Aller au contenu

olimoi

Membre
  • Compteur de contenus

    38
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    0 [ Donate ]

À propos de olimoi

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Crabe, je ne sais pas si tu bosses dans le domaine médical, mais ton discours correspond aux infirmières avec qui j’ai dialogué, dont une en vrai (je veux dire dans la réalité).La plupart tiennent le même discours que toi, d’autres sont plus nuancées et quelques rares comprennent ma position. Je m’explique : 1) la plupart des infirmières reconnaissent qu’il y a aucune différence entre une personne en HDT et en HL et que c’est même parfois l’inverse, des personnes sont en HDT (dépression, surmenées,…) et elles sont moins malades qu’en HL !!!! 2) Quand une personne est en HDT, elle
  2. Ce que je comprends pas,c'est pk on dit:c'est plus dur pour le tiers qui signe!!!c'est pas le tiers qui est infantilisé,qui subit des brimades,qui est interdit d'émettre des coups de fils,qui doit vider ses poches,...,qui va en isolement et qui perd le droit de fumer, quand tu prends ta douche,il y a une infirmière qui attend devant la porte,qui ne ferme pas à clé,...et pourquoi dans un autre service,même une personne qui est vraiment mal à le droit de quitter!!!!En quoi la signature d'un tiers confèrent plus de droits aux soignant(e)s par rapport à une personne en HL,avec qui on est beaucoup
  3. Mais crabe, je me suis présenté de moi-même à l'hôpital,je traversais une mauvaise période,je consommais beaucoup de médocs,...,c'est moi qui ai demandé à ma soeur de m'accompagner,mais,je n'avais aucun démon,d'ailleurs au début,cela se passait bien,j'étais en HL,c'est quand j'ai voulu quitter,qu'ils m'ont dit qu'ils serait mieux de parler avec mon psy avant,...,ce n'est qu'après environ 5 jours que l'HDT a été signé,c'est ce que me disait une infirmière, si j'y étais allé seul, il n'aurait pas le nom de ma soeur et il y aurait pas eu d'HDT!!!et en allant,c'est moi,qui conduisait la voiture,en
  4. Je suis d'accord avec toi crabe, on doit empêcher une personne de se faire du mal ou de faire du mal à autrui.Mais dans certains HP, si la personne conteste, se met à gueuler,...,sans être violente physiquement, on la met en isolement,soi-disant pour se calmer,mais ça n'arrive qu'aux personnes en HDT,ceux en HL,même s'ils sont dans un état grave,on doit les laisser quitter l'hôpital et on est plus cool avec eux.Donc, parce qu'un tiers a signé un document,ça donne plus de droits aux soignantes et aux psys!!!Si personne n'avait signé une HDT me concernant,ils auraient été obligés de me laisser
  5. C’est un mal pour un bien, c’est plus dur pour la famille, qui doit prendre cette décision, la personne est dans le déni,…,( mais même une personne qui n’a aucun problème sera dans le déni dans ce cas, elle doit admettre quelque chose qui n’existe pas), les éternels refrains, mais c’est pas la famille qui subit l’hospitalisation, mais bien le patient ! La meilleure copine de la petite amie d’un copain a été violée, elle avait souvent des changement d’humeur, des colères inexpliquées, personne le savait à part la petite amie de mon copain, si cette fille devait se retrouver en HDT, et que des
  6. Fafaluna, j’avais exactement le même raisonnement que toi, je ne savais pas ce que signifiait le mot « HDT » et tout comme toi, je vois pas et ne voyais pas pourquoi la signature de ma sœur changeait quelque chose, c’est pour cela que j’étais en colère, que j’insultais les soignant(e)s, le psy,…, donc, pour eux/elles, mon hospitalisation était encore plus justifiée. Comme tu dis, ils devraient prendre leur responsabilité, si tu va en gynécologie, en cardiologie, si on t’opère, on te garde contre ton gré, les médecins devront rendre des comptes. Hors en psychiatrie, une HDT est considérée comme
  7. Et ce que FAFALUNA ne comprend pas, c’est que dans le cas d’une HDT, il n’y a pas d’intervention d’un magistrat, juge, procureur,… Tu sais, même une personne en HL, parfois on essaie de la retenir. Imagine les cas suivants : a) En essayant de quitter une personne pourrait blesser des soignant(e)s qui l’empêchent de partir, si la personne est en HL, on dira, mais c’était son droit, elle était de libre de partir !!! b) Si la personne est en HDT, on dira quoi, qu’un membre de sa famille a signé, dans ce cas qui est responsable des blessures, le patient et le tiers ou seulement le pat
  8. Ce n’est pas un internement d’office, ce sont les médecins qui ont dit à ma sœur, qu’il serait préférable que je reste hospitalisé, ce que j’ai appris plus tard, c’est qu’elle leur a dit qu’elle était prête à signer cette HDT !!!Elle a attendu 4-5 jours, comme je voulais quitter, elle est venue signer l’HDT, comme j’insistais trop pour sortir. Alors que si j’avais su, j’aurais fait le forcing, avant que l’HDT ne soit signée, ils n’auraient pas pu me retenir !!! P.S: tu lis ce qui est écrit!!!j'ai pas dit que c'était ma soeur qui avait demandé l'hospitalisation mais les médecins!!!même si cela
  9. Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est pourquoi la France est quasiment le seul pays d’Europe où l’HDT existe et comme par hasard, le nombre d’hospitalisations sous contrainte est 3-4 fois plus élevé que dans les autres pays d’Europe, où il y a intervention d’un juge, procureur,… Le pire, c’est que dans l’HP où j’étais, de nombreux patients trouvaient que c’était un bon hôpital par rapport à d’autre !!! Pour avoir parlé avec de nombreuses infirmières, c’est vrai que leur métier est difficile, et qu’elles le font par amour, je sais bien que la plupart des patients qui sont là, le sont, po
  10. Je suis entièrement d’accord avec toi, moi, certaines personnes m’ont d’ailleurs déjà fait ce genre de parallèle par rapport à un hôpital général. Mais, en HP, quelle que soit la pathologie, il y a des règles différentes, si une personne est en HDT et quelle soit sa pathologie, elle doit se soumettre à ses règles, par exemple, si un(e) patient(e) demande à une infirmière de voir le médecin, si celui-ci est occupé par exemple, et qu’elle demande au patient(e), c’est pourquoi, et la personne veut sortir ou autre chose,…,elle lui dira en toute bonne foi, certaines sont même très humaine, « de to
  11. Je n’avais aucune crise d’angoisse, c’est vrai que j’abusais de certains médocs (mais à l’Hp , on m’en donnait plus et à forte dose et moi je voulais pas les prendre évidemment). Je traversais une mauvaise période, il m’arrivait de boire et de conduire, ce que j’avais confié à ma sœur, d’ailleurs souvent, je lui demandais de venir me chercher, comme on était très proche, je buvais souvent, mais je conduisais exceptionnellement en ayant bu, c’était arrivé 3 fois en tout et pour tout, mais ma sœur, ça la faisait flipper. Comme au travail, j’avais la pression, comme je l’ai dit, je traversais une
  12. Oui crabe, tu as raison sur le fait qu’il serait préférable qu’il reste hospitalisé= il devrait rester mais vous devez signer, vu que je ne présentais aucun danger. Quant aux insultes, oui, tu as raison, cela n’a eu aucun impact sur sa démarche, (on était très proche, je sais pas si ça a influé positivement ou négativement, si ça l’a blessée,… ) ,et comme elle savais que j’ étais quelqu’un de très pragmatique, oui, pendant les 15 premiers jours, l’isolement, j’y suis allé très souvent, d’ailleurs, « elle m’avait dit si ça te plaît de regagner ta chambre avant 18h ou d’y rester toute la journée
  13. Pour crabe : j’ai traité ma sœur de S, en pensant que cela la blesserait, c’est une très jolie fille et elle était sortie avec un garçon, qui s’était vanté de…,je pensais que cela la vexerait terriblement et que de cette façon, elle allait dire au médecin qu’elle s’en foutait et que j’allais sortir, c’était pas très sympa de ma part, je le sais bien, mais j’étais hors de moi. Toujours pour crabe, pourquoi dire aux médecins calmement quoique ce soit, eux ils ont dit à ma sœur, qu’il serait préférable que je reste hospitalisé, j’ai appris par après qu’elle leur avait dit, qu’elle était prête à s
  14. Tu as tout à fait raison sur ce point crabe.Mais là,où le bât blesse, c'est que justement,comment demander un avocat,surtout si le psy interdit les appels entrants et sortants, si le patient se retrouve en chambre d'isolement,là, l'infirmière dit carrément,vous êtes interdit de visite ce jour!Si la personne est en isolement aménagé,elle a le droit à la visite des tiers,et comme je l'ai dit,"je vais pas demander à ma soeur,je veux un avocat", si elle voulait que je sorte,il suffisait qu'elle demande la levée de l'HDT!!! C'est étrange en France,elle(alors qu'elle n'est ni infirmière,ni médecin)
  15. En lisant les messages, je voudrais adresser toutes mes félicitations à Mel.Bzh, qui a si bien résumé la situation. En effet, à quoi bon porter plainte, il faut de l’énergie, du temps, de l’argent,…et elle conclut si bien, dans le meilleur des cas de figures, on dira que l’hdt était injustifiée !!! En ce qui me concerne, porter plainte n’avait aucun sens, de toute façon mon tiers (ma sœur) m’a consacré beaucoup de temps, elle n’a jamais voulu me nuire, pour elle, cette hdt était bénéfique et justifiée. Concernant la loi, on peut saisir un juge, un avocat, je ne vois pas vraiment comment, vu qu
×