Aller au contenu

Meslier

Membre
  • Contenus

    38
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Meslier

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 02/08/1948

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Paris
  • Intérêts
    Logique
  1. Phil, je vous suis, mais alors, qu'en est il chez le loup (pour ne citer qu'un cas) où seul le mâle alpha peut s'accoupler pour reproduire? Et qu'est ce qui motive les raisons de la meute qui peut destituer le mâle alpha? Étranges comportements qui m'interpellent et qui semblent présenter des analogies avec l'humain. Ben tiens, encore un cas curieux. Les éléphants qui semblent observer un rite curieux en présence d'un squelette d'éléphant. Je n'affirmerais pas qu'ils ont une morale, comme les humains, mais je suis dubitatif. Ce comportement aussi chez des primates où des femelles s'emparent de petits d'une mère en prenant soin de ne pas se faire remarquer.
  2. Pourquoi le mal serait absent dans les autres espèces et pas chez l'homme? Et pourquoi l'homme serait différent? Pour anecdote: Dans un reportage animalier, un vieil âne sauvage ne peut s’acquitter de sa pulsion sexuelle car ne pouvant rivaliser avec un concurrent plus fort. C'est alors qu'à la surprise de l'équipe qui observe cette scène, il use d'un stratagème qui a consisté à éloigner le rival, le semer, puis s'occuper de la femelle pendant que l'autre le cherchait. Chez nous ça porte un nom, la ruse. Je pourrais aussi citer l'expérience sur les rats dominateurs\dominés (cité et expliqué en psychosociologie). Il faut cesser de se regarder le nombril, animal nous sommes, animal nous serons en toutes occasions. Certes plus performant que certaines espèces, mais moins intelligents que d'autres.
  3. Donner un sens à sa vie ou donner un sens à la vie? Car pour ce qui est d'un sens à la vie, l'évolution nous montre qu'elle se réalise dans les conditions les plus obscures, étant donné que tous les biotopes, y compris extrêmes, recèlent de la vie. En fait, toutes les possibilités sont testées. Pour sûr que ça va être coton de trouver un sens à la vie. Mais tentons de répondre pour un sens à sa vie............[ ]. Rien ne me vient en pensée. Tout ce que j'en retire est que la vie est ch....te et que je préférerais ne pas être né quand bien même j'en extrais de menus plaisirs dilués dans une multitude d'inconvénients. Et la promesse d'un monde meilleur dans l'au delà n'y change rien!:D Et pour finir, la vérité, le bonheur, l'éternité, ....etc, j'en passe probablement des meilleurs, sont des absolus, des concepts apodictiques, c'est à dire inexplicables, tout comme dieu.
  4. Meslier

    Le libre arbitre

    C'est quand il déraille que le robot use de son libre arbitre :D. Bon, redevenons sérieux. Quelqu'un demande ce qu'est le libre arbitre, alors essayons de répondre. Est ce que j'use d'un libre arbitre lorsque je choisis de répondre? Bien sûr que non. Pourtant je choisis de répondre, alors il y aurait choix et libre arbitre? Ni l'un ni l'autre. Nous marquons une préférence dans les deux cas, nous obéissons à un instinct. Mais qu'est ce que l'instinct? Un apprentissage que nous ne maitrisons pas encore mais dont une certaine expérience plus ou moins maitrisée nous assure une réussite relative. Prenons le cas du saut à l'élastique. La première fois, j'ai une trouille terrible, puis je me lance. Ici on pourrait penser que je me suicide, mais ce n'est pas le cas, car l'autre avant moi l'a fait et semble heureux de l'avoir fait et est prêt à recommencer. Alors pourquoi l'ai je fait? ADRÉNALINE. Vous connaissez? Je vous disais un peu plus haut dans mon autre message que l'on recherchait le plaisir y compris dans la douleur. Voilà un exemple qui illustre ce fait. Qu'en est il de mon libre arbitre lorsque mon choix résulte d'une substance secrétée par mes synapses?:D Bon, je vous laisse plancher sur le problème maintenant.
  5. Meslier

    Le libre arbitre

    Il est indéniable que la pensée résulte des connexions neuronales (sans matière, pas d'énergie), autrement dit, sans encéphale, pas de cognition. Euhh! Oui bien sûr, lisez Damasio, "l'erreur de Descartes". Toute cette chimie du vivant qui fait que l'on se sent bien ou mal à l'aise, et que l'on ne maitrise pas, et qui influe sur nos choix, déterminant des actes pour satisfaire ou non ces pulsions qui nous poussent à rechercher le plaisir, y compris dans la douleur. Vous ne pensiez tout de même pas que vous contrôliez ce programme inscrit dans votre ADN? Ce programme établi sur des milliards d'années de l'évolution, et qui peut différer d'une espèce à l'autre, comme devant un danger, se camoufler, fuir, ou encore faire face. Il n'y a pas choix, mais apprentissage permanent et les meilleures solutions sont sélectionnées. Nous ne choisissons pas, mais subissons. Cette chimie qui s'élabore dans notre encéphale nous donne l'illusion d'un libre arbitre, mais force est de constater que notre choix est déterminé. C'est parce qu'il y a des oiseaux que nous avons cherché à faire comme eux, sans eux nous n'aurions pas cherché à le faire. On ne peut désirer que ce que l'on connait.
  6. Meslier

    Cannabis

    Rentabilité, utilité, nocivité, voilà le vocabulaire que je peux lire dans les messages. Ma question devient: Pourquoi interdit on le cannabis dont des études ont révélé une nocivité bien moindre que toutes les autres substances étudiées, alcool, tabac, médicaments? Et là je dois préciser que le cannabis en question dans ces études était celui que l'on consommait dans les années 60 et 70, ensuite ça s'est sérieusement dégradé, aussi vaut il mieux le cultiver soi-même que de l'acheter. Je présume que vous attendez ma réponse sur le pourquoi de l'interdit, et je vous la donne. Dans une société judéo-chrétienne où la connaissance est mal vue, une substance qui ouvre les portes de la perception n'est pas de mise!:D
  7. Meslier

    Le libre arbitre

    Pour choisir, il faut au préalable disposer de connaissances sur les objets ou idées que nous allons marquer de notre préférence. Ce qui relèvera de ce choix ne peut donc être du libre arbitre mais du déterminisme. En gros, le libre arbitre est une illusion.
  8. Il y a le végétalien, celui qui ne consomme aucun produit (ou sous produit) animal, et le végétarien, qui peut s'accorder avec un régime dit ovo-lacto-végétarien et la consommation fortuite de viande (pour raison sociale ou par nécessité).
  9. Je suis venu, j'ai lu (pas tout, c'est usant de lire des débilités), et je m'enfuis, car je suis végétarien!:D
  10. Devons nous avoir peur de l'inconnu, puisque c'est bien de ça dont il est question. Curieux de nature, j'aimerais bien quelques éclaircissements sur cette mort présumée, mais aucuns de ceux que l'on dit mort ne veut parler de cette expérience!:D. Et il s'en trouve qui semblent connaitre ce phénomène, alors qu'ils nous éclairent au lieu d'affirmer que jésus ceci, jésus cela. Ce qui les mettra bien sûr dans l'embarras, car le jésus en question est imaginaire. Et pour argument, j'invoque l'impossibilité pour un humain de découvrir une vérité que l'on regarde comme un absolu. Plus on se concentre sur un absolu, et plus il en découle des questions insolubles, car nous ne disposons pas d'assez de temps d'une part (comment revivre plusieurs milliards d'années lumières avec une présence aussi courte: une centaine d'années environ), ni des moyens de prospections pour étudier le passé
  11. Un exemple significatif de transition entre les époques concernant la religion: Pandora (Voir Hésiode), responsable du malheur des hommes, et Eve, aussi responsable, mais avec une histoire différente, dans le premier cas Zeus se venge de Prométhée (celui qui sait avant) et envoie à son frere Epiméthée (celui qui sait donc après) une femme à laquelle il confie une jarre dans laquelle tous les maux de la terre sont enfermés avec pour ordre d'ouvrir cette dernière dès qu'Epiméthée s'absentera, ce qu'elle fera, et dans le deuxième cas, un serpent fera croquer à Eve le fruit défendu ce qui cause la perte de l'humanité et que l'on nomme peché originel!:D En fait, il semble que les hommes aient eu à souffrir du matriarcat Chez les celtes, la première divinité fut la lune, elle leur permettait de chasser la nuit à l'abri des prédateurs diurnes, puis les femmes ayant des menstruations liées aux périodes lunaires, elles furent les premières divinisées Viennent les mystères d'Eleusis et l'avènement de l'agriculture, tâche particulièrement ingrate (bien plus que la chasse) et les hommes se seraient révolté, conduisant au patriarcat et au rejet des femmes dans les cultes voués au soleil. C'est brouillon certes, mais je travaille sans filets :D en ce moment, la flemme de me replonger dans mes notes .
  12. Si point commun il existe, c'est de la crainte que naissent les croyances en des forces invisibles dont les desseins ne sont pas connus, et ensuite de la cupidité de ceux qui utilisent ces peurs à des fins de profit personnel. La peur de la mort suscite l'espérance, ce que l'on retrouve dans la promesse d'un monde meilleur lorsque cesse la vie apparente de l'individu. Au final, Dieu ne sert qu'à asservir les peuples. Voir les systèmes de classes chez les indouistes et les monothéismes, ainsi que dans tout système religieux qui instaure des rites et une morale qui justifie les tyrans, pharaons, rois, empereurs, papes, rabbins, ...etc. Autre point essentiel à toutes nos religions, elles évoluent toutes sur des croyances originelles qu'elles ont transformé pour mieux asseoir leur contexte afin de mieux faire accepter les nouveaux dogmes.
  13. Salomon Reinach "cultes, mythes et religions".
  14. L'animisme, qui consiste à enfermer les forces inexpliquées dans des manas, des pierres, les éléments, .....etc afin de se les approprier, cela conduira au totémisme et aux tabous et permettra la découverte de l'agriculture et de l'élevage.
  15. Ainsi l'incroyance serait une maladie mentale? Concernant ce qui est exprimé, comment interpréter ce que l'on nomme FOI? Je pense que c'est envers la foi que les incroyants réagissent, et voir de la stupidité dans cet acte démontre très clairement la volonté des magistères à imposer l'obscurantisme religieux comme seule et unique vérité! Et toujours dans un souci de probité, la vérité est elle un concept vérifiable?
×