Le Grenelle de l'environnement

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Si je confirme... mais c'est pas grave, je lis les articles et ça m'intéresse ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

t'ain !!!

du combien tu chausses en casquette ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Si je confirme... mais c'est pas grave, je lis les articles et ça m'intéresse ;)

Ne faites pas attention à ces remarques désobligeantes, ce topic demeure très intéressant et particulièrement instructif.

L'attention que vous y portez est exemplaire.

---

Maintenant, vu les résultats de ce "Grenelle", je crains qu'il n'y ait pas de quoi pavoiser. :o

Je renvois à ce sujet à l'analyse de Gilles Clément, que je continue de partager même après avoir pris connaissance des mesurettes gouvernementales.

Il y a beaucoup, beaucoup de démagogie et de duplicité de la part de l'actuel président.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)
Je suis contre les tax parce qu'elles visent toujours les plus pauvres. Par exemple, avec cette taxe sur les vols, est ce que vous croyez que cela va decourager les gens ayant de la tune de prendre l'avion? Par contre, les classes moyenne et les classes pauvres, ce sont eux qui sont toujours les premieres victimes de ce genre de mesures.

Et personnellement, je trouve particulierement immorale de taxer les pauvres pour que les riches puissent polluer en toute impunite. Mais bon, je suis probablement vieux jeu.. ;)

kirilluk, t' es malade ou quoi? :o

fais gaffe, ces derniers temps tu vire carrément coco. :o

:ot' as raison camarade: révolution!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Maintenant, vu les résultats de ce "Grenelle", je crains qu'il n'y ait pas de quoi pavoiser. ;)

Je renvois à ce sujet à l'analyse de Gilles Clément, que je continue de partager même après avoir pris connaissance des mesurettes gouvernementales.

Il y a beaucoup, beaucoup de démagogie et de duplicité de la part de l'actuel président.

Bruxelles selon mon quotidien , salue l'initiative de Sarko mais se demande pourquoi nous sommes un des pays qui vend le plus de nucléaire.

(derniérement à la Lybie)

Voynet est beaucoup plus terre à terre , elle se demande si le gouv sait où l'on va trouver le financement . Comme pour le Darfour , celui-ci n'est pas inscrit dans le budget.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) il est plus facile d'exonerer les riches de 8 milliard d'impots que de trouver les 800 millions que couterait la mise aux normes l'isolation thermique des HLM :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

La recherche environnementale devant les défis du "Grenelle"

LE MONDE | 02.11.07 | 14h13 ¿ Mis à jour le 02.11.07 | 14h14

Mobiliser la communauté scientifique : ce n'est qu'ainsi, selon Bernard Delay, directeur du département Environnement et développement durable du CNRS, que le Grenelle de l'environnement pourra tenir ses promesses. "Il faut maintenant lancer un grand plan de recherche, dit-il. Pour avancer, nous devons faire sauter des verrous, parfois technologiques et parfois fondamentaux. Dans tous les domaines, nous butons sur des problèmes de connaissance."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
picto_environnement_vert.gif

Jean-Louis Borloo fixe les premiers rendez-vous


Mardi 27 novembre - 09:05

Il tient l'agenda : un mois après la table ronde du Grenelle de l'environnement, Jean-Louis Borloo veut dissiper le sentiment de flottement qui commence à poindre sur la mise en route des grands objectifs validés par le président de la République.



Dans un entretien à l'AFP, vendredi 23 novembre, le ministre de l'écologie a assuré que le décret créant la Haute Autorité sur les OGM et celui imposant aux cantines publiques d'introduire 20 % d'aliments "bio" d'ici à 2010 étaient prêts et seraient publiés avant Noël.





Suite de l'article...
Source: LE MONDE | 26.11.07

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Un peu au-delà de la France seule.

29/11/07 L'Union européenne prépare l'après KyotoEngagée fermement dans la lutte contre le réchauffement climatique, l'Union européenne prépare l'après Kyoto dans le cadre de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Bali du 3 au 15 décembre 2007.

Contexte

Le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a été formel dans ses dernières conclusions sur l'évaluation des changements climatiques : la situation environnementale est préoccupante. "Les preuves scientifiques du changement climatique mis en évidence par le GIEC sont irréfutables et alarmantes", a déclaré Stravos Dimas, commissaire européen en charge de l'Environnement.

Du 3 au 15 décembre 2007, la réunion de Bali rassemblera les parties à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et celles du Protocole de Kyoto. La délégation de l'Union européenne sera conduite par la "troïka", composée du ministre portugais de l'Environnement, du ministre slovène de l'Environnement et du commissaire européen Stravos Dimas.

L'UE au centre de la lutte contre le réchauffement climatique

Depuis plus de 10 ans, l'Union européenne a mis en place une politique de lutte contre le changement climatique en devenant sur ce sujet un acteur central au niveau mondial. L'UE s'est dotée d'objectifs de réduction des gaz polluants et ¿uvre de manière transversale pour que les problématiques environnementales soient prises en compte dans la plupart de ses politiques. En créant en 2005 un système européen d'échange de quotas d'émissions de gaz à effet de serre (ETS), l'Union européenne a donné naissance à une législation contraignante pour la préservation de l'environnement.

La première période d'engagement du protocole de Kyoto se terminera en 2012. L'Union européenne s'est engagée à réduire d'ici là ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 8 % par rapport à 1990. En 2001, le refus des Etats-Unis de ratifier le Protocole de Kyoto a remis en question une action contraignante à l'échelle internationale. L'UE souhaite toutefois parvenir à un accord global à partir de 2012 impliquant un maximum de pays dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Vers un accord mondial ambitieux

Stravos Dimas qui participera aux discussions à Bali, a déclaré que "l'objectif du futur accord doit être de limiter le réchauffement de la planète à 2° C au-dessus des températures de l'ère préindustrielle, afin d'éviter les effets les plus catastrophiques du changement climatique".

La Conférence de Bali doit permettre d'établir une feuille de route présentant les principales composantes des négociations que la Commission souhaite voir aboutir en 2009. Par rapport à l'évolution du climat, "la seule réaction responsable est d'intensifier les efforts planétaires afin de limiter les émissions de gaz à effets de serre" a annoncé le commissaire Stravos Dimas.

Le 30 octobre 2007, le conseil des ministres de l'Environnement de l'Union européenne a approuvé la position de l'UE en précisant huit grands axes qui devraient structurer le futur accord international :

Limitation du réchauffement de la planète à 2° C au-dessus des températures de l'ère préindustrielle.

Imposition de réductions obligatoires plus importantes des émissions absolues des pays développés.

Apport de nouvelles contributions équitables et efficaces par d'autres pays.

Renforcement et élargissement du marché mondial du carbone, y compris par des mécanismes flexibles qui soient innovants et renforcés.

Coopération accrue en matière de recherche, de développement et d'utilisation des technologies propres nécessaires à une réduction des émissions.

Intensification des efforts en vue d'une adaptation au changement climatique.

Adoption de mesures concernant les émissions dues au transport aérien et maritime international.

Réduction des émissions dues au déboisement, auquel on attribue jusqu'à 20 % des émissions mondiales de CO2.

L'UE progresse vers ses objectifs de réduction de CO2

Le rapport annuel de la Commission européenne sur les progrès accomplis en matière de réduction des émissions de CO2 présente un bilan globalement positif, même si des progrès restent à faire.

Selon les projections européennes, la réduction des émissions de l'UE15 en 2010 par rapport à 1990 devrait être de 7, 4 %, soit un peu moins que les 8 % prévus à l'horizon 2012 par le protocole de Kyoto. Cette réduction devrait être atteinte si des dispositions supplémentaires telles que des mesures forestières favorisant l'absorption du carbone de l'atmosphère sont prises d'ici là et intégralement appliquées.

Parmi ces mesures, le système européen d'échange de quotas de CO2 contribuera de manière significative à la réduction des émissions de gaz polluants. La Commission propose d'inclure le trafic aérien dans le système d'échange de quotas de l'UE à compter de 2011 et d'imposer une réduction de 10 % des gaz à effet de serre produits par les transports entre 2011 et 2020. Ces deux initiatives font actuellement l'objet de discussions au Conseil et au Parlement européen.

A noter qu'aucun objectif n'a été fixé pour l'UE27 puisqu'à l'époque de la ratification du protocole de Kyoto l'UE comptait 15 Etats membres. Tout en se rapprochant donc des objectifs fixés, l'UE doit poursuivre ses efforts pour satisfaire aux engagements de Kyoto et à ceux du Conseil européen de mars 2007 durant lequel les dirigeants européens ont assuré que l'UE réduirait ses émissions de l'ordre de 30 % par rapport aux niveaux de 1990 d'ici 2020 "pour autant que les autres pays développés consentent des efforts comparables".

Sources

Changement climatique : selon les projections, l'UE est sur la bonne voie pour atteindre l'objectif de Kyoto mais l'effort doit être poursuivi - Communiqué de presse du 27/11-07 - Commission européenne

Changement climatique : la conférence de Bali doit lancer des négociations et établir une feuille de route en vue d'un nouvel accord des Nations unies - Communiqué de presse du 27/11/07 - Commission européenne

La Conférence de Bali - Rubrique Environnement - Commission européenne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
shell_fonds_environnement.jpg

Le ministère de Borloo mal taillé pour accompagner le Grenelle


Lundi 17 Décembre - 10:24

Si le superministère de l'Ecologie, de l'Aménagement et du Développement durable (Medad) doit devenir le bras armé du Grenelle, pourquoi semble-t-il amputé de ce qui constitue l'essence même du Grenelle : l'écologie ?



Dans leurs intitulés mêmes, les directions du ministère s'affranchissent des termes «écologie», «nature» ou «environnement». Pour un gouvernement qui s'attache aux symboles, celui-là vaut son pesant de significations. Avant de s'envoler pour Bali et d'y découvrir les joies exaltantes des négociations internationales, Jean-Louis Borloo a fait une présentation de sa réorganisation sur les chapeaux de roues à ses troupes, lesquelles n'ont pas eu le temps de lui poser la moindre question.



Suite de l'article...
Source: Libération

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
shell_fonds_environnement.jpg

Grenelle de l'environnement: le chantier de la "trame verte" s'ouvre lundi


Lundi 21 janvier - 10:55

PARIS (AFP) - Le chantier de création d'une "trame verte" destinée à relier les espaces naturels en France comme l'a décidé le Grenelle de l'environnement, s'ouvre lundi avec une première réunion d'un groupe de travail qui devrait plancher pendant deux ans.



L'idée de cette trame verte, qui sera complétée par une "trame bleue" formée par les cours d'eau, est de faciliter la circulation des espèces sauvages - plantes et animaux - afin de protéger la diversité du vivant. Elle sera constituée de grands espaces naturels et de corridors les reliant ou servant de zones tampons.

Le Comité opérationnel chargé de ce projet tient sa première réunion lundi, indique Christophe Aubel, directeur de la ligue Roc et pilote du pôle nature de la fédération France nature environnement (FNE).



Suite de l'article...
Source: AFP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant