• billets
    26
  • commentaires
    60
  • vues
    15 138

RIP

Eventuellement

93 vues

RIP

En collaboration avec Beaumarchais (Bibi pour les intimes)

Dans un établissement de briques rouges et de miradors,

Vastement étendu, savamment barbelé, pensé pour la ronde,

Un homme crie son amertume au fond d'un des six corridors,

Cerbère, accoutumé aux hurlements de douleurs, n'en fait lors

Un moyen de quitter ses niches où veillent de froids regards,

Glace sous casque, qui capte toute ombre dans l'absolu.

Au pavillon 53, lieu d'insensés et d'opposants, misérables et éhontés,

Une discussion entre le fou et le sain dans la cellule de verre, teintée :

Faibles d'esprit disait Richard, ce demeuré, bien amusant

Jack d'un air hébété, fume sa cigarette sans vraiment l'écouter

Fixe Richard, morne et affecté, véritable anglais devant son thé

Sous la pluie abondante, l'eau métallique bat le pinacle,

L'écho se diffuse dans les différents secteurs,

L'éclairage montre à demi la douleur viscérale

Le matin se lève, et dans la solitude se meurt

Les autres numéros, se substituant aux êtres humains,

Forts - ou bien faibles - de leur condition

Avancent sans bruit, coques vides, sans âme ni rien;

Bien que pleins de rancoeur et de désillusion.

Sous la pluie abondante, l'eau métallique bat la chamade,

L'horrible gueulante résonne dans la peur,

L'éclairage montre à demi la douleur viscérale,

Bientôt la nuit tombera sur les coeurs


   Alerter


2 Commentaires


Commentaires recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant