Aller au contenu

Harold et Kumar s'évadent de Guantanamo


Invité Goldie

Messages recommandés

Invité goldored
Posté(e)
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

R ions un peu avec les droits de l'homme et la torture, voulez-vous ? Le duo Harold (jeune Américain très sage, d'origine coréenne) et Kumar (jeune Américain rebelle, d'origine indienne) a connu une certaine fortune auprès des adolescents (d'état civil ou prolongés) avec Harold and Kumar Go To White Castle, inédit en France. White Castle est une chaîne de restauration rapide. Dans ce premier épisode, la fringale de hamburgers de Harold et Kumar relevait des effets secondaires du THC. Cette fois, leur évasion du camp de prisonniers américain procède de la même cause.

Harold et Kumar prennent l'avion pour Amsterdam mais la traversée est trop longue pour le second qui décide d'expérimenter un bong sans fumée dans les toilettes de l'avion. Sa complexion d'Indien, sa transgression ainsi que la similitude, en anglais, des phonèmes "bomb" et "bong" suffisent à l'envoyer à Guantanamo, avec son compagnon. Là-bas, les détenus vivent dans la terreur des sévices sexuels des gardiens. Cette séquence, relativement brève, puisque les deux gaillards s'évadent au soir de leur incarcération, fournit un admirable prétexte pour discuter des limites au-delà desquelles on ne peut pas rire. L'existence seule de Harold et Kumar s'évadent de Guantanamo plonge dans la perplexité. Faut-il y voir une manifestation de la vitalité démocratique américaine ?

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2008/...73539_3476.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×