Aller au contenu

Holbach2010

Banni
  • Contenus

    95
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de Holbach2010

  • Rang
    Forumeur en herbe

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Holbach2010

    Dieu existe-il pour vous ?

    Dieu n'est qu'un mot qui a la signification conceptuelle au quelle on peut ajouter les qualitatifs désiré et par le biais de la dite révélation faire dire ce que l'on veut. C'est cela que l'on rencontre dans les écrits de l'ancien testament, du nouveau testament, du coran et des autres gourous asiatiques.
  2. Holbach2010

    Dieu existe-il pour vous ?

    Là où nul ne hausse aller ! Unmonde imaginaire, non matériel, infernal où dit spirituelle paradisiaque, nonsubstantielle, qui vie en parallèle où il y a des anges, des séraphins,archanges, des chérubins, des angelots, des démons, un diable force du mal etun dieu ou fils de dieu force du bien, des trinités, des grandes prostituées, desMelchisédech, des livres dit sacrée, des objets sacrés, desfins du mondes, des apocalypses, des révélations divines des êtres surnaturelles ! Des esprits bon et mauvais, qui entent des lieux maudits, dessaints et des saintes, des bons et des mauvais. Et on s’étonne que le mondesoit subjugué par des sectes psychiques pareilles ne pouvez-vous pas voir quece n’est que tromperie ! Que ce n’est que superstition ! Nous sommes de lanature et tout comme elle nous, nous défendons, nous luttons pour vivre et vivrele mieux possible. Mais quelles aberrations que ces mondes créés par l’imaginaire ! Si cela n’est pas prèsde la folie alors dites-moi qu’est-ce que cela est ! Le trouble envahit dumental de la personnalité par des histoires chimériques tirées de mots dont lessignifications conceptuelles ne sont que leurre. L’explicationla plus simple est la suivante l’imaginaire des hommes et des femmes du passeret du présent s’affole devant l’inexpliqué et leurs instincts de survie cherchent une échappatoire àla peur de la mort et au désirent de sens de la vie et certaines personnalités cherchant àen tirer profit allant jusqu’à la mascarade la plus tordu : L’inventionde la foi en une chimère imaginaire. Fedayin Féal. Là où nul ne hausse aller !http://fedayin-feal.skyrock.com/
  3. Holbach2010

    Dieu existe-il pour vous ?

    lien Que tu n'aimes pas ce terme est une chose, mais il est correct de l'utiliser pour désigner la psyché. o-O Quel est le sens de cette remarque, peut-être n'as-tu pas compris ce que j'ai écris. Ou alors c'est une forme d'humour mais je pige pas. Ceci ne s’adresse pas à toi j’ai durespect pour toi et ce n’est pas de la lèche, tu es un être digne d’intérêt, intellectuellement honnête et tu n’es pas mentalement paresseux et je suis d’accord avec toi pour l’esprit mais je préfère un terme qui ne porte pas à confusion ou qui les encourage pas dans cette folie qui a bien assez duré c’est pour moi une nuisance a l’évolution de l’humanité qui nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont et par le fait même nous empêche d’aller plus loin! Le terme esprit est pour eux (les religions) une autre façon de tromper! C’est une conception d’une chose imaginaire qui n’existe pas! Elle donne du pouvoir aux trompeurs en impliquant une chose non matérielle et c’est sûr c’est choses qu’ils fabricant un monde imaginaire comme le paradis, l’enfer, les anges, dieu et démons, un monde imaginaire complet fut créé pour servir les religions et les chefs d’États. À bon entendeur salutation!
  4. Holbach2010

    Dieu existe-il pour vous ?

    lien Que tu n'aimes pas ce terme est une chose, mais il est correct de l'utiliser pour désigner la psyché. o-O Quel est le sens de cette remarque, peut-être n'as-tu pas compris ce que j'ai écris. Ou alors c'est une forme d'humour mais je pige pas. Ceci ne s’adresse pas à toi j’ai durespect pour toi :) et ce n’est pas de la lèche, tu es un être digne d’intérêt, intellectuellement honnête :) et tu n’es pas mentalement paresseux et je suis d’accord avec toi pour l’esprit mais je préfère un terme qui ne porte pas à confusion ou qui les encourage pas dans cette folie qui a bien assez duré c’est pour moi une nuisance a l’évolution de l’humanité qui nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont et par le fait même nous empêche d’aller plus loin! Le terme esprit est pour eux (les religions) une autre façon de tromper! C’est une conception d’une chose imaginaire qui n’existe pas! Elle donne du pouvoir aux trompeurs en impliquant une chose non matérielle et c’est sûr c’est choses qu’ils fabricant un monde imaginaire comme le paradis, l’enfer, les anges, dieu et démons, un monde imaginaire complet fut créé pour servir les religions et les chefs d’États. À bon entendeur salutation! lien Que tu n'aimes pas ce terme est une chose, mais il est correct de l'utiliser pour désigner la psyché. o-O Quel est le sens de cette remarque, peut-être n'as-tu pas compris ce que j'ai écris. Ou alors c'est une forme d'humour mais je pige pas. Ceci ne s’adresse pas à toi j’ai durespect pour toi :) et ce n’est pas de la lèche, tu es un être digne d’intérêt, intellectuellement honnête :) et tu n’es pas mentalement paresseux et je suis d’accord avec toi pour l’esprit mais je préfère un terme qui ne porte pas à confusion ou qui les encourage pas dans cette folie qui a bien assez duré c’est pour moi une nuisance a l’évolution de l’humanité qui nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont et par le fait même nous empêche d’aller plus loin! Le terme esprit est pour eux (les religions) une autre façon de tromper! C’est une conception d’une chose imaginaire qui n’existe pas! Elle donne du pouvoir aux trompeurs en impliquant une chose non matérielle et c’est sûr c’est choses qu’ils fabricant un monde imaginaire comme le paradis, l’enfer, les anges, dieu et démons, un monde imaginaire complet fut créé pour servir les religions et les chefs d’États. À bon entendeur salutation!
  5. Holbach2010

    Dieu existe-il pour vous ?

    Holbach : Définie ce que tu appellesamour et en suite regarde tes actions!
  6. Holbach2010

    Dieu existe-il pour vous ?

  7. Holbach2010

    Dieu existe-il pour vous ?

  8. Holbach2010

    Sommes-nous notre cerveau?

    Je suis tout à fait d'accord! [/url] Sigmund Freud, Psychanalyse La psychanalyse repose sur l'affirmation d'un déterminisme inconscient absolu et a priori de la vie psychique. Selon Sigmund Freud, ce déterminisme psychique, tel qu'il le conçoit, exclut toute forme de hasard et de non-sens (Freud récuse formellement tout "hasard intérieur" et affirme que seul le superstitieux croît au hasard intérieur). Pour la plupart des critiques de son oeuvre, et étant donné sa nature même, cette affirmation ne devrait pas être considérée comme ce qui fut présenté par Freud, comme une "hypothèse", (Georges Politzer), mais bien comme un dogme a priori. Freud en donne de multiples illustrations dans toute son oeuvre, et particulièrement dans "Psychopathologie de la vie quotidienne" où il affirme que tous les mots et les nombres sont parfaitement déterminés pour des raisons qui échappent à la conscience. « Dans un tourbillon de poussière qu'élève un vent impétueux ; quel qu'il paraisse à nos yeux, dans la plus affreuse tempête excitée par des vents opposés qui soulèvent les flots, il n'y a pas une seule molécule de poussière ou d'eau qui soit placée au hasard, qui n'ait sa cause suffisante pour occuper le lieu où elle se trouve, et qui n'agisse rigoureusement de la manière dont elle doit agir. Un géomètre qui connaîtrait exactement les différentes forces qui agissent dans les deux cas, et les propriétés des molécules qui sont mues, démontrerait que, d'après les causes données, chaque molécule agit précisément comme elle doit agir, et ne peut agir autrement qu'elle ne fait. »— Paul Henri Thiry d'Holbach, Système de la nature Et j'ai recollé tous les morceaux. Tout était clair comme de l'eau. Contre le passé y a rien à faire. Fedayin Féal. Dite lui qu'il est libre! Dite lui qu'il est libre! Qu'il est responsable, que cela est de sa faute. Qu'il est un pêcheur! a) Etat de la question. ? 1) Aspects psychologique, moral, métaphysique du problème de la liberté ; 2) distinction entre fatalisme et déterminisme ; 3) ambiguïté des preuves de la liberté : par exemple, Kant et la troisième antinomie; Bergson : « toute démonstration de la liberté donne raison au déterminisme » (thèse apparemment inverse de celle que l'on doit analyser). b) Point de vue de la thèse à examiner. ? 1) Il n'est question que de la liberté de l'homme ; 2) liberté s'oppose ici à servitude, ce qui évoque des harmoniques d'ordre moral autant et plus que d'ordre psychologique : rapprochement avec les grandes doctrines morales telles que le stoïcisme et surtout le spinozisme; 3) intention de prouver indirectement la liberté en démontrant l'échec de l'intention adverse et le parti que l'on peut tirer de cet échec pour l'affirmation de la liberté. c) Intention et attitude de quiconque prétend établir la servitude de l'homme. ? 1) La servitude est la situation d'un homme qui est ou se sent écrasé par des forces contre lesquelles il ne peut rien. L'esclave se révolte un moment, puis il se résigne à son état et fiait par le trouver « naturel » (Voir Rousseau, Contrat social : l'esclave perd tout dans l'esclavage, « jusqu'au désir d'en sortir ») ; 2) pour prouver la servitude de l'homme, il suffira donc d'énumérer « les forces qui pèsent sur lui » : lois physiques, lois juridiques, tempérament, habitude, etc. d) Critique de cette attitude. ? 1) Si l'argumentation de l'adversaire delà liberté a une valeur, celle-ci tient tout entière à l'exactitude et à la précision des analyses où il décrit les différentes formes de la nécessité et explique comment ces forces entravent la libre activité de l'homme ; en d'autres termes, pour prouver la servitude de l'homme, il faut faire oeuvre scientifique ; 2) l'adversaire de la liberté offre ainsi à celui qu'il déclare esclave un moyen de libération, car la connaissance de la nécessité est déjà par elle-même liberté (voir l'Éthique de Spinoza) ; 3) de plus, la connaissance des déterminismes procure à l'homme la possibilité de commander à la nature : il lui suffit de mettre en oeuvre des déterminismes pour se libérer d'autres déterminismes ; il n'y a d'ailleurs d'action humaine efficace qu'à cette condition (c'est la leçon que l'on peut tirer du succès de la science et de ses applications) ; 4) on doit donc prévoir que plus sera rigoureuse l'argumentation déterministe, plus les chances de liberté s'accroîtront. e) D'où vient l'erreur de l'adversaire de la liberté ?
  9. Holbach2010

    Sommes-nous notre cerveau?

    Sommes-nousnotre cerveau?:mef2: La réponse est ? Nous somme ce que noussomme!:p Nous somme, Hardware et Software, Inné et Acquis ! Petite drame de réflexion : Hardware : Le matériel informatique (en anglais« hardware ») est l'ensemble des pièces détachées des appareils informatiques. Il y a des pièces situées àl'intérieur du boîtier de l'ordinateur aussi bien qu'à l'extérieur (les périphériques). Software : Traductiondu terme anglais Software, le logiciel constitue l'ensemble des programmes etdes procédures nécessaires au fonctionnement d'un système informatique. Dans la famille des logiciels, on trouve par exemple deslogiciels d'application qui sont spécifiques à la résolution des problèmes del'utilisateur (progiciel, tableur, traitement de texte, grapheur, etc.), mais aussi des logiciels d'enseignement ou didacticiels, des logiciels de jeu ou ludiciel, etc. Inné : Un caractère biologique est dit innélorsqu'il est déterminé dès la naissance de l'individu. Cela n'implique pas quece caractère soit observable dès la naissance. En effet, il peut s'agir d'untrait qui ne s'exprime que dans certaines conditions ou à certaines périodes aucours de l'ontogenèse d'unorganisme. Par exemple, la pilosité est uncaractère inné qui n'apparaît véritablement qu'à la puberté chez l'êtrehumain. En général,un caractère inné est contrôlé par un ou plusieurs gènes, mais il peutaussi être lié à des facteurs liés à l'environnement biophysique et biochimique rencontré parle fœtus pendant la grossesse. On oppose souvent inné et acquis mais ces deux concepts ne sont enréalité pas exclusifs l'un de l'autre. Acquis : Que cesoit en biologie, en sciences humaines et sociales ou dans le vocabulairejuridique, ce qui est acquis correspond à ce qui est obtenu au termed'un certain processus. Un caractère biologique est dit acquis s'il est le résultat defacteurs liés à l'environnement qu'a rencontré un individu au cours deson ontogenèse. Les comportements acquis sont ainsi lerésultat de l'expérience, de l'apprentissage individuel (par exemple, dans le cas de réflexes conditionnés), etc. L'acquis est souvent opposé à l'inné maisces deux concepts ne sont pas nécessairement exclusifs l'un de l'autre :un trait peut tout à fait être en partie inné, c'est-à-dire avoir unecomposante génétique et êtreaffecté par l'environnement. Il en est ainsi de la pigmentation de la peau humaine : elle est contrôlée à la fois par desfacteurs génétiques comme les mélanines, mais lacouleur de la peau dépend aussi du degré d'exposition aux rayons UV. Ainsi, unemême personne aura une couleur de peau différente entre l'hiver et l'été. Par ailleurs, un caractère congénital, c'est-à-direprésent à la naissance, peut fortbien être acquis : par exemple, la consommation d'alcool par la mère durant la grossesse entraîne des risques de malformations pour le bébé,dits syndromed'alcoolisation fœtale. Que pouvons-nous enlevé enrestants nous-même ? Rien ! Toute altération modifie l’être. Maisvoilà une question ? Changé es ce vivre ou mourir ?
  10. Holbach2010

    Les mots peuvent-ils être trompeurs?

    Holbach: Le matérialisme : un point de vue dominant mais diversifiéLes gens ordinaires, comme vous et moi, épousons une forme de dualisme. Selon la "psychologie populaire" ou "psychologie du sens commun", nous croyons que nous possédons à la fois un esprit et un corps, et nous avons une conception implicite de notre propre vie mentale et de celle des autres. Si je désire manger une pomme, et si je crois que cette pomme est bonne, je vais la manger à moins que j’aie d’autres croyances (par exemple, qu’elle est pourrie) qui contrecarre mon action. Ainsi, nous admettons sans difficulté que les humains possèdent ce que les philosophes appellent des "états mentaux", c’est-à-dire des désirs, des croyances, des intentions, etc., qui causent des comportements, des actions. La plupart d’entre nous croyons que ces états mentaux sont d’une nature différente de celle corps et de ses activités: les états mentaux sont conscients alors que le corps et ses activités ne le sont pas. Mais ce point de vue "ordinaire" ou du "sens commun" n’est pas, aussi étonnant que cela puisse paraître, généralement admis parmi les spécialistes sur la question. Comme nous le disions, c’est le point de vue matérialiste qui est accrédité parmi les spécialistes qui oeuvrent en psychologie, en intelligence artificielle, dans les sciences cognitives, en neurobiologie, etc. La plupart d’entre eux acceptent une version ou une autre du matérialisme. On aurait raison d’affirmer que l'histoire de la philosophie contemporaine de l'esprit est dans une large mesure l'histoire de la recherche d'une forme acceptable de matérialisme, puisque les philosophes se sont ingéniés jusqu’ici à donner diverses formulations matérialistes de la nature de l’esprit.
  11. Holbach2010

    Le déterminisme existe t'il vraiment ?

    Quelle serait la cause à l'effet que toute cause a un effet... Réfléchissez bien à ceci et donnez-nous vos conclusions... Car si il n'y a pas de cause à cela alors c'est qu'une causse n'aurait pas d'effet ou qu'un effet ne serait causé par rien du tout... Or si il y a une cause produisant cet effet c'est alors que le principe voulant que cette cause produise cet effet existait avant que la cause ne produise cet effet... et que l'effet précède donc la cause. bonjour .le big bang reconnus par presque toute la communautée scientifique serait l ' effet d ' une cause inconnue , ou inexistante comme on la conçoit ou serait à découvrire en dehors de notre univers ? dernierement , un scientifique ou des scientifique proposent une colision entre deux univers d 'une autre dimention enfin, plutot de strades comme les couches successives d ' un milles feuilles ? çe qui , ferait que le déterminisme supréme de base n ' existerait pas dans notre univers et pourtant ,des causes produisent bien des effets , nous en voyont tous les jours ? bonne soirée . Qu’il y est d’autres univers ou pas la causalité existerais et le déterminisme aussi ! Le fait s’il s’avérait juste qu’il y est d’autre univers en parallèle ou pas n’invaliderait pas l’idée du déterminisme. Le mot causale veux justement dire qu’il y a une chose qui a une cause et un effet et cela de façon séparait du mot cause et du mot effet. C’est cette vision qui a étais transmise dans la célèbre phrase : Rien ne se perd rien ne se crée, de Antoine Laurent de Lavoisier, né le 26 août 1743 à Paris et guillotiné le 8 mai 1794 à Paris, est un chimiste, philosophe et économiste français. Il a énoncé la première version de la loi de conservation de la matière, identifié et baptisé l'oxygène (1778), démis la théorie phlogistique, et participé à la réforme de la nomenclature chimique. Il est souvent fait référence à Lavoisier en tant que père de la chimie moderne. La maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » attribuée à Lavoisier, est simplement la reformulation d'une phrase d'Anaxagore de Clazomènes : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ». Dans son Traité élémentaire de chimie de 1789, Lavoisier parle de la matière en ces termes : « On voit que, pour arriver à la solution de ces deux questions, il fallait d'abord bien connaître l'analyse et la nature du corps susceptible de fermenter, et les produits de la fermentation ; car rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art, ni dans celles de la nature, et l'on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l'opération ; que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu'il n'y a que des changements, des modifications. »[5] (à noter que pour Lavoisier, la « quantité de matière » signifiait le poids ou la masse ; de nos jours la quantité de matière est plutôt le nombre de moles, et il faut dire qu'il y a une masse égale avant et après l'opération). Ou encore dans celle si : Anaxagore de Clazomènes : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ».
  12. Holbach2010

    est ce que les maths existent ?

    Quadrature du cercle <DIV id=bodyContent sizset="0" sizcache="1"><DIV class="thumb tright"><DIV style="WIDTH: 177px" class=thumbinner> <DIV class=thumbcaption><DIV class=magnify>Anaxagore de Clazomènes, suivi, entre autres, par Aristote[2].</P>Le problème remonte à l'invention de la géométrie et a occupé de nombreux mathématiciens au cours des siècles. Au XVIe siècle, Oronce Fine, Scaliger croient avoir démontré la quadrature ; Adrien Romain, le chevalier Errard de Bar le duc la leur refusent ; dans cette polémique, François Viète la décrète impossible. Au XVIIe siècle, Grégoire de Saint-Vincent était passionné par le problème : estimant — à tort — l'avoir résolu, il exposa ses solutions dans un ouvrage de 1 000 pages[3]. Le problème dépasse la sphère des mathématiques et l'on voit surgir des allusions à la quadrature dans des ouvrages ésotériques[4] . C'est en 1837 que Pierre-Laurent Wantzel démontre un théorème qui permet d'exhiber la forme des équations dont sont solutions les nombres constructibles à la règle et au compas : les nombres constructibles sont les rationnels et les racines de certains polynômes de degré 2n à coefficients entiers (plus précisément les éléments d'une tour d'extension quadratique), ce sont des cas particuliers de nombres algébriques ce qui n'est pas le cas de π. Puis en 1844, Joseph Liouville met en évidence l'existence des nombres transcendants. Mais il faudra attendre jusqu'en 1882 pour que le mathématicien allemand Ferdinand von Lindemann démontre la transcendance de π pour appliquer le théorème de Wantzel au problème de la quadrature du cercle et ainsi démontrer qu'elle est impossible à réaliser. L'Académie des sciences, qui avait déjà pressenti ce résultat un siècle auparavant, n'acceptait plus de « preuve » de cette quadrature depuis 1775[5]. Ce problème reste aujourd'hui encore populaire et de nombreux « quadrateurs » amateurs continuent à envoyer leurs « démonstrations » — forcément erronées — aux académies scientifiques.
  13. Holbach2010

    Le déterminisme existe t'il vraiment ?

    Qui sait... peut-être existe-t-il un équivalent de la décohérence quantique permettant d'expliquer cette transition, un genre d'effondrement déterministe. Mais l'effondrement du determinisme ne remet-elle pas en question les résultats scientifiques? Tu as la raison tu es donc un être raisonnable! Mais si le déterminisme est une simple illusion alors pourquoi dans presque tous les domaines de la vie il rend possible le travail des gens en général et des scientifiques en particulier ? Mais l'effondrement du déterminisme ne remet-elle pas en question les résultats scientifiques? La causalité est effectivement nécessaire à la logique elle est non seulement nécessaire mais indispensable à la logique le déterminisme causal est le premier principe de l’intelligibilité naturelle.
  14. Holbach2010

    Le déterminisme existe t'il vraiment ?

    Parce que c'est une illusion de croire que c'est le déterminisme qui fait ça. La causalité est nécessaire, mais elle n'a pas besoin d'etre partout : pour vivre, il faut effectivement que certaines choses soit prévisibles; mais tout n'a pas besoin de l'être. Quant à ce qui concerne spécifiquement les scientifiques, l'Univers n'a pas besoin d'être déterministe pour être intelligible. La causalité est effectivement nécessaire à la logique elle est non seulement nécessaire mais indispensable à la logique le déterminisme causal est le premier principe de l’intelligibilité naturelle.
  15. Holbach2010

    Les mots peuvent-ils être trompeurs?

    Fedayin Féal LE TRES HAUT PROPHETE DU DETERMINISME : A fait un appel à tous les incroyants, il demande avec empathie et pour l’avenir de l’humanité celle qui est dans l’intérêt de chacun et de chacune de façon relative, bien sûr, de ne plus employer le mot esprit quand l’on parle de l’assemble de l’être ou d'en faire la distinction. Quand il s’agit de parler de la psychique humaine, il indique que les mots et les images sont les principaux chemins d’accès des esclaves et des trompeurs qui se cache derrière la croix de l’homme (dit dieu) mort et autres religion chimérique. Il dit : quand nous parlons nous le fessons avec des mots qui représentants notre compréhension du monde, celle que l’on reste. Il dit : il faut donner à la chose (la signification conceptuelle) qu’elle a! Et là dans le monde religieux nous parlons quand nous parlons de l’esprit (psychique) d’une entité matérielle et non d’un être immatériel comme le suggère ou lèse entendre les religions et que cette imposture est à l’origine de tout un monde imaginaire chimérique qui atteint la pensée dans son intégralité et crée des maladies mentales comme dans le cas du peintre Vincent Willem van Gogh qui fut précipité dans un enfer psychique ou vie : Paradis, enfer, dieu, dieux, divinités et diable, anges, angelot, archange, séraphin, chérubin et démons et esprits, etc.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité