quitter la securite sociale


raslebol Membre 74 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)

je voulais réagir sur le déficit de la sécurité sociale.

Je suis déléguée médicale et après avoir entendu de nombreuses critiques sur mon métier et surtout sur la pratiques des laboratoires pharmaceutiques, j'aimerais apporter des précisions sur de nombreuses idées fausses, à savoir :

1 - PRIX ET TAUX DE REMBOURSEMENT DES MEDICAMENTS : le prix d'une spécialité pharmaceutique est fixé librement par le labo pharma uniquement si ce dernier ne souhaite pas que le médicament soit remboursé.

Par contre, si le médicament a obtenu d'être remboursé, son prix est fixé par le CEPS (comité économique des produits de santé) qui dépend de la direction de la sécurité sociale, elle même sous l'autorité du ministère de la santé donc de l'ETAT !

la commission de transparence donne un avis sur le remboursement des médicaments, en fonction, d'une part de l'amélioration du service médical rendu (ASMR), c'est à dire l'intérêt que présente le médicament par rapport à d'autres traitants la même pathologie. Après avis il y a donc obtention ou non du remboursement.

Et en fonction, d'autre part , de l'évaluation du service médical rendu (SMR) qui permet de définir le TAUX de remboursement.

Ce n'est en AUCUN cas le laboratoire qui décide du remboursement et du prix des médicaments.

2 ¿ la rentabilité de l'industrie pharmaceutique opérant en France est très faible (notamment en raison des prix faibles et des taxes élevées). En 2000 le résultat net après impots était de 4,5% du chiffre d'affaires, aux USA il est de 20% !!!!

En France, en 2001, 14,6% du chiffre d'affaires des labos était consacré à la recherche et le développement ; la participation de l'état n'était que de 0,4%. Alors arrêtons de critiquer l'industrie pharmaceutique !!!!!

3- les génériques sont parait-il censés faire des économies de santé. Ce n'est pas toujours le cas !

Le prix d'un générique est inférieur au minimum de 30% par rapport au médicament de référence, il serait plus judicieux que le prix d'un générique soit inférieur de 30% par rapport au prix du médicament le moins cher de la même classe thérapeutique !

EXEMPLE : dans la classe des IPP (anti-ulcéreux gastriques) le générique d'un IPP (dont je ne citerais pas le nom) est plus cher que d'autres IPP plus récents donc plus innovants (moins d'intéractions, meilleur tolérance...) Et pourtant, les délégués de l'assurance maladie demandent aux médecins de prescrire ce générique plutôt qu'un autre IPP moins cher ! lorsque le médecin précise que l'ipp qu'il a prescrit est moins cher, il leur est répondu par les délégués de l'Assurance maladie, que le prix n'importe pas mais qu'il faut un certain pourcentage de prescriptions de génériques !!!! Et c'est un exemple parmi tant d'autres ! Ne serait-il pas plus logique de tenir compte du coût plutôt que du % de prescriptions génériques !!!

4- plutôt que d'imposer une participation de 50cts par boîte de médicament, pourquoi le pharmacien ne délivrerait-il pas le nombre exact de comprimés nécessaires : un traitement de 10 jours c'est 10 comprimés et pas une boîte de 15 dont le surplus finira dans un placard ou à la poubelle ! Cela est courant dans de nombreux pays !

5- Enfin, dire que les délégués médicaux incitent les médecins à prescrire plus me révolte. La fonction première de ce métier est d'informer les médecins sur la tolérance, les contre-indications,les intéractions médicamenteuses... des produits pharmaceutiques et de recueillir les informations sur la pharmacovigilance (sécurité des produits).

Il faut trouver un responsable du déficit de la sécu ??? ce n'est en aucun cas les médecins ou les labos mais plutôt la faute du système et de l'abus manifeste de certains patients !!!

Rien n'interdit à un particulier de se faire radier de la sécurité sociale pour souscrire une police privée.

Je conseille à tous de visiter le blog qui relate l'expérience d'une jeune salariée qui a décidé de quitter la sécurité sociale francaise :

http://quitter_la_sécu.blogspot.com

ou taper dans le moteur de recherche : laure allibert quitter la sécu

J'espère que toutes ces informations auront pû éclairer le grand public

Bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Il y en a partout de la Sécu donc je poste ici aussi ;) .

ce n'est pas parce qu'il y adéficit qu'il y nécessairement des profiteurs (même si les abus existent ils représentent une infime partie du problème)

la santé coûte cher pour des raisons démographiques,sociales, économiques

démographiques car la population vieillit donc les dépenses de santé aussi (les malades de longue durée halzeimer, cancereux.. ne sont pas des profiteurs)

la santé coute cher car les soins sont de plus en plus techniques : pratiquée une IRM coute beaucoup plus cher que de donner un cachet d'aspirine pour le mal de tête

la santé coûte cher car plus un pays se développe plus les soins de santé prennent une place importante dans notre budget (nous voulons être mieux soignés : kiné, spécailiste.. )les pauvres ne se font pas soigner !!(cf les pays en voie de développement) paradoxalement la santé c'est le luxe des riches

les recettes pour financer la santé rentrent mal dans les caisses à cause du chômage ou des emplois précaires qui cotisent peu ou pas

de plus certains revenus ne cotisent pas (stockoption..)

voilà on pourrait encore développer mais il est mensonger de croire qu'il y des coupables qu'il faut punir le problème est ailleurs mais c'est plus facile de dire cela !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
2 ¿ la rentabilité de l'industrie pharmaceutique opérant en France est très faible (notamment en raison des prix faibles et des taxes élevées). En 2000 le résultat net après impots était de 4,5% du chiffre d'affaires, aux USA il est de 20% !!!!

En France, en 2001, 14,6% du chiffre d'affaires des labos était consacré à la recherche et le développement ; la participation de l'état n'était que de 0,4%. Alors arrêtons de critiquer l'industrie pharmaceutique !!!!!

Je veux la source de tes chiffres. J'ai pas du tout les mêmes.

Aventis (groupe franco allemand ) , 6éme groupe au niveau mondial , chiffre d'affaire en 2002 : 17 milliards 250 millions d'euros.

Sano fi synthé labo (groupe français) : 16éme rang mondial , 6milliards 535 millions en 2002

Les 10 premiers groupes mondiaux captent 50% du marché mondial en 2001 par le jeu des fusions acquisitions.

Un labo de taille moyenne est un labo faisant moins de 10 milliards de CA. En 2002 , le CA de Sanofi a augmenté de 12%; parmi les groupes de cette taille c'est lui qui en 2001 avait eu la meilleure rentabilité , plus rentables encore que les groupes de même taille US .

http://fr.wrs.yahoo.com/_ylt=A0geupLN2PtG_jYBjsJjAQx.;_

ylu=X3oDMTExajZnYmVjBHNlYwNzcgRwb3MDNQRjb2xvA2FjMg

R2dGlkAwRsA1dTMQ--/SIG=135qbejri/EXP=1190996557/**http%3A//www.minefi.gouv.fr/notes_bleues/nbb/nbb264

/les_groupes_pharmaceutiques.pdf://http://fr.wrs.yahoo.com/

_ylt=A0geup...maceutiques.pdf://http://fr.wrs.yahoo.com/

_ylt=A0geup...maceutiques.pdf://http://fr.wrs.yahoo.com/_ylt=A0geup...maceutiques.pdf

5- Enfin, dire que les délégués médicaux incitent les médecins à prescrire plus me révolte. La fonction première de ce métier est d'informer les médecins sur la tolérance, les contre-indications,les intéractions médicamenteuses... des produits pharmaceutiques et de recueillir les informations sur la pharmacovigilance (sécurité des produits).

Tu serais bien la seule catégorie de salariés a n'être pas payé pour faire fructifier la firme à laquelle tu appartiens. Comment les firmes rentabilisent-elles leur recherche si elles ne vendent pas , c'est le B-A BA du commerce . Et les actionnaires sont pas des abbés Pierre.

Il faut trouver un responsable du déficit de la sécu ??? ce n'est en aucun cas les médecins ou les labos mais plutôt la faute du système et de l'abus manifeste de certains patients !!!

Si tu es malade , tu vas chercher voir ton toubib , enfin je crois. C'est encore un toubib qui la délivre et jusqu'à ce que la loi me permette d'aller me servir moi même dans les pharmacies , c'est comme ça. Si les toubibs ne savent pas reconnaître les maladies réelles des fausses (style les marginaux hypochondriaques qui deviennent subitement hyper nombreux !) c'est quand même pas de la faute du patient . L'hypochondrie est une maladie qui doit se soigner en allant voir un psy , même moi je le sais ;)

[/size]

Rien n'interdit à un particulier de se faire radier de la sécurité sociale pour souscrire une police privée.

Rien n'interdit à un toubib de dire à un labo , "je marche plus" .

Je conseille à tous de visiter le blog qui relate l'expérience d'une jeune salariée qui a décidé de quitter la sécurité sociale francaise :

Tu veux faire pareil? Pourquoi pas , à tes risques et périls , tu seras bien accueilli tant que tu n'es pas malade trés souvent , les vieux , les cancéreux , les diabétiques , les handicapés , les personnes à risques (antécédents familiaux) vont avoir le droit de payer plus cher voire d'aller voir ailleurs .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant