Aller au contenu

"..."

  • billets
    26
  • commentaires
    60
  • vues
    17 080

Rafales catabatiques


Eventuellement

318 vues

En masse s'écoulent vents et marées

Le long de ton corps montagneux, Gaïa.

Libre et majestueux, Ouranos a semé.

Généreux, il a déposé la vie en toi.

Le souffle divin est une caresse,

Promesse d'un exil au royaume des cieux.

Car sans connaissance ni âme pécheresse,

L'Homme peut prétendre être un égal des dieux.

Les flammes en rafales s'abattent bientôt;

Le fils du très grand est un aussi grand idiot !

Ce dernier ne l'a que trop bien compris

Et des nuées l'a pour toujours banni.

De la cime du firmament, la chute est rude,

La bourrasque, un bourreau pour la multitude.

Catabatique, Dieu l'a ainsi désirée.

Oui, c'est décidé ! L'Homme se mouvra cambré !

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×