Polémique Guy Môquet


Frédo45 Membre 332 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)

Comme promis il y a peu, les enseignants de collège devront lire à leurs élèves la désormais (trop) célèbre lettre de Guy Môquet. Je place trop entre parenthèses car si ce texte a une valeur historique indéniable et qu'elle met en avant les combats de la résistance, si importants dans la construction républicaine, sa surmédiatisation lui retire quelque peu cette valeur historique.

En effet, cette lettre s'effondre peu à peu dans une culture hollywoodienne basée sur le sentimentalisme, l'émotionnel. Ainsi, on empêche les lecteurs ou auditeurs de cette lettre de faire preuve de rationalité. Le court-métrage réclamé par la chaîne parlementaire devient d'ailleurs l'apothéose de cette dérive, avec une mise en scène visant à émouvoir plutôt qu'à faire réfléchir.

Or, il est essentiel non pas de faire sangloter nos chères têtes blondes, qui d'ailleurs ne comprendront pas tous la portée de cette lettre et qui trouveront pompeux le côté cérémonial qui entoure la lecture, mais bel et bien de la replacer dans son contexte historique. Cette lettre devrait donc être le point de départ d'une réflexion sur l'attitude des résistants durant la guerre et sur la lutte contre le totalitarisme sous toutes ses formes.

Le problème est de se demander si cela est possible dans l'état actuel des choses. En effet, si on prend en compte le programme du collège, on se rend compte que la seconde guerre mondiale n'est étudiée qu'en troisième et qu'il est difficile pour les professeurs de sixième de constituer une progression intéressante portant sur cette période, à partir de cette lettre alors qu'ils enseignent la Préhistoire et l'Antiquité.

Qu'on ne se trompe pas, je ne suis pas pour que cette lettre soit présentée aux élèves, mais je m'étonne de la forme choisie. L'aspect cérémonial de cette lecture s'oppose, à mon sens, à la rationalité dont doit se réclamer l'Education Nationale. Que l'on impose dans les programmes l'étude de certains textes dont la lettre de Guy Môquet aurait été plus logique, plus efficace. Les élèves auraient pu raccrocher un texte dont la plume est un peu la leur, à une des pages les plus sombres de l'Histoire de France.

C'est pourquoi aussi, je comprends la réticence des professeurs et des historiens à l'égard de cette lecture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant