Aller au contenu

brian-wilson

Membre
  • Contenus

    65
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de brian-wilson

  • Rang
    Forumeur en herbe
  • Date de naissance 11/08/1976

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Ouh la mon ami ! Ne commence pas a envisager un autre hiver seul, nous sommes fin mars, le printemps commence a peine ! N'anticipe pas, laisse venir. Fais moi confiance, les opportunités viendront, il te faudra juste les saisir (je sais, ce n'est pas le plus facile). Tu vois, la, moi, maintenant je suis bien avec ma copine mais dans un mois elle pourrait bien partir a Paris pour un an, et bien nous verrons a ce moment la ! Seize the moment (il ne sert de rien de nier les difficultés mais ça n'est guère plus utile de les anticiper de trop !) ! Allez, laisse toi faire, ca va aller :blush: !
  2. Salut mon ami; je t'avais écrit une longue réponse dimanche, malheureusement mon ordi a planté pile au moment d'appuyer sur "envoyer " (évidemment). Bref, je suis assez surpris et chagriné de voir que tu es dans une mauvaise période, toi qui avait toujours été le premier de nous deux dans les étapes positives de la "guérison". Disons le carrément: je suivais ton exemple, et bien je te propose une chose (même si c'est assez prétentieux): échangeons les rôles. Je vais polluer ton topic en me racontant un peu: je vais bien, très bien, j'ai complètement repris ma vie en main. Je fais plein de choses, je rencontre de nouvelles personnes, demain je vais à Bordeaux voir un concert de "notre" artiste (le seul que nous avions découvert et adoré ensemble) ce qui en soit est un sacré signe, après demain je pars à Londres voir mon frère (et sa nouvelle copine), et là tout de suite je suis dans la cité U de mon ancienne ville universitaire (à 100 km de là ou j'habite maintenant) car je suis venu y retrouver ma nouvelle copine, que je n'aurai JAMAIS dû rencontrer et avec qui je n'avais AUCUNE chance d'être (je parle, de toute évidence, de l'ancienne version de moi). En effet j'ai essuyé deux refus de sa part (avant, un seul m'aurait découragé), elle est bien trop belle pour moi (évidemment), elle est ambitieuse et déterminé (là ou je suis un dilettante absolu), elle est catholique très pratiquante (quand je suis un athée à forte tendance anti-cléricale) et enfin "last but not least" (car il a fallu repousser ses réticences, sa peur du regard des autres) elle est africaine ( et noire comme le charbon) là ou je suis blanc lavabo. Bref, je ne sais pas ou je vais comme ça, mais je fonce en tout cas ! Tu as toutes les cartes en main (plus que moi, je pense, même) alors rentre dans le jeu ! Follow my lead, amigo; tout ira bien ! Seize the moment !
  3. Bon, ben j'ai tenté (enfin j'ai fait de nombreuses allusions, disons) et je me suis pris un râteau, gentil, mais un râteau quand même. Et bien ce n'est pas grave l'important c'est que "I grabbed a spoon" (enfin j'aurai bien mangé de cette crème glacée mais bon, la prochaine fois, ou la fois d'après). Par contre, on va continuer à se voir, bon copain, alors, après tout ça peut-être sympa aussi (et pourquoi pas wingwoman*, qui sait ?) * ailière, c'est à dire partenaire de drague, elle fait ma pub, je fais la sienne. J'ai jamais fait ça, mais ça peut être marrant !
  4. Tu progresse, en fait, même si tu as l'illusion du contraire. Bon enfin, nous allons y arriver, tu vas voir ! :blush:
  5. Je le fais (rester ouvert aux autres), je me force (et j'essaie que ça ne se voit pas !) mais comme je l'ai dit dans le message précédent, pour le moment, ça me semble encore trop fragile, tout ça (j'espère donc qu'elle va attendre encore un peu )! Bon ,par contre, soyons clair, la fille que j'ai évoqué un peu plus haut me plait vraiment beaucoup (malgré le "problème" de l'âge) et je crois que je vais finalement tenter un truc avant de tomber dans la zone "bon copain" et tant pis si je perds tout (de toutes façons je me rends compte que "bon copain" ça ne m'intéresse pas vraiment). A bientôt, merci !
  6. J'ai fait plus qu'y réfléchir, je l'ai fait. Les effets positifs commencent à se faire sentir, mais j'ai encore (beaucoup) de chemin à faire. Mon déménagement va m'aider (même si pour le moment je cherche mes marques) et j'ai commencé à rencontrer de nouvelles personnes. Je suis les conseils, et je sais que ça va marcher tôt ou tard. Mais par moments je me laisse encore aller, et ça, j'en ai marre ! Je sais qu'une étape essentielle sera de rencontrer quelqu'un, même (et presque surtout) si c'est transitoire (et clair pour nous deux, bien sûr, et puis les choses peuvent évoluer de façon inattendue, même si on part sur cette base !). Mais je me déplais trop pour le moment pour espérer plaire (mais je travaille là dessus aussi). A bientôt.
  7. Sans doute, évidemment même. Sauf que je ne sais pas pourquoi ! Au fond je sais que je vais y arriver, mais je m'impatiente un peu, c'est tout.
  8. C'est bizarre, j'allais mieux, je recommençais à sortir, je commençais même à regarder (un peu) les autres filles, jusqu'à en trouver une extrêmement charmante mais je n'ai rien tenté, paralysé par la certitude que je ne présente aucun intérêt (sans parler du fait qu'elle a très exactement le même age que mon ex, à 4 jours près, et que ça me semble une mauvaise idée de repartir dans une histoire avec une fille bien plus jeune) J'ai presque fini mon déménagement, je me débarrasse des dernières affaires qui me la rappelle et pourtant je ne cesse de penser à elle. Je n'arrive même pas à savoir si je l'aime encore (je crois que ça veut dire que non, sinon je saurai). Dès que je positive, paf, je me dis que je partagerai bien ça avec elle (curieux, je trouve). Personne ne me semble pouvoir la remplacer. Je ne la croise jamais, ce qui devrait m'aider, mais non, je pense à elle, imagine sa nouvelle vie, l'imagine bien sûr se disant qu'elle est tellement mieux maintenant. J'en ai marre, je perds mon temps ! Je veux emplir mon c¿ur de quelqu'un d'autre ! Je veux penser à moi, aussi, mais je n'y arrive pas, je ne "m'intéresse" pas ! :blush: Question: "comment une personne qui n'en a plus rien à faire de moi peut-elle être à ce point le centre de ma vie ?"
  9. Salut, je te souhaite aussi une très bonne année. Je commence à remonter la pente; en tout cas, je sais maintenant que nous n'étions pas fait l'un pour l'autre. Toutefois j'ai encore de forts moments de nostalgie et pendant 4 ans elle m'a donné beaucoup de bonheur même si la fin a été amère. Je manque encore énormément de confiance en moi et je n'ai pas encore repris d'activités mais je suis en train de déménager et quand ce sera fait je vais me mettre un grand coup de pied au cul pour avancer. Par contre ce qui ne progresse pas, c'est la peur de les croiser ensemble, quand je me promène en ville (ou ailleurs, même) je ne suis pas tranquille. Je sais que je n'ai rien à me reprocher et que je n'ai pas à être gêné mas c'est plus fort que moi. J'avance, petit à petit. Je commence d'ailleurs à avoir envie de rencontrer quelqu'un mais je ne sais pas comment aborder les filles et franchement pour le moment elles me paraissent soit un peu "fades" ou quand ce n'est pas le cas, je n'ose pas imaginer qu'elles puissent s'intéresser à moi (j'ai l'impression qu'il y a écrit "c¿ur brisé" sur mon front). Et toi, comment vas-tu ?
  10. Je te remercie mais il est bien évident qu'elle ne me suivra pas, elle en a fini avec moi ! Pour ce qui est du message, je ne l'ai pas envoyé, ne t'en fais pas. J'avoue que j'ai un moral très fluctuant et une tendance exaspérante à me dévaloriser (hein, Geko ?). Je n'arrive pas non plus à ne pas penser à elle. Pour ce qui est de la roue qui tourne, je dois dire que le bonheur évident de quelqu'un qui m'a trahi il y a 6 ans pendant que je suis si malheureux fait que je ne crois pas trop à ça. Je crois que je ne l'aime plus vraiment, maintenant, mais je suis "jaloux" de son bonheur, humilié et inquiet de mon avenir. Bon, au fond, je suis persuadé que ça va aller, mais pour le moment je fais le dos rond, c'est le mieux dont je suis capable (sauf quand j'ai des regains de forme, ce qui arrive parfois, heureusement). Je dois devenir meilleur, il le faut et je le peux. C'est un cercle vertueux à entamer: confiance en moi, amélioration objective donc plus de confiance en moi, etc... Hier j'allais bien, aujourd'hui très mal. C'est vraiment de la gestion au quotidien, là ! Et vos messages m'aident énormément, je dois le dire ! Merci.
  11. En effet ! Ben en tout cas, il ne peut pas vous avoir les deux, il devra choisir (enfin, j'imagine que c'est comme ça que tu vois les choses aussi). Et là, pour le moment, il a choisi. Respecte. S'il doit chandger d'avis, tu devras en effet bien réfléchir avant de le reprendre; il ne ma pas l'air bien fiable, ce type, quand même ! :blush: Penses-y !
  12. Laisse tomber, pense à toi. Si ça doit se faire, il reviendra. Tout ce que tu feras ne pourra que diminuer tes chances. J'ai été largueur (la relation était très récente et c'était pour une fille que j'aimais) et je me fichais (pardon, hein) de tout ce que pouvait me dire mon ex. Je suis actuellement largué (après une longue relation, plus de 4 ans, avec la fille pour qui j'avais largué celle dont je viens de parler) et elle disait partir pour être seule mais elle s'est mise avec quelqu'un immédiatement et elle ne m'aime plus. Elle ne reviendra pas et si ça ne marche pas avec lui, elle en trouvera d'autres. Dans quelques années (au plus tôt) peut-être qu'elle voudra à nouveau de moi (mais à ce moment là, il sera, je l'espère, trop tard). Mais je pense vraiment qu'elle ne m'aimera plus jamais. Je commence à me faire à l'idée. Laisse faire les choses, fais ta vie. N'oublie pas (de toutes façons c'est impossible) et profites en pour t'améliorer. C'est ce que tout le monde ME dit, et c'est vrai !
  13. écoutes, tu tombes bien, là. C'est exactement ce que je me disais. Cet après midi je suis allé avec un pote, sa copine et mon frère me promener autour d'un lac ou nous allions souvent avec elle. Et bien ça m'a fait du mal bien sûr mais plus parce que je craignais de la croiser avec le nouveau, pas trop par nostalgie. En plus il se trouve que ce pote nous a dit vouloir larguer sa copine bientôt, et bien sûr nous avons fait comme si de rien n'était et la pauvre ne se doute de rien. Il dit faire ça pour son bien (le temps qu'elle présente sa thèse, donc pour ne pas la déstabiliser avant) mais je trouve ça assez nul d'attendre (je me mets à sa place à elle, heureuse et amoureuse). Quelque part (je vais t'énerver là) ça m'a permis un peu de me mettre à la place de mon ex car j'adore ce pote et pourtant il fait ce genre de choses. Bref il vaut mieux être son pote que sa "copine". Et bien c'est comme elle: je ne veux/peux plus être son "copain" et je ne peux/veux être son ami, donc je vais m'en détacher. Ce qu'il me reste à combattre maintenant c'est cette humiliation et cette jalousie stupide (ça risque d'être dur, surtout si je reste seul longtemps). Pour le reste tu as aussi sans doute raison, la vie va m'offrir autre chose (mais j'espère juste que ce ne sera pas dans trop longtemps, et que ce sera vraiment pour de bon, cette fois). Je vais arrêter de me dévaloriser, déménager bientôt, faire de nouvelles choses. J'ai la motivation, là ! Je sais qu'il y aura encore des bas, mais là, pour la première fois, je ressens vraiment que ça peut aller durablement ! En plus j'ai des trucs administratifs à régler plus le déménagement à préparer, donc ça va bien m'occuper aussi. Même si je fais tout ça à cause de la rupture, bien sûr, mais ça fait partie du processus. Pour ce qui est de la discussion, je ne sais toujours pas. Je pense que tu as raison mais une amie me conseille à l'inverse de lui redemander. Pour le moment je ne vais rien faire, en espérant que ça passe tout seul (ce qui est possible). Et puis de toutes façons si j'attends trop, ça sentira trop le "réchauffé" et donc je n'oserai tout simplement pas demander puisque ça semblera ne plus avoir de sens. C'est le SEUL point sur lequel je ne te rejoins pas encore totalement. Je te trouve aussi un peu trop dur avec elle, mais ce n'est pas ta faute, je pense que c'est moi qui ait donné une image un peu faussée des choses -un peu, hein ! Enfin bon. A bientôt.
  14. Nous n'avons qu'une amie commune, et je ne la mettrai pas dans cette situation même involontairement. Donc c'est vrai que nous en avons parlé mais je suis sûr qu'elle ne se parleront pas ou très peu (ou alors, du nouveau, donc éventuellement des comparaisons, forcément en ma défaveur, d'ailleurs, en tout cas pour le moment !). Elle m'a même dit "E. n'a jamais dit du mal de toi" mais ça voulait dire (j'en suis certain): "tu sais; elle ne parle pas de toi, du tout !" Et puis mon ex sait être très dure et la porte est refermée, définitivement (même si je ne l'accepte pas du tout, encore !) Je parais résolu comme ça mais ce n'est pas encore le cas car je l'aime toujours malgré toutes les choses dures que j'ai dites. C'était une colère nécessaire et assez justifiée vu ce qu'elle a fait mais il y a encore un attachement très fort qui ressemble à de l'amour et même à de l'amour-haine, précisément. Je lui en veux encore beaucoup tout en sachant que je suis prêt à tout pardonner, un jour ! J'ai beaucoup de chemin à faire, encore, énormément même. La savoir si loin, hors de ma vie (et moi hors de ses pensées) alors qu'elle m'obnubile encore (enfin, plus tout à fait) est très très dur. :blush: Quant à ne pas me dénigrer, c'est très dur, je suis tellement déçu de ma réaction. Mais je sais que je vais trouver ma place, et qui j'y serai bien, moi aussi ! J'espère rencontrer quelqu'un, moi aussi dans pas trop longtemps. J'ai de l'amour à donner.
×