Aller au contenu

Les dents de la Hammer


Yavin

Messages recommandés

Posté(e)
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
116546821_resize_crop320par220.jpg

Les dents de la Hammer


Jeudi 17 Juillet - 19:25

Fin des fifties, un petit studio anglais allait dépoussiérer l'horreur, revisitant un à un les mythes du genre, de Frankenstein à Dracula. Un livre revient sur cette saga.

Dans "Dracula, prince des ténèbres", Christopher Lee s'apprête à "boire" Barbara Shelley.




S'il y a une image emblématique de la Hammer, c'est le visage blême de Christopher Lee, regard hypnotique, canines saillantes et ensanglantées: dès Le cauchemar de Dracula en 1958, Lee incarne définitivement le comte transylvanien. Il est Dracula.

Et pour cause, explique Nicolas Stanzick dans Les griffes de la Hammer: si les classiques d'Universal, les Dracula et autres Frankenstein d'avant-guerre, sont déjà parqués en fin de soirée à la TV américaine, les spectateurs français (et par extension suisses) n'en ont que de vagues souvenirs.

Autrement dit, la plupart découvrent ces grandes figures du cinéma et de la littérature fantastique avec la Hammer: un dépucelage qui se fait au pas de charge, à mesure que le petit studio anglais recycle le catalogue Universal. Les vampires, la créature de Frankenstein, les loups-garous, les momies, les zombies, le fantôme de l'Opéra, tous les monstres du septième art se bousculent dans les «remakes» de la Hammer.




NICOLAS BERLIE
Suite de l'article...
Source: 24Heures.ch
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
73ans Posté(e)
usagi Membre+ 345 809 messages
E-mage‚ 73ans
Posté(e)
:snif: les apres midi dans les cinoche de quartier a regarder Christopher Lee et pelotant une copine :snif:;) ah souvenir :o
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×