Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Jeux olympiques: pourquoi le boycott n'aura pas lieu


Messages recommandés

Yavin VIP 32683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
drapeau_chine.gif

Jeux olympiques: pourquoi le boycott n'aura pas lieu


Dimanche 23 mars - 10:28

La répression chinoise des émeutes tibétaines entraîne une vague planétaire de protestations. Des voix s'élèvent pour un boycott, ne serait-ce que partiel, des Jeux olympiques de Pékin. Ou, au moins, pour une condamnation ferme de la politique chinoise. Pourtant, aucun Etat, aucun sponsor ne bouge, par peur de se mettre à dos la Chine... et son gigantesque marché.



Steven Spielberg a ouvert le bal en février. Ecoeuré par l'attitude du gouvernement chinois dans la crise du Darfour, le cinéaste annonçait alors qu'il boycotterait les Jeux de Pékin, en renonçant à son mandat de conseiller artistique de la cérémonie d'ouverture.

C'était avant les événements tibétains et la répression chinoise. Aujourd'hui, les condamnations se multiplient dans la société civile. Et l'idée d'un boycott de tout ou partie des JO fait son chemin. Richard Gere, Bernard-Henri Lévy, Reporters sans frontières, Jack Lang, Ségolène Royal, Human Rights Watch ou encore la Société pour les peuples menacés: nombre de personnalités et d'organisations exhortent les gouvernements à manifester leur indignation. En leur suggérant un signe fort: le boycott de la cérémonie d'ouverture.


tibet______zoom.jpg




Que des blâmes verbaux

Jusqu'à présent, l'appel ne fédère pas les enthousiasmes, loin s'en faut. A la différence de Steven Spielberg, les Etats ont trop à perdre en se mettant à dos l'Empire du Milieu, terre promise de l'économie mondiale. «Dans un monde multipolaire, un boycott est inenvisageable, assure Victor-Yves Ghebali, professeur à l'Institut universitaire des hautes études internationales, à Genève. Celui qui boycotte se pénalise lui-même. Même si la situation tibétaine venait à se détériorer, il n'y aurait que des blâmes verbaux. Le boycott, les sanctions, c'est pour la galerie! Les relations internationales sont un théâtre de marionnettes.»

Même les grands pays d'Europe, historiquement assez prompts à faire valoir l'importance des droits de l'homme, ne semblent pas très pressés de monter aux barricades, la fleur au fusil. L'Union européenne s'est prononcée jeudi contre un boycott des Jeux, jugeant que celui-ci causerait «un tort considérable à la population de la Chine tout entière».

Pour la forme, l'Allemagne a gelé sa coopération économique avec la Chine, la France a appelé vendredi à une «réouverture sans délai du Tibet à la présence étrangère», et Micheline Calmy-Rey a souligné «la vive émotion du peuple suisse». Mais aucun chef d'Etat n'a rayé la cérémonie d'ouverture de son agenda.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×