Aller au contenu

Le tableau de chasse de Brando

Noter ce sujet


Yavin

Messages recommandés

VIP, Posté(e)
Yavin VIP 32 683 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Marlon_Brando.jpeg

Document - Le tableau de chasse de Brando


Mardi 01 Juillet - 19:24

Marlon Brando dans un Tramway nommé Désir



« Devant son agent, Brando embrassa Monty (Clift) avec la langue : "Avant le lever du jour, tu sauras qui est le meilleur . -Et comment je vais le savoir ? demanda Monty . - Avant le chant du coq, je serai sur toi et tu seras sous moi. » Faute de place, nous nous contenterons d'un digest du tableau de chasse de Brando : Leonard Bernstein, Tennessee Williams, Montgomery Clift, James Dean, Ava Gardner, Edith Piaf, Burt Lancaster, Yul Brynner, la future Nancy Reagan, Ingrid Bergman, Anna Magnani, Marilyn... Si on lit bien Darwin Porter, il est plus facile de citer celle que Brando n'a pas eue : Brigitte Bardot, rencontrée pourtant lors d'un voyage à Paris, en 1949, qui résume bien la tornade Marlon. Premières victimes : Vadim et Christian Marquand : « A La Coupole, ils remarquent un Adonis massant son pied nu posé sur la table. Gémissant d'extase, comme une femme sur le point de jouir, il ne cessait de dire : "Putain, c'est bon..." » Brando se retrouvera au lit avec Vadim, Marquand, qui feront les go-between avec Daniel Gélin, Jean Cocteau, Arletty.


630marlonbrando.jpg



Porter est sans doute un affreux rapporteur, mais ses sources paraissent fiables : Tennessee Williams, dont il était très proche, l'agent de Brando, Edith Van Cleve, et des amis de l'acteur que Porter connut lui-même très tôt, prenant des notes pendant des décennies. « J'ai recoupé avec notre réseau de biographes américains et tout semble juste », affirme Yannick Dehée, directeur de Nouveau Monde éditions, maison sérieuse qui publie des ouvrages para-universitaires. Le tout dépasse les biographies non autorisées, assez vagues sur l'usage de ce que Brando appelait son « noble engin », et prouve qu'avant de fasciner la planète l'acteur mit le feu à Hollywood. Surtout, il exhume un lien incestueux à la mère, à l'origine sans doute de cette frénésie érotique : « Dodie [sa mère, NDLR] aurait dû divorcer d'avec papa et m'épouser. J'aurais pu la rendre heureuse », confia-t-il à un ami. No comment !

« Marlon Brando, les derniers secrets », de Darwin Porter. Traduit de l'américain par Muriel Levet (Nouveau Monde éditions, 710pages, 21E).




François-Guillaume Lorrain
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 37ans Posté(e)
grododo Membre 2 344 messages
Baby Forumeur‚ 37ans‚
Posté(e)

ca sent le fric facile a plein nez!

je vois pas le besoin de savoir qui marlon brando a eu dans son lit ou non, ca le regardait et puis c'est tout :snif:

ca m'enerve les gens qui font des bio comme ca! ils ont le nez la ou les autres on le c*l :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×