Armes de destruction massive


marielle Membre 1 921 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
getafpmedia.phtml?id=549687

Washington ne recherche plus d'armes de destruction massive en Irak


13 Janvier 2005-08h55

Après presque deux ans de quête infructueuse, les Etats-Unis ont cessé de rechercher activement des armes de destruction massive (ADM) en Irak, sans toutefois en conclure que la guerre en Irak ait perdu sa principale justification.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan a déclaré mercredi que le groupe des inspecteurs américains en Irak, l'ISG (Iraq Survey Group), avait pratiquement cessé ses recherches en Irak, et que le rapport publié en octobre concluant à l'absence d'ADM en Irak ne serait pas substantiellement modifié.Le président américain George W. Bush a toutefois indiqué mercredi dans un entretien accordé à la chaîne de télévision ABC qu'il ne regrettait "absolument" pas d'avoir envahi l'Irak en mars 2003 même s'il n'y a pas trouvé d'ADM."Je pensais que nous trouverions des armes de destruction massive. Beaucoup ici aux Etats-Unis, beaucoup dans le monde, les Nations unies, pensaient qu'il (Saddam Hussein) avait des armes de destruction massive et nous devons trouver ce qui a cloché dans la collecte de renseignements", a-t-il affirmé.Selon lui, "Saddam était dangereux et le monde est un endroit plus sûr maintenant qu'il n'est plus au pouvoir".M. McClellan a réaffirmé que "le régime de Saddam Hussein avait l'intention et les capacités nécessaires en ce qui concerne les armes de destruction massive" et qu'il cherchait à contourner les sanctions des Nations unies pour en fabriquer ou en obtenir.L'ISG, dont le rapport final est attendu le mois prochain, n'a pas pour autant été dissous.Le chef de l'ISG Charles Duelfer avait présenté le 6 octobre un rapport préliminaire indiquant que l'Irak avait renoncé à ses armes de destruction massive en 1991 et n'avait pas de programme d'armes chimiques, biologiques ou nucléaires au moment de l'invasion américaine en mars 2003, contrairement à ce qu'avait affirmé l'administration Bush sur la base d'informations fournies par les services de renseignement.M. Duelfer avait assorti ces conclusions d'accusations contre le régime de Saddam Hussein, qui selon lui n'attendait que la levée des sanctions internationale pour remettre en route ses programmes d'ADM, ce qui avait permis à l'administration de faire valoir que la guerre restait justifiée.

Sur le terrain, le gouvernement irakien et ses alliés américains mettent en place des mesures de sécurité pour tenter d'assurer la bonne tenue des élections du 30 janvier dans un pays ensanglanté par la violence, alors que Washington semble envisager un début de retrait de ses troupes dans l'année.Avec le renforcement de la police et de l'armée irakienne, "la charge pour nos troupes devrait diminuer et nous devrions commencer de voir les chiffres baisser" en 2005, a déclaré mercredi le chef de la diplomatie américaine Colin Powell sur la radio américaine publique NPR.Le secrétaire d'Etat, ancien chef d'état-major interarmées, est toutefois resté prudent. "Il n'est pas possible pour le moment de dire qu'à la fin de l'année 2005 nous aurons réduit (nos forces) à tel ou tel chiffre", a-t-il dit."Cela dépend vraiment de la situation", a ajouté M. Powell, en affirmant "ne pas être en mesure de donner un calendrier" pour le rapatriement des 150.000 soldats américains présents en Irak, dont 12.000 ont été envoyés en renfort pour les élections législatives prévues le 30 janvier.Par ailleurs, les troupes ukrainiennes quitteront l'Irak d'ici au 30 juin selon le plan fixé par le président sortant Léonid Koutchma, a indiqué mercredi le ministre de la Défense Olexandre Kouzmouk cité par l'agence Interfax.Depuis mardi, au moins 21 Irakiens et un soldat américain ont été tués dans des attaques.Un soldat de la 1ère force expéditionnaire des Marines a été tué mardi alors qu'il participait à des opérations de sécurité dans la province d'Al-Anbar (ouest), a annoncé l'armée américaine mercredi.Quatre corps carbonisés d'Irakiens ont été retrouvés dans une fourgonnette dans le quartier Jarf al-Naddaf à Bagdad, où se sont déroulés des accrochages entre policiers et hommes armés, a indiqué le ministère de l'Intérieur.Dans le quartier d'Al-Hourriya (nord-ouest de Bagdad), quatre Irakiens dont un soldat ont été tués mardi soir par balles par des inconnus qui ont pris la fuite, toujours selon le ministère de l'Intérieur. Dans le même quartier, le lieutenant-colonel de police Mohamed Tamer Hussein a été abattu par des inconnus mercredi après-midi, selon la même source.A Baaqouba, à 60 km au nord-est de Bagdad, le directeur-adjoint des services municipaux a été assassiné par des hommes armés dans le quartier industriel de la ville, a indiqué un témoin. En outre, un officier de police a été tué et quatre autres ont été blessés dans le sud-ouest de la ville par un engin explosif et par des tirs, a indiqué la police.Dans la région sunnite de Salahedinne, au nord de Bagdad, huit personnes ont été tuées, dont quatre soldats, et vingt autres blessées dans diverses attaques. Selon le capitaine Mohammad Naji, un civil irakien a été tué et quatre ont été blessés lors d'échanges de tirs à Baïji, à 200 km au nord de Bagdad.A Doulouiyah (70 km au nord de Bagdad), trois civils ont été tués par des soldats irakiens qui ont ouvert le feu sur la voiture qui ne s'était pas arrêtée à un point de contrôle.En outre, un soldat irakien a été tué et quatre autres ont été blessés près de Samarra (125 km au nord de Bagdad) dans un attaque de la guérilla contre une patrouille de l'armée irakienne, selon le capitaine Mohamad al-Issaoui.A Mossoul, à 370 km au nord de Bagdad, deux soldats irakiens et plusieurs civils ont été tués dans deux attentats à la voiture piégée, a indiqué l'armée américaine.Le président américain George W.Bush et le Premier ministre irakien Iyad Allaoui ont discuté "des préparatifs pour les prochaines élections afin de s'assurer que la date du 30 janvier fixée par la commission électorale sera respectée", a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche Scott McClellan.

Ils sont "déterminés à ce que l'élection se déroule de la meilleure façon possible, avec la plus forte participation possible", a-t-il ajouté.Le porte-parole a insisté sur les appels lancés par M. Allaoui aux sunnites, dont une grande partie est tentée de boycotter les élections. Selon M. McClellan, M. Allaoui a dit aux sunnites: "Vous avez un rôle important à jouer dans l'avenir de l'Irak, et le meilleur moyen est de participer à ce scrutin".Le chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK),Massoud Barzani, a appelé les sunnites à revenir sur leur décision de boycotter les élections. "Nous ne voulons pas qu'on dise que nos frères sunnites ont pris une position politique de boycotter les élections, car ceci n'est nullement dans leur intérêt".Pour sa part, une formation sunnite, le Front national pour l'union de l'Irak, a annoncé mercredi sa décision de se retirer de la course électorale pour protester contre l'arrestation de son dirigeant par les forces américaines fin décembre. Elle a indiqué que l'insécurité avait également motivé son retrait et rappelé avoir demandé que le scrutin soit repoussé de six mois.Dans ce contexte, le New York Times a appelé mercredi à un report des élections en Irak, pour permettre à toutes les composantes du pays d'y participer afin d'éviter le "pire scénario", une "guerre civile entre les sunnites et les chiites qui engendrerait l'instabilité dans tout le Moyen-Orient".


Source: La Libre Belgique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Bulbi Membre 558 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)

ho ben ça alors quelle surprise ! ;)

et je revoie Colin "pané Powell agitant ses ptites fioles ...

*blurp*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lobo tommy VIP 3 800 messages
mot de tete‚ 56ans
Posté(e)

j'aurai pu en reflechissant un peu eviter au monde la derniere guerre d'irak !!!!

en fait d'arme de destrution massive à l'epoque effectivement j 'ai envoyer ma femme en irak pour les vacances .... saddam a remarqué que plus chiante qu 'elle cela n 'existe pas sur terre alors il a voulu l'employer comme arme de destruction massive mais non léthale !!! exemple d'utilisation tu es en guerre contre un pays tu largue ma femme en parachute sur la capitale 2 heures apres les dirigeants de ce pays demande une capitulation sans conditions ;)

oups excusez moi je vous laisse il y a ma femme qui arrive !!!!!!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLISKIN Membre 1 046 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)

enfin sage dessision... dessidement plus dur de trouver ces fichus arme de destruction massivee , que de trouver une eguille dans une botte de fuin ;)

Modifié par PLISKIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant