malaise


Joshuah Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 34ans
Posté(e)

Bonsoir!

J'aimerais partager mon cas, recueillir des avis et conseils.

J'ai 25ans, je suis avec quelqu'un, une fille, de 19 ans, depuis un peu plus de 2 mois.

On s'est mis ensemble peu de temps après s'être rencontrés.

Je suis quelqu'un de très timide dans l'intimité, j'ai besoin de temps et de confiance pour coucher avec

une femme.

Or, il y a un mois, ma copine m'a dit, parce qu'elle se sentait mal-à-l'aise vis-à-vis de moi, que de toute les histoires qu'elle a eu avant, elle n'était tombée amoureuse qu'une fois, et d'une fille. C'était sa dernière relation avant moi.

Depuis que je sais ça, je me sens mal-à-l'aise avec elle. J'aurais clairement préféré qu'elle n em'en parle pas, d'autant que je me sentais (pour une fois), détendu en sa compagnie, et ce beaucoup plus vite que dans mes précédentes relations (qui se sont pour la plupart mal passées, d'ailleurs.)

Je ne sais pas trop quoi faire, si je dois lui dire que je me sens mal-à-l'aise, ou pas.

Je tiens à elle mais c'est assez difficile à vivre, ce sentiment que j'ai d'insécurité.

Que faire, selon-vous, pour me sentir mieux avec elle?

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

marionninnette Membre 250 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Tu pourrais essayer de lui en parler, d'exprimer tes sentiments à ce sujet.

Qu'est ce qui te dérange et te mets dans " l'insécurité" ?

Le fait qu'elle t'ai raconté sa vie d'avant ou qu'elle soit tombée amoureuse d'une femme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joshuah Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 34ans
Posté(e)

Ce qui me donne ce sentiment est en effet le fait qu'elle soit tombée amoureuse d'une femme. Je n'aime pas y penser. D'autant qu'une fois elle m'a clairement comparé a elle, et pas tellement en bien si j'ai bien compris, ce que j'ai trouvé douloureux (et pas très délicat).

Sans tomber dans la psychologie de bas étage, j'ai grandi dans un milieu familial affectivement pauvre (parents qui divorcent à mes 6 ans, père lymphatique, mère très protectrice, mère qui meurt un peu avant mes dix ans, père qui dit "ne pas pouvoir me prendre chez lui" alors qu'il vit en appartement avec sa copine, moi qui vais 6 mois chez mes grands-parents maternels avec une grand-mère déprimée...); et les sentiments de rejet me donne l'impression de retomber dans cet univers de mon enfance dont je ne veux, évidemment, plus.

J'ai parfois peur de ce genre d'évènements. Je veux dire, comme des montées d'angoisse.

Bref, c'est assez étrange pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marionninnette Membre 250 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Ok j'ai compris.

Ouah qu'elle vie tu as eu ...

Pas facile d'avoir peur en permanence d'être rejetté, je sais ce que tu vis.

Si mes calculs sont bons ça fait à peu près un mois que tu te ronges avec cette histoire.

Tu dois en parler avec elle ! L'essentiel avec son partenaire c'est le dialogue.

Certes elle te compare avec quelqu'un d'autre, et ça amplifie tes angoisses,

Mais es tu sûr que cette comparaison te concernait vraiment ? Que t'as t-elle dit ? Peut etre qu'elle faisait juste 

un constat sur les hommes en général. Tu m'as l'air à fleur de peau, ne prend pas tout pour toi ...

 

Et ne reste pas avec cette boule au ventre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistyorchid Membre 415 messages
Forumeur survitaminé‚ 33ans
Posté(e)

bonjour

je suis d'accord avec marionninette tres juste

mais je pense que si elle t'a raconté cette episode d'amour avec une fille avant c'etait explicitement pour te faire comprendre qu'elle n'avait pas eu d'experience avec les hommes avant et vu qu'elle a 19 ans je suppose qu'elle se sentait mal par rapport à cela et de ce que tu pourrais en penser...malheureusement pour elle, tu as réagi négativement c'est qui sait la raison pour laquelle elle a fait des comparaisons...vu qu'elle sent que c'est du sérieux entre vous? elle prefere tout te dire des le départ je touve cela tres bien de sa part

néanmoins j'ai des questions: toi le lui as tu dis pour tes relations passées que ça n'allait pas tjrs tres bien et que tu etais timide et pudique ds les relations intimes?

lui as tu parlé que tu n'es pas forcement un gars malgré tes 25 ans avec autant d'experience sur de lui ds l'intimité? je pense que non?

dc discute avec elle et rectifie le tir

dis lui ce que tu ressens mais aussi parle de toi

au vu de tes dires je sens ton amie tres sincere

sois le toi aussi.

bonne chance. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joshuah Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 34ans
Posté(e)

Merci de ces réponses.

Marionninnette, je vais suivre ton conseil et lui en parler. Effectivement, ça fait un mois a peu près que ça me tracasse, je crois. Peut-être un peu moins. Ce qui me freine c'est que je sais assez mal exprimer mes sentiments et mes ressentis, la plupart du temps... J'ai même du mal à me comprendre moi-même, parfois. Du coup, je ne voudrais pas être blessant par maladresse, ou par résultante de la frustration accumulée depuis mon enfance.

Ca peut peut-être sembler drôle, mais je me rends compte que (en ce moment je réalise beaucoup de choses concernant mon enfance et la "non-éducation" que j'ai reçu) on ne m'a pas appris à me considérer, et à considérer mes besoins.

Si je peux me laisser aller à raconter un peu plus de mon histoire (je ne souhaite surtout pas être plaint, mais disons que j'en ai comme on dit "gros sur la patate"), j'ai eu une belle-mère (la copine de mon père avec qui il était à la mort de ma mère, avec qui il s'est marié par la suite), qui a essayé de m'élever, de mes 10 à 17 ans, mais qui m'a surtout rabaissé, apparemment dans le but de me faire réagir et de m'apprendre à "me prendre en main".

Du coup, encore plus difficile de faire part de mes émotions. Globalement, je me sens souvent con quand il faut parler de choses intimes, ou quand ma copine me fait un compliment sincère, par exemple, et j'ai du mal à y croire.

J'ai fini par cultiver une sorte d'impulsivité, dans mes choix et mes propos, toujours pour briser ce carcan dans lequel je me suis retrouvé depuis l'enfance, et enfin arriver à m'exprimer.

Bon, évidemment, je n'ai pas developpé que de mauvaises choses, loin de là. (Je suis ce que certain appellent un artiste complet, qui pratique le chant, joue d'instruments, écrit, joue la comédie, s'intéresse à des sports, spiritualités, etc...) Mais dans l'intimité : extrêmement pudique, prudent.

Donc, en fait, j'avoue (et c'est difficile à avouer, à un proche je n'ai jamais vraiment osé), que j'ai besoin d'être guidé pour m'exprimer avec justesse, pour faire le tri dans cette confusion à propos de mes sentiments.

Ou du moins, de beaucoup parler, d'échanger. D'où cette explication à toi que je ne connais pas.

Ton avis sur la démarche à suivre pour moi m'intéresse, si jamais il est s'est modifié maintenant que tu en sais plus...

Merci encore.

p.s : d'ailleurs, ces choses sont d'autant plus difficiles à dire pour moi, en face-à-face avec un proche, que j'ai un physique, un visage et une voix assez virils, je donne vite une impression de grande force et de stabilité. Donc je ne peux pas me permettre de décevoir certaines personnes en exprimant certaines fragilités...

voilà, tu sais tout.

Enfin, beaucoup.

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant