Aller au contenu

SotanahT

Membre
  • Contenus

    24
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de SotanahT

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Ce topic aura duré quand même 11 pages sans insultes ou quoi ... Ca aura été déja pas mal ...
  2. Et Lars ulrich, kirk hammett et robert trujillo forment la trinité Ameeeen En meme temps, je suis pas sur qu'en écoutant "the unforgiven" t'aide à être heureux ^^ Maiiis étant un grand fan, je peux pas te contredire totalement :blush:
  3. Honnetement non il n'y a pas tant de choses qui me choquent. Ce que je trouve au final "drôle" c'est que : si on part du principe que Dieu sait tout : il saura que tu as fais le choix de croire en lui en étant au final relativement contraint (pas forcé bien sur) par notre raisonnement qui nous pousse à dire "oui, je crois en dieu, ça vaut mieux pour moi). Je ne pense pas qu'il nous traitera dans ce cas comme un véritable croyant ... Mais c'est vrai que je n'ai pas à juger ou quoi. Je ne fais qu'un constat, si croire de cette façon vous rend heureux ... pourquoi pas après tout.
  4. C'est vrai tu as raison. il n'empêche que cette vision me choque ...
  5. Voilà bien un raisonnement que j'ai en horreur : le choix de croire en dieu dicté par la raison et par un calcul scientifique des avantages et inconvéniant. Voilà la première chose qui me répugne depuis le début de ce sujet. La reconnaissance de Dieu se doit d'être basée par rapport à votre coeur et votre perception, pas par un bête calcul. Pour moi, ça ressemble à un calcul du genre : "Je suis célibataire. Une femme tente de me séduire. Je n'ai aucun intérêt particulier pour elle. Elle m'ouvre son lit : que faire ? Je refuse : Peut etre ne trouverai-je jamais quelqu'un d'autre qui accepte : je perds beaucoup J'accepte : je prends ce qu'il y a, je n'ai pas pensé au lendemain. Si je trouve mieux entre temps, tant mieux, dans le pire des cas, j'ai toujours cette femme qui me suis quoi qu'il arrive." Je trouve ce raisonnement totalement immoral et dégoutant ... Pour la peine, je ne sais pas si c'est se mettre Dieu avec ou à dos que de le reconnaitre parce qu'un raisonnement logique (car il est logique) nous dis qu'on ne risque rien et qu'on ne peut que gagner...
  6. Je te rassure je le pense aussi :blush: Je dis juste que ces règles sont des codes de vie à la construction au final relativement réfléchie (si on se base UNIQUEMENT sur les textes) et que par les préceptes donné, on peut arriver à une certaine forme de vie "saine". De plus, la définition de "vie saine" si on prend ce type de terme fluctue d'une religion à l'autre : Pour ne prendre qu'un exemple : une vie saine chez le viking correspond à une vie où le pardon n'existe pas, où la vengeance est reine et presque obligée par le destin. Dans une vision chrétienne, on part du principe qu'il faut pardonner. On a la deux visions : une guerrière, une pacifique, mais les deux mènent à un mode de vie logique et en adéquation avec les besoins d'un peuple. Pour ma part, je prends un peu des idées de partout (ce qui n'est d'ailleurs pas recommandé puisque les règles ne sont pas dictées par une seule vision des choses et un seul besoin). Ca me permet surtout de tempérer beaucoup de choses et de surtout comprendre le point de vue d'un tel ou d'un tel. Après, sous le terme de religion, si on se fie à ce que je viens de dire, on peut y mettre beaucoup d'idées politiques etc... dans MA vision des choses c'est juste. Mais c'est soumis à MA façon de concevoir le monde qui est le notre et MA sensibilité. C'est pas la seule, c'est pas la meilleure, elle est pas universelle. A chacun sa vision des choses une fois de plus ...
  7. Plutôt d'accord avec Savannah : ça se rapport à ce que j'ai pu comprendre des textes. J'aimerais aussi apporter un peu d'eau au moulin : je pense que les préceptes d'une religion, si tous ces préceptes sont suivis à la lettre, mène à une vie saine. Cela fait maintenant longtemps que je ne considère pas les textes comme des vérités absolues mais comme des images, des fables dont la réalité doit être extirpée et qui n'est pas le moins du monde évidente à percevoir. Pour rebondir encore sur "Dieu nous aime tous sans exception. C'est le péché qui est en nous qu'il n'aime pas.", je pense que nous pouvons tous partir facilement du principe que l'enfant qui n'est encore ni pédophile, ni violeur ni voleur au moment de sa naissance, est aimé par Dieu. Au fil de nos mauvaises actions, on peut consevoir que : Dieu, nous connaissant mieux que quiconque a pu suivre le fil qui nous a conduit au péché et ainsi le comprendre et plutôt que de nous haïr, hais les évènements qui nous ont mené à cela. De là né la notion de purgatoire à mon sens... Ce n'est qu'une piste évidemment et qui plus est, ne se veut pas comme seule vérité bien entendu, mais je pense que c'est une façon plausible d'aborder le concept d'amour inconditionnel de Dieu.
  8. SotanahT

    Poésie

    Ramené par le zéphyr infernal, Je porte en moi la sombre spirale Des nuits fraiches d'étés endiablés. Atterré, apeuré, je m'approche D'une chaumine mal éclairée Par du bois sur de la roche. "Permettez moi d'entrer gens Familiers. Je suis le fils retrouvé De votre noble et auguste lignée." Alors que passe lentement le temps Nulle âme ne vient pour entrouvrir La porte qui fut mienne autrefois. Alors qu'à l'intérieur s'accumulent les rires, Je frappe à la porte une dernière fois, De mes mains glacées je ne tire aucune force. Aucun son ne ressort du contact glacé. Sec et sourds j'entends le bruit d'une amorce, La porte vient d'être scellée à tout jamais. SotanahT
  9. Dans le croire en Dieu, il existe un mot qui mérite d'être décortiqué : "croire" Croire implique non pas une croyance en tant qu'être existant mais aussi de croyance en sa parole et ses préceptes. Je pense qu'il existe un Dieu, maintenant est-il vraiment amour etc... peut être... j'en ai pas la totale conviction quand je regarde autour de moi. J'ai cru pendant longtemps en dieu (dans le sens que je viens de dire) et me sentant abandonné trop souvent, j'ai cessé les prières etc... suis-je plus heureux aujourd'hui ? Non, tout pareil au final. Le réconfort qu'on puise en Dieu, on peut le retrouver chez soi. Si on prend l'exemple des scandinaves (plus souvent connu sous le nom de viking), ils considéraient les dieux comme leur égaux et ne se privaient pas de les traiter en tant que tel. Chaque viking croyait en son "Matt ok Megir" en gros leur propre pouvoir de chance et de compétence et c'est dans ça qu'ils puisent leur "bonheur" : se savoir assez fort pour affronter le destin innéluctable auquel chacun est prédestiné. C'est dans ça que je puise mes joies : ce que je ne dois qu'à moi même mais aussi, parallèlement aux gens qui m'entourent.
  10. Han, t'as pas accroché à l'assassin royal ?? Sans te connaitre, tu viens de baisser dans mon estime ^^
  11. SotanahT

    La citation du jour

    "Si tu ne peux tuer un ennemi, fais t'en un ami" Machiavel
  12. SotanahT

    vos phobies !

    Chaudar ^o) Et t'as tapé plusieurs fois contre le mur ?
  13. SotanahT

    vos phobies !

    Les anémones de mer me font grave flipper :blush: Après a part une ptite peur du vide que j'apprends à maitriser maintenant, j'ai aussi peur de ma maman, de mon papa, de ma soeur, de mon frêre, de mon chien, de mon chat, de ma salade, du vers qui se trouve à l'intérieur, de la télévision, de l'ordinateur (imaginez le courage que j'ai pour me trouver devant toute la journée !!), des couteaux, des animaux, des hommes et des femmes. Je me fais peur aussi des fois ...
  14. SotanahT

    L'origine de votre pseudo

    Et bien le plus simple serait de procéder par étapes : SotanahT écris à l'envers = Thanatos Thanatos est la personnification de la mort chez les grecs. Ce qui donne l'inverse de la mort. (la vie ?) Yeah ça c'est de l'histoire de pseudo !
  15. SotanahT

    Le jeu d'Y

    Une carte pourrait-elle etre utilisée ? Histoire de pouvoir baser nos peuples sur un support fixe pour tout le monde et mieux répertorier les peuples et les territoires ?
×