Aller au contenu

LumiFrere

Membre
  • Contenus

    16
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de LumiFrere

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. LumiFrere

    1% de la population mondiale plus riche que les 99% réunis

    Lorsque les 99% vont se rendre compte de la supercherie, les 1% vont devoir se payer un aller simple sur Mars :smile2:
  2. LumiFrere

    Vers un système Véritablement Démocratique Français

    Ton opinion, même "impulsive" sera la bienvenue, et même ton vote, dans la mesure où si tu votes pour quelque chose c'est que ça te parle, et donc que tu préfères cela à une autre solution, et c'est ça la démocratie, pas forcément savoir tout sur tout, ne pas être influencé par des enjeux économiques qui ne nous concernent pas, et y aller tout simplement avec son bon sens. Ensuite, le principe du système que je propose est également de proposer une plateforme de discussion similaire à celle d'un forum, sur laquelle chacun pourra échanger ses points de vue et ses interrogations afin que des "experts" répondent par exemple, et ainsi aussi instruire chacun du bien-fondé de certaines décisions, tout cela fait aussi partie selon moi d'une Véritable éducation civique, à savoir pas celle qui consiste à apprendre à bien courber l'échine devant un président bidon, mais plutôt savoir ce qui est bon pour tous, ce que ça veut dire être "citoyen", participer à l'effort collectif. J'imagine déjà les médias qui n'auraient plus d'actualité politique à se mettre sous la dent, plus de DSK et son carlton, plus de Hollande ni de Trielweiler, plus de Sarkozy et de Copé, mais alors ils seraient obligés de recentrer leurs articles sur les initiatives collectives, sur les nouvelles idées développées dans cet outil. On peut imaginer que chacun, sur cette plateforme, puisse également recueillir des avis favorables, et donc avoir une "réputation" (remise à zéro chaque année, mais permettant donc d'avoir une crédibilité par rapport à l'année précédente) et ainsi on verrait aussi des personnalités se mettre en avant, mais non pas parce qu'ils sont potes d'industriels, ni parce qu'ils lèchent les bottes de tel ou tel pays, mais bien pour leurs idées et leur participation à l'amélioration du collectif, ce qui serait bien plus gratifiant. Le principe aussi de "parti politique" pourrait en quelque sorte persister, si les gens veulent continuer à "adhérer" à un parti sans donner leur propre opinion, ils donneraient leur voix à un parti par exemple qui les représenterait. Cela n'est pas interdit, et donc un peu comme tu disais, ce serait en plus un prolongement du système actuel pour les personnes attachées à leur parti, mais selon moi, vite ils auraient envie de prendre le contrôle sur certaines décisions. Moi personnellement, j'ai du mal à voir où se situerait le problème d'un tel système, s'il était mis en place, si une décision est prise alors qu'elle ne nous convient pas ou ne nous plait pas, nous saurions que c'est parce que les gens qui nous entourent ne pensent pas comme nous, et cela aussi peut susciter des débats intéressants, des approfondissements, etc, des changements de mentalité, etc. Une évolution de conscience peut-être ?
  3. LumiFrere

    Vers un système Véritablement Démocratique Français

    Alterbate : merci d'avoir précisé votre point de vue, je constate que vous êtes politisé FN et donc naturellement ce système irait à l'encontre de votre idéal politique. Vous semblez encore croire qu'il y a un parti, en l'occurrence le FN, qui peut répondre aux attentes du peuple (en tout cas aux votres) mais personnellement non seulement j'en doute, mais je suis convaincu que le FN est comme tous les autres partis, et que s'il était au pouvoir, rien ne changerait de favorable pour le peuple. Pensez-vous que le FN est "vraiment" un parti à part ? En ce qui me concerne, je pense que c'est un parti qui est dans le même camp que les autres, mais qui sert de "soupape de décompression", pour fédérer les mécontents, tout en prenant bien soin médiatiquement de systématiquement le rabaisser afin que les votants se dirigent vers les autres partis, mais au final, s'il arrivait une situation où le FN remportait une présidentielle par exemple, je suis vraiment certain que rien ne changerait fondamentalement, et le peuple serait pour 5 ans de nouveau dans la même situation. Je prend note en tout cas que vous êtes contre, mais les exemples que vous donnez ne sont pas représentatifs de ce système, parce qu'il n'a jamais été mis en place d'une manière aussi transparente, avec cette méthode de roulement d'année en année et ce "site internet" sous forme d'une boite noire inaltérable, et la possibilité pour chaque citoyen de donner son avis, de proposer ses idées. J'attend encore l'avis de personnes qui préfèreraient ce système que je propose, qui rendrait totalement le pouvoir au peuple, à celui en place actuellement qui ne donne le pouvoir qu'à une poignée de personnes non représentatives de la totalité. Je pense que c'est cela le futur, et que bien que ce système nécessite des perfectionnements dans sa conception, il peut véritablement permettre au peuple de prendre le pouvoir comme il se doit, le pays n'appartient pas à des politiciens, il appartient à tous les français.
  4. LumiFrere

    Une société sans travail est-elle souhaitable ?

    C'est contradictoire, mais c'est pourtant bien réel, un "pauvre" devra au final payer "plus" qu'un riche pour un même objet, alors que ça le pénalise plus dans sa vie de tous les jours. Cela doit changer, et le plus vite sera le mieux. Les banques se font finalement de l'argent sur le dos des pauvres !
  5. LumiFrere

    Vers un système Véritablement Démocratique Français

    Si tu ne veux pas participer aux décisions collectives, c'est ton choix, ça équivaudrait à de l'abstention.
  6. LumiFrere

    Vers un système Véritablement Démocratique Français

    Votre exemple est intéressant. Imaginons que quelqu'un souhaite proposer un changement constitutionnel qui interdirait les corridas. Vous qui pensez que ça induit un autre problème voteriez contre, et vous exposeriez votre avis. Si votre avis est pertinent, il sera suivit, sinon il est possible que quelqu'un d'autre propose une solution à cette problématique que vous soulevez et le débat serait alors relancé. Votre exemple démontre selon moi une situation typique où de véritables debats mèneraient à des solutions intelligentes. Vous avez peur des décisions du peuple parce que vous vous dites que si une décision collective était prise, ce serait peut-être une mauvaise, mais ça ne change rien quand ce sont des politiciens qui les prennent sauf que la ce serait une mauvaise décision prise collectivement, et qui pourra être revue si nécessaire les années suivantes selon le principe de roulement dont je parle. Je crois que c'est contre productif des de croire que le collectif est moins intelligent qu'une poignée d'élus, si notre cerveau fonctionne aussi bien, c'est parce que chaque neurone est à égalité avec un autre dans le réseau. Vous ne donnez aucun argument. Vous avez le droit, mais ce serait étonnant que vous puissiez fédérer qui que ce soit avec cette démarche dans le système proposé.
  7. LumiFrere

    le discours de F. H

    Si les français décidaient clairement qu'ils ne cautionnent plus les politiciens, ni le gouvernement, en faveur par exemple d'un système automatisé et Véritablement Démocratique comme celui dont je parle ici, je ne vois pas ce que Hollande ou Sarkozy pourraient faire. Enlever internet ? Envoyer l'armée pour nous obliger à plier genoux devant leur autorité ? Mais l'armée, et la police, font aussi partie du peuple. Le jour où le peuple dans sa globalité aura décider de se passer du gouvernement, le gouvernement ne pourra rien faire, parce qu'il est dépendant du peuple lui-même. Il ne faut pas oublier la force que nous avons collectivement, et ne pas en douter.
  8. La Démocratie : Dêmokratía, dêmos (« peuple »), kratos (« pouvoir ») : le peuple au pouvoir, le pouvoir au peuple. Un système "Véritablement Démocratique" serait donc un système qui ferait que chacun de nous aurait son mot à dire pour n'importe quelle décision du pays. La situation actuelle en France Actuellement, on nous dit dans les médias ou dans les livres d'histoire que nous vivons dans une démocratie, alors que la seule décision à laquelle nous participons, c'est celle que nous faisons dans l'urne une fois tous les 5 ans. De plus, nous constatons que les candidats proposés sont toujours issus des mêmes partis "historiques", et que si un concitoyen "lambda" souhaitait se présenter, il ne le pourrait pas, parce qu'il n'aurait pas le vote des maires nécessaires à son éligibilité, et vu que les maires eux-mêmes sont politisés dans ces partis, c'est au final forcément ces mêmes partis qui inéxorablement persistent sans possibilité de changement. Nous voyons donc bien qu'en fin de compte, le système actuel n'a pas grand chose à voir avec une Véritable Démocratie, certe ce n'est pas une dictature, et il y a déjà eu une évolution, mais nous pouvons aller plus loin. Comment aboutir à une Véritable Démocratie ? Lorsque l'idée d'une démocratie a été élaborée, dans l'antiquité, il n'y avait pas les moyens de communication actuels. Il était inconcevable de pouvoir réunir l'opinion de chaque concitoyen, pour chaque problème de société. De nos jours, avec internet, les choses ont changées. Pour aboutir à une Véritable Démocratie, il nous faut un outil informatisé, conçu sous la forme d'une "boite noire", c'est à dire qui fonctionne automatiquement sans intervention humaine, qui est inaltérable et fiable, et accessible par chacun d'entre nous sur internet individuellement. Explication du fonctionnement possible d'un tel système Démocratique Imaginons que chacun de nous puisse se connecter sur un site individuellement. Nous pourrions pour cela utiliser notre numéro de sécurité sociale par exemple, qui permet de nous identifier individuellement. Une fois connecté sur ce site, nous aurions alors la constitution française qui s'afficherait dans son ensemble, ainsi que toutes les propositions de décisions sur les sujets importants qui concernent le pays. Exemple n°1 d'utilisation du système : modification de la constitution Imaginons, que nous souhaitions proposer une modification de la constitution. Nous irions à l'endroit de la modification, nous proposerions la modification, et alors cette proposition serait visible par toutes les autres personnes qui se connecteraient à ce site. Ils pourraient alors voter en faveur de ce changement, ou en défaveur, ou proposer une autre idée. Si une majorité de personnes demande le changement en question, en fonction du nombre de vues, cela veut dire que la plupart des personnes qui se sont intéressés à cette question sont d'accord pour ce changement, alors ce changement peut être envisagé. Exemple n°2 d'utilisation du système : décision de politique internationale Actuellement, les décisions "de la France" sont prises par ses dirigeants. Si le système décrit dans cet article venait à se mettre en place, les autres états du monde ne discuteraient plus avec des dirigeants, mais directement à travers ce système au français. Ainsi, par exemple, imaginons que les chinois souhaitent proposer aux français un traité d'échange commercial quelconque. Ils auraient leur moyen de se connecter à ce système, et ils proposeraient leurs conditions. De notre côté, nous verrions tous sur notre interface individuelle cette proposition, et comme pour la constitution, nous pourrions décider d'accepter, ou de proposer un autre accord, jusqu'à l'obtention d'un concensus nationale sur la question, en fonction des personnes qui se sont impliquées dans cette question. Système de confiance à un tiers Si nous estimons que nous ne sommes pas compétents dans un domaine particulier (par exemple sur le domaine des échanges internationaux) nous pourrions alors donner notre vote, sur ces questions là, à une personne par exemple. Ainsi, ceux qui font confiance à Mr Dupont pour les questions concernant la Chine, pourraient déclarer dans l'interface que pour ces sujets là, ils sont du même avis que Mr Dupont, ce qui aurait pour effet que dès que Mr Dupont ferait un vote, automatiquement leur vote serait rajouté à la liste. Bien entendu, par un système de notification, chacun serait prévenu des votes faits automatiquement, et chacun devrait les valider s'il est d'accord in fine. Principe du roulement année après année Selon moi, pour que ce système se renouvelle régulièrement, il faut prendre les décisions d'une année sur l'autre. Ainsi par exemple, toutes les votes faits en 2015 seraient "cloturés" à la fin de l'année, et les décisions sous-jacentes seraient prises pour l'années 2016. En 2016, les compteurs seraient remis à 0, et des nouveaux votes s'organiseraient, pour l'année 2017. Ainsi, la constitution évoluerait d'année en année, Démocratiquement. Pareil pour l'exemple des chinois qui proposent un traité : l'année d'après, ils auraient la réponse de la France sur cette proposition, et cela pourrait être un accord, un refus, ou une autre proposition. Celle qui aura eut la majorité. Conclusion Cette idée peut vous paraitre farfelue, mais vous qui ici êtes probablement habitués à donner votre opinion, vous qui peut-être en avez marre de constater l'inefficacité des politiciens de tous bords, vous qui en avez marre que des sondages fait sur 1000 personnes aboutissent à des titres comme "les français pensent que" alors que vous n'avez pas été consultés : ce système Démocratique pourrait vous permettre de vous exprimer, sur les sujets qui vous tiennent à coeur, et votre voix compterait autant que celle de n'importe quelle autre personne. Avec un tel système, plus besoin de gouvernement, seulement les experts qui proposeraient les idées de changement seraient suivis ou pas, et même les non-experts pourraient proposer des idées. Nous pourrions également envisager un moyen d'auto-modération, qui permettrait par exemple de filtrer les propositions de personnes qui ont vu un trop grand nombre de refus à leurs idées se faire le dernier mois par exemple. Ainsi, pendant un mois, elles ne pourraient plus en proposer. J'attend de vous que vous analysiez cette idée objectivement, sans m'associer personnellement à ce projet que j'estime être un projet collectif, je sais aussi que ces idées peuvent être améliorées, affinées, et que nous pouvons certainement aboutir à une meilleure organisation. Nous avons les moyens de bâtir un système comme celui là assez facilement avec tout le talent d'informaticiens que nous avons en France. Merci d'avoir lu !
  9. LumiFrere

    Le prix du meilleur menteur politique

    Selon moi, Les politiciens n'ont aucun mérite à gagner le prix du "meilleur menteur", ce serait comme décerner le prix du "meilleur nageur" à un poisson. C'était une petite blaguounette
  10. LumiFrere

    Une société sans travail est-elle souhaitable ?

    Selon moi, Il y a une différence entre "volontariat" (venant d'une volonté personnelle) et une "cohésion de groupe" (une dynamique collective). Si un groupe doit se former, il doit bien se former au sein de l'ensemble, et donc au départ il ne peut pas immédiatement fédérer tout le monde. Mais l'objectif est que chaque personne souhaitant s'y inscrire peut le faire librement. Ensuite vous dites qu'une société sans gouvernement serait une société "sans loi", "sans projet", mais j'ai l'impression que vous n'avez pas lu l'idée que j'ai exposée dans le lien fourni. Il est question d'établir une constitution collectivement, sur la base des opinions de chacun, collectées sous la forme de mini-référendum. Donc il y aurait des lois, mais des lois validées par chacun individuellement, années après années. Ainsi, par exemple, nous pourrions pour 2015 décider des changements de la constitution actuelle pour 2016, et en fonction des résultats de ces mini-référendums où chaque citoyen se sera exprimé, la constitution changera en 2016, et en 2016 ces mini-référendums seraient remis à zéro, et de nouvelles décisions pourraient selon ce principe être votées par tous. Vous voyez donc qu'un tel système n'est pas contraire ni aux lois, ni aux projets, et que nous pouvons facilement (et même favorablement) nous passer de politiciens et de gouvernements pour cela. Quant a la comparaison avec les schtroumpfs et forge of empire, j'imagine que c'est une tentative de votre part de ridiculiser cette idée, donc je ne la prend pas au sérieux.
  11. LumiFrere

    Votre avis sur un faciès criminel

    Selon moi, On ne peut pas déterminer la psyché d'une personne par un quelconque trait physique. Prenons un exemple, les rides entre les sourcils. Si nous considérons qu'une personne qui a des rides aux sourcils est quelqu'un qui fronce régulièrement les sourcils, et que nous associons ce mouvement à une mimique "négative" ou "colérique", nous pourrions déduire de ces rides un trait psychologique. Cependant, une personne peut aussi bien avoir des rides entre les sourcils parce qu'elle a longtemps travaillé avec le Soleil sur le visage par exemple, et que naturellement elle s'est protégée du rayonnement aveuglant en fronçant les sourcils. Ou bien peut-être a-t-elle conduit souvent en direction de l'Est, et donc face au Soleil levant, ce qui lui a fait froncer les sourcils pendant des années chaque matin en partant au travail par exemple. Cela est la preuve qu'un simple élément physique, ici les rides entre les sourcils, ne peut pas nous permettre d'établir un profil psychologique de manière sûr, parce qu'il y a de nombreuses raisons qui peuvent mener à la formation de cette caractéristique physique.
  12. LumiFrere

    le discours de F. H

    Selon moi, Ce qu'il manque c'est de l'organisation. Si le peuple réagit globalement par une abstention massive et majoritaire, cela veut dire que le peuple n'a plus confiance aux dirigeants et que les élections deviennent illégitime. Le "gouvernement" ne pourra plus s'estimer "choisi" par les français, étant donné que la majorité auront décidé de tourner le dos aux politiciens. Mais lorsque ce moment arrivera, il faudra déjà que le système dont je parle soit mis en place, et qu'il soit déjà posé dans ses grandes lignes. Mais cela je ne peux pas le faire tout seul, et pour que ça se fasse, il faut que progressivement, les personnes compétentes du peuple s'organisent entre elles pour bâtir ce système démocratique universel qui décentraliserait le pouvoir. Il ne s'agit pas de mettre en avant un énième parti politique, mais de concevoir avec un rassemblement de personnes un système véritablement démocratique, transparent, sans dirigeant, basé sur internet, et une fois ce système construit et considéré comme stable, la constitution du pays pourra basculer dessus et enfin se débarrasser des dirigeants pour rendre le pouvoir à tous.
  13. LumiFrere

    Une société sans travail est-elle souhaitable ?

    Selon moi, Un changement de société qui irait dans le sens du bien-être de ses concitoyens serait globalement bienvenu, notamment par toutes les personnes qui vivent dans une situation difficilement supportable. L'idée d'une transition par un "revenu de base", comme il est question dans ce sujet, me semble adaptée à améliorer la situation globale des français. Ensuite, j'évoquais l'évolution future vers une société sans argent, qui pour vous semble à l'heure actuelle infaisable, mais je ne partage pas votre opinion à ce sujet. Il ne s'agit d'ailleurs pas d'une société basée sur le "volontariat", mais plutôt basée sur la cohésion de groupe, une véritable notion d'appartenance à une communauté orientée vers le progrès, le bien-être de tous, la tolérance et le respect. Il n'y aurait plus de gouvernement non plus, ni de politicien, les décisions pouvant être prises par l'ensemble des concitoyens au travers d'un mécanisme réellement démocratique comme je l'ai expliqué ici. Lorsque vous analysez le paysage français comme étant peuplé d'égoïstes, je trouve votre vision plutôt pessimiste. Il y a de nombreuses personnes qui selon moi seraient motivées pour participer à l'élaboration d'une telle société, et qui investiraient grandement de leur énergie pour cette cause juste et admirable, qui serait d'aboutir à une société où véritablement nous serions tous égaux. Selon moi, votre observation ne se base que vis-à-vis de la société actuelle, qui force le peuple à agir "en apparence" de manière égoïste, mais ce n'est qu'une apparence, étant donné que notre société est basée sur la survie individuelle par un travail individuel.
  14. LumiFrere

    le discours de F. H

    Selon moi, Nous pourrions envisager d'établir un système informatisé inviolable (une boite noire) dont le principe serait l'établissement d'une constitution basée sur les opinions concrètes du peuple et non sur les décisions d'une poignée d'humains, et ainsi que tous ensembles nous déclarions que nous n'avons plus besoin ni de "gouvernements" ni de "politiciens". Une véritable démocratie donc. Cela implique la mise en place d'un moyen d'identification unique pour chaque français (par exemple le numéro de SS?) et un système de "sondage décisif" qui serait comme un ensemble de mini référendum afin de modifier la constitution année après année, accessible par tous sur internet comme les sites en .gouv Les talents informatiques nécessaires à l'élaboration d'un tel projet existent largement dans notre pays, il ne manque que l'organisation du projet pour aboutir à cette solution. Si nous réussissons à le faire en France, cela voudra dire que ça pourra se faire ailleurs. Peut-être serons-nous pionnier ?
  15. LumiFrere

    Une société sans travail est-elle souhaitable ?

    Selon moi, Ce n'est pas parce qu'il y aurait un "revenu de base" que forcément les gens deviendraient oisifs. Certaines personnes auraient envie de profiter de la vie, de se reposer, ou de découvrir le monde. Cela leur ferait le plus grand bien, et ils ouvriraient leurs horizons, agrandiraient leur champ de conscience; Peut-être alors qu'ils deviendraient reconnaissants d'avoir eu cette chance, et qu'ils souhaiteraient alors participer à la pérénité d'un tel monde, pour leur descendance aussi. Ils reviendraient donc au sein du monde du "travail", en cherchant en quoi ils pourraient être utiles, tout en ayant un métier qui leur plaise, ce qui les rendrait plus efficaces et motivés. Ensuite, si un tel système était mis en place, cela nous permettrait d'identifier les métiers qui séduisent le moins de personnes. Et ainsi, nous pourrions concevoir d'augmenter les salaires de ces métiers, ou bien de nous focaliser sur l'élaboration de moyens automatisés pour remplacer l'humain dans ces tâches considérées comme ingrates. Dans le même ordre d'idée, nous pourrions concevoir alors d'augmenter les effectifs d'enseignements pour les filières qui seraient les plus demandées, et développer ces secteurs. Enfin, les personnes qui ne se sentiraient plus obligées de travailler pour survivre, pourraient éduquer elles-mêmes leurs enfants, passer du temps avec leurs proches comme leurs anciens qui actuellement sont pour beaucoup délaissés, et ainsi les savoirs passeraient plus facilement de génération en génération. C'est donc potentiellement envisageable et cela pourrait même constituer une évolution majeure dans le futur, jusqu'à l'abolition complète du principe de l'argent, qui serait l'étape suivante.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité