Le temps des boutures


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
fleur_article.jpg

Le temps des boutures


Dimanche 07 septembre - 15:45

Chaque automne se pose la question de savoir comment et où hiverner les plantes d'été comme les géraniums, les fuchsias, les gazanias et les impatiens. Une bonne solution consisteà bouturer des pousses de cette gamme de plantes dès maintenant!





Vos jardinières sont magnifiques et vous êtes fier de votre terrasse. Seulement, la mauvaise saison approche et vous ne savez pas comment faire passer l'hiver à ces petites merveilles! Vous n'avez pas de serre, pas de jardin d'hiver et toutes vos pièces sont maintenues à une température située entre 20 et 22°. Pour contourner cette situation je vous livre ci-dessous une solution simple et facile à mettre en oeuvre.

Essayez le bouturage des plantes d'été qui sont pérennes dans leur pays d'origine mais gélives sous nos latitudes. Vous aurez à disposition, au printemps prochain, à moindre coût des jeunes pousses de géraniums, de fuchsias, d'anthémis, d'osteospermums, d'impatiens et d'héliotropes, pour ne citer que celles-là!

Les jeunes plantes bien enracinées passeront la mauvaise saison dans une pièce claire et peu chauffée; vous pouvez peut-être en sacrifier une en ne la chauffant qu'à 12 ou 15°.

La technique est simple mais elle demande une attention soutenue durant un mois environ. Attention car seuls les sujets sains et vigoureux sont à prendre en considération. Il faut encore que les plantes sélectionnées soient, pour devenir un vrai pied-mère, le reflet exact de la variété choisie ce printemps.


Etape par étape

1___article.jpg1 Vous devez commencer par sélectionner des plantes mères correspondant bien à ce que vous voulez: couleur des fleurs, hauteur et forme de la plante, résistance aux maladies et aux parasites. Rappelez-vous que les jeunes boutures enracinées auront exactement les mêmes caractères que ceux relevés sur le pied mère car il n'y a par multiplication végétale aucun «brassage» de gènes!



2____article.jpg2 Prélevez des boutures d'une longueur de 10 cm environ que vous couperez à l'aide d'un sécateur bien affûté. Bannissez la paire de ciseau qui écrase les tissus. Il faut que ces sommets de rameaux ne soient ni trop herbacés ni trop ligneux, afin que les racines puissent pointer le plus rapidement possible. Les tiges coupées ne doivent pas défigurer les plantes car la saison n'est pas terminée!



3___article.jpg3 L'utilisation du greffoir ou du couteau à bouturer est indispensable! En effet il faut que la coupe, située à 1 ou 2 mm au-dessous du départ d'une feuille, soit la plus nette et propre possible. Vous supprimerez aussi des feuilles à partir de la base pour n'en laisser qu'une ou deux au sommet; les stipules et les boutons floraux seront aussi éliminés. La bouture prête pour l'empotage aura de 7 à 8 cm de longueur.



4___article.jpg4 Empotez les boutures dans un mélange contenant à parts égales une terre pour plantes vertes et du sable roulé. Il faut que le substrat permette à l'eau en excès de s'écouler et de maintenir une bonne aération de la motte. L'application d'une poudre d'hormone sur les plaies n'est pas très utile pour ce type de plantes. L'utilisation de petits pots dans lesquels les boutures sont piquées individuellement permet d'éviter bien des déconvenues.





5___article.jpg5 Placez les pots dans un bac aux parois translucides afin que le maximum de lumière puisse profiter aux jeunes plantes. Le fond du récipient sera garni de sable sur une épaisseur de 3 à 5 cm. Une fois l'installation de la culture faite, vous devez arroser délicatement mais copieusement les potées sans toutefois les laisser baigner dans une mare; une eau tiède à la température ambiante n'induira pas de stress aux plantes.

6__article.jpg6 Pour cette catégorie de plantes, la période d'enracinement est relativement rapide (de 2 à 4 semaines en fonction du temps). Il n'est pas nécessaire de chauffer le sol pour que les racines pointent; une vitre posée sur le récipient assure l'étouffée. La culture se déroulera sur le balcon ou la terrasse, à l'abri de la maison et à l'ombre. L'humidité des mottes et de l'air ambiant sera maintenue par des contrôles journaliers.



Paul-Alain Magnollay
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

INSOL Membre 254 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Merci

ça c'est de l'info !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant