61e Festival de Cannes - Résumé des topics

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
clint_article.jpg
Dimanche 11 Mai - 10:48

Du 14 au 25 mai, le 61 e Festival de Cannes déroule son tapis rouge. Le jury sera présidé, cette année, par Sean Penn. Parmi les projections événements: le nouveau Clint Eastwood, le dernier Woody Allen et «Indiana Jones 4»



La course à la Palme démarre mercredi prochain. Du 14 au 25 mai, la 61e édition du Festival de Cannes déroulera son fameux tapis rouge que foulera un parterre de stars impressionnant.

Angelina Jolie, Clint Eastwood, Woody Allen, Penélope Cruz et Scarlett Johansson seront de la fête, ainsi que l'équipe d'«Indiana Jones 4», projeté en première mondiale, et beaucoup d'autres.

Les temps forts du festival

En compétition officielle, deux productions assurent d'ores et déjà de créer l'événement: «L'échange», de Clint Eastwood, avec Angelina Jolie, et «Che» de Steven Soderbergh, avec Benicio Del Toro.

Mais il faudra aussi compter avec les nouveaux films des frères Dardenne («Le silence de Lorna»), d'Arnaud Desplechin («Un conte de Noël») et de Fernando Meirelles («L'aveuglement», présenté en ouverture).

Hors compétition, la Croisette devrait s'enflammer avec la présentation très attendue d'«Indiana Jones 4», et celle de «Vicky Cristina Barcelona» de Woody Allen, dans lequel le réalisateur new-yorkais réunit un couple de rêve: Scarlett Johansson et Penélope Cruz.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1210743644567-1-0_article.jpg

Début du Festival de Cannes: 12 jours de cinéma non stop sur la Croisette


Mercredi 14 Mai - 11:20

Julianne Moore, Danny Glover et Gael Garcia Bernal, les comédiens du film "Blindness", vont être les premiers à monter les marches du 61e Festival de Cannes, qui s'ouvre mercredi soir et sera marqué par la présence de Clint Eastwood et le grand retour d'Indiana Jones.





La cérémonie d'ouverture du plus grand festival de cinéma du monde, diffusée sur Canal+ et animée par Edouard Baer, débutera à 19h15.

La présentation, dimanche en première mondiale, du quatrième volet des aventures d'Indiana Jones sera l'un des moments forts du festival. Ses marches rouges accueilleront le réalisateur Steven Spielberg et Harrison Ford qui, à 65 ans, incarne à nouveau l'archéologue aventurier, après une pause de 19 ans.

Autre héros mythique du cinéma d'action, l'inspecteur Harry, alias Clint Eastwood, présentera le 20 mai en compétition son nouveau film comme réalisateur, "Changeling", avec Angelina Jolie.

Celle-ci fait partie des stars qui amèneront jusqu'au 25 mai la touche de glamour caractéristique du festival, comme Benicio Del Toro, incarnation du "Che" de Steven Soderbergh (en compétition) ou Penélope Cruz et Scarlett Johansson, à l'affiche du dernier Woody Allen.

La Croisette accueillera aussi deux légendes du sport: le boxeur américain Mike Tyson (sa vie est racontée dans un film de la sélection "Un Certain Regard") et l'Argentin Diego Maradona, dont le nom suffit à définir le football et à qui le cinéaste serbe Emir Kusturica consacre un documentaire très attendu.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
home2____article.jpg

Le festival de toutes les folies


Jeudi 15 Mai - 11:20

Clou de la cérémonie: la robe de Bar Rafaeli. Des robes hors de prix, un jury excentrique et un maître de cérémonie grinçant: la grand-messe du cinéma débutait hier. Et le public s'est régalé



435000 Euros! Hier soir, le prix exorbitant de la robe arborée par le mannequin Bar Rafaeli était sur toutes les lèvres. Parsemée de 2904 carats de pierres, cette robe bijou, créée pour Chopard par la styliste italienne Alberta Ferretti, aura été l'une des principales attractions de la cérémonie d'ouverture du 61e Festival de Cannes. Pour le reste, le public s'est régalé des excentricités du président du jury, Sean Penn, de l'humour décalé du maître de cérémonie, Edouard Baer, ou des pitreries de Jack Black. Récit d'une folle journée.

10 heures: des pandas sur la Croisette

Vision insolite, hier matin, à deux pas du Palais des Festivals: l'acteur américain Jack Black déjeunait avec une cinquantaine de figurants déguisés en pandas géants sur le ponton du Carlton, devant des dizaines de photographes. Une matinée promotion pour le film d'animation «Kung-Fu Panda» dont il assure la voix de Po le Panda, un gros nounours désireux d'apprendre les rudiments des arts martiaux. Puis le comédien a posé sur le tapis rouge, grimaçant et mimant des prises de kung-fu. Angelina Jolie, qui a également prêté sa voix à un personnage du film, arrivera aujourd'hui au festival.

12 heures: le jury fume devant la presse

Réputé peu commode, Sean Penn n'en a fait qu'à sa tête lors de la traditionnelle conférence de presse du jury du festival. En tant que président des jurés cette année, l'acteur tente d'abord de fumer en cachette, puis Marjane Satrapi (réalisatrice de «Persepolis») intervient en disant: «Certains membres du jury, pour des raisons médicales, ont besoin de fumer. Est-ce que cela vous gênerait » Rassuré, Sean Penn rallume alors une cigarette, en toute liberté, imité par sa collègue Jeanne Balibar. La rébellion est en marche.



home_enc_en_une.jpg

Membres du jury (de gauche à droite): Alfonso Cuaron, Sergio Castellitto, Marjane Satrapi, Sean Penn, Jeanne Balibar, Rachid Bouchareb, Apichatpong Weerasethakul, Natalie Portman et Alexandra Maria Lara.







Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
kungfu_article.jpg

Cannes s'anime


Vendredi 16 Mai - 20:34

Angelina Jolie, Dustin Hoffman et Jackie Chan prêtent leur voix à la nouvelle production DreamWorks



Hier, la Croisette respirait au rythme du cinéma d'animation. D'abord avec «Valse avec Bachir», production israélienne présentée en compétition officielle. Et «Kung Fu Panda», nouveau film des studios DreamWorks, projeté hors compétition.

Bénéficiant des voix de Jack Black, Angelina Jolie et Dustin Hoffman, «Kung Fu Panda» s'attache à Po, un panda aussi balourd que maladroit. Alors que son père le destine à reprendre son restaurant de nouilles, notre gentil héros rêve de devenir un as du kung-fu.

Un rêve qui pourrait bien devenir réalité le jour où il est désigné par la tortue Oogway, grand maître du tai-chi, comme le futur guerrier Dragon. Formé à contrecoeur par le maître Shifu, qui a déjà entraîné cinq légendes du kung-fu - Vipère, Tigresse, Grue, Mante et Singe -, Po doute de ses capacités. Mais il devra bientôt faire face au redoutable léopard Taï Lung, qui s'est évadé de prison.

Après un générique magnifique, adoptant une esthétique proche du manga, «Kung Fu Panda» revient très vite à des chemins plus balisés. Parfois amusant, techniquement parfait, le résultat emprunte beaucoup à «Star Wars», la tortue Oogway rappelant Yoda alors que le fourbe Taï Lung cite littéralement Dark Vador. Pour le reste, on est en terre ultrarabâchée, avec des séquences pas mauvaises, mais sans grande inventivité, et un message prémâché (en gros, il faut accepter sa différence et croire en soi).




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
cannes_article.jpg

Deneuve fête Noël à Cannes


Samedi 17 Mai - 11:16

Elle est la mère de Mathieu Amalric dans «Un conte de Noël». Arnaud Desplechin décortique une famille dans ce film passionnant à voir dans les salles dès mercredi prochain



Hier, Noël débarquait avec quelques mois d'avance sur la Croisette. Et c'est la toujours impériale Catherine Deneuve qui s'est chargée de faire rayonner les guirlandes. Dans «Un conte de Noël», le magnifique nouveau film d'Arnaud Desplechin («Rois et reines»), la comédienne incarne Junon Vuillard qui s'apprête à fêter un réveillon en famille.

Les liens du sang
Atteinte de leucémie, elle reçoit une bonne dizaine d'invités, dont son fils Henri (Mathieu Amalric), qui partage avec elle une haine réciproque, sa fille aînée Elizabeth, son autre fils Ivan. Mais autant cette famille, observée avec justesse et générosité par Arnaud Desplechin, implose joyeusement à l'écran, autant l'ensemble des comédiens du film ont fait preuve d'une union magique lors de la traditionnelle conférence de presse cannoise.

«Dans ce film, nous sommes tous des héros», affirme d'emblée Mathieu Amal-ric, le méchant du prochain «James Bond». Une façon élégante de souligner la dimension romanesque de cette oeuvre qui s'amuse avec une véritable légèreté d'un sujet on ne peut plus grave. Une oeuvre où le lien du sang n'est pas forcément porteur d'amour et peut même transmettre le poison, la maladie. «D'habitude, c'est une chose interdite, taboue, que d'entendre une mère dire à son fils qu'elle ne l'aime pas, confirme Catherine Deneuve. Mais c'est très jubilatoire de se permettre ça. On est supposé aimer ses enfants dès la naissance. Mais l'amour maternel n'est pas inné.»




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
logo20min_120.jpg

Un Mike Tyson intimidé reçoit une émouvante ovation au Festival de Cannes


samedi 17 mai 2008 à 10:18

L'ancien boxeur américain Mike Tyson, visiblement intimidé, a reçu une émouvante ovation au Festival...



L'ancien boxeur américain Mike Tyson, visiblement intimidé, a reçu une émouvante ovation au Festival de Cannes, avant et après la projection du documentaire que lui a consacré son compatriote James Toback et qui était présenté vendredi soir dans la s...blank-752919-605183225.gif




[Lire la suite de l'Article...]



Source: 20 Minutes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1210949884155-1-0_article.jpg

Une vraie princesse thaïlandaise à Cannes


Samedi 17 Mai - 15:26

A Cannes, il y a les stars comme Angelina Jolie ou Sharon Stone. Mais il y a aussi une vraie princesse thaïlandaise, venue défendre le film qu'elle a écrit et dans lequel elle joue, "Quand le miracle se produit".



Son altesse royale la princesse Ubolratana, 57 ans, est la fille aînée du roi Bhumibol Adulyadej de Thaïlande. Son film veut attirer l'attention sur les difficultés tant économiques que familiales des jeunes Thaïlandais.

"C'est un bon moyen de tendre la main aux personnes qui ne sont pas aussi privilégiées que nous," a-t-elle déclaré .

Le film raconte le double traumatisme d'une femme, Pimdao, qui a perdu sa fille dans un accident de la route et qui, en attente de greffe de coeur, finit par recevoir celui de sa fille décédée.

Pimdao change. La femme d'affaires très active devient une philanthrope qui voyage à travers les campagnes pour aider à la construction d'écoles et faire progresser l'éducation.

La princesse, qui a perdu un fils lors du tsunami de décembre 2004, raconte qu'elle voyage elle-même souvent dans son pays pour ce type d'action.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1210958019793-1-0_article.jpg

"C'est dur d'être aimé par des cons" ou la liberté d'exp​ression défendue à Cannes


Samedi 17 Mai - 16:08

La liberté d'exp​ression a été défendue vendredi à Cannes avec la présentation du documentaire du Français Daniel Leconte "C'est dur d'être aimé par des cons", sur le procès intenté au directeur de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, poursuivi pour avoir publié en 2006 des caricatures de Mahomet.



Ce film de deux heures décrypte les acteurs clés du procès, les enjeux politiques internationaux, médiatiques ou idéologiques sur un ton allègre, souvent parsemé de notes d'humour.

Sous-titré "Le Procès", le documentaire se veut une réflexion globale sur l'islam, sur la liberté de la presse (et sa capacité à l'autocensure) et d'une manière générale sur la liberté d'expression.

Pour Daniel Leconte, qui s'exprimait vendredi au cours d'une conférence de presse, "le film est de nature à apaiser les tensions et non à les alimenter. Le procès et son verdict (ndlr: la relaxe pour Charlie Hebdo) ont été un moment historique qui a redéfini les règles entre le religieux et le politique".

Et Philippe Val, directeur de Charlie Hebdo, d'ajouter: "toute cette histoire a servi aux musulmans à exprimer quelque chose qui les séparent des intégristes".




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1211012912649-3-0_article.jpg

Une fantaisie catalane de Woody Allen enchante le 61e Festival de Cannes


Samedi 17 Mai - 20:58

Woody Allen enchante le Festival de Cannes samedi avec son dernier film, "Vicky Cristina Barcelona", une comédie légère, teintée d'auto-dérision, où Scarlett Johansson et Penelope Cruz se partagent le coeur d'un "latin lover", pur fantasme féminin incarné par Javier Bardem.





A 72 ans, le New-yorkais Woody Allen est pour la 10e fois hors compétition à Cannes où il devait monter les marches rouges dans la soirée avec ses acteurs.

Après sa trilogie londonienne - "Match Point", "Scoop", "Le rêve de Cassandre" -, Allen a posé sa caméra à Barcelone à l'invitation d'un producteur local, pour cette fantaisie qui réunit son égérie Scarlett Johansson et deux Espagnols exilés à Hollywood, Cruz et Bardem.

Le décor est planté avec rapidité, voire désinvolture, par une voix off: deux jeunes amies américaines, la sérieuse Vicky (Rebecca Hall) et la très délurée Cristina (Scarlett Johansson) passent l'été dans la capitale catalane.

Dans la ville au romantisme quasi accablant que dépeint Allen, à grand renfort d'airs de guitare, de jardins luxuriants et de façades baroques signées Gaudi, les deux filles rencontrent Juan Antonio (Javier Bardem), un peintre torturé par la séparation d'avec sa femme, Maria Elena (Penelope Cruz).

Séduit par Vicky autant que par Cristina, le bellâtre les invite d'emblée toutes deux dans son lit... mais seule Cristina mord à l'hameçon.

Juan Antonio et elle entament alors une liaison, bientôt contrariée par la réapparition de la violente Maria Elena: après avoir lutté pour le coeur d'Antonio, les deux femmes trouvent dans l'amour à trois un véritable eden.

Très en forme, les acteurs de "Vicky Cristina Barcelona" jouent avec les clichés de la comédie romantique, tandis que la mise en scène joue du second degré: chanson mièvre en guise de bande son, scènes d'amour sabotées...



Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1211029450248-1-0_article.jpg

Cannes: le Graal ou le fouet pour Indiana Jones?


Samedi 17 Mai - 22:43

Indiana Jones décrochera-t-il le Graal d'un succès public et critique à Cannes ou n'y récoltera-t-il que des coups de fouet? Le quatrième volet de ses aventures sera présenté dimanche au festival lors d'une première mondiale qui mettra fin à des mois d'attente et de mystère.

Le bureau du décor d'"Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal", le 15 mai 2008 à Beverly Hills




Deux projections auront lieu dans la journée, la première à 13H00 (11H00 GMT) puis celle de gala à 19H00, pour la plus grosse montée des marches de cette 61e édition, avec les acteurs Harrison Ford et Cate Blanchett, le réalisateur Steven Spielberg et le producteur George Lucas.

"Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal" est l'un des films les plus attendus de l'année puisqu'il ressuscite un héros culte du cinéma d'aventures populaire, 19 ans après l'épisode précédent, "La dernière croisade" (1989).

La conférence de presse aura lieu à 15H30. Selon la Paramount, le distributeur, la plupart des membres de l'équipe sont arrivés jeudi sur la Croisette et en repartiront lundi.

Ces dernières années, les "blockbusters" hollywoodiens présentés en première mondiale hors compétition à Cannes ont connu des fortunes diverses.

L'ultime opus de la saga "Star Wars" de Lucas avait été très bien accueilli en 2005. Mais le public cannois peut être aussi impitoyable que les Thugs du "Temple maudit" (1984), le deuxième épisode des aventures d'Indiana Jones: il avait étrillé le "Da Vinci Code" en 2006.

"Je pense que le film va plaire au public. Quant à la critique...", a déclaré Spielberg au mensuel français Ciné Live.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1211108532291-1-0_article.jpg

Cannes: "Gomorra", du best-seller antimafia au film


Dimanche 18 Mai - 17:34

Best-seller au million de copies vendues en Italie, "Gomorra", inquiétante plongée dans l'univers de la Camorra qui a valu à son auteur menaces de mort et escorte policière, arrive au cinéma par la grande porte du Festival de Cannes où il a été présenté dimanche en compétition officielle.



A sa publication en 2006, le livre-enquête de Roberto Saviano connaît un succès fulgurant en dévoilant avec force détails le business criminel du "système" Camorra, la mafia napolitaine.

De la guerre entre clans rivaux à l'infiltration dans la construction et la contrefaçon, ou encore le trafic d'armes, de drogue et de déchets toxiques, le jeune auteur, aujourd'hui âgé de 28 ans, livre une chronique effrayante sur l'étendue d'une criminalité organisée qui ne recule devant rien.

Les révélations de Roberto Saviano, né dans un quartier pauvre de Naples et qui a passé ses jeunes années à enquêter sur la Camorra, rendent fous de rage certains boss mafieux. Outre des menaces de mort, les carabiniers découvrent un plan pour éliminer l'écrivain, qui est alors placé sous protection fin 2006.

"Je suis continuellement sous escorte des carabiniers, je change de maison sans arrêt, je n'ai plus de vie normale", confiait Roberto Saviano dans une interview à La Repubblica début mai.

"Ce que les mafieux ne m'ont pas pardonné n'a pas été le livre mais son succès. Si le livre n'était pas sorti de Naples, je pense que ce serait passé, les mafieux se l'échangeaient même entre eux car ils étaient contents qu'on raconte leurs faits et gestes", souligne-t-il.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

De toute façon Cannes, l'incontournable pour le cinéma, c'est rien que du politiquement correct! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
De toute façon Cannes, l'incontournable pour le cinéma, c'est rien que du politiquement correct! :snif:

D'une certaine manière, oui... Mais, dans les sections découvertes, des films critiques sont présentés, mais malheureusement, les stars et les paillettes ont pris le pas sur le contenu... Dommage... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Oui dommage en éffet ce devrait être une vraie chance de découverte pour de nouveaux auteurs, réalisateurs ou acteurs!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
indiana4_article.jpg

Cannes: Indiana Jones n'a pas provoqué un enthousiasme excessif


Lundi 19 Mai - 09:20

Le quatrième volet de la saga Indiana Jones a été bien accueilli à Cannes, mais sans enthousiasme excessif. La projection marquant le retour du héros culte avait pourtant débuté dans l'euphorie.



"Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal" a été salué par des applaudissements raisonnables à la fin des deux heures de la projection de presse. Le film n'a reçu ni l'ovation qui aurait enterriné son triomphe, ni les huées qui auraient scellé son échec au Festival.

A l'inverse, le visionnement avait débuté dans l'effervescence sous les yeux des 2300 spectateurs de la grande salle Lumière. Certains chantaient ou sifflotaient le générique dans l'obscurité avant le début du film et des applaudissements nourris ont salué l'ouverture du rideau et la première apparition du fameux chapeau de feutre de l'archéologue-aventurier.

"Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal", présenté hors compétition, est l'un des longs métrages les plus attendus de l'année puisqu'il ressuscite ce héros culte du cinéma d'aventures populaire 19 ans après l'épisode précédent, "La dernière croisade".

L'action se déroule non plus dans les années 30 mais en 1957, en pleine Guerre Froide. Les Soviétiques ont remplacé les Nazis dans le rôle des méchants, avec à leur tête Irina Spalko, incarnée par Cate Blanchett.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1211195594723-1-0_article.jpg

Cannes: le nouveau Dardenne lundi et Gwyneth Paltrow dans le dernier James Gray


Lundi 19 Mai - 14:42

Les frères Dardenne, deux fois Palme d'Or à Cannes en 1999 (Rosetta) et 2005 (L'Enfant), reviennent dans la compétition lundi avec "Le Silence de Lorna" tandis que l'Américain James Gray présente son dernier opus "Two Lovers" avec Gwyneth Paltrow et Joaquin Phoenix.



- En compétition:

"Le Silence de Lorna", des Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne avec Arta Dobroshi, Jérémie Rénier, Olivier Gourmet, Alban UKaj (1h45, Belgique/France/Italie): pour devenir propriétaire d'un snack avec son amoureux Sokol, Lorna, jeune femme albanaise vivant en Belgique, est devenue la complice de la machination de Fabio, un homme du milieu. Fabio lui a organisé un faux mariage avec Claudy pour qu'elle obtienne la nationalité belge et épouse ensuite un mafieux russe prêt à payer beaucoup pour devenir belge.

"Two lovers" de l'Américain James Gray avec Gwyneth Paltrow, Joaquin Phoenix, Isabella Rossellini (1h40, Etats-Unis):A New York, un homme hésite entre suivre son destin et épouser la femme que ses parents ont choisie pour lui, ou se rebeller et écouter ses sentiments pour sa nouvelle voisine, belle et volage, dont il est tombé éperdument amoureux.

- Sélection "Un Certain Regard":

"Versailles" du Français Pierre Schoeller avec Guillaume Depardieu, Judith Chemla, Max Baissette de Malglaive (1h53, France).

Paris. Un enfant de 5 ans et sa jeune mère sans ressources dorment dehors. Leur errance les conduit à Versailles. Dans les bois, tout près du château, un homme vit dans une cabane, retranché de tout. Nina passe une nuit avec lui. Au petit matin, elle laisse l'enfant et disparaît.

"De ofrivilliga" ("Involontaires") du Suédois Ruben éstlund avec Leif Edlund, Linnea Cart-Lamy, Sara Eriksson, Lola Ewerlund (1h38, Suède).

C'est bientôt l'été en Suède. Les petits dérapages semblent se multiplier. Leffe aime jouer l'imbécile pour ses amis et faire des blagues salaces, surtout quand il a bu. A l'école, une maîtresse est trop zélée. Deux adolescentes aiment faire la fête et faire des photos sexy. Un soir cependant, l'une d'elles est embarquée ivre morte dans la voiture d'un inconnu.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1211206106484-1-0_article.jpg

Kusturica a filmé Diego Maradona: grandeur et décadence d'une star du ballon rond


Lundi 19 Mai - 16:46

Héros du documentaire d'Emir Kusturica présenté mardi hors compétition à Cannes, Diego Maradona, dieu vivant en Argentine, est un génie du ballon rond à la gloire déchue, solitaire, un temps obèse, drogué et alcoolique, mais toujours adulé.



En dépit de tous ses excès, Diego Armando Maradona, né en 1960 à Buenos Aires, restera pour toujours le "diez", le numéro dix, capable de marquer les plus beaux buts de l'histoire du football à l'instar du roi Pelé, finalement son seul rival.

Ange ou démon ? La polémique n'a jamais cessé. Sans doute est-il tout simplement un "gamin en or" ("Pibe de oro"), issu des quartiers pauvres, tombé dans le chaudron de la Bombonera, le stade du club Boca Juniors, quand il était petit, et qui n'a plus jamais voulu grandir.

Parmi les milliers de photos accompagnant la gloire puis la déchéance de Maradona, deux images résument sa vie.

La première remonte à 1986, un soir de finale de Coupe du Monde, dans le mythique stade Aztèque de Mexico, où Maradona n'est qu'un immense sourire en brandissant le trophée mondial. Il est au sommet de son art.

Son but inscrit de la main contre les Anglais en quarts de finale a fait hurler de joie tout un peuple qui a accepté l'explication improvisée et géniale de Maradona: "la main de Dieu".

Mais, les fans de football se repasseront inlassablement son deuxième but contre ces mêmes Anglais, un chef-d'oeuvre d'intuition et de talent pur.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1211219843002-1-0_article.jpg" border='0' alt="forum" />

Cannes, le royaume du luxe, fait une place à la misère du monde


Lundi 19 Mai - 20:51

Cannes, ce sont les palaces à plusieurs milliers d'euros la nuit, les boutiques de luxe et les Ferrari. Loin de cet étalage de richesses, la Semaine de la Critique a consacré lundi une journée à la pauvreté avec deux documentaires présentés dans cette section parallèle du festival.

Le réalisateur Philippe Diaz, après la projection de son film "American Jobs", le 26 septembre 2004 à Hollywood




"La fin de la pauvreté?", du Français Philippe Diaz, dénonce les inégalités Nord-Sud et veut comprendre pourquoi "25% de la population mondiale consomment plus de 85% des ressources de la planète". "Les Enfants de Don Quichotte, acte 1" retrace le combat pour les SDF mené à l'hiver 2006 par l'association des frères Legrand.

Avant la projection de son film, Diaz a jugé que la Semaine de la Critique avait fait preuve de courage en le programmant dans cette "journée particulière: cinémas politiques". "A Cannes, le domaine des stars, la pauvreté ne fait pas vraiment recette", a jugé le réalisateur.

"La fin de la pauvreté?" est un documentaire politique engagé, coproduit par une fondation américaine de gauche et commenté en voix off par l'acteur Martin Sheen. Ce réquisitoire altermondialiste fustige le déséquilibre "post-colonial" des échanges Nord-Sud et le néolibéralisme, et plaide pour la décroissance et l'effacement de la dette des pays pauvres.

Le film s'appuie sur des entretiens avec des experts internationaux, parmi lesquels les prix Nobel d'économie américain Joseph Stiglitz et indien Amartya Sen ou la militante altermondialiste Susan George, présidente d'honneur d'Attac France.

Il les entremêle avec des témoignages d'habitants de pays pauvres ou en voie de développement (Kenya, Tanzanie, Brésil, Bolivie...) et illustre le propos par des statistiques ("Près de trois milliards de personnes vivent avec moins de deux dollars par jour").




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
casting_article.jpg

Une Suissesse captive la Croisette


Mardi 20 Mai - 18:52

«Home», d'Ursula Meier, a été projeté dimanche devant une foule enthousiaste. Une oeuvre magnifique avec Isabelle Huppert



Si «Indiana Jones 4» a logiquement capté l'attention de tous les médias lors de sa présentation, dimanche dernier, un autre événement de taille a eu lieu le soir même. Sélectionné, hors compétition, dans la section parallèle de «La semaine de la critique», «Home» d'Ursula Meier est en effet le seul film helvétique invité sur la Croisette.

Précédée d'une rumeur extrêmement positive, cette production suisso-franco-belge a attiré une foule impressionnante qui s'est pressée pour voir cette histoire singulière interprétée par Isabelle Huppert. Les applaudissements nourris qui ont suivi la projection augurent une belle carrière pour cette oeuvre magnifique que certains auraient bien vue en compétition officielle.

Réalisé par la jeune, et très douée, Ursula Meier («Des épaules solides»), «Home» raconte une famille qui vit dans une maison isolée, sorte de bulle idéale au bord d'une autoroute désaffectée. Mais le jour où le tronçon est rouvert au trafic, le quotidien de cette famille est profondément bouleversé.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant