Aller au contenu

Holbach2010

Banni
  • Contenus

    95
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de Holbach2010

  • Rang
    Forumeur en herbe

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Dieu n'est qu'un mot qui a la signification conceptuelle au quelle on peut ajouter les qualitatifs désiré et par le biais de la dite révélation faire dire ce que l'on veut. C'est cela que l'on rencontre dans les écrits de l'ancien testament, du nouveau testament, du coran et des autres gourous asiatiques.
  2. Là où nul ne hausse aller ! Unmonde imaginaire, non matériel, infernal où dit spirituelle paradisiaque, nonsubstantielle, qui vie en parallèle où il y a des anges, des séraphins,archanges, des chérubins, des angelots, des démons, un diable force du mal etun dieu ou fils de dieu force du bien, des trinités, des grandes prostituées, desMelchisédech, des livres dit sacrée, des objets sacrés, desfins du mondes, des apocalypses, des révélations divines des êtres surnaturelles ! Des esprits bon et mauvais, qui entent des lieux maudits, dessaints et des saintes, des bons et des mauvais. Et on s’étonne que le mondesoit subjugué par des sectes psychiques pareilles ne pouvez-vous pas voir quece n’est que tromperie ! Que ce n’est que superstition ! Nous sommes de lanature et tout comme elle nous, nous défendons, nous luttons pour vivre et vivrele mieux possible. Mais quelles aberrations que ces mondes créés par l’imaginaire ! Si cela n’est pas prèsde la folie alors dites-moi qu’est-ce que cela est ! Le trouble envahit dumental de la personnalité par des histoires chimériques tirées de mots dont lessignifications conceptuelles ne sont que leurre. L’explicationla plus simple est la suivante l’imaginaire des hommes et des femmes du passeret du présent s’affole devant l’inexpliqué et leurs instincts de survie cherchent une échappatoire àla peur de la mort et au désirent de sens de la vie et certaines personnalités cherchant àen tirer profit allant jusqu’à la mascarade la plus tordu : L’inventionde la foi en une chimère imaginaire. Fedayin Féal. Là où nul ne hausse aller !http://fedayin-feal.skyrock.com/
  3. lien Que tu n'aimes pas ce terme est une chose, mais il est correct de l'utiliser pour désigner la psyché. o-O Quel est le sens de cette remarque, peut-être n'as-tu pas compris ce que j'ai écris. Ou alors c'est une forme d'humour mais je pige pas. Ceci ne s’adresse pas à toi j’ai durespect pour toi et ce n’est pas de la lèche, tu es un être digne d’intérêt, intellectuellement honnête et tu n’es pas mentalement paresseux et je suis d’accord avec toi pour l’esprit mais je préfère un terme qui ne porte pas à confusion ou qui les encourage pas dans cette folie qui a bien assez duré c’est pour moi une nuisance a l’évolution de l’humanité qui nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont et par le fait même nous empêche d’aller plus loin! Le terme esprit est pour eux (les religions) une autre façon de tromper! C’est une conception d’une chose imaginaire qui n’existe pas! Elle donne du pouvoir aux trompeurs en impliquant une chose non matérielle et c’est sûr c’est choses qu’ils fabricant un monde imaginaire comme le paradis, l’enfer, les anges, dieu et démons, un monde imaginaire complet fut créé pour servir les religions et les chefs d’États. À bon entendeur salutation!
  4. lien Que tu n'aimes pas ce terme est une chose, mais il est correct de l'utiliser pour désigner la psyché. o-O Quel est le sens de cette remarque, peut-être n'as-tu pas compris ce que j'ai écris. Ou alors c'est une forme d'humour mais je pige pas. Ceci ne s’adresse pas à toi j’ai durespect pour toi :) et ce n’est pas de la lèche, tu es un être digne d’intérêt, intellectuellement honnête :) et tu n’es pas mentalement paresseux et je suis d’accord avec toi pour l’esprit mais je préfère un terme qui ne porte pas à confusion ou qui les encourage pas dans cette folie qui a bien assez duré c’est pour moi une nuisance a l’évolution de l’humanité qui nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont et par le fait même nous empêche d’aller plus loin! Le terme esprit est pour eux (les religions) une autre façon de tromper! C’est une conception d’une chose imaginaire qui n’existe pas! Elle donne du pouvoir aux trompeurs en impliquant une chose non matérielle et c’est sûr c’est choses qu’ils fabricant un monde imaginaire comme le paradis, l’enfer, les anges, dieu et démons, un monde imaginaire complet fut créé pour servir les religions et les chefs d’États. À bon entendeur salutation! lien Que tu n'aimes pas ce terme est une chose, mais il est correct de l'utiliser pour désigner la psyché. o-O Quel est le sens de cette remarque, peut-être n'as-tu pas compris ce que j'ai écris. Ou alors c'est une forme d'humour mais je pige pas. Ceci ne s’adresse pas à toi j’ai durespect pour toi :) et ce n’est pas de la lèche, tu es un être digne d’intérêt, intellectuellement honnête :) et tu n’es pas mentalement paresseux et je suis d’accord avec toi pour l’esprit mais je préfère un terme qui ne porte pas à confusion ou qui les encourage pas dans cette folie qui a bien assez duré c’est pour moi une nuisance a l’évolution de l’humanité qui nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont et par le fait même nous empêche d’aller plus loin! Le terme esprit est pour eux (les religions) une autre façon de tromper! C’est une conception d’une chose imaginaire qui n’existe pas! Elle donne du pouvoir aux trompeurs en impliquant une chose non matérielle et c’est sûr c’est choses qu’ils fabricant un monde imaginaire comme le paradis, l’enfer, les anges, dieu et démons, un monde imaginaire complet fut créé pour servir les religions et les chefs d’États. À bon entendeur salutation!
  5. Holbach : Définie ce que tu appellesamour et en suite regarde tes actions!
  6. Quelle serait la cause à l'effet que toute cause a un effet... Réfléchissez bien à ceci et donnez-nous vos conclusions... Car si il n'y a pas de cause à cela alors c'est qu'une causse n'aurait pas d'effet ou qu'un effet ne serait causé par rien du tout... Or si il y a une cause produisant cet effet c'est alors que le principe voulant que cette cause produise cet effet existait avant que la cause ne produise cet effet... et que l'effet précède donc la cause. bonjour .le big bang reconnus par presque toute la communautée scientifique serait l ' effet d ' une cause inconnue , ou inexistante comme on la conçoit ou serait à découvrire en dehors de notre univers ? dernierement , un scientifique ou des scientifique proposent une colision entre deux univers d 'une autre dimention enfin, plutot de strades comme les couches successives d ' un milles feuilles ? çe qui , ferait que le déterminisme supréme de base n ' existerait pas dans notre univers et pourtant ,des causes produisent bien des effets , nous en voyont tous les jours ? bonne soirée . Qu’il y est d’autres univers ou pas la causalité existerais et le déterminisme aussi ! Le fait s’il s’avérait juste qu’il y est d’autre univers en parallèle ou pas n’invaliderait pas l’idée du déterminisme. Le mot causale veux justement dire qu’il y a une chose qui a une cause et un effet et cela de façon séparait du mot cause et du mot effet. C’est cette vision qui a étais transmise dans la célèbre phrase : Rien ne se perd rien ne se crée, de Antoine Laurent de Lavoisier, né le 26 août 1743 à Paris et guillotiné le 8 mai 1794 à Paris, est un chimiste, philosophe et économiste français. Il a énoncé la première version de la loi de conservation de la matière, identifié et baptisé l'oxygène (1778), démis la théorie phlogistique, et participé à la réforme de la nomenclature chimique. Il est souvent fait référence à Lavoisier en tant que père de la chimie moderne. La maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » attribuée à Lavoisier, est simplement la reformulation d'une phrase d'Anaxagore de Clazomènes : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ». Dans son Traité élémentaire de chimie de 1789, Lavoisier parle de la matière en ces termes : « On voit que, pour arriver à la solution de ces deux questions, il fallait d'abord bien connaître l'analyse et la nature du corps susceptible de fermenter, et les produits de la fermentation ; car rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art, ni dans celles de la nature, et l'on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l'opération ; que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu'il n'y a que des changements, des modifications. »[5] (à noter que pour Lavoisier, la « quantité de matière » signifiait le poids ou la masse ; de nos jours la quantité de matière est plutôt le nombre de moles, et il faut dire qu'il y a une masse égale avant et après l'opération). Ou encore dans celle si : Anaxagore de Clazomènes : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ».
  7. Qui sait... peut-être existe-t-il un équivalent de la décohérence quantique permettant d'expliquer cette transition, un genre d'effondrement déterministe. Mais l'effondrement du determinisme ne remet-elle pas en question les résultats scientifiques? Tu as la raison tu es donc un être raisonnable! Mais si le déterminisme est une simple illusion alors pourquoi dans presque tous les domaines de la vie il rend possible le travail des gens en général et des scientifiques en particulier ? Mais l'effondrement du déterminisme ne remet-elle pas en question les résultats scientifiques? La causalité est effectivement nécessaire à la logique elle est non seulement nécessaire mais indispensable à la logique le déterminisme causal est le premier principe de l’intelligibilité naturelle.
  8. Parce que c'est une illusion de croire que c'est le déterminisme qui fait ça. La causalité est nécessaire, mais elle n'a pas besoin d'etre partout : pour vivre, il faut effectivement que certaines choses soit prévisibles; mais tout n'a pas besoin de l'être. Quant à ce qui concerne spécifiquement les scientifiques, l'Univers n'a pas besoin d'être déterministe pour être intelligible. La causalité est effectivement nécessaire à la logique elle est non seulement nécessaire mais indispensable à la logique le déterminisme causal est le premier principe de l’intelligibilité naturelle.
  9. Nous avons ici affaire à une vidéo promotionnelle pour ne pas dire de propagandes pour la religion et la religion islamiste en particulier nous pouvons sentir la peur dans leur approche de prédateur et la déformation dans leur propos encore et toujours or du réel! Nous avons ici affaire à un environnement particulier et différentiel Pour Stephen Hawking, Dieu n'a finalement pas créé l'univers. Et pour (Albert Einstein / 1879-1955 / Comment je vois le monde / 1934) "Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l'objet de sa création. D’après Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. », c'est le premier principe de la thermodynamique. La maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » est injustement attribuée à Lavoisier. Celle-ci est d’Anaxagore de Clazomènes; le thème est l'énergie. Toute science a une base axiomatique non démontrable, même si certaines "percées" théoriques peuvent modifier cette base axiomatique. Il ne faut pas confondre les axiomes mathématiques qui sont vrais par essence dès lors qu'ils ne sont pas contradictoires et l'axiomatisation de la physique qui n'est qu'une couche d'abstraction de très haut niveau. Sans entrer les détails c'est quand on comprend les choses par accumulation de résultats expérimentaux (parfois par des expériences singulières particulièrement révélatrices) que l'on résume l'ensemble par un niveau d'abstraction plus ou moins élevé. Le niveau le plus élevé d'abstraction rejoint la formalisation axiomatique des mathématiciens. Ainsi le principe de Lavoisier exprime une abstraction sur l'ensemble des réactions chimiques par la conservation du nombre des espèces chimiques. Le principe de conservation de l'énergie est une abstraction d'un niveau supérieur qui touche la physique au sens le plus large (en intégrant la chimie, la biologie etc..). Le summum de l'abstraction est la formalisation de la MQ qui apparait comme une axiomatique telle que les mathématiciens aiment (et pour cause certains ont participé tel le mathématicien Von Neumann). Cela étant dit, cette axiomatisation n'est qu'un très haut niveau d'abstraction d'une collection de résultats expérimentaux.
  10. Parce que c'est une illusion de croire que c'est le déterminisme qui fait ça. La causalité est nécessaire, mais elle n'a pas besoin d'etre partout : pour vivre, il faut effectivement que certaines choses soit prévisibles; mais tout n'a pas besoin de l'être. Quant à ce qui concerne spécifiquement les scientifiques, l'Univers n'a pas besoin d'être déterministe pour être intelligible. Holbach : Quand tu résonnes ainsi tu résonnes par quoi? Par ce qui est déjà ! C’est ce qui est déjà qui détermine la suite de ton résonnement invalide ça maintenant de façon intelligiblement et sans faux-fuyants, merci a !
  11. Encore une non-réponse de ce cher Wipe... mais peut-être devrait-on dire Wipe le troll... Et une autre non-réponse de ce cher Wipe le troll... Et que pense tu de cela! Le simple bon-sens nous dicte que non pas celons des critères non imaginatifs tous les vertus que l’on lui attributs sont dépourvus de fondement et ce que l’on voie dans la nature par ex : le non libre arbitre, le déterminisme, la sélection naturelle, l’entropie, la causalité, la chaine alimentaire, etc. Il n’y a qu’une volonté sentimentale qui justifie cette maladie mentale.:gurp: Prendre pour réel une simple idée qui n’a d’autre fondement que l’imaginaire tire sa logique du mythe : Lou garou, fée, lapin de pâque, père Noel, etc. Arrêté l’es il répande il répandant la folie comme une contagion. Encore une non-réponse de ce cher Wipe... mais peut-être devrait-on dire Wipe le troll... Et une autre non-réponse de ce cher Wipe le troll... Et que pense tu de cela! Le simple bon-sens nous dicte que non pas celons des critères non imaginatifs tous les vertus que l’on lui attributs sont dépourvus de fondement et ce que l’on voie dans la nature par ex : le non libre arbitre, le déterminisme, la sélection naturelle, l’entropie, la causalité, la chaine alimentaire, etc. Il n’y a qu’une volonté sentimentale qui justifie cette maladie mentale.:gurp: Prendre pour réel une simple idée qui n’a d’autre fondement que l’imaginaire tire sa logique du mythe : Lou garou, fée, lapin de pâque, père Noel, etc. Arrêté l’es il répande il répandant la folie comme une contagion. Dite lui qu'il est libre! Qu'il est responsable, que cela est de sa faute. Qu’il est un pêcheur! S'il n'y a pas la volonté, n'y le déterminisme conscient, n'y l'intérêt réciproque, n'y les moyens, n'y la foi en ce qui a étais donné a l'homme de faire. Ne perdez pas votre temps et votre énergie dans le déterminisme inconscient, Car l'a est l'aspect végétatif du sous homme ou de la sous femme dont la fin est écrite des le commencement! Ils sont des morts en sourcil. Fedayin Féal
  12. Alors dit lui: Dite lui qu'il est libre! Qu'il est responsable, que cela est de sa faute. Qu’il est un pêcheur!
  13. Déterminisme. - On appelle déterminisme la doctrine qui soutient que toutes les actions des humains sont déterminées par leurs états antérieurs sans que sa volonté puisse changer quoi que ce soit à cette détermination. Les humains, dans ce système, n'ont donc pas de libre arbitre et, s'ils croit le posséder, ils n'en possède que l'apparence. On peut donner deux raisons principales du déterminisme : par l'une, on déclare a priori que toutes les actions humaines doivent être déterminées par les phénomènes antérieurs, en vertu du principe de causalité; par l'autre, on soutient que le libre arbitre ne peut pas être expérimenté, que l'expérience ne donne que des phénomènes qui se succèdent dans un ordre invariable et, par suite, que le déterminisme est le seul système qui s'accorde avec l'expérience. Le déterminisme peut être abordé sous un angle moral et religieux. Le poser alors comme hypothèse est une des formes du fatalisme, et, par le fait, c'est même la plus commune. Son caractère propre est d'arriver à la négation de la liberté, soit dans l'humain, soit même en Dieu, par la détermination absolue des causes qui meuvent l'univers. Ainsi, le déterminisme le plus complet est celui que suppose toute métaphysique panthéiste ( Dans ce système, la liberté des humains et la Providence ne peuvent subsister que par une inconséquence : la véritable loi et le véritable Dieu des Stoïciens, c'est la nécessité, le Destin. Le fatalisme est aussi dans la doctrine Épicurienne, où tout résulte du concours fortuit des atomes, du hasard, c.-à-d. de l'indétermination la plus complète. La plupart des mythologies anciennes, orientales et grecque, sont fatalistes dans le même sens que le Stoïcisme. L'Islam est considéré comme une religion hautement déterministe. Les conceptions déterminites ont également trouvé une expression dans le Christianisme, bien qu'elles aient été réfutées par les Catholiques qui ont condamné le prédestinatiens, calvinistes, jansénistes, etc., pour motif que refusant à la liberté humaine toute intervention dans l'oeuvre du salut, ont transformé la grâce en prédestination absolue. (B-E.). Quoi qu'il en soit, qu'on doive ou qu'on ne doive pas soumettre toutes les actions humaines au déterminisme, il n'en est pas moins vrai que le déterminisme est le postulat de toutes les sciences de la nature. Ce qu'on appelle loi, c.-à-d. le rapport invariable entre deux phénomènes, ne peut, en effet, être recherché que si l'on croit que tout phénomène est invariablement suivi et invariablement précédé des autres phénomènes. Or, c'est justement là la formule du déterminisme. Mais les sciences de la nature n'ont pas d'autre objet que la recherche des lois; il s'ensuit bien qu'elles sont toutes basées sur le déterminisme. C'est aussi ce que reconnaissait avec Aristote l'ancienne métaphysique lorsqu'elle donnait à la physique pour but la recherche de l'enchaînement des causes secondes et qu'elle disait que les causes secondes étaient univoques, c. -à-d. que les mêmes causes produisaient toujours les mêmes effets. En outre du déterminisme d'après lequel les phénomènes conséquents sont déterminés par leurs antécédents, et les ensembles sont déterminés par leurs parties, qui est le déterminisme mécaniste, Claude Bernard (Leçons sur les phénomènes de la vie) a proposé que, pour expliquer les organismes vivants, il faille faire appel à une autre sorte de déterminisme où les ensembles expliquent les parties et où les conséquents déterminent les antécédents. Ce déterminisme nouveau, que Claude Bernard appelle un déterminisme supérieur, peut aussi s'appeler un déterminisme finaliste.
×