Le château de Caen et son histoire


Maïwenn Membre+ 16 546 messages
Vache Normande‚ 35ans
Posté(e)

Les portes

L'entrée initiale au nord, protégée par une tour-porte, disparaît vert 1220 avec la construction de la courtine du donjon. Au sud, la Porte Saint-Pierre n'est à l'origine qu'une petite poterne ouvrant sur la ville. Elle deviendra la porte principale au XIIIe siècle. A l'est, l'imposante Porte des Champs est sans doute construite au moment de la disparition de la porte nord ; munie d'un pont-levis, et précédée dès l'origine d'un avant-corps, elle accentue encore les défenses de la forteresse.

PanneauC.JPG La Porte des Champs ou Porte de Secours,

lithographie de Benoist, vers 1850.

Source : Musée de Normandie

Les tours

Le rempart est flanqué de treize tours dont onze rectangulaires et deux circulaires. Elles ont fait l'objet de nombreuses reconstructions. La "Tour de la Reine Mathilde", grosse tour circulaire à voûtes sur croisées d'ogives couvrant ses deux étages, qui domine le quartier du Vaugueux à l'angle sud-est du château, est sans doute du début du XIIIe siècle, pour ses parties les plus anciennes. Trois tours rectangulaires sont à cheval sur le rempart, l'étage supèrieur communique avec le chemin de ronde comme il est de coutume dès le XIIe siècle mais elles ont été reconstruites. Les huit autres tours flanquent le rempart mais se développent en totalité à l'extérieur (XIIIe-XIVe siècles). A l'origine toutes les tours sont couvertes. L'espacement excessif et irrégulier des tours, dû à la fonction résidentielle originale du château, rend le flanquement assez peu efficace.

PanneauC2.jpg La Tour Puchot

La Tour Puchot repérée

sur le plan de Caen en 1585

Source : Musée de Normandie

Située à l'angle nord-ouest du rempart du château, elle protégeait la porte Vilaine (entrée de la rue de Geôle), l'un des accès au Bourg-le-Roi dont le rempart s'appuyait sur celui du château. De ce fait, les défenseurs de la Tour Puchot commandaient l'accès à la ville fortifiée.

Comme la Tour Mathilde, l'autre tour circulaire de l'enceinte, la Tour Puchot pourrait avoir été construite lors des travaux entrepris par Philippe Auguste au début du XIIIe siècle. Elle a connu d'importantes restaurations après 1945.

PanneauC1.JPG[/color]

Vue sur une carte postale

vers 1910

Source : Musée de Normandie

PanneauC4.jpg La Tour de la Reine Mathilde

La Tour de la Reine Mathilde repérée

sur le plan de Caen en 1585

Source : Musée de Normandie

Destinée à renforcer l'angle sud-est de l'enceinte, cette tour de plan circulaire, à deux étages, semble avoir été construite lors des travaux que Philippe Auguste effectua au château de Caen après la reddition de la Normandie en 1204. Comme beaucoup d'édifices militaires, elle a été plusieurs fois reconstruite, notamment au XVe siècle pendant l'occupation anglaise.

C'est à proximité de cette tour que le rempart du Bourg-le-Roi (l'actuel centre historique) venait rejoindre celui du château.

PanneauC3.JPG

Vue sur une carte postale vers 1900

Source : Musée de Normandie

Le nord de l'enceinte et le donjon, 1060-1204

PanneauBA.jpgVision romantique du donjon,

par H. de Jolimont, 1825

Source : Musée de Normandie

Le château de Caen au XIe siècle est d'abord une très vaste enceinte de cinq hectares. L'entrée principale est alors située au nord : c'est une puissante tour-porte qui renforce le secteur le plus vulnérable du rempart. La résidence ducale se compose de plusieurs bâtiments dont une chapelle, située dans le secteur nord-ouest de l'enceinte dont toute la partie sud est occupée par la paroisse Saint-Georges avec son église. Du "Vieux Palais" ducal, ne subsistent plus que ses fondations mises au jour par des fouilles.

Au XIIe siècle, le château présente un aspect déjà sensiblement différent. Henri Ier Beauclerc fait construire deux adjonctions notables au château de son père : le donjon et la grande salle (aula) appelée la Salle de l'Echiquier. Le donjon a été élevé vers 1120. Il est aujourd'hui arrasé. C'était une grosse tour de plan quadrangulaire, flanquée de contreforts, dont les caractéristiques se retrouvent dans de nombreuses constructions anglo-normandes de ce type : mur de refend intérieur, porte d'entrée au premier étage accessible seulement par un avant-corps.

Quand à la grande salle du palais, elle comportait deux niveaux la salle où le souverain siégeait en sa cour et présidait aux banquets se trouvait à l'étage, au rez-de-chaussée, les cuisines et autres aménagements nécessaires à l'accueil de la cour.

Après 1204 et le rattachement de la Normandie à la France, le roi Philippe-Auguste donna une complète autonomie au donjon en l'entourant d'une chemise de quatre tours d'angle circulaires et bordées de fossés creusés dans le roc, ce qui entraîna la suppression de la tour-porte du XIe siècle.

PanneauBB.JPG

Le château au début du XIIIe s. :

reconstitution par Ch. Fouetillou

Source : Musée de Normandie

Modifié par Nougattine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

meloudidounou Membre+ 13 089 messages
Indiscernablement perceptible‚ 32ans
Posté(e)

C'est une vraie histoires de portes ce chateau :snif:

Sympa à toi de nous avoir fait partager un peu d'histoire :snif: Recommence quand tu veux ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maïwenn Membre+ 16 546 messages
Vache Normande‚ 35ans
Posté(e)

^^ merci

J4adore ce château, en pleine ville c'est assez sympa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant