Aller au contenu

paludatus

Membre
  • Contenus

    43
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de paludatus

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Bonjour à tous, J'ai lu sur internet un article stipulant que les hommes d'aujourd'hui étaient des "demi-fiotes" parce qu'ils n'osaient pas aborder des femmes dans la rue. Êtes-vous d'accord ? Faut-il interpréter le fait que peu d'hommes abordent des femmes dans la rue comme un manque de courage ou comme un signe de civisme ? Dans la société idéale, les hommes abordent-ils les femmes dans la rue ? Pour quelle raison les hommes d'aujourd'hui n'abordent-ils pas les femmes dans la rue ? Est-il vrai que les hommes d'aujourd'hui abordent moins les femmes dans la rue que les hommes passés ? À vos clavier.
  2. paludatus

    une vie supportable

    La religion et, dans une certaine mesure, la philosophie et la culture permettent de rendre la vie supportable. C'est pourquoi je vois avec inquiétude la déchristianisation de l'occident. Ceci explique les nombreux maux qui assaillent de plus en plus notre civilisation, à tous les niveaux. Je crois qu'il est plus avantageux d'avoir une religion que de ne pas en avoir. Quand je vois les errements de mes parents, de mes proches et de toute la société (et même les miens), je me dis qu'avoir abandonné le christianisme n'a rien produit de bon et annonce des jours incertains.
  3. La religion rend les gens irrationnels et incapables d'une pensée autonome. L'histoire de l'humanité est remplie de guerres. Tu penses que le monde sunnite a été oppressé au cours des siècles par les chrétiens et les chiites, et trahi par les juifs. Or les sunnites ont été ni plus ni moins maltraités que les autres peuples. Les sunnites ont détruits les deux tiers de la chrétienté : avant l'islam, toute la méditerranée était chrétienne. La côte sud de la méditerranée est devenue musulmane après des conquêtes militaires, qui se sont accompagnées de réduction en esclavage et de massacres, comme toutes les guerres de toute l'histoire de l'humanité. Les turcs ont essayé d'envahir l'Europe (renseigne-toi sur les sièges de Vienne). Renseigne-toi également sur le massacre des hindous par les musulmans et sur l'arrêt des maures à Poitier, par Charles Martel, un général franc qui a arrêté l'invasion musulmane en Europe. Ainsi, tous les peuples ont une égale quantité de sang sur les mains et supportent une égale quantité d'injustice. Il n'y a pas de bons et il n'y a pas de méchants, il n'y a que des compétiteurs et la volonté de rester libre voire de s'étendre. Par ailleurs, les sunnites pensent que leur civilisation est la plus éclairée, la meilleure. Toutes les civilisations ont pensé qu'elles étaient les meilleures. Les sunnites n'ont pas accompli davantage que les autres civilisations : les grecs ont développé une grande philosophie et grande culture dans l'antiquité, qui fut un grand don pour l'humanité. Les musulmans ont développés un art, une grande littérature religieuse et ont eu des génies. Entre le 15ème et le 19ème siècle, la civilisation occidentale a apporté au monde une vision rationnelle de l'univers à travers les sciences, les arts classiques et le progrès technique. Les chinois ont apporté à l'humanité des philosophes et une grande culture. Bref, ne personnalise pas ta civilisation. Les civilisations sont des phénomènes culturels et politiques, pas des personnes. Il n'y a pas de relation d'ordre entre les civilisations, tout comme la viande de poulet n'est pas meilleure en soi que la viande de canard. Tu dis que les chiites ont été créés par les juifs. Sur quelles fondations historiques te bases-tu pour avancer (répéter) cette affirmation ? Et comment les juifs ont-ils concrètement fait pour créer les chiites ? Tes idées et ta théorie du complot m'invitent à me méfier des religions et, dans ce cas particulier, de l'islam : les religieux n'ont pas d'autonomie intellectuelle et ont un comportement irrationnel. Les religieux voient le monde d'une manière étriquée. Pour moi, il n'y a pas de différence entre religions, sectes et superstitions. Étudie plutôt l'histoire, la science, les mathématiques et la philosophie. Les livres religieux sont des contes pour enfants. Ils sont seulement beaux. On fonde sa compréhension du monde sur la raison, pas sur la beauté. Personnellement, je n'ai pas envie que l'islam ou une autre religion ne se développe en France. Je n'ai pas envie que la France devienne les états-unis avec ses créationnistes fêlés ou le monde arabo-musulman avec ses terroristes et ses gens irrationnels qui sont persuadés que les juifs ont créé les chiites et qui se transmettent des haines séculaires. Je préfère que les gens restent rationnels et libres intellectuellement. Enfin, autant je dis qu'il ne faut pas tomber dans la théorie du complot, autant je dis que certains états comme les états-unis sont experts dans les opérations sous-terraines de déstabilisation plus ou moins efficaces à long terme. Les américains ont sans-doute eu une contribution négative à la sécurité du monde récemment. Je pense à l'Ukraine et à l'Irak (j'ai vraiment du mal à comprendre l'intérêt pour les américains d'avoir envahi l'Irak. Peut-être croyaient-ils réellement qu'ils parviendraient à installer une démocratie cliente).
  4. J'aime ce discours car il est sincère et instructif. D'abord, il me conforte dans l'idée que les occidentaux qui prétendent parler au nom des musulmans sont des sots qui parlent en réalité à travers leur propre paradigme occidental. Les valeurs qu'ils disent universelles ne sont pas universelles mais occidentales et même en partie chrétiennes. Cependant, je note non sans ironie que les femmes sont effectivement bel-et-bien maltraitées dans le système musulman et qu'elles se heurteraient à moins d'obstacles si elles adoptaient le système occidental. Je remarque aussi que les femmes sont effectivement plus portées à la religion que les hommes. Cela a été vrai de toute époque et l'est toujours.
  5. Nos entreprises paient trop d'impôts, impôts qui dissuadent les entreprises de s'installer en France ou d'investir. L'état n'aide pas les entreprises : il diminue la trop grande pression fiscale qu'il exerce sur celles-ci. Je glisse à nouveau un lien vers un article simple et factuel qui illustre notre problème de compétitivité : http://www.journaldunet.com/management/expert/56243/allemagne-france---comparons-les-feuilles-de-paye-des-salaries.shtml .
  6. En quoi les riches seraient-ils des profiteurs ? Ceci dit, l'argent serait plus à sa place dans les poches des français que dans celles de l'état. Les Français s'en serviraient mieux que l'état et nous n'assisterions plus à autant de fantasmes infondés comme "la France en gagne plus qu'avant sauf qu'elle ne le donne qu'à ceux qui en ont déjà beaucoup".
  7. Quelqu'un de ma famille, qui approche les 75 ans, tient une petite entreprise d'emballage plastique, vit bien et, malgré son âge et malgré la dureté du travail (lever de lourdes bobines de film plastique), il travaille encore. J'ai moi-même eu l'occasion, à travers mes études, de rencontrer des gens qui dirigeaient des équipes de 10 à 100 personnes dans l'industrie. Ces types travaillaient certainement plus que les employés de base : ils tournaient au café toute la journée, rédigeaient des mails jusqu'à tard le soir quand ils étaient chez eux et avaient tous divorcé en raison de l'absence de vie de famille. En conclusion, arrêtez de cracher sur les patrons. Je vois difficilement les patrons être arrivés à leurs places sans avoir travaillé plus que les autres.
  8. Avez-vous vraiment lu l'article ? Le salarié Allemand gagne justement davantage que le salarié Français, les impôts étant moins élevés !
  9. Je place à nouveau un lien vers l'article qui résume tout : http://www.journaldunet.com/management/expert/56243/allemagne-france---comparons-les-feuilles-de-paye-des-salaries.shtml . Il illustre à la fois notre manque de compétitivité et la lâcheté de nos politiques qui cachent aux électeurs le montant des impôts en les faisant payer par les entreprises, même si, au final, c'est évidemment le salarié qui paie.
  10. Je pense qu'il n'y a aucun gagnant à ce qu'on en soit arrivé à ce niveau de tension avec la Russie. Cela va à l'encontre de l'intérêt européen. Nous aurions dû ménager la Russie et nous démarquer des américains en matière de politique étrangère. Les américains ont leurs intérêts. Nous avons les nôtres. Les américains ont peut-être intérêt à une Ukraine occidentalisée mais nous moins qu'eux, car c'est nous qui payeront directement l'inimitié de nos voisins Russes et pas les américains. L'inimitié entre européens et Russes est plutôt dans l'intérêt américain. Les américains sont de toute façon des alliés naturels de l'Europe et nous pouvons très bien distendre notre relation avec eux sous réserve que l'Europe monte en puissance militairement, et notamment l'Allemagne qui devrait assumer pleinement son rôle de puissance militaire. Ce n'est pas l'Ukraine qu'il faut mettre dans le camp occidental mais la Russie. Et pour cela, il faut être en bons termes avec eux. En tout cas, ce qui me semble la plus simple et la plus bénéfique des mesures aujourd'hui, la seule dont on soit certain qu'elle aille dans le bon sens, serait d'augmenter la puissance militaire européenne. Les armées de tous les pays européens devraient monter en puissance, et notamment celles de l'Allemagne, qui devraient au moins égaler les nôtres, et celles des pays de l'est. Nous devrions coordonner nos armées à l'échelle européenne avec des exercices et des organes de commandement communs.
  11. Les rumineries ne font pas une politique. Les responsables de nos difficultés économiques actuelles sont les électeurs qui ne prêtent oreille qu'aux discours de facilité voire se désintéressent de l'économie, pensant que tout irait bien. Les problèmes économiques français sont pourtant déjà connus depuis longtemps. Les déficits budgétaires et commerciaux s'aggravent depuis des décennies. La désindustrialisation est un fait ancien. Malgré ça, dès que des mesurettes étaient prises, la rue protestait et le gouvernement soucieux de la prochaine élection faisait marche arrière. C'est seulement aujourd'hui, alors que les conséquences de notre inaction sont visibles, qu'on entreprend les réformes. Le peuple est donc l'artisan, avec les élites, de sa situation. La situation de la France à ce jour n'est pas catastrophique mais, sans réformes, nous nous engagerions dans la voie de l'appauvrissement et de la perte d'influence.
  12. Je préfère voter que m'abstenir ou voter blanc et si Marine se retrouve au second tour face à un candidat qui tient lui aussi un discours antilibéral alors je voterai Marine. Cependant, ce cas de figure n'est pas le plus probable.
  13. J'ai bien précisé : en l'absence de libéral au second tour.
  14. Je voterai d'abord pour le candidat qui portera un discours réformiste, libéral et pro-européen comme Fillon. Si j'ai le choix entre un fossile non-réformiste et Marine, ce sera Marine. Heureusement, comme les socialistes semblent être en train de faire leur aggiornamento, le risque de voir un arriéré du XIXème siècle arriver au second tour s'éloigne.
  15. paludatus

    Mais que fait l'état ?

    J'ai connu un individu de trente ans qui vivait entièrement au crochet de l'état et qui disait calmement qu'il ne travaillerait jamais. Il passait ses journées à jouer aux jeux vidéo, à se balader et à cultiver du cannabis dans la cave. Une mandataire judiciaire de ma connaissance m'a aussi raconté en avoir vu passer des vertes et des pas mures comme, entre autres, une maghrébine qui se faisait rembourser tous ses déplacements en taxi plutôt que de prendre le bus. Le problème est qu'on pait déjà assez d'impôts comme ça. Cet article écrit par un patron vaut le détour.
×