la guerre d'Algérie

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Je ne vous prends aucunement comme "bouc émissaire", n'ayez crainte.

Je m'oppose simplement à cette vision d'une logique implacable mythique qui ne pouvait QUE conduire à l'indépendance.

L'incurie ou plutôt l'irresponsabilité presque criminelle des gouvernements s'étant succédé entre 1870 et l'indépendance est un fait, comme je le rappelais.

Cependant, même en 1954 et même en 1958, il n'était pas impossible de réparer les erreurs passées. La majorité de la population algérienne n'était pas passionnée par l'indépendance et par le souci d'arborer le drapeau vert et blanc plutôt que le tricolore. Une part importante de la population algérienne n'adhérait aucunement aux exactions du FLN ni même à son idéologie. Cela ne signifie pas non plus, évidemment, qu'elle était viscéralement attachée à Paris. Comme dans toutes les guerres, l'attentisme était prédominant et les véritables militants FLN ainsi que les Harkis sincères (ignominieusement lâchés par la France ensuite) constituaient une frange réduite.

Vous me répondrez : "avec des si..." et vous aurez raison, l'Histoire fiction trouvant vite ses limites.

Pour la guerre assymétrique, nous serons certainement en désaccord. Mais, en effet, c'est un tout autre sujet.

En revanche, je vois mal en quoi un espace euro-méditerranéen intégré est une chimère. Il était certes plus simple à construire lorsque le pouvoir politique européen avait plénitude entière pour l'impulser (dans la 1ère moitié du XXe siècle) et que la résurgence religieuse prêchant, au contraire, la différenciation et la résistance aux "impies" était des plus anecdotiques voire avait complétement disparu d'Afrique du Nord (la pratique religieuse était en régression drastique dans les derniers temps de la colonisation et ne concernait plus guère que les vieilles générations, comme c'est le cas pour le christianisme de nos villes et campagnes).

Mais même actuellement, cette vision est loin d'être impossible à réaliser. Et ce pour la bonne raison qu'outre des liens séculaires (même si ces derniers ont souvent été conflictuels), il existe des éléments tendant à rapprocher de façon profonde les deux rives de la Méditerranée. Tout d'abord, la langue, le français étant largement pratiqué. Mais surtout des liens les plus profonds qui soient : des liens démographiques. Le nombre de citoyens français ayant des origines algériennes ou maghrébines ou d'étrangers ressortissants de ces pays sur notre territoire est très important et se chiffre en millions. De même, les mariages dits mixtes se multiplient, ce qui contribue à une fusion des populations, prélude à la possibilité facilitée de construction d'une Nation agrandie.

Cette "interconnexion" de plus en plus grande peut favoriser, à terme plus ou moins long, la prise de conscience d'une appartenance à un même ensemble. En ce cas, l'édification d'une union méditerranéenne devient possible.

Evidemment, il peut y avoir des éléments ou des résistances qui retardent voire bloquent le processus. Mais, traiter d'intrinséquement chimérique cette possibilité revient à dire que la construction de la France elle même fut chimérique puisqu'après tout elle a réuni des entités qui, au départ, étaient dissemblables.

Il convient de ne pas avoir une vision bloquée des structures même civilisationnelles. Les lignes de démarcation bougent au gré de l'Histoire. Prétendre que la réalité nationale dans les frontières actuelles est indépassable est une opinion faussée, marquée par une volonté d'immuabilité. Les blocs se créent avant tout par volontarisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

@Simplicius,

L'avenir de la France, c'est l'Europe et ça l'a toujours été en réalité.

Certes, tout change, tout est mouvant, mais il y a des barrières civilisationnelles beaucoup plus violentes que vous n'avez l'air de le dire entre les deux rivages de la méditerranée. Les Espagnols ont occupé de larges portions du Maroc depuis le 16ème siècle et pourtant, rien n'en est resté ou presque, alors qu'ils étaient parvenu à relativement homogénéiser leur nation sur la péninsule ibérique (au prix toutefois que l'on sait).

Toutes les tentatives dans ce sens ont échouées. Et dans l'autre sens aussi, ce n'est pas un hasard non plus si l'Islam n'a pas pu se répandre en Europe comme il était parvenu partout ailleurs à le faire, malgré une domination politique localement très forte et durable.

Si j'extrapolais, je dirais que cela renvoit aussi à une opposition culturelle que l'on découvre déjà dès l'empire romain tardif, au travers de différents auteurs qui déjà opposent les mondes gréco-romains avec l'univers "barbare", entendant par là syriens, égyptiens, berbères et babyloniens (lisez Tatien, par exemple).

Et cette opposition est également concrétisée par la langue, par la rupture qui se fait entre les régions où la langue latine s'est progressivement imposée, par rapport à celles où elle est demeurée une langue importée.

---

Maintenant, je reviens à l'Algérie. Nombre des problèmes et des revendications nationalistes, anti-coloniales, furent anciennes et curieusement analogues à celles du FLN, et ce, dès le XIXème siècle. Contrairement à ce que vous dites, l'Islam au sens culturel a toujours continué à baigner les sociétés du Maghreb, vous n'avez qu'à lire Arkoun ou Bennabi pour le comprendre, c'est un pan identitaire fondamental. Et la politique coloniale française a paradoxalement maintenu cette distinction entre droit "métropolitain", et droit "islamique". Seul Napoléon III avait en effet rêvé d'autre chose, mais les leaders musulmans algériens furent les premiers à s'y opposer (en fait, il y eu presque unanimité contre), étant donné qu'ils ne comprenaient pas ce qu'un droit séculier voulait dire. Vous pouvez lire les témoignages de l'époque.

---

Alors oui, vous pouvez conclure qu'en ce moment même s'opère un relatif metissage. Mais il ne signifie, hélas, pas grand chose, dans la mesure où seule une minorité de musulmans européens désire véritablement s'intégrer aux valeurs de ce continent. Le phénomène est d'ailleurs général, tous nos voisins sont également concernés, et les mêmes causes reproduisent les mêmes conséquences.

Nous verrons bien pour l'avenir.

En revanche, en ce qui concerne l'intégration européenne, oui, il y a bien un désir massif de rapprochement, surtout chez les jeunes générations. Et elle est en progression, quoi qu'on en dise, même si elle connait ça et là quelques graves aléas.

Les liens culturels, politiques, sociaux entre par exemple la France et l'Allemagne sont infiniment plus forts et plus décisifs qu'avec ceux du Maghreb... Et en réalité, cela fait longtemps que c'est ainsi (au niveau des élites), plusieurs siècles même.

Il y a là l'espoir de former un jour une véritable Nation, au sens où l'entendait Renan, c'est à dire fondée sur le consensus, le désir de vivre ensemble et de partager des valeurs, des combats. Or le communautarisme que l'on voit à l'oeuvre depuis ces deux dernières décennies va exactement dans le sens opposé.

Ce qui s'intégre d'un côté (vers nos voisins européens), se relache de l'autre (vers nos propres minorités). Et ce n'est pas le fait d'être physiquement présent sur le territoire métropolitain qui y change quelque chose, ni même une langue commune.

Encore une fois, avant qu'on ne me reproche quelque chose, j'essaie de faire preuve de pragmatisme, c'est à dire de voir le monde tel qu'il est et non tel que je désirerais qu'il soit.

Bien sûr que s'il n'en tenait qu'à moi, je chanterais pour que tous les peuples du monde soient frères. Mais on ne peut pas aller non plus contre l'Histoire, même si certains peuvent parfois l'inspirer.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Juste un petit mot ;) , ici dans mon coin on a le plus grand rassemblement , de pieds-noir au monde, cela s'apelle santa-cruz .

santa-cruz

J'ai un peu parcouru le topic , dans tout les conflits il y a des perdands et des gagnants , les pieds-noirs ont perdus , ils ont pas choisi leurs pays d'origine "l'algerie" comme il disent ,mais ont choisi la france, je sais on va me dire que l'algerie etait la france, moi même j'ai de la famille des pieds -noirs par alliance(quelle fetard), il est vrai qu'il y a beaucoup beaucoup de souffrances , encore maintenant.

Et des deux coté , ne pas l'oublié surtout!

Aprés 50 ans avec tout ce recule, dire on aurait du faire ceci, faire cela ,tout ça me parait un peu facile,moi je suis pour l'independance de tout les peuples a la final, aprés le reste n'est que politique manipulations..et souvenirs :o

Faudrait une vrai reconsiliation dans les coeurs des algeriens et des pieds-noirs, tout le monde serez gagnants, les generation futures la feront certainement, car les anciens ont trop souffert , et c'est encore trop chaud pour eux.(ceux qui restes)

Modifié par mistral gagnant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

L'Algérie a certes connu des révoltes violentes durant la période coloniale et notamment en Kabylie. L'expression "sourire kabyle" qui signifie l'égorgement est là pour en témoigner.

Néanmoins, on ne trouve pas de véritable conscience nationale et ce pour la bonne raison que nulle Nation algérienne n'existait antérieurement. Je n'ai pas connaissance, ainsi, de mouvement dans le Mzab oeuvrant pour "libérer" Alger du "joug" colonial.

Après, il a en effet existé quelques intellectuels mais qui ne représentaient guère qu'eux mêmes.

Je suis d'accord avec vous sur le fait que la religion est un obstacle sérieux et même majeur à l'édification de cette union. Toutefois, là encore, rien n'est irréfragable.

Pour la dé-islamisation de l'Algérie au milieu du XXe siècle, je continue de prétendre qu'elle était en cours. Et ce sur un plan autant culturel que de pure pratique religieuse. La jeunesse algérienne "de souche" et la jeunesse pied noir partageaient des modes de vie assez proches et la libération de la femme commençait. Cette dernière fut d'ailleurs manifeste dans les premiers temps de l'indépendance, influence nasséro-soviétique obligeant.

Evidemment, la vie dans les Aurès n'était pas celle du boulevard Saint Germain mais en ce cas celle des campagnes de l'Algarve pas davantage.

En tout cas, le nombre de voiles était sûrement moins important chez les jeunes femmes en 1960 qu'aujourd'hui.

Les Espagnols ne sont pas parvenus à un grand résultat au Maroc ? Certes ! Mais force est de constater qu'ils ne sont pas parvenus à un grand résultat dans beaucoup d'endroits, Pays Basque en tête. Je ne crois pas que cela soit du uniquement à la religion. Ils n'ont pas réussi non plus, sous Philippe II, à réellement intégrer le Portugal au royaume.

Pour l'opposition culturelle remontant à l'Antiquité, là je suis des plus sceptiques. D'abord, parce que la plupart des auteurs latins sont de vieux conservateurs de la classe sénatoriale, horrifiés devant tout ce qui semble étranger. Je n'ai pas lu Tatien mais s'il est de la même veine qu'Ammien Marcelin vis à vis des Goths, ça promet quelques pages savoureuses. Et je ne comprends pas très bien l'opposition Grecs/Egyptiens que vous établissez. Déjà, aux temps de la République, des gens tels Caton mettaient tout ça dans le même sac et on dispose de véritables philippiques contre ces "Grecs dégénérés". Ensuite, c'est oublier que le monde grec est loin de se limiter à la péninsule grecque et que la première ville grecque du monde, à l'époque, est... Alexandrie d'Egypte. Je tâcherai donc de lire Tatien pour voir s'il a une vision tellement étrange des frontières de l'héllénisme.

Pour l'Afrique du Nord, je ne crois pas non plus qu'on puisse parler de "barbarie". Il ne faut pas perdre de vue qu'il faut distinguer les lieux géographiques. L'Afrique romaine urbaine n'était certes pas identique à la Gétulie. Mais Hippone n'était pas un centre de "barbares". Ouf ! Cela nous fait remonter loin.

Néanmoins, en effet, les précédentes tentatives d'"union" furent des échecs. Celle sous Rome tint bon quelques siècles malgré tout. Mais les essais d'union du continent européen furent aussi nombreux, si ce n'est plus. Et vous trouverez encore des gens pour vous dire qu'au delà de la Vistule ne vivent qu'un ramassis de barbares quand ils ne fixent pas la limite du monde civilisé entre Seine et Loire. ;)

Quant à vos propos sur la non intégration généralisée des "musulmans" (qui constituent une partie minoritaire des migrants, la majorité étant aussi soucieuse de pratique religieuse que moi), ils n'engagent que vous. Je ne serai d'accord que pour dire qu'une minorité non négligeable n'est pas intégrée. Nous sommes en désaccord sur les proportions. Et il n'existe pas de référence européenne unifiée, les situations anglaises ou allemandes n'obéissant pas aux mêmes concepts de Nation et ne concernant pas les mêmes populations.

Enfin, contrairement à vous, je suis à la fois moins optimiste et moins pessimiste. Je ne conçois pas l'union de l'Europe comme acquise, très loin de là. Les partis extrêmistes anti-européens font florès dans nombre de pays. En France même, par démagogie, on a assisté à une campagne raciste scandaleuse sur "le plombier polonais" et les nonnistes irresponsables n'ont pas été contents jusqu'à ce qu'ils aient pu piétiner presque définitivement le traité constitutionnel. Je partageais la colère d'Olivier Duhamel devant les arguments fallacieux de ces ennemis de l'Europe.

La construction européenne est tellement "populaire" que les gouvernants raisonnables sont obligés de ne recourir qu'à la ratification parlementaire s'ils veulent que ladite construction continue et se renforce.

Les choses se construisent avant tout par volontarisme politique. Ensuite seulement, quand ils constatent enfin les bienaits, les peuples suivent, s'il n'y a pas un décalage trop important entre la décision politique et la réalité "sociétale".

Je suis d'avis qu'un phénomène identique peut se produire en direction de la Méditerranée.

Mais, au final, ce qui est sûr c'est que l'indépendance algériene a débouché sur une paupérisation du pays, malgré ou à cause du pétrole, et a jeté sur les routes de l'exil des millions de ses ressortissants, notamment vers la France. Le fait qu'ils choisissent plutôt la France qu'une riche pétromonarchie signifie peut être un plus grand attachement culturel. Je le souhaite en tout cas.

Car si votre sombre prédiction de non intégration se réalise, alors les conséquences seront plus que facheuses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
les pieds-noirs ont perdus , ils ont pas choisi leurs pays d'origine "l'algerie" comme il disent ,mais ont choisi la france,

Euh... après le massacre d'Oran du 5 juillet 1962, il fallait être téméraire pour un Pied Noir pour choisir de rester ! ;)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d'Oran

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
purple_d Membre 345 messages
Forumeur survitaminé‚ 33ans
Posté(e)
Juste un petit mot :o , ici dans mon coin on a le plus grand rassemblement , de pieds-noir au monde, cela s'apelle santa-cruz .

santa-cruz

J'ai un peu parcouru le topic , dans tout les conflits il y a des perdands et des gagnants , les pieds-noirs ont perdus , ils ont pas choisi leurs pays d'origine "l'algerie" comme il disent ,mais ont choisi la france, je sais on va me dire que l'algerie etait la france, moi même j'ai de la famille des pieds -noirs par alliance(quelle fetard), il est vrai qu'il y a beaucoup beaucoup de souffrances , encore maintenant.

Et des deux coté , ne pas l'oublié surtout!

Aprés 50 ans avec tout ce recule, dire on aurait du faire ceci, faire cela ,tout ça me parait un peu facile,moi je suis pour l'independance de tout les peuples a la final, aprés le reste n'est que politique manipulations..et souvenirs :o

Faudrait une vrai reconsiliation dans les coeurs des algeriens et des pieds-noirs, tout le monde serez gagnants, les generation futures la feront certainement, car les anciens ont trop souffert , et c'est encore trop chaud pour eux.(ceux qui restes)

;)

tout est dit..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Je vous suggere un tres bon film "l ennemi intime" a voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

à l'attention de stein et de simplicius, le titre de ce topic est la guerre d'algérie. Vous parlez d'autre chose qui n'a à voir que de loin sur ce sujet. j'ai eu l'impression en lisant, d'assister à une joute, à celui qui en disait le plus, qui affiichait le plus ses connaissances. De cela je m'en fiche complètement, je veux parler des êtres humains, des deux côtés, qui ont subi au nom de la politique toutes ces atrocités. Je suis d'accord, c'est une guerre. Mais de quelle façon s'est-elle effectuée, avec combien de mensonges dès le départ de la part des politiques français, et vous ne parlez pas du général de gaulle qui en 1958 à promis que l'algérie resterait française et à agit ensuite dans l'autre sens. Je ne dis pas qu'il était évitable que l'algérie obtiendrait son indépendance mais pas au prix de tant d'atrocité et de sang mais par une négociation. Vous citez tous les deux les grands hommes de l'histoire mais pas celui de de gaulle grand uniquement par la taille et la voix (pour rester poli), seriez vous gauliste ou seriez vous gêné de son attitude, il fait partie de l'histoire que vous décrivez avec moulte détails mais pas celui là. Cela aurait pu se passer différemment si dès le départ il y aurait eu des négociations et non pas dès 1954 le don de l'algérie aux dignitaires algériens de l'époque. De mémoire j'ai entendu dire que c'était monsieur chevalier, politicien français de l'époque qui avait négocié cet accord tacite en accord bien sûr avec le gouvernement français de l'époque. Cet après midi j'ai regardé à la télé le 3ème volet sur ce sujet. Je suppose que cela ne vous intéresse pas de savoir dans quelles conditions sont partis les pieds noirs, l'accueil qu'on eu les pieds noirs à l'arrivée à marseille en particulier, traités de coloniliste, de tueurs d'arabes , sans argent, une valise par personne, des containers que certains pieds noirs avait réussi à faire embarqués et qui étaient trempés dans l'eau à marseille avant d'être mis à quai. J'ai eu la nette impression que depuis de nombreuses années les politiques et les médias devaient nous décrires auprès des métropolitains comme des nababs, des pères fouétards, des esclavagistes et autres de ce genre. Autre chose, le sort des harkis, vous ne vous étendez pas sur ce sujet, c'est une honte française. Vous ne parlez pas du 5 juillet à Oran ou après l'indépendance des français qui étaient restés se faisait massacrer et que l'armée française répondait nous n'avons pas le droit d'intervenir nous sommes en territoir algérien. J'en passe et des meilleurs. Mais là dessus messieurs, vous nous racontez l'histoire, parle à mon c.. ma tête est malade car j'ai la nette impression que vous tergiversez ou alors qu'un livre d'histoire a plus d'importance qu'un être humain je dis cela pour tous les êtres humains qui ont subi ces cataclysmes comme la guerre et cela depuis qu'elle existe.

Quant à stein, je vous ai posé une question à laquelle je n'ai pas eu de réponse. Là évidemmeont vous ne pouvez pas vous réfugier dans un livre d'histoire quant à la réponse que j'espère recevoir, en quelques mots, sans détours et en toute honnêteté. Je crois qu'il y a très peu d'historiens objectifs sauf à se réfugier derrière la misère du monde se bornant à relater les faits ou en interprétant à leur façon. Enfin sachez que je n'admire pas vos connaissances, apprenez à lire à un perroquet, il en dira tout autant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

purple je ne suis d'accord qu'en partie. Les pieds noirs et une partie des algériens qui voulaient que l'algérie reste française et il y en avait, surtout les anciens, ont été leurrés par de gaulle, il n'ont pas perdu il y a nuance. moi je pense que la lutte aurait continué mais quand vous avez en plus l'armée de votre camp qui vous tire dessus sans raison vous ne pouvez rien faire, même pas vous battre car vous avez non pas un mais deux ennemiis, le fln et l'armée française. Je suis d'accord pour la reconciliation, c'est encore trop chaud et la honte sur les dirigeants et l'armée française de cette époque est encore perceptible dès que l'on parle de l'algérie. J'ai lu le message sur santa cruz c'est très sympa. Je crois qu'il faut attendre que tous les pieds noirs qui ont vécu ce drame disparaissent avant que l'on puisse commencer à prendre du recul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité al_exe
Invité al_exe Invités 0 message
Posté(e)
Je crois qu'il faut attendre que tous les pieds noirs qui ont vécu ce drame disparaissent avant que l'on puisse commencer à prendre du recul.

la descendance connait son histoire, celle de ses pairs, et bien qu'il faille aller de l'avant c'est certain, cette periode d'histoire ne s'effacera jamais de nos mémoires, ça fait partie de l'histoire de toutes les familles pied-noires...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

all exe je parle de recul et non d'oublie de l'histoire. Celle ci se vit, s''écrit et on oublie pas. Seulement avec le temps, les passions s'affaibliront et je suis persuadé que nous en saurons encore plus sur cette guerre qui nous est caché pour l'instant, je parle sur le plan politique, ce que les historiens nous dévoileront sur ce qui s'est réellement passé, entre autre les accords réels entre les deux camps, leurs contenus et entre qui et qui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Autre chose, le sort des harkis, vous ne vous étendez pas sur ce sujet, c'est une honte française. Vous ne parlez pas du 5 juillet à Oran ou après l'indépendance des français qui étaient restés se faisait massacrer et que l'armée française répondait nous n'avons pas le droit d'intervenir nous sommes en territoir algérien.

Dites moi mon cher, avant de monter sur vos grands chevaux, apprenez donc à lire, vous nous éviterez vos leçons de morale.

Si, au lieu de nous dévider votre couplet larmoyant, vous vous étiez donné la peine de me lire vous auriez vu que j'ai écrit noir sur blanc que la France avait ignominieusement traité les harkis. Quant aux massacres d'Oran, j'ai spécifiquement donné cette référence à mistral gagnant qui s'étonnait que les Pieds Noirs ne soient pas restés en Algérie plutôt que de rentrer en France.

Quel est votre but ? Faire pleurer Margot avec votre émission tv en brossant les malheurs des Pieds Noirs en 1962 ? Et lorsque vous aurez tiré sa petite larme à chacun, que ferez-vous ? Vous vous couvrirez la tête de cendres en nous contant toutes les tueries depuis Kadesh ? Cette vision misérabiliste des choses qui ouvre sur on ne sait trop quelle utilisation est non seulement niaise mais dangereuse. Les grands démagogues de l'Histoire ont toujours usé de ces grosses ficelles pour organiser des mouvements de foule.

Quel est votre propos ? Prétendre que l'organisation telle que conçue (et mal conçue) au XIXe siècle était tenable de toute éternité ? Vous pensez que si l'Algérie était demeurée française, les 30 millions de ce qui aujourd'hui encore auraient été des "Français musulmans" seraient restés dociles en se voyant méconnaitre une véritable citoyenneté et une égalité de traitement juridique ? Que défendez vous au juste ? Une vision du monde absurde où certes on enseignait chaque enfant algérien à l'école et où on lui exposait les principes des Lumières pour ensuite lui démontrer que ça ne s'appliquait pas à lui et que lui, pour ses problèmes, il n'avait pas à saisir les juridictions françaises mais à s'arranger avec le cadi (sorte de juge de paix) ?!

Si vous vous étiez penché sur ce que j'écrivais, vous auriez vu que je soutiens que cette guerre absurde a comme cause principale l'irresponsabilité des gouvernements successifs depuis 1870, ce qui inclut De Gaulle dernier président du Conseil de la IVe qui s'est servi de l'Algérie pour son "coup d'Etat" et De Gaulle président de la Ve qui fut incapable de concevoir autre chose qu'une partition pure et simple pour livrer en pature l'Algérie à la clique du FLN dont on voit encore aujourd'hui les "exploits"et ce de surcroit contre sa parole de 1958. Oui De Gaulle qui laisse massacrer les harkis est coupable de forfaiture comme tout commandant en chef des armées qui livre au couteau du bourreau ses propres troupes. Comme l'avait été d'ailleurs Bonaparte fuyant l'Egypte, abandonnant lâchement ses hommes aux Anglais.

Et une fois qu'on a dit ça ? Le "débat" est clos car il est fermé et n'amène qu'à sanglotter dans son coin et à demander à tout le monde de faire de même. Degré zéro de la réflexion.

Il me semble baucoup plus interessant de se demander comment l'Algérie aurait pu demeurer française. Et cela ne passait certainement pas par la perpétuation de la Société coloniale pied noire telle qu'elle existait, avec un quasi apartheid entre citoyens français et "Français musulmans".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité al_exe
Invité al_exe Invités 0 message
Posté(e)
Et cela ne passait certainement pas par la perpétuation de la Société coloniale pied noire telle qu'elle existait, avec un quasi apartheid entre citoyens français et "Français musulmans".

je me demande d'où certains tiennent leurs sources...le seul apartheid qu existait etait celui des riches colons qui habitaient en métropole algerienne...la majorité des pieds noirs travaillaient avec les algériens, étaient leurs voisins, les enfants algériens jouaient avec les enfants pied noirs, quand il y avait des accouchements cela se passait chez soi avec l'aide de mères algériennes et pied noires....la seule chose qui les differenciait était une culture différente et les mentalités point bar.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Simplicius' date='samedi 27 octobre 2007 à 21:44'[/b] post='1168110']
Il me semble baucoup plus interessant de se demander comment l'Algérie aurait pu demeurer française
;)

La est bien le probleme ou la solution, l'algerie ne pouvez pas rester française, on peut le tourner dans tout les sens!

juste un petit mot , qui est mon avis ,(avec le recule c'est plus simple) si la france l'avait reconnu tout de suite, au lieu d'insiter aux prix de centaines de milliers de morts, peut etre l'histoire aurait changer , les pieds noirs serait peut-etre encore en algerie,les pieds-noirs n'ont pas eu cette vision , que les peuples allait ce liberer , quoique l'on l'on dise c'est tout de même la france via les pieds noirs avec leurs cultures et religions qui avec les rennes du pouvoir globale en algerie.

mais que voulait vous nationalisme , quand tu nous tiens!!

Vive le quebec libre ..euh pardon!! :o

PS;d'ailleurs si elle etait resté française serait elle europeenne a present,ou encore avec des status particuliers ,malgrés que c'etait un departement français :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
purple_d Membre 345 messages
Forumeur survitaminé‚ 33ans
Posté(e)
purple je ne suis d'accord qu'en partie. Les pieds noirs et une partie des algériens qui voulaient que l'algérie reste française et il y en avait, surtout les anciens, ont été leurrés par de gaulle, il n'ont pas perdu il y a nuance. moi je pense que la lutte aurait continué mais quand vous avez en plus l'armée de votre camp qui vous tire dessus sans raison vous ne pouvez rien faire, même pas vous battre car vous avez non pas un mais deux ennemiis, le fln et l'armée française. Je suis d'accord pour la reconciliation, c'est encore trop chaud et la honte sur les dirigeants et l'armée française de cette époque est encore perceptible dès que l'on parle de l'algérie. J'ai lu le message sur santa cruz c'est très sympa. Je crois qu'il faut attendre que tous les pieds noirs qui ont vécu ce drame disparaissent avant que l'on puisse commencer à prendre du recul.

La guerre d Algerie reste un sujet tres delicat ,je suis Algerienne et meme si je n ai connu que l Algerie independante ,je peux dire que les sequelles de la colonisation sont toujours presentes, pas besoin d aller tres loin pourtant, mes propres parents l ont vecu et l expression de leurs visages lorsqu ils en parlent n est rien d autre qu une incarnation du malheur¿

C est d une guerre que l on parle !!un mot qui resume a lui seul la souffrence et le drame autant que l absurdite et la cruauté le malheure et la misere et avant tout la mort¿

Je n aborderais pas ce sujet sur le plan politique ,je ne chercherai aucune statistique meme si les chiffres sont telement terrifiant qu ils en perdent leur sens¿je ne parlerai pas de vainqueurs et de vaincus¿et encore moins de mechants et de gentils¿je ne chercherai pas a débattre sur la nature des consequences de la colonisation francaise en Algerie¿

Je parle de guerre ,je parle de souffrence, je parle de passé je parle de chose faites ¿je ne vais surrement pas m encombrer avec des SI SEULEMENT ou bien des ILS AURAIENT DU¿

non !!ce qui est fait est malheuresement fait !!¿et avec cette guerre l humanite a souffert, !!

La guerre d Algerie c est le titre recurrent du programme d histoire de l ecole primaire jusqu a ma terminale¿

La guerre d Algerie est un sujet qui apparaît au milieu de n importe quelle conversation¿

la guerre d Algerie c est la cicatrice de brulure sur le torce de mon pere¿

la guerre d Algerie c est l histoire d une petite fille de 5 ans qui a vu son oncle giser dans tout son sang devant la porte sa maison¿c est l histoire de ma mere ,celle de mon pere celle de mon oncle et celle de mon voisin , la mienne , et celle du jeune appelé francais qui a du comettre tant d horreurs ¿ c est l histoire de deux pays l ALgerie et la France¿

AUjourd hui je refuse de ressasser le passé ,¿.j eprouve du respect et de l admiration envers mon peuple qui a voulu et pris son independance ,sans que je n eprouve la moindre once de haine pour ceux qu ils ont combattu¿

Aujourd hui¿il faudrait songer a faire la paix avec le passé et songer a la reconsiliation¿et aussi simplet que ca en a l air ;Aujourd hui il est temps de faire en sorte que le mot guerre qui est tant banalisé se confronte a nos consciences !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

purple, je suis d'accord avec toi à 100% je n'ajouterais rien tu a tout dit.simplicius, je ne cherche rien, au départ c'est simplement ce documentaire que j'ai vu sur fr3 et je demandais l'avis de tous. D'autre part sache que j'apprécie tes derniers propos qui son clairs, apparement spontanés, plus du tout le layus que tu nous a fait au préalable où tu nous a raconté l'histoire et que l'histoire, là c'est ce que tu penses. Sache également que je m'adressais aussi à stein, et j'ai bien lu ton avis sur les harkis et les évènements à Oran. Par contre j'apprécie ton avis sur de gaulle qui n'avait pas été évoqué ouvertement. Pour ce qui est de stein, serait-il à court d'argument car je lui ai posé une question pour laquelle j'attend toujours la réponse,serait-ce du dédain de sa part, se réfugierait-il lui uniquement derrière l'histoire. Je souhaite simplicius que la hache de guerre soit enterrée entre nous car pour moi l'humain voir au sens basique du terme c'est la seule valeur principale sur cette terre, après, c'est l'histoire de l'humain qui s'écrit et malgré tout nous refaisons les mêmes erreurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

mistral gagnant, je suis d'accord sur le fait que l'algérie aurait eu à un moment son indépendance et que les pieds noirs seraient peut-être resté en algérie, je crois "que nous avons le même avis que cela a été avant tout une affaire sur le plan politique car les pieds noirs et une grande partie de la population algérieinne à Alger vivaient en paix, il n'y avait personne qui souffraient de la faim et les soins étaient pour tous nous nous complétions les uns et les autres. Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce documentaire qui a été diffusé sur fr3 il y a 8 jours ainsi que la suite hier, c'était la façon dont les participants relataient leur histoire c'est que les dires se recouppaient, se complétaient, ils parlaient bien du meme sujet et des mêmes circonstances malgré qu'ils n'habitaient pas tous aux mêmes endroits et ils ne parlaient pas seulement de la vie des pieds noirs mais aussi des algériens, de leurs vies communes et en bien. C'est du passé, attendons que le temps fasse son travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADOBI Membre 2 212 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Il faut être franc, on n'a pas fait de bonnes choses en Algérie.C'est vraiment une très grosse ombre dans l'histoire de france..même les Etats unis nous l'ont fait remarqué une fois( même s'ils sont mal placés pour nous donner des leçons).

Et à la place de nos politiques, je me garderais bien de demander aux turques de reconnaitre le génocide arménien comme l'une des conditions à leur entrée dans l'union européenne.

car nous français, on ne peut pas dire que l'on a reconnu ce que l'on a fait en Algérie!!

alors ne demandons pas aux autres ce qu'on n'a pas su faire nous!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

adobi, je dirais ce qui a été fait en algérie car il ne faut pas oublier qu'il y avait 2 camps dans cette guerre et les atrocités étaient pratiquées également dans les 2 camps. N'oublie pas non plus de dire que le 26 mars 1962, c'est l'armée française qui a tiré sur les français alors qu'il n'y eut qu'une simple manifestation sans agression envers personne. C'est cela que les politique français devraient reconnaître.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant