Aller au contenu

le vagre

Membre
  • Contenus

    58
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de le vagre

  • Rang
    Forumeur en herbe

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Descendre dans la rue pourquoi faire? tout casser, casser du bourgeois petit ou grand, comme disent certains aller jusqu'au bout, c'est quoi le bout, le bout de la vie, la loi du plus fort, le retour à la loi de la jungle, des siècles d'humanité -humanisme et on jette tout par terre. Nous élisons des incapables, ils ne sont que le produit imbécile et irresponsable d'une bêtise sociale auto-entretenue par leur présence comme représentant élu par des sympathisants aveuglés par l'intolérance, le refus systématique de l'autre qui peut aller jusqu'à une haine destructrice.... Serez vous capable un jour de dépasser les antagonismes simplistes que ne visent qu'à rejeter l'existence de l'Autre qui est différent, qui pense différemment et si nous faisions une force de ses différences.... VIVE SUPERSOCIALO???, LA HAINE TOUJOURS LA HAINE??? Le socialisme ne vise pas à lutter contre les abus spécifiques du capitalisme mais contre la réalité. C'est une tentative pour abroger le monde réel, tentative condamnée à long terme mais qui sur une certaine période réussit à créer un monde surréel défini par ce paradoxe: l'inefficacité, la pénurie et la violence y sont présentées comme le souverain bien. SOCIAL OUI SUPERSOCIALO NON
  2. Les socialistes; dans le temps et dans l'espace, ont montré leur défiance totale à l' individu. Pire les socialismes ont confisqué la liberté vivante de l'individu au profit d'une liberté idéale, encore à venir. Le socialisme ne peut que construire une société d'asservissement dirigé par une caste de doctrinaires jalouse de son pouvoir et aveugle à toutes ses erreurs et à toutes les misères qu'elle a engendrées. Les socialismes, depuis plus de deux siècles, trahissent ainsi militants et électeurs naïfs et confiants. Les électeurs attendent toujours le programme social et économique pour qu'il soit, enfin, réalisé. Le socialisme est toujours présent, l'utopie qu'il véhicule est intacte, il plie sous une masse de problèmes irrésolus, d'échecs cuisants, d'horreurs innombrables: c'est normal nous disent ces abrutis aveugles et irresponsables on ne fait pas d' "omelettes sans casser d'oeufs"... leur cynisme n'a d'égal que leur délire destructeur. VIVE SUPERSOCIALO, LA SOCIALOACTIVITÉTOUJOURS AUSSI TOXIQUE, BALANCE BÉNÉFICE RISQUE: DEFAVORABLE
  3. Tout juste rjv, le socialisme est une monstruosité dévastatrice, comment peut-on s'en montrer complices. Et l'on peut dire que lorsqu’une idéologie séduit les Hommes, c’est moins par le contenu et la valeur de l'idéologie que par les promesses qu’elle leur fait, et le socialisme en est le représentant parfait. Le socialisme a plus de prise sur leur sensibilité que sur leur bon sens. Ainsi le socialisme pour exister met en avant non ses devoirs mais ses droits qu’il exagère. Sa doctrine, au lieu d’être un aiguillon pour la conscience, est une flatterie pour l’orgueil, et promesses pour la vanité. Si insatiable et si énorme que soit ces promesses, le socialiste s'en délecte: car jamais on ne lui a offert une si prodigieuse pâture ( si ce n’est les religions…). Ce qui nourrit le socialiste, son aspiration à sa vision de la justice "parfaite", la justice socialiste, il devient rigoriste, multiplie les rappels à l’ordre idéologique – martelé par le parti qui relaie le chef-gourou. L’individu (ce croyant libre) discute -t-il, le militant le dénoncera, le parti le condamnera ( par l'intermédiaire des magistrats aux ordres) l’idéologie sera imposée à chacun, surtout à l'autre, pour cela elle sera impérieuse, privatrice de tous les droits naturels et imprescriptibles jusqu’au despotisme le plus absolu, celui qui fait taire.
  4. c'est marrant, on retrouve les mêmes dans tous les pays socialistes, avec la milice en plus mais ceux-la oeuvre pour le bien-être des pauvres types gogos qui gobent les paroles des socialo-écolo gauchiste, dont la respectabilité, au regard de l'histoire du 20° siècle pose problème pour moi et pour bien d'autres citoyens; N'oublions pas la déclaration de l'homme et du citoyen et les définitions de crime pour l'humanité qui n'encourage pas que je sache au rejet de l'autre. LA HAINE EST DE PARTOUT ET ELLE SE RÉPAND DE PLUS EN PLUS, EST CE NORMAL????
  5. Jp1 est adorable, il défend le socialisme quelqu'en soit les défauts et les turpitudes, nier l'évidence et nous expliquer que les autres sont des gros vilains, c'est une dialectique éculée mais pourquoi pas, on sait ce que valent ces arguments. La caravane qui veut dénoncer le socialisme continue son petit bonhomme de chemin malgré les aigreurs de nos amis socialistes. Il faut continuer car l'actualité apporte quasi tous les jours de l'eau au moulin de la remise en cause du socialisme, cette actualité est un vrai délice, faut-il en rajouter??? Je dis oui , SUPERSOCIALO, toujours inefficace mais toujours grande gueule, son seul programme ne rien faire, jeter l'argent par les fenêtres et gueuler plus fort que les autres en nous promettant le bonheur éternel dans le paradis socialiste RAAAAAAH LOVELY..... La difficulté que rencontre les socialistes actuellement c'est qu'ils ne savent pas comment sortir de cette idéologie du mensonge et de l'hypocrisie, ils ne peuvent plus promettre qu'ils vont raser gratis, ils va falloir faire des économies, en tout cas, cibler les dépenses...Cela ils ne savent pas faire, obligé de jouer les gestionnaires, la panique, vous vous rendez compte des énarques socialistes gestionnaires mais ils n'ont appris que la "gestion" fonctionnaire, la panique vous dis-je. Le pays semble en difficulté, enfin,c'est ce que tout dit et constate et au lieu de mobiliser toutes les énergies citoyennes, le discours socialiste: il est urgent d'attendre les élections, un complot ne "fait rien qu'à nous contrarier" pour casser notre espoir de voir notre carrière de fonctionnaire couronner de succès, être chef de tous les fonctionnaires. D'abord ma carrière, les intérêts du pays, l'intérêt général plus tard... Les socialistes de vrais proscratinateurs, la seule politique qu'il mène avec succès, avec celle aussi de faire taire tous ceux qui les contrarient. SSSSSSUPERSSSSSSOCIALO, ES TU LÀ??
  6. Ta question est essentielle, il parait fondamental d'y réfléchir tous ensemble. La base de ce travail doit s'appuyer sur les droits de l'homme; Liberté, propriété, sûreté...en rappelant à chacun ce que signifie ces droits naturels et imprescriptibles et ce que signifie les valeurs républicaines qui refusent toutes idéologies politiques ou religieuses qui se prétendent à l'origine du monde ou qui prétendent nous mener droit vers un paradis mais qui nous ont jamais servi que l'enfer et les malheurs... Nous avons besoin d'hommes de bonne volonté, talentueux, travailleurs, innovateurs et non de gourous , de prophètes, de chefs sectaires, de petits père du peuple, de lider maximo, de grand timonier et autres menteurs, hypocrites ... Nous avons besoin de réfléchir sérieusement sans bateleurs d'estrades, palabreurs et démagogues toujours prêts à des promesses intenables... Oui réfléchissons sérieusement pour cela dénonçons le socialisme qui n'a eu, qui n'a de cesse que de déconstruire une société républicaine imparfaite, certes, mais qui est le fruit du travail, du talent, du courage, de l'imagination de nos ancêtres. Le problème de notre pays et des autres pays est le vide sidéral du monde politique, totalement dépassé par le développement des civilisations, des crises économiques et sociologiques. nos hommes et femmes politiques non avertis des choses de la science,de la technique, de l'économie, du social ne peuvent même pas être accusés de se moquer de nous car ils sont que le produit imbécile et irresponsable d'une bêtise sociale autoentretenue par leur présence comme représentants élus par des sympathisants aveuglés par l'intolérance le refus de l'autre qui peut aller jusqu'à la haine destructrice, cette attitude haineuse n'est pas nouvelle, le malheur c'est qu'elle est toujours là malgré les leçons de l'histoire. SUPERSOCIALO AU PILORI pour que nos lendemains chantent la liberté...et le respect des hommes libres Ta question est essentielle, il parait fondamental d'y réfléchir tous ensemble. La base de ce travail doit s'appuyer sur les droits de l'homme; Liberté, propriété, sûreté...en rappelant à chacun ce que signifie ces droits naturels et imprescriptibles et ce que signifie les valeurs républicaines qui refusent toutes idéologies politiques ou religieuses qui se prétendent à l'origine du monde ou qui prétendent nous mener droit vers un paradis mais qui nous ont jamais servi que l'enfer et les malheurs... Nous avons besoin d'hommes de bonne volonté, talentueux, travailleurs, innovateurs et non de gourous , de prophètes, de chefs sectaires, de petits père du peuple, de lider maximo, de grand timonier et autres menteurs, hypocrites ... Nous avons besoin de réfléchir sérieusement sans bateleurs d'estrades, palabreurs et démagogues toujours prêts à des promesses intenables... Oui réfléchissons sérieusement pour cela dénonçons le socialisme qui n'a eu, qui n'a de cesse que de déconstruire une société républicaine imparfaite, certes, mais qui est le fruit du travail, du talent, du courage, de l'imagination de nos ancêtres. Le problème de notre pays et des autres pays est le vide sidéral du monde politique, totalement dépassé par le développement des civilisations, des crises économiques et sociologiques. nos hommes et femmes politiques non avertis des choses de la science,de la technique, de l'économie, du social ne peuvent même pas être accusés de se moquer de nous car ils sont que le produit imbécile et irresponsable d'une bêtise sociale autoentretenue par leur présence comme représentants élus par des sympathisants aveuglés par l'intolérance le refus de l'autre qui peut aller jusqu'à la haine destructrice, cette attitude haineuse n'est pas nouvelle, le malheur c'est qu'elle est toujours là malgré les leçons de l'histoire. SUPERSOCIALO AU PILORI pour que nos lendemains chantent la liberté...et le respect des hommes libres
  7. le vagre

    Ha, les Musulmans ?

    Finalement combien de Dieu y a t-il??? Un seul ??? Si un seul Dieupourquoi tant de religions, de haine et de mort au nom de Dieu ou d'une religion ou d'un homme qui connaitrait mieux Dieu que les autres Je ne cpmprend pas qu'une religion, des religieux soient capables se sécréter,de générer tant de haine, de provoquer tant de morts... A qui profitent ces morts???? POURQUOI???
  8. Le travail social mais encore, association qui dilapide l'argent des subventions??? accordé larga manu sans vérification de l'efficacité, argent de subventions qui sert au fonctionnement, combien et combien sert à aider les gens en difficulté. Sortons les comptes, de la transparence que diable!!! comme pour les entreprises, sachons tout sur ces entreprises SOCIAAAAAALES, aide ou déconstruction sociale, antirepublique et négation de l'Homme de sa liberté, de la propriété, de la sûreté, des grandes valeurs de la République. Le socialisme la haine de la REPUBLIQUE, du respect de l'autre dans sa difference, vive le multipartisme, les valeurs republicaines,, l'individu et sa volonté de vive libre dans le respect des lois de la REPUBLIQUE.... Heureux les pauvres en esprit, le royaume socialiste, est à eux.
  9. La Gauche toujours l'excès, la négation de l'Homme et du citoyen, l'anti-république , mais aussiL - la dévotion la plus totale au parti et à son chef - la dictature d'une classe; le prolétariat..., par la constitution d'un appareil de répression efficace et sans état d'âme. Le seul miracle socialiste, parvenir à faire en sorte que les militants et électeurs appellent liberté la servitude totale. On les ouvre quand les goulags???
  10. Vous pouvez tordre le capitalisme dans tous les sens pourquoi pas, cette vision sociétale n'est pas parfaite mais laquelle l'est??? Ce qui est certain s'est que le socialisme ne donne aucune chance à notre pays, il le condamne tôt ou tard à l'effondrement et à la paupérisation des petites gens, ils n'auront aucune possibilité de s'en sortir... Le société qui privilégie la Liberté, la Propriété, la Sûreté des citoyens et des Hommes n'est pas une société parfaite mais elle a permis à l'humanité de vivre. Le socialisme n'a volé que d'échecs en échecs au grand dam des populations qui ont eu à le subir après que les socialistes ont pris le pouvoir par la force et l'ont gardé par la force malgré les échecs sociaux et économiques de ces socialismes réels. L'histoire socialiste est têtue, les faits aussi, les nier et se contenter de dénigrer une société qui n'est pas parfaite dans l'espoir de réhabiliter l'idéologie socialiste coupable de tant d'erreurs, d'échecs et de turpitudes. Je parle du vrai socialisme et non du socialisme charlot à la française qui effectivement refuse le socialisme à ses électeurs tout en le leur promettant à chaque élection.
  11. N'oublions pas le socialisme et toutes ces turpitudes: Le socialisme prétend être l'accoucheur d'une nouvelle société ( qu'en pense les ex démocratie populaire) annoncée comme plus juste que celle qu'il va remplacer, ce discours fût tenu tout au long du 20°siècle et on nous en rebat les oreilles, ce discours ne fût utile que pour légitimer la violence du Parti. Il a permis , il permet de faire bénéficier l'idéologie socialiste de toutes les circonstances atténuantes Des hommes, des économies, des pays ont été passés aux profits et pertes de l'édification du socialisme. Les violences faites aux hommes , le goulag, les horreurs des purges, des procès iniques ( une justice, des magistrats ???),voilà le prix à payer pour la promesse de lendemain qui chante, les pays socialistes n'eurent que du désenchantement. Simone de Beauvoir ose écrire: ".... supprimer cent oppositionnels, c'est sûrement un scandale, mais il a un sens, une raison; il s'agit de maintenir un régime qui apporte à une immense masse d'hommes une amélioration de leur sort. Peut-être cette mesure... représente-t-elle seulement cette part nécessaire d'échec que représente toute construction positive (???)." Une telle approche, vu la valeur mythique accordée en France à toute entreprise révolutionnaire, rejette à l'avance la vilence au rang de conséquence secondaire nécessaire à la mise en place du dispositif économico-politique qui mènera au bonheur de l'humanité.tout est permis, la fin justifie tous les moyens, il y va du bonheur de l'humanité, quand même. AVEC SUPERSOCIALO LE SUPER BONHEUR
  12. Le socialisme, l'idéologie de la facilité, du gaspillage, de l’inconscience, du cliquetis des mots, du cynisme des attitudes. Verbosité abondante, luxuriante mais pensée courte, l’artifice étant l’aliment essentiel de la pensée socialiste, le socialisme une totale impuissance créatrice, le culte de l'exécration de celui qui ne pense pas socialiste. Révoltons-nous contre l’ordre et la morale socialiste qui étouffent la vie, brisent l’homme. Le socialisme n’est qu’hypocrisie, violence, prévarication. Le socialisme dans tous ses états décrivons-le , dénonçons-le. et vive la transparence.... tout le monde la souhaite sauf lorsqu'elle dérange, bien sûr.
  13. tu n'as pas tout à fait tort alexdesdebats nous dans une régression sociopolitique formidable orchestrée par un socialisme rampant, sournois , hypocrite et menteur qui n'a eu de cesse de conforter la tendance de la prise de pouvoir des fonctionnaires, leur programma est simple: -un parti unique -une entreprise unique -une classe unique, fonctionnaire bureaucrate ou le goulag ( le paysan riche et le bourgeois "buveur de sang"??? doivent cesser leurs agissements) - une culture unique -une écologique unique, tu n'es pas socialiste, tu n'es pas digne d'être ecologiste???? quelle prétention. - un pouvoir unique détenu par les hauts fonctionnaire de l'énarchie - un homme unique, idole des foules, le chef de tribu qui seul sait où sont les verts pâturages et les bons terrains de chasse et la tribu à reçu l'ordre de suivre sans discuter, les hommes préhistoriques me semblaient plus libres VIVE SUPERSOCIALO
  14. La République, le respect des droits naturels, liberté et propriété, ont permis l'émergence d'un artisanat actif, de petites entreprises dynamiques autour des grandes entreprises de production de masse. Ces travailleurs forment une couche sociale intermédiaire que l'idéologie socialiste, dans son manichéisme délirant, n'avait ni prévue, ni imaginée. Les citoyens, les prolétaires ne se sont jamais totalement placé du côté et dans la ligne de l'idéologie socialiste. Ainsi la paupérisation et la misère tant souhaitée, voulue par les socialistes n'a jamais envahi les sociétés d'Hommes libres. Au contraire les réformes, la capacité d'adaptation des travailleurs ont permis une hausse des niveaux de vie et une amélioration des conditions de travail. Les conditions de vie et de travail pénibles, parfois insupportables, n'ont pas stérilisé les capacités de réflexion et de combat de ces Hommes libres, bien au contraire, ainsi, ils évitèrent l'écueil de la servitude à laquelle les auraient condamnés les totalitarismes socialistes. Liberté, Propriété, Sécurité les valeurs des hommes libres et de la RÉPUBLIQUE
  15. On parle des turpitudes du socialisme qui reste une idéologie d'un autre âge dont le procès n'a jamais été fait et on me répond Estrosi, mme Chirac. Je pense que l'on pourrait parler de tous les socialistes qui ont des casseroles aux fesses. Des individus qui s'égarent, en nous disant combien eux sont parfaits et exemplaires, dans des comportements qui ressemblent peu à la culture de l'intérêt général il y en a toujours eu , il y en a et malheureusement il y en aura encore... Ce qui est intéressant c'est de dire le socialisme et les erreurs fondamentales de cette idéologie du malheur. Ce qui est incompréhensible c'est la persistance de la défense de cette idéologie et la négation des méfaits dont elle s'est rendue coupable dans le monde entier avec une constance et sans défaillance... Les malheurs engendrés par le national socialisme ne sont pas discutables, les malheurs engendré par l'international socialisme ne sont pas plus discutables...
×