Les oubliés du nouvel eldorado vietnamien


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
viet_article.jpg

Les oubliés du nouvel eldorado vietnamien


Dimanche 15 Juin - 09:53

A Cao Lanh, dans le delta du Mékong, Hoang et Muoi ne possèdent plus qu'un bateau qui prend la pluie. Grâce à Terre des hommes, l'aîné de leurs petits-fils peut toutefois suivre l'école.



Xuan a peur de vieillir. Sur le perron de la maison de bois, ses fils de 11 et 14 ans poussent des petits cris, prisonniers d'un corps qu'ils ne maîtrisent pas. Ils sont handicapés mentaux, maman ignore pourquoi, peut-être la dioxine déversée durant la guerre par les Américains. «Je m'en occuperai jusqu'à ce que je ne puisse plus. Et après?»

Autour d'elle, c'est encore la ville et déjà la jungle, la banlieue boueuse d'une grande cité du delta du Mékong, Cao Lanh, dans le sud du Vietnam. Dans ce quartier vit la «société noire», celle des pauvres, souvent exilés des campagnes. Le bruit des grillons résonne sinistrement dans la léthargie ambiante. A l'intérieur de la baraque, les photos d'un mariage heureux, un diplôme de «famille modèle» vivant sainement, et la sacro-sainte télévision.

Pas de «nouveau dragon» à la campagne
Quand elle a assez d'argent pour payer l'électricité, la maisonnée, qui ne possède qu'un lopin de terre où poussent des concombres, peut voir des images du «nouveau Vietnam» sur le petit écran. Un pays où la croissance annuelle avoisine les 8%. Le «futur dragon de l'Asie», dit-on. Cet épanouissement-là, Xuan et les siens n'y ont pas droit, comme la plupart des Vietnamiens non citadins. Et la crise économique de cette année, qui a vu le prix du riz doubler en quelques mois, n'arrange pas les choses. Selon une information transmise en mai par le premier ministre, le nombre de ménages souffrant de la faim a également doublé en un an.

A quinze minutes en moto de là, au centre de la ville, Thuy*, 19 ans, termine sa journée. Petit bout de femme coquette dans son costume uni, elle apprend à confectionner des vêtements sur les machines à coudre qu'utilisaient nos grands-mères. Grâce à Terre des hommes, qui lui permet de suivre un apprentissage avec le soutien des autorités locales, la jeune fille aura bientôt un métier. Pour prendre son indépendance? Non, pour aider les siens. Car Thuy est la soeur aînée des deux petits handicapés. «C'est ma famille, je ne les laisserai pas tomber», déclare celle qui n'envisage même pas de se marier.




Camille Krafft
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

marcomarseille Membre 1 918 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

Xuan a peur de vieillir. Sur le perron de la maison de bois, ses fils de 11 et 14 ans poussent des petits cris, prisonniers d'un corps qu'ils ne maîtrisent pas. Ils sont handicapés mentaux, maman ignore pourquoi, peut-être la dioxine

:snif::snif:;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant