaudoises. A noter que 2 espèces de poissons éteintes en Suisse (degré 0), étaient à l'origine présentes dans les eaux vaudoises appartenant au bassin du Rhin. Il s'agit de la lamproie de rivière et du saumon. En ce qui concerne les cours d'eau du canton de Vaud, les données disponibles pour la période 1960-2000 révèlent la présence de 32 espèces de poissons dans les 353 cours d'eau étudiés. Par comparaison, RIBAUT (1966) avait mentionné 27 de ces 32 espèces de poissons en inventoriant 37 cours d'eau. Les 5 espèces qui n'avaient pas été observées par cet auteur correspondent à 2 espèces dont la présence naturelle dans les eaux vaudoises reste incertaine (anguille, carpe) et à 3 espèces introduites (carassin, grémille et sandre). Les 11 espèces piscicoles, qui font partie de la faune ichtyologique du canton de Vaud et qui n'ont pas été observées dans les cours d'eau, correspondent à 9 espèces (5 indigènes et 4 introduites) que l'on rencontre principalement voire exclusivement dans les lacs et/ou les étangs (corégones, truite des lacs canadiens, brème bordelière, bouvière, poisson rouge, silure, poisson-chat, perche soleil et able de stymphale) et à 2 espèces qui ont été introduites dans le lac de Sauvabelin (amour blanc et carpe argentée).

5 espèces d'écrevisses sont présentes dans les eaux vaudoises, 2 espèces sont indigènes et menacées au niveau suisse et 3 ont été introduites dans notre pays

Les cartes de distribution ci-dessous présentent de manière qualitative la distribution des espèces pour la période 1991-2001

Statistiques des prises

Permis

Nous avons une chance inouïe par rapport à certains cantons ou pays voisins puisque la gestion de la totalité des eaux est du domaine de l'état de Vaud.

Le permis de pêche en rivière donne ainsi accès à tous les cours d'eaux et lacs de montagne, aux étangs ouverts à la pêche et à certains lacs. Il est disponible de façon journalière, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle avec un tarif différencié selon que l'on habite le canton ou pas.

Bord du Lac Léman ä Lausanne

med-Visoterra-bord-du-lac-leman-a-lausanne-4919.jpg

Les arenes d'Avenches

315b6cb176.jpg

Dent de Vaulion et Lac de Joux

lac-de-joux.jpg

Quelques vignes

PICT0070.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Morges

Morges%20-%2021%20Mars%202007%20(10).JPG

Nyon

459nyon1.jpg

Lausanne

Montreux

005.JPG

Aigle

Suisse-Aigle-1.jpg

Bière

Bié¿é

Célébrités vivant ou ayant vécu dans le canton :

gif.gif

Alesi, Jean (1964-) FRANCE

Le pilote français de Formule 1 habite à Nyon, dans les environs de Genève.

gif.gif

Voltaire, Jean-Marie (1694-1778) FRANCE

Le philosophe et homme de lettres a habité Genève et Lausanne dès 1753.

Napoléon III, (1808-1873) FRANCE

Le président de la Deuxième République puis Empereur des Français passa sa jeunesse en Suisse.

Botnar, Octav (1933-1998) ROUMANIE

Ce génie fit une fortune de près de SFR 3milliards en important des voitures Nissan en Angleterre, en Allemagne et en Belgique, et finit sa vie en Suisse

Mercury, Freddie (1946-1991) ANGLETERRE

Le chanteur star du groupe Queen est né Farrokh Bulsara le 5 septembre 1946 dans l'île de Zanzibar.

Byron, George (1788-1824) ANGLETERRE

Le poète anglais fut le principal précurseur de la vague du Romantisme du XIXe siècle.

Chanel, Coco (1883-1971) FRANCE gif.gif

L'impératrice de la mode a vécu 10 ans sur les hauts de Lausanne. Gabrielle Chanel est née en 1883 dans un hospice de Saumur.

Chaplin, Charlie (1889-1977) ANGLETERRE

Le célèbre comique anglais dont les films muets ont fait rire le monde entier habita plus de 25 ans en Suisse.

Chaplin, Geraldinegif.gif

Géraldine Chaplin, la fille du très célèbre acteur Charlie Chaplin, est née le 31 juillet 1944 en Californie.

Collins, Phil (1951-) ANGLETERRE gif.gif

Le chanteur anglais habite en Suisse depuis 1994. Né en 1951 à Londres.

Coulthard, David (1971-) ANGLETERRE

David Coulthard, le célèbre pilote de F1 est né le 27 Mars 1971 en Ecosse. Il habite actuellement à Villars-sur-Ollon.

Courbet, Gustave (1819-1877) FRANCE gif.gif

Le grand peintre réaliste français Courbet avait rejoint la Commune en 1871 en tant que responsable des musées d'art de Paris.

Béjart, Maurice (1927-) FRANCE gif.gif

L'illustre danseur et chorégraphe dirige le Béjart Ballet Lausanne depuis 1987. Maurice Béjart est né à Marseille en 1927.

Edelman, Asher (1939-) USA

Le raider newyorkais, célèbre pour ses OPA dans les années 80, s'est établi en 1988 sur les hauts de Lausanne, à Epalinges.

Twain, Shania (1965-) CANADA gif.gif

La célébre chanteuse de musique country vit en Suisse romande, dans un manoir de la région de Montreux, avec son mari et producteur.

Gambetta, Léon (1838-1882) FRANCE gif.gif

Léon Gambetta est l'un des fondateurs de la troisième République française.

Gibbon, Edward (1737-1794) ANGLETERRE gif.gif

L'écrivain et historien de l'Empire romain Edward Gibbon, né en Angleterre le 27 avril 1737, passa toute sa jeunesse sur les bords du lac Léman.

Goulandris, Basilgif.gif

L'armateur grec s'est établi en Suisse en 1965, à Lausanne. Basil P. Goulandris est né dans l'île d'Andros, dans la mer Egée.

Hemingway, Ernest (1899-1961) USA gif.gif

Ernest Hemingway, le célèbre romancier américain, est né le 21 Juillet 1899 à Chicago.

Hendricks, Barbara (1948-) USA gif.gif

Clarens, aux abords de Montreux. Barbara Hendricks est née en 1948 à Stephens, dans l'Arkansas, aux Etats-Unis.

Horn, Mike (1966-) DU SUD gif.gif AFRIQUE

Jackson, Michael (1958-) USA gif.gif

Le roi de la musique pop apprécie la Suisse pour sa tranquillité et c'est pour cela qu'il a choisi d'y enregistrer son dernier album.

Jacq, Christian (1947-) FRANCE gif.gif

Christian Jacq, écrivain égyptologue français, est né à Paris en 1947.

Bowie, David (1947-) ANGLETERRE

gif.gifLa pop-star anglaise s'installa en Suisse en 1982, sur les hauts de Lausanne.

Kamprad, Ingvar (1926-) SUEDE gif.gif

Le charismatique fondateur d' IKEA, la multinationale du meuble qui génère aujourd'hui plus de 15 milliards de chiffre d'affaires.

Krüger, Paul (1825-1904) AFRIQUE DU SUD gif.gif

Le président du Transvaal prit sa retraite à Clarens, à côté de Montreux. Né en 1825 à Colesberg, en Afrique du Sud, Stephanus Johannes Paulus Krüger

Lindbergh, Charles (1902-1974) USA

gif.gifCharles Augustus Lindbergh le pilote le plus célèbre de tout les temps est né le 4 février 1902 à Détroit au états-Unis.

Mannerheim, Gustav (1867-1951) FINLANDE gif.gif

Le maréchal Mannerheim est l'une des figure historique les plus populaires de Finlande.

Martin, Jacques (1920-) FRANCE gif.gif

L'auteur de bandes dessinées, père d'Alix, vit en Suisse depuis 1984. Jacques Martin est né en septembre 1920, à Strasbourg.

Mobutu, Sese Seko (1930-1997) CONGO-KINSHASA gif.gif

Le Guide suprême de la nation zaïroise possédait une villa à Savigny, sur les hauts de Lausanne.

Nabokov, Vladimir (1899-1977) RUSSIE

L'écrivain russe est né en 1899 dans une riche famille de Saint-Petersbourg. Dès l'âge de sept ans, il parlait couramment le français et l'anglais.

Nestlé, Henri (1814-1890) ALLEMAGNEgif.gif

Le fondateur d'une des plus grandes entreprises suisses s'est installé à Vevey en 1833. Henri Nestlé est né en 1814 dans une riche famille de Francfort

Niven, David (1910-1983) ANGLETERRE gif.gif

L'acteur britannique habitait dans les environs de Gstaad, la station de ski des Alpes bernoises.

Noah, Yannik (1960-) FRANCE gif.gif

Le tennisman et chanteur français possèdait naguère une résidence à Montreux. Né à Sedan en 1960, Yannick Noah est le fils d'un footballeur camérounai.

Paderewski, Ignace (1860-1941) POLOGNE

gif.gifLe grand compositeur polonais passa la majorité de sa vie en Suisse, près de Lausanne.

Picasso, Paloma (1949-) ESPAGNE gif.gif

Styliste et femme d'affaires, la fille du peintre Pablo Picasso s'est établie en Suisse en janvier 2001. Paloma Picasso est née en 1949, à Vallauris.

Pratt, Hugo (1927-1995) ITALIE gif.gif

Le dessinateur de bandes dessinée et père de Corto Maltese, a vécu 11 ans sur la Riviera lémanique. Hugo Pratt est né en 1927, à Rimini.

Prost, Alain (1955-) FRANCE gif.gif

Le pilote automobile français Alain Prost habite en Suisse depuis 1983. Appelé Le Professeur par ses admirateurs, il a été sacré quatre fois champion du monde.

Quinet, Edgar (1803-1875) FRANCE gif.gif

Le politicien français, historien et philosophe chercha asile en Suisse entre 1851 et 1875.

Roumanie, Michel (1921-) ROUMANIE gif.gif

Le roi de Roumanie vit en exil en Suisse depuis 1956. Né en 1921, Michel Ier de Roumanie est le fils du prince Carol.

Roussel Onassis, Athina (1985-) GRECE gif.gif

La jeune héritière des milliards d'Aristote Onassis vit avec son père français et sa belle-famille sur la côte lémanique.

Hepburn, Audrey (1929-1993) ANGLETERRE gif.gif

L'actrice anglaise a vécu plus de 30 ans en Suisse, dans le canton de Vaud. Audrey Hepburn est née à Bruxelles en 1929.

Sachs, Gunter (1933-) ALLEMAGNE gif.gif

Günther Sachs, héritier de la fortune des usines Fichtel & Sachs, ex-mari de l'actrice française Brigitte Bardot, est un playboy milliardaire.

Samaranch, Antonio (1920-) ESPAGNE gif.gif

The former Franco ambassador has been elected president of the International Olympic Comittee in 1980. Born in Barcelona. In the 1950s.

Schmit, Helmut (1925-1992) ALLEMAGNE

gif.gifL'acteur vint ici pour des raisons familliales et ne revint jamais vers les impôts élevés d'Allemagne.

Schumacher, Michael (1969-) ALLEMAGNE gif.gif

Le triple champion du monde de Formule 1 est établi en Suisse depuis 1996. Michael Schumacher est né en 1969 à Hürth, proche de Cologne.

Shelley, Mary (1797-1851) ANGLETERRE gif.gif

L'auteur de Frankenstein a trouvé l'inspiration sur les rives du lac Léman. Mary Shelley est née le 30 août 1797.

Sienkiewicz, Henryk (1846-1916) POLOGNE

gif.gifLe prix Nobel de littérature réésida de 1914 jusqu'à sa mort à l'hôtel du lac à Vevey.

Simenon, Georges (1903-1989) BELGIQUE gif.gif

Georges Simenon, le père du célèbre commissaire Maigret, est né le vendredi 13 février 1903 à Liège.

Stewart, Jackie (1939-) ANGLETERRE gif.gif

Le légendaire pilote écossais vit au-dessus du lac Léman, dans le canton de Vaud. Né John Young Stewart en 1939.

Stravinsky, Igor (1882-1971) RUSSIE

Le compositeur russe, qui acquit la nationalité française puis américaine, habita longtemps à Clarens, à côté de Montreux.

Tchaïkowsky, Piotr (1840-1893) RUSSIE

gif.gif Le compositeur russe commença sa carrière en 1863, après avoir étudié le droit et suivi les cours au Conservatoire avec Anton Rubinstein.

Ustinov, Peter (1921-2004) RUSSIE gif.gif

L'acteur et écrivain anglais s'est établi en Suisse en 1980. Né à Londres en 1921, Peter Ustinov a certes des origines russes, mais du sang éthiopien.

Verneuil, Henri (1920-) FRANCE

Le réalisateur français d'origine arménienne a choisi une paisible et très chic commune de la banlieue de Lausanne pour vivre avec son épouse.

Villeneuve, Jacques (1971-) CANADA gif.gif

Le pilote canadien habite à Villars-sur-Ollon, où il se repose chaque année de ses Grands Prix. Né en 1971.

Viollet-le-Duc, Eugène (1814-1879) FRANCE gif.gif

Viollet-le-Duc fut sans doute le plus célèbre architecte français, un des plus fin connaisseur de l'architecture médiévale au XIX ème siècle. Né à Paris.

Walras, Léon (1834-1910) FRANCE gif.gif

Le grand économiste néo-classique ne put enseigner en France et fuit à Lausanne, où il fonda une nouvelle école à l'Université de Lausanne.

Warren, Réginald (1910-1994) FRANCE

Le militaire anglais a vécu près de Lausanne.

Wordsworth, William (1770-1850) ANGLETERRE

Le poète anglais William Wordsworth était encore étudiant à Cambridge lorsque naquit sa passion pour les Alpes.

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Quelques humoristes :

François Silvant

keyimg20070618_7937980_1.jpg

Bouillon

photo_bouillon.jpg

Yann Lambiel

affiche_patinage_satirique.jpg

Le canton à aussi son tour à vélo :

Prochain tour du canton de Vaud : Du 4 au 7 juin 2009

Créée par l'ACCV en 1967, cette épreuve s'inscrit dans la continuité d'une initiative visant à donner aux juniors ( 17 & 18 ans ) la possibilité de se mesurer dans des conditions se rapprochant de celles des grands tours professionnels.

Le Tour du Pays de Vaud consacré "Course Internationale" de 1969 à 1990, puis dès 1997 est une compétition qui, tout en se pliant aux exigences restrictives d'un règlement étudié pour de jeunes organismes, favorise le développement de talents naissants

Le Tour du Pays de Vaud peut s'enorgueillir d'un palmarès prestigieux; de grands noms du cyclisme, anciens ou actuels, l'ont disputée.

Hormis l'aspect de la compétition proprement dite, qui a été relatée au courant des différentes étapes, les "coulisses du tour" reviennent sur tout ce qui gravite autour de l'organisation du TPV. Depuis sa création en 1967, le Tour du Pays de Vaud qui se déroulait en 2 jours et 3 étapes a passé à 4 jours et 4 étapes. Les premières éditions limitaient la participation à 16 équipes de 5 coureurs; elle est maintenant de 22 équipes de 6 coureurs. Une belle croissance donc pour l'organisation du TPV. Notre reconnaissance s'adresse aux comités des premières heures, aux dévoués bénévoles qui ont contribué aux succès des éditions d'antan et qui ont permis, but principal, à de nombreux coureurs de talent de construire ensuite de prestigieux palmarès. Saluons donc ces Présidents d'organisation, ils sont au nombre de neuf, ce qui prouve bien la solidité de l'épreuve qui nous est chère :

André Curtet, 1967 à 1971; Max Weber, 1972; Jean-Paul Savary, 1973 puis 1982 à 1990, Maxime Piot, 1974; René Cornu, 1975 à 1979, puis 1981; Jean-Claude Rufi, 1992 à 1994; Alain Aebi, 1995 et 1996; Marcel Glur, 1997; enfin l'actuel Président Alain Witz, en place depuis 1998, entamant donc son 11e mandat, un record. Deux "accidents de parcours" ont privé les organisation du TPV en 1980 et 1991. Mais les "mordus" du TPV ont remis le train sur les rails tel un TGV !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calamity jane Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚ 108ans
Posté(e)

:snif: .....ALORS LA....je suis scotchée!!!

Une compatriote! qui fait une publicité grandiose pour notre petit coin de paradis suisse!!

Hihi...haha...merci !! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Une plaque vaudoise

sign.php?knt=VD&typ=white&number=183297 " />

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant