Aller au contenu

Colombe45

Membre
  • Contenus

    67
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Colombe45

  • Rang
    Forumeur en herbe

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  1. Colombe45

    Être gentil

    Merci de ne pas faire des femmes une généralité. Le fait d'être attentif, protecteur et respectueux avec sa compagne ou sa copine ne fait pas qu'un homme ne semble pas sûr de lui et ça n'enlève rien à son charme, bien au contraire.
  2. C'est aussi ma conception du couple s'il s'est construit sur la base de la confiance mutuelle et de la fidélité. Je crois que si l'on n'est plus capable d'absorber et de solutionner les problèmes de couples et qu'on a l'envie d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte, il est plus respectueux de partir avant de tromper l'autre. Seul(e)s les courageux(ses) le font. Plus nombreux sont ceux qui préfèrent tromper : - pour ne pas perdre les biens matériels communs au couple qu'ils n'ont pas envie de partager ; - peur pour les enfants (qui ne sont souvent pas dupes des faux semblants) ou carrément peur d'en avoir la garde parce qu'ils seront limités dans leurs activités , tellement ils sont habitués à ce que le conjoint s'occupe d'eux la majorité du temps (si si c'est gens là existent aussi) ; - peur de perdre les amis communs (qui, s'ils sont de vrais amis, sauront garder intelligemment le contact avec les 2 sans prendre parti), - peur du regard des autres..... Tout comme le ou la trompeur(se) peut se trouver des excuses pour tromper, il/elle peut aussi s'en trouver pour ne pas quitter son couple ; alors que bien souvent il ou elle passe son temps à se plaindre (voire à dénigrer) son/sa conjoint(e) lorsqu'il ou elle batifole avec son amant(e). Qui parle de monstre sexuel ? Mais si l'on a envie de parler, la famille ou les amis sont là pour ça non ? Et faute d'en avoir, il reste les psy (les vrais) ! On peut aussi s'ouvrir et vivre sans tromper son conjoint (tout dépend ce que l'on entend par "s'ouvrir" et "vivre"). J'adore la totale contradiction de cette jolie phrase avec ton histoire sur un autre topic (très récent) où tu parles (irrespectueusement) de ta vengeance sur les femmes après qu'une ex t'aie fait souffrir... En résumé "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais" ......trop fort !..... ça laisse sans voix.....
  3. Pas joli joli de se venger d'une ex à travers d'autres femmes (pour toi juste des adresses utiles) qui ne sont pas à l'origine de ta souffrance ... et les traiter de "gonzesses idiotes et bonnes" alors qu'elles cherchaient sûrement à aimer et toi tu n'as fait que t'en servir sûrement avec de beaux mensonges en imaginant te venger d'une autre ... c'est à gerber ! Et tu ne cherchais pas quelqu'un dans ta vie, toi, pendant tout ce temps à faire le coq jusqu'à ce que tu tombes sur celle qui t'aurait fait changer d'avis ? Si on souhaite se venger autant le faire envers la personne qui vous a blessé mais certainement pas à travers d'autres ...
  4. Incroyable comme tu me rappelles quelqu'un que je connais ! A me demander si tu n'es pas lui ! Trop facile ce genre de raisonnement mais pourquoi pas,....peut être ....... à la seule condition qu'il n'y ait jamais de mensonge, ni envers la personne trompée ni avec la personne avec qui tu trompes........ AH bon ? Pourquoi ? La femme était donc toute seule au moment de la conception ? Je croyais que la vierge Marie était une légende !!! Aucun intérêt c'est sûr........trop facile de jouer les types "perdus" Mon petit doigt me dit que tu es de ceux là. Que dire de ces hommes qui aiment soit-disant leur femme (d'après toi) tout en allant voir ailleurs mais qui dénigrent leur femme devant leur maîtresse pour pouvoir continuer à "choper" cette dernière justement, et en lui faisant croire qu'il va quitter sa femme et que c'est elle la femme de sa vie, qu'il veut partager sa vie et même connaitre ses enfants...........tout en sachant qu'il rentrera chez lui la queue entre les jambes ............ Je ne suis pas un homme, mais ce que j'en vois aussi c'est que l'homme qui va avec d'autres femmes ne doit pas avoir trouvé satisfaction non plus il est tellement heureux chez lui qu'il baise ailleurs, MDR. Incroyable de lire des trucs pareils............. ...............et doivent peut être se poser la question de savoir qu'est ce qu'ils font encore ensemble............
  5. Je n'ai pas répondu à ce post pour une séance de désintox au tabagisme, il y a des professionnels pour ça ! C'est le manque de tolérance qui me gêne dans ce que j'ai pu lire. Ces gens qui se croient mieux que les autres parce qu'ils ne font pas ceci ou cela, et qui "jugent" mais qui souvent ne sont pas mieux que les autres par bien d'autres côtés. Et tu me fais rire avec tes conséquences écologiques attaque toi plutôt à l'industrie, à la voiture que tu utilises tous les jours... tu seras plus crédible. Quand aux conséquences médicales c'est sûr, tout comme les gens qui consomment trop de sucre, trop de charcuterie, trop de tout.... le risque on le connaît mais d'y penser ne nous aidera pas à arrêter et encore moins lorsqu'on vient nous faire des raisonnements. Assainir le mode de vie en parlant de clope ? Mais alors arrêtes de manger des fruits et des légumes à cause des engrais et des pesticides, plus de viande à cause des hormones..... dans ces cas c'est beaucoup plus grave puisque les individus n'ont même pas conscience que c'est la société qui les empoisonne. J'arrête là... discussion stérile...
  6. Beh moi je fume et je bois 2 ou 3 cafés sur mon lieu de travail et j'emmerde personne, je vais fumer dehors avec d'autres gens qui fument. Le café je le prends soit dehors pendant la clope soit je le pose sur mon bureau et le bois tout en bossant. J'ai juste remarqué que je perds moins de temps de travail que certains qui ne fument pas ni ne boivent du café mais qui passent un temps fou à raconter leur vie d'un bureau à un autre. Quant à entraîner les jeunes dans mes "vices" loin de moi cette idée, je suis la 1ère à expliquer aux autres que c'est une connerie de fumer et que si je pouvais revenir en arrière je n'aurais jamais commencé. Et pas faute de ne pas avoir essayé d'arrêter.... des dizaines de tentatives et je ne désespère pas. Depuis le jour où j'ai eu mon premier enfant je n'ai plus jamais refumé à l'intérieur de la maison ni en voiture mais je vais dehors.... je n'ai pas attendu qu'il y ait une loi pour ça. Pourquoi faire un procès aux accros de clope, de café ?....il y a aussi les accros d'alcool, de sexe, de sport, de chocolat, de télé, d'ordinateur et j'en passe. ...à chacun ses travers souvent dů à un mal être....
  7. Les violences physiques entraînent des souffrances morales et les violences psychiques entraînent des manifestations physiques (problèmes de santé divers et variés) ainsi que des souffrances morales pouvant pousser au suicide. Je ne crois pas qu'il y en ait une situation plus ou moins dangereuse que l'autre. Elles sont aussi dangereuses l'une que l'autre. Si l'on veut prouver la violence, il me semble quand même plus "facile" (le mot est peut être mal adapté) de prouver la violence physique que la violence psychique. Cette dernière étant souvent apportée par des manipulateurs qui sont "charmants avec tout le monde", la victime est la seule à connaître son vrai visage et puisque les marques de violence psychique sont souvent invisibles elle peut avoir peur que personne ne la croit, s' enfermer dans le silence et continuer à subir ...
  8. Tu es plus douée que moi pour t'exprimer, et en plus court aussi . Il me semble que c'est à peu près ce que j'ai dit... à part confiance. .. d'accord elle est difficile à donner, et soutien c'est vrai qu'il faut savoir aussi s' effacer.
  9. Je précise que ça reste ma définition de l'Amour, on n'est pas obligé d'adhérer, chacun peut avoir sa propre définition de l'Amour. Confiance : oui elle peut être aveugle parfois, mais elle est indissociable pour moi du mot amour, puisque le manque de confiance détruit l'amour. Partage : dans le sens ou on partage les joies comme les peines même si au départ cette joie ou peine ne concerne en particulier qu'un seul des 2 dans le couple, voir sa moitié heureux nous rend heureux ou le voir malheureux nous rend malheureux Complicité : elle peut aussi être présente avant que l'on se rende compte qu'on est amoureux, elle peut même être le premier signe qui vous attire vers l'autre. Soutien : dans le sens ou lorsqu'il y en a un des deux qui a des problèmes et va mal, l'autre doit faire en sorte de l'aider à aller mieux soit en l'aidant concrètement pour résoudre son problème, soit en l'écoutant et/ou en le conseillant, mais il doit rester fort pour éviter à l'autre de sombrer. Respect inclus le mot fidélité (et pour ma part je n'ai qu'une définition concernant ce dernier mot) mais c'est aussi accepter toute forme de différence (que ce soit de culture, de loisir, gastronomique...) parce qu'on est tous différents et même dans l'Amour on peut avoir ses propres centres d'intérêts qu'on ne peut pas partager avec l'autre parce qu'on n'est pas forcé d'aimer les mêmes choses. Vu comme ça, on peut enlever aussi confiance, partage, complicité, soutien et respect parce que lorsqu'on est amoureux tout ça va de soi aussi. Donc si être amoureux veut tout dire, ce n'est plus la peine de donner notre définition de ce qui, pour chacun d'entre nous, donne un sens au mot Amour.
  10. Désolée, c'est toi qui as raison, même si je l'ai dit sur le ton de la plaisanterie, ce qui ne se voit pas forcément à l'écrit.
×