didier julia


PLISKIN Membre 1 046 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)

Didier Julia Attend "Tranquillement" Sa Mise En Examen

2593321118.jpg

PARIS (Reuters) - Le député UMP Didier Julia sera convoqué en janvier par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur sa tentative avortée de libération des otages français en Irak Christian Chesnot et Georges Malbrunot, a-t-on appris de source judiciaire.

"La convocation part aujourd'hui", a-t-on précisé à Reuters de même source. "C'est pour la deuxième quinzaine de janvier. C'est sûrement en vue d'une mise en examen."

L'audition par les juges antiterroristes Jean-Louis Bruguière et Marie-Antoinette Houyvet, compétents pour les affaires de sûreté de l'Etat, ne peut intervenir que dans un délai de dix jours au moins après l'envoi de la convocation.

Le parquet de Paris a ouvert mercredi une information judiciaire contre Didier Julia, Philippe Brett, Philippe Evanno "et tous autres" pour "intelligence avec une puissance ou une organisation étrangère ou avec ses agents, de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, notamment à sa diplomatie et à la sauvegarde de sa population".

Il leur est reproché d'avoir pris contact avec des réseaux irakiens opposés au gouvernement d'Iyad Allaoui et d'avoir bénéficié d'un soutien logistique du président ivoirien Laurent Gbagbo.

Mercredi soir, les deux juges ont mis en examen Philippe Brett et Philippe Evanno sous la même qualification après une garde à vue de près de quarante-huit heures.

Ces deux hommes de 45 ans, le premier ancien commando de marine, le second professeur d'histoire, ont été laissés en liberté mais placés sous contrôle judiciaire, ce qui leur interdit notamment de sortir du territoire national.

"Je m'attends tranquillement à recevoir une lettre de mise en examen", a pour sa part déclaré à Reuters Didier Julia. "Je suis très serein parce que je n'ai rien à cacher et rien à me reprocher, je n'ai causé aucun dommage à personne."

Enlevés le 20 août en Irak par un groupe d'extrémistes islamistes présumés, les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot, ont été libérés le 21 décembre.

Le gouvernement accuse Didier Julia et son équipe d'avoir retardé leur libération par la mission de diplomatie parallèle qu'ils ont tentée en septembre, ce que réfute le député UMP.

Didier Julia a jugé "complètement ridicule" le chef d'intelligence avec une puissance étrangère.

"La puissance étrangère, moi je croyais que c'était l'Irak ou la résistance irakienne ou la Syrie. Non. Il paraît que la puissance étrangère, c'est la Côte d'Ivoire", a-t-il dit. "Je ne vois pas comment le fait d'avoir pris un avion de Gbagbo aurait pu mettre en péril la population française, c'est-à-dire, en fait, les deux otages français."

"ABUS DE POUVOIR"

Pour Didier Julia, le fait que Philippe Brett et Philippe Evanno aient été laissés en liberté "prouve qu'il n'y a vraiment pas grand-chose dans le dossier d'instruction."

"Il n'y a même rien du tout", a-t-il déclaré. "Pour une mise en examen, le juge d'instruction a simplement besoin de ce qu'il estime être des indices et pas des preuves. Et quand on lui a demandé de quels indices il s'agissait, il a dit qu'il avait tout le temps de les chercher et de les trouver."

"Donc on est dans une procédure complètement arbitraire", a-t-il ajouté. "Je suis un peu triste pour le régime que nous avons actuellement, qui fait un véritable abus de pouvoir."

Il a de nouveau estimé que l'ouverture d'une information judiciaire était "une manoeuvre politicienne" pour empêcher la constitution d'une commission d'enquête parlementaire, devant laquelle il demande à comparaître.

"Je vais faire une lettre au président de l'Assemblée nationale (Jean-Louis Debré) en confirmant ma demande de commission d'enquête parlementaire par écrit, pour qu'il me dise si l'instruction judiciaire est ouverte pour empêcher une commission d'enquête ou si c'est possible", a-t-il souligné.

Quant au contrôle judiciaire imposé à Philippe Brett et Philippe Evanno, "il consiste simplement à les interdire de me voir, de se voir entre eux, de voir leurs contacts en Côte d'Ivoire et avec la résistance irakienne", a-t-il précisé.

Il a ainsi expliqué que ses collaborateurs avaient interdiction de voir un responsable de tribu irakienne, Mohammed Redda, qui avait selon lui pris contact avec l'ambassade de France à Bagdad cinq jours après l'enlèvement des deux journalistes pour dire qu'il suffisait d'envoyer une voiture et "une somme très faible, 1.000 dollars" pour les libérer.

De façon plus générale, a ajouté Didier Julia, il est interdit à Philippe Brett et Philippe Evanno de contacter les chefs de tribu en Irak, dont la tribu Dulaimi.

Il dément par ailleurs dans Le Monde qu'un agent de la DGSE, les services secrets français, ait accompagné ses collaborateurs dans leur mission, comme l'a affirmé Philippe Evanno.

Interrogé sur France 2, le ministre des Affaires étrangères a refusé d'alimenter la polémique qui l'oppose au député.

"Je n'ai pas envie de réagir en ce moment, alors qu'on voit tout ce qu'on voit à la télévision", a dit Michel Barnier en faisant allusion aux raz-de-marée meurtriers d'Asie. "Franchement, j'ai autre chose en tête que cette polémique-là."

Le ministre délégué au Commerce extérieur, François Loos, s'est pour sa part déclaré sur France Inter favorable à des sanctions de l'UMP à l'encontre de Didier Julia. "Pour ma part, je trouverais normal que l'on marque le coup", a-t-il dit.

Didier Julia a affirmé ne pas croire à une sanction de l'UMP. Le nouveau président du parti chiraquien, Nicolas Sarkozy, "a bien dit que ce n'est pas lui qui fermerait la porte de l'UMP à Didier Julia", a dit le député. "éa me suffit."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

On ne l'entend plus guère et c'est dommage. Je serais curieux de savoir si le gouvernement va utiliser ses bons offices pour faire libérer les otages d'Afghanistan. :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant