Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Euthanasie: l'écrivain belge Hugo Claus a choisi sa sortie


Messages recommandés

Yavin VIP 32683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
livre.jpg

Euthanasie: l'écrivain belge Hugo Claus a choisi sa sortie


Jeudi 20 mars - 18:53

Le grand écrivain belge d'expression néerlandaise Hugo Claus, souvent cité pour le prix Nobel de littérature, a choisi de mourir par euthanasie mercredi à 78 ans, alors qu'il n'était encore qu'au premier stade de la maladie d'Alzheimer.



Il s'agit de la première personnalité de ce rang à demander à ce qu'on l'aide à mourir, alors que la Belgique fait partie depuis 2002 des rares pays au monde à avoir légalisé l'euthanasie sous certaines conditions.

"Claus souffrait de la maladie d'Alzheimer. Il a déterminé le moment de sa mort et avait demandé l'euthanasie" à l'hôpital Middelheim d'Anvers (Flandre, nord), a précisé sa maison d'édition, Bezige Bij, dans un communiqué "au nom de sa famille".

La disparition de Hugo Claus dans ces circonstances intervient alors qu'en France, où l'euthanasie n'est pas légale, cette question a ressurgi avec une particulière acuité.

103997731_resize213.jpg



Né le 5 avril 1929 à Bruges, Hugo Claus, romancier, poète, cinéaste, dramaturge, scénariste, auteur d'une centaine d'ouvrages, avait également participé au tournant des années 1950 au mouvement artistique Cobra, comme son compatriote le peintre belge Pierre Alechinsky.

Ayant vécu un temps à Paris, où il a été influencé par le mouvement surréaliste et Antonin Artaud, mais a choisi d'écrire en néerlandais, il s'était présenté avec son sens bien connu de la provocation comme "un flamingant (nationaliste flamand) francophone". Il a rejeté l'an dernier l'éclatement du pays.

Dans son roman le plus célèbre, "Le chagrin des Belges", il décrit avec le lyrisme brutal et truculent qui est sa marque de fabrique une certaine médiocrité réactionnaire du milieu provincial flamand. Il y dénonce la collaboration flamande avec l'occupant allemand pendant la Seconde Guerre mondiale, un des thèmes tabous de la politique belge.



Suite de l'article...
Source: 24heures.ch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×