Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Après avoir coloré un iceberg, le Mont-Blanc...


Messages recommandés

anariel Membre+ 17040 messages
Fée Rosse à Balai‚ 37ans
Posté(e)
CPS.IBL13.050208185650.photo01.photo.default-512x339.jpg

Après avoir coloré un iceberg, le Mont-Blanc, Evaristti s'attaque au Sahara


Samedi 09 Février - 21:00

COPENHAGUE (AFP) - Un artiste danois, qui a déjà coloré en rouge un iceberg au Groenland et le Mont-Blanc, a annoncé s'être attaqué fin janvier à une dune et à des animaux du Sahara en Tunisie, qu'il a eux aussi recouverts de peinture écarlate.



D'origine chilienne, Marco Evaristti, 44 ans, a dit mardi à l'AFP avoir achevé avec le Sahara sa trilogie : "Ice Cube, 2004", "Mont Rouge, 2007" et "Arido Rosso, 2008", au nom de la défense de l'environnement.

Une exposition sur ses trois réalisations, d'un coût chacune d'environ 500.000 couronnes (67.000 euros), sera ouverte le 1er mars au Kunsthalle Krems, dans la banlieue de Vienne.

"Nous sommes allés à 250 kilomètres au sud de la ville de Douz pour réaliser notre projet avec les bédouins, qui nous ont pris au début pour des fous", a-t-il souligné.

L'artiste a non seulement peint en rouge une dune mais également un dromadaire, une chèvre et une brebis. "J'étais quelque peu nerveux à l'idée d'aller dans un pays musulman. Mais je n'ai trouvé qu'esprit d'ouverture, générosité et tolérance des bédouins, qui ont compris l'essence de notre projet", a-t-il expliqué.

Comme pour ses précédentes actions, il a utilisé de la peinture à base de fruits bio-dégradable.

Son prochain projet : "colorer un nuage en rose en mars à Vienne, puis les chutes du Niagara", à la frontière entre les Etats-Unis et le Canada.

"Je veux +peindre+ un tableau paysager éphémère à l'aide de trois hélicoptères qui déverseront de la peinture rose sur ces chutes", dit-il.

Il n'a pas l'intention, comme en France, de demander le feu vert des autorités nord-américaines qui pourraient s'opposer à son projet.

Evaristti, qui a le goût de la provocation, avait déclenché un tollé en 2000 avec une exposition controversée au musée danois de Trapholt (sud-ouest) où il avait mis des poissons rouges dans des mixeurs, laissant aux visiteurs le choix d'appuyer ou non sur le bouton pour mettre en marche l'appareil et les transformer en bouillie.


Suite de l'article...
Source: AFP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×