Aller au contenu

JMK76

Membre
  • Contenus

    31
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de JMK76

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 03/16/1991

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. JMK76

    La propagande antilibérale

    voila pourquoi j'ai dissocié (a propos des cas ou les libéraux acceptent l'intervention de l'Etat) les "biens collectifs" (générateurs d'externalités positives) et " les externalités positives"...
  2. JMK76

    La propagande antilibérale

    Il est fan de la "théorie libérale", il ne fait que nous recracher les principes de base que l'on trouve dans un bouquin d'éco. Le spéculation en elle même n'est pas mauvaise (en théorie) en pratique le marché utilise ce "concept" (et les failles que la législation a mis à sa disposition) pour concrétement agir dans l'intérêt d'une minorité qui gagne des fortunes en quelques secondes sans créer véritablement de richesse.
  3. JMK76

    La propagande antilibérale

    Réalisez vous qu'il n'y aucun argument, donc pas grand chose a réfuter, dans vos propos mais de simples croyances....
  4. JMK76

    La propagande antilibérale

    Tu lis trop vite, je n'ai pas dit que les biens collectifs ne généraient pas d'externalités, j'ai dit que les "libéraux" allaient au déla des biens collectifs en évoquant une intervention dans le cadre d'externalités positives, ce n'est pas tout a fait la même chose. Si on s'amuse a lire A Smith "devoir du souverain" il distingue bien, deux "devoirs" (armée, police, justice qui correspondent, en gros, à l'Etat gendarme et ses bonnes vieilles fonctions régaliennes) et met a part, les biens collectifs (infrastructres) . L'armée, la justice sont à la rigueur des services publics d'intérêts général (donc générateurs d'externalités) mais pas des biens collectifs qui effectivement ne verraient pas le jour parce que les agents ne seraient pas disposés a révéler leurs préférences et adopteraient un comportement (rationnel, à leurs yeux) celui de "free rider". Cela dit quand on te lit on a vraiment l'impression, si je peux me permettre, que tu t'es trompé de titre et que tu aurais du mettre "propagande libérale"
  5. JMK76

    La propagande antilibérale

    il me semble que l'intervention de l'Etat ne se limite pas au cas des biens collectifs (et à l'Etat gendarme puisque tu le cites, même si les exemple que tu prends ne sont pas nécessairement liés à des "biens collectifs, armée par exemple). Les "libéraux" (faudrait-il s'entendre sur cette expression :) ) vont justifier une intervention de l'Etat dans le cas d' "externalités (positives)", ce qui va bien au dela que les seuls biens collectifs
  6. Tu ne fais que confirmer ce que j'ai dit au dessus....pas besoin de méditer très longtemps
  7. Possible mais tous les thèmes de débats ne s'y prêtent pas, bien souvent les thèmes où deux arguments opposés sont "objectivement" valables sont rares (et ils concernent bien souvent des débats de "sciences humaines", sciences dites "molles"). Et dans ces éventualités, il est fort probable que l'un des deux (ou plus) s'appuie sur un sophisme (ou plus). C'est d'ailleurs ce qui est intellectuellement stimulant dans ces débats : démonter ces sophismes. Débattre veut dire (normalement) échanger des arguments dans le but de convaincre l'autre ou d'accepter d'être convaincu par l'autre, le problème vient bien souvent de là, dans de nombreux cas les débatteurs ne sont pas là pour être convaincus mais juste pour exposer leurs arguments sans véritablement écouter ceux des autres. C'est plus proche d'un dialogue de sourds. L'économie s'y prête bien Il faut donc aussi accepter l'idée (même si en démocratie ça peut parfois "heurter") que tous les points de vues ne se valent pas (ce qui ne remet en rien en cause les qualités "humaines" des personnes).
  8. toutes les opinions ne se valent pas sur tous les sujets...l'intérêt du débat est, entre autre, de parvenir a convaincre les autres que leur point de vue est subjectif ou de permettre a l'autre de nous demontrer notre propre subjectivité (encore faut-il être capable de l'accepter)
×