La crainte d'un nouvel Exxon Valdez


marielle Membre 1 921 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
pict_62539.jpg

La crainte d'un nouvel Exxon Valdez


13 décembre 2004

Un cargo malaisien se brise en deux au large de l'Alaska. Les opérations de dépollution ralenties par la météo, inquiétudes pour l'archipel des Aléoutiennes.


Des milliers de tonnes de mazout se sont échappés d'un vraquier malaisien qui s'est brisé en deux mardi au large des côtes de l'Alaska, polluant les plages de l'île Unalaska. Les recherches entreprises pour retrouver six membres d'équipage disparus ont été interrompues vendredi, a par ailleurs indiqué l'amiral Jim Olson, commandant des garde-côtes en Alaska. «Etant donné la température de l'eau et le fait que les hommes d'équipage portaient de simples vêtements, il y a très peu d'espoir que nous retrouvions des survivants», a-t-il ajouté. Un hélicoptère des garde-côtes américains s'était abîmé en mer, faisant six disparus, mercredi soir en mer de Béring, lors des opérations de secours. Seules quatre des dix personnes à bord ont pu être sauvées avec un deuxième hélicoptère.

En attendant, quelque 1,8 million de litres de pétrole échappés du cargo Selendang Ayu se sont déversés sur les plages d'Unalaska. «C'est un déversement très important», a déclaré Kurt Fredriksson, du département de la Conservation environnementale en Alaska. Le naufrage du cargo malaisien représente un nouveau risque important de pollution en Alaska, la plus grave depuis celui du pétrolier Exxon Valdez en 1989.

Le fuel lourd qui s'échappe du cargo malaisien menace en effet l'écosystème des îles Aléoutiennes. «On ne sait pas encore quelle quantité de carburant s'est échappée ou quelles espèces ont été affectées», a déclaré le Service américain de la faune et des poissons en Alaska dans un communiqué. «La météo sera déterminante sur la manière dont le fuel se répand», a-t-il ajouté. «C'est un déversement très important», a déclaré de son côté Kurt Fredriksson, du département de la protection de l'environnement en Alaska. «Cela va être très difficile à régler. C'est un pétrole difficile et un littoral sensible.»

Des barrages flottants ont été mis en place pour tenter de contenir la pollution, mais la consistance du fuel, particulièrement lourd, contenu dans le «réservoir 2» du navire, pourrait faire qu'il coule, recouvrant ainsi les fonds marins. « La zone est riche en espèces telles que les loutres de mer, les eiders à lunettes, les eiders de Steller, les albatros à queue courte, les otaries de Steller et les phoques communs», a indiqué le Service de la faune et des poissons, précisant que plusieurs de ces espèces sont en danger ou menacées. Le département de la protection de l'environnement en Alaska a précisé que « des oiseaux avaient été repérés nageant dans de l'eau huileuse».Le Selendang Ayu s'est échoué dans la zone où se trouve la réserve naturelle maritime nationale de l'Alaska, qui couvre plus de 2.400 îles, récifs et rochers.

ID



Source: la Libre Belgique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

nidouille Membre 3 883 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Je croyais pourtant que les Etats Unis n'autorisaient plus que des pétroliers avec des double coque à naviguer aux alentours de leurs côtes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant