Aller au contenu
  • billets
    7
  • commentaire
    0
  • vues
    6584

A propos des djinns dans l'islam

georges2012

419 vues

On trouve beaucoup d'informations sur les Djinns et les Démons dans les hadiths.

Ce sont des témoignages et des rapport des événement qui onts eu lieu pendant et apres la vie du dernier Prophète envoyé par Dieu ,le Prophète Muhammad (pbsl).

C'est une mine d'or de renseignements fabuleuse.

____________________

A PROPOS DES DJINNS

____________________

Le Prophete (pbsl) à dit:

<< Il y à trois types de djinns:

Un type qui vole constament dans les airs,

un autre type qui prend la forme des serpents et des chiens,

et un autre type qui n'est pas capable de voler et qui reside à un endroit precis ou erre ici et la >>.

(recueilli par at-tabari et al-hakem-les fondement du tawhid de abou aminah bilal philips)

Le Prophète (pbsl) à dit:

"Il existe trois catégories de Djinns:

L'une peut voler dans l'air

Une autre pénétre dans les chiens et les serpents

Une derniere catégorie réside en un lieu donné,mais voyage dans les alentours."

(El Hakem,Tabarani,Baihaqi,avec une chaine sure)

Le Messager d’Allah a dit :

« Il n’y a aucun parmi vous qui n’ait pas un compagnon (qarine) parmi les djinns. »

- Même toi, ô Messager d’Allah ? Lui disent-ils.

- Même moi, répond t- il, en ajoutant : mais Allah m’a apporté son soutien contre mon compagnon djinn et il s’est convertit à l’Islam et ne m’ordonne que du bien »

(Muslim 2814).

L’Imam Ibn Kathir rapporte dans son Tafsir :

Les arabes avaient l’habitude, quand ils voulaient camper dans un lieu, de demander la protection du chef des djinns qui s’y trouvaient de peur de leur nuisance. En constatant cela, les djinns accablaient les hommes par la peur, la folie et la détresse de sorte que ces derniers redoutaient la puissance des djinns à tout moment et en tout lieu.

Ikrima a expliqué ce fait et dit :

« Les djinns et les hommes se redoutaient mutuellement mais les djinns éprouvaient une crainte plus intense que les hommes. Quand les hommes descendaient dans une vallée, les djinns prenaient la fuite.

Le chef des humains disait :

« Nous demandons la protection du maître de cette vallée » Les djinns se disaient alors : "Puisqu’ils nous craignent, approchons nous d’eux et accablons-les par la folie et la peur."

Oubay ibn ka’b (qu’Allah l’agrée) a rapporté :

« Des gens partirent pour aller à la Mecque et se perdirent en route. Quand ils virent la mort de leurs yeux et faillirent mourir, ils portèrent leurs linceuls et se couchèrent pour mourir. Un djinn vint les voir en passant entre les arbres.

Il dit :

« Je suis le dernier de ceux qui ont écouté le Prophète. J’ai entendu le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui)

dire :

« Le croyant est le frère du croyant, il est son œil (son éclaireur) son indicateur et ne l’abandonne pas » voici l’eau et voici la route » et il leur indiqua l’eau et leur expliqua la route. »

(Rapporté par Abou Nou’aïm dans Dala il )

Dans une autre version rapportée par Abou Bakr ibn Mohamed il est dit :

« Quelques personnes partirent pour le Hajj durant le Califat de ‘Othman (qu’Allah l’agrée). Ils étaient terrassés par la soif et passèrent à un endroit où se trouvait de l’eau salée. L’un d’eux insista pour qu’ils continuent leur chemin, car il craignait que cette eau ne les tue, il dit :

« Il y a de l’eau plus loin devant nous »

et ils voyagèrent jusqu’au soir, mais sans trouver d’eau. Ils se dirent mutuellement : « Nous devrions retourner au point d’eau salée. » Ils partirent à la nuit tombée et ils atteignirent un acacia. Un homme qui était très noir vint vers eux et les salua.

Il les interpella :

« Caravane ! J’ai entendu le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) dire :

« Quiconque croit en Allah et au jour du Jugement doit aimer pour les musulmans ce qu’il aime pour lui-même et il doit détester pour les musulmans ce qu’il déteste pour lui-même. »

Continuez d’avancer jusqu’à ce que vous atteigniez une colline. Puis dirigez-vous vers la gauche et vous trouverez là de l’eau. »

L’un d’eux dit alors :

« Par Allah, ça doit être un Chaïtan. »

Un autre dit :

« Un Chaïtan ne parlerait pas comme il vous a parlé », voulant dire ainsi que c’était un Djinn croyant. Ils cheminèrent jusqu’à l’endroit indiqué et y trouvèrent de l’eau. »

Ali (que Dieu l'agrée) rapporte du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) :

"En disant "Au nom de Dieu" (Bismillâh) avant d'entrer aux toilettes, l'intimité de l'homme est cachée du regard des djinns".

(Ibn Mâja)

Ibn 'Abbas a dit :

« Lorsque le Prophète et un groupe de ses compagnons sortirent pour aller au marché de Ukaadh, les diables furent empêchés d'écouter les informations en provenance du ciel ; des météores les assaillirent de toutes parts et ils s'en retournèrent à leur peuple et l'informèrent de ce qu'il leur était arrivé. Quelques uns suggérèrent que quelque chose avait dû avoir lieu et ils se répandirent sur la terre à la recherche de cette chose. Certains d'entre eux croisèrent le Prophète et ses compagnons alors qu'ils accomplissaient la Salât et ils entendirent la récitation du Coran. Ils se dirent que ce devait être cela qui les avait empêché d'écouter aux portes du ciel. Lorsqu'ils retournèrent à leur peuple ils lui dirent :

{ Dis: Il m'a été révélé qu'un groupe de djinns prêtèrent l'oreille, puis dirent: Nous avons certes entendu une Lecture [le Coran] merveilleuse, qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n'associerons jamais personne à notre Seigneur.

[sourate 72 Versets 1-2]

(Sahih al-Boukhari (arabe anglais), vol.6, pp. 415-6, no.443) et Muslim (Sahih Muslim (traduction anglaise),

vol.1, pp.243-4, no 908, at-Tirmidhi et Ahmed)

« Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? » (sourate-Ar-Rahmân ‘Le Tout Miséricordieux).

Quand ces versets furent révélés, les compagnons du prophète (BP sur lui) restèrent silencieux.

Le prophète s’étonna de leur silence et demanda :

« Pourquoi ne parlez-vous donc pas ?

Ces versets on fait parler les djinns ! ».

Les compagnons demandèrent :

« Qu’est ce que les djinns ont dit ? ».

Le prophète dit :

« Il dirent : Nous ne nions aucun de tes bienfaits seigneur!».

Al Bukhari rapporte un hadith dans lequel il est mentionné que le Prophète demanda à Abu Hurayra de lui apporter des pierres avec lesquelles il puisse se nettoyer.

Il dit :

« N’apporte pas d’os ni d’excréments »

Plus tard, Abu Hurayra lui demanda la raison de cette interdiction.

Il dit :

« Ils font partie de la nourriture des djinns. Une délégation des djinns Nasibi, qui sont les meilleurs parmi les djinns, est venue me demander des vivres pour un voyage. J’ai alors invoqué Allah en leur faveur afin qu’ils ne passent pas à proximité d’un os ou d’un excrément sans pouvoir en tirer quelque nourriture ».

D'après Ibn Mas'oud (que Dieu l'agrée) le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit :

"Un djinn est venu me convoquer et je suis parti avec lui et leur ai lu le Coran".

Le Messager nous a conduit sur leur campement et nous a montré leurs traces et celles de leur feu. Quand les djinns lui ont demandé un viatique, il leur a répondu :

"Il vous appartient tout os d'un animal dont le tueur a mentionné le nom de Dieu au moment de la mise à mort de l'animal" ; si un tel os tombe dans nos mains, il se transforme en viande. De même tout crottin est un aliment pour vos bêtes".

Et le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui ) d'ajouter:

"Ne les utilisez pas pour vous nettoyer après les besoins humains car c'est un viatique pour vos frères parmis les djinns".

(Muslim n°450)

Une autre version il a dit :

"Une excellente délégation des djinns de Noussaybin est venue me voir pour me demander un viatique , et, j'ai prié Dieu pour que tout crottin qu'ils trouvent sur leur chemin comporte de la nourriture pour eux".

(Al-Boukhari n°3571)

Le Prophète à dit:

« Un groupe de djinns s’est converti à Madinah; lorsque vous voyez l’une de ces vermines (insectes), lancez-lui un avertissement en trois fois d’abord (afin de savoir s’il ne s’agit pas d’un de ces Djinns musulmans qui a revêtu la forme de cet insecte) , ensuite, si vous le voulez, tuez-le ».

(Rapporté par Tirmidhi.)

Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui ) a dit :

« Le voile qui empêche les yeux des djinns de voir les parties honteuses des humains réside dans le fait de dire avant d’entrer dans un lieu d’aisance :

«Bissmillah»

( Rapporté par at-Tirmidhi, 551 voir Sahih al-djami ,°3611 ).

L’imam Muslim et l’Imam Ahmad (qu’Allah leur fasse miséricorde !) rapportent selon une tradition de ‘A’isha, qu’elle a dit :

« L’Envoyé d’Allah (saw) a dit :

« Les anges sont créés de lumière, les djinns sont créés d’un feu sans fumée, et Adam est créé de ce qui qui vous a été décrit (de terre). »

(Hadîth authentique)

Ibn Mas’oud ( puisse Allah l’agrée ) dit :

« Un des compagnons de Muhammad (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui ) a rencontré un djinn et l’a battu au bout d’une lutte et lui a dit :

Je te trouve d’une grande faiblesse : tes bras ressemblent dans leur maigreur à ceux d’un chien !

Est-ce que tous les djinns sont comme ça ou c’est toi seul qui l’est ?

- Non, je suis même considéré par eux comme robuste ;.

engageons un deuxième tour de lutte, si tu me bats, je t’apprendrait quelque chose qui te sera utile.

- Oui

- Tu récites :

«Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même « Al-Qayyoûm ». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ?Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône « Koursî », déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. » (Coran, 2 :255 )

- Oui.

- Tu ne le réciteras dans une maison sans que Satan en sorte en pétant comme un âne et il n y reviendra jusqu’au matin.

( rapporté par Darami,3247).

D'après 'Abdullah bin Abderrahman Ibn Abi Sa'sa'a, d'après son père, Abu Sa'id AI-Khoudry (qu'Allah l'agrée) a dit :

« Je vois que tu aimes les moutons et le désert alors si tu t'isoles parmi tes moutons ou dans ton désert, appelle à la prière à haute voix car tout djinn, tout homme ou tout objet qui entend la voix du mouadhin lui servira comme témoin (en sa faveur) le jour de la résurrection ».

Puis Abu Sa'id a ajouté :

« J'ai entendu le Messager de Dieu dire ce hadith »

(Ahmad, Al-Boukhâry, An-Nasaï et Ibn Majah ont rapporté ce hadith )

Al Athram rapporte d'après Oubeyd ibn Omar qui dit qu'une femme qui a vu son mari disparaître est venue voir le Calife Omar. Le calife Omar lui dit d'attendre quatre années. Après ces quatre années elle est venue de nouveau voir le Calife Omar qui lui dit de faire 'La I'da"période de viduité quatre mois et dix jours. Après il appela le tuteur de la femme et lui dit qu'il peut la marier .

Après un certain temps le premier mari réapparaît Le Calife Omar lui demanda où il était tout ce temps!.Il dit à Omar qu'il a été enlevé par des Djinns et il ne savait même pas sur quelle terre il était. Il était un esclave chez eux jusqu'à un jour il y a eu une bataille entre djinns croyants et ceux qui l'ont enlevé .Il fut libéré par les premiers .Que la nuit ils prenaient la forme humaine et le jour ils changeait d'apparences. Ceux qui l'ont libéré le transportèrent jusqu'à chez lui. Omar lui dit de choisir entre reprendre sa femme ou la dot .Il choisit la dot .Qu'elle se trouve en enceinte et par conséquent il ne peut pas la reprendre."

(Rapporté dans le livre Al Moughni de ibn Quoudama tome 9.p.135.)

Du temps de 'Omar, un homme fut enlevé par des djinns, et il resta quatre ans entre leurs mains, puis il revint et révéla que des djinns idolâtres l'avaitent enlevé et maintenu en captivité jusqu'au moment où des djinns musulmans vinssent les envahir et les vaincre. Ce sont eux qui le ramenèrent chez lui.

(Al-Boukhari 7/445-446)

Saad Ibn Oubada fut tué par des djinns pour avoir uriné dans un trou qui leur servait d'abri.

A ce propos, les djinns déclarèrent :

"Nous avons bien tué Saad Ibn Oubada En lui lançant une flèche qui ne rata pas son coeur".

(Manar as-Sabil 2/88)

_______________________

A PROPOS DE LA MAISON

_______________________

----------------------------------------

Le Prophète (saws) a dit :

« Lorsque l'homme entre chez lui et qu'il invoque Dieu en entrant et avant de manger, le Diable dit (à ses congénères) : « Vous n'avez dans cette maison ni lieu où passer la nuit, ni de quoi dîner ! ».

Lorsqu'il entre sans invoquer le Nom de Dieu alors le Diable dit :

« Vous êtes arrivés au lieu où vous pouvez passer la nuit »,

si de plus il oublie d'invoquer Dieu avant de manger alors il dit :

« Vous voilà arrivés au lieu où vous avez le gîte et le couvert »

(Rapporté par Muslim)

Jaber Ben Abdullah a rapporté qu’il a entendu le Prophète (saw) dire :

« Lorsque l’un de vous entre dans sa demeure et invoque le nom d’Allah en entrant et en mangeant, le diable dit (à sa cohorte) :

« Vous n’aurez ni gîte ni nourriture ».

Mais s’il entre chez lui sans invoquer le nom d’Allah, le diable dit alors :

« Votre gîte est assuré ».

Et quand il mange sans invoquer le nom d’Allah, le diable dit :

« Vous aurez votre gîte et votre nourriture ».

(Hadith rapporté par Muslim)

Muslim rapporte selon une tradition de ‘Abd Allah ibn ‘Umar que L’Envoyé d’Allah (saw) a dit :

« Quand l’un de vous mange, qu’il se serve de la main droite, et également quand il boit, qu’il se serve de sa main droite, car Satan mange avec sa main gauche et boit avec sa main gauche. »

(Hadîth authentique rapporté par Muslim)

Houdheyfa rapporte:

«Quand nous partagions un repas avec le Messager de Dieu (pbsl), nous n'y mettions pas la main avant lui. Nous avons une fois pris part à un repas avec lui. Une fillette arriva en courant comme poussée par quelqu'un. Elle s'apprêta à mettre la main dans le repas quand le Messager de Dieu la lui saisit pour l'en empêcher. Puis arriva un Bédouin se pressant comme poussé par quelqu'un. Il tendit la main vers le plat mais le Messager de Dieu la lui retint.

Il dit:

«Le Diable se permet votre manger tant qu'on n'a pas prononcé le nom de Dieu sur lui. C'est pour cela qu'il fit venir cette fille afin de se servir d'elle pour avoir droit au repas. Il fit venir le Bédouin pour la même raison. J'ai retenu à chaque fois leur main. Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main, la main du Diable était dans la mienne en même temps que celle de ces deux-là».

Il prononça alors le nom de Dieu et mangea».

(Rapporté par Muslim)

Jaber à rapporté que le Messager D'Allah (pbsl) a dit:

<< Shaytan est présent dans tout ce que vous faites.Il est même lâ quand vous mangez.

Si vous laissez de côté un morceau, il le prend.On doit finir chaque plat et ne rien laisser pour Shaytan.Quand vous avez terminé, léchez vous les doigts, car personne ne sait dans quelle partie de la nourriture se trouve la bénédiction >>.

( Rapporté par Muslim, At Tirmidhi )

L'Envoyé de Dieu était assis en compagnie d'un homme qui prenait son repas.

Cet homme n'a pas invoqué le nom de Dieu ( Bismillah) avant de commencer, et il ne restait dans son plat qu'une bouchée.

Quand il l'approcha de sa bouche, il dit alors :

"Au nom de Dieu au début et à la fin."(Bismillah fî awwalih wa âkhirih).

Le Prophète rie alors et dit :

'Le démon ne cessait de manger avec lui, mais quand l'homme mentionna le nom de Dieu, il(le démon) vomit tout ce qu'il a mangé.

(Rapporté par Abû Dâwud et Al Nissâî)

Aïcha (radhia Allâhou anha) rapporte que des gens questionnèrent le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) à propos des devins. Il répondit :

"Ils ne savent rien."

Ils demandèrent alors: "Ô Envoyé d'Allah, ils nous disent parfois des choses justes."

L'Envoyé d'Allah (sallâllâhou alayhi wa sallam) répondit:

"C'est une parole juste que le génie (djinn) a dérobée et qu'il a soufflée à son protégé. Mais il y mêlent cent mensonges."

(Boukhâri et Muslim)

Aïcha rapporte que lorsqu'elle s'informa auprès du Prophète sur les diseurs de bonne aventure, il lui dit qu'ils n'étaient rien. Elle lui fit alors remarquer qu'ils disaient parfois des choses qui étaient vraies. Ce à quoi le Prophète répondit :

« C'est une partie de la vérité que le Djinn vole et qu'il confie à l'oreille de son ami ; mais il y ajoute une centaine de mensonges. »

(Recueilli par al-Boukhari (Sahih al-Boukhari (arabe anglais), vol.7, p.439, no.687) et Muslim (Sahih Muslim

(traduction anglaise), vol.4, p.1209, no 5535...)

Le Prophète a décrit de quelle manière les Djinns obtiennent de l'information sur le futur. Il a relaté que les Djinns étaient capables d'atteindre les basses sphères du ciel et d'écouter certaines informations à propos du futur lorsque les Anges se les échangent entre eux. Ils retournent ensuite sur terre pour informer leurs contacts humains.

[Recueilli par al-Boukhari et Muslim (Sahih Muslim (traduction anglaise), vol.4, p.1210, no 5538)

Le Prophète a dit :

«Ils (les Djinns) ont pour habitude de se passer l'information de haut en bas, jusqu'à ce qu'elles atteignent les lèvres d'un magicien ou d'un voyant. Quelque fois un météore les rattrape avant qu'ils ne puissent transmettre l'information. Si l'information parvient sur terre avant qu'ils ne soient frappés par les météores, ils y ajouteront une centaine de mensonges.»

(Hadith recueilli par al-Boukhari (Sahih al-Boukhari (arabe anglais), vol.8, p.150, no.232) et at-Tirmidhi)

D’après Abû Hurayra (qu’Allah l’agrée !), l’Envoyé d’Allah (saw) a dit :

« Ne rendez pas vos maisons comme des tombes mais récitez dedans la sourate «

La Vache»,

Satan n’entre jamais dans une maison où on récite la sourate «La Vache».

(Hadîth authentique rapporté par Muslim, Abû Dâwûd, at-Tirmidhî, Ahmad)

D’après Anas (qu’Allah l’agrée !), l’Envoyé d’Allah (saw) a dit :

« Satan quitte la maison quand il entend qu’on y récite la sourate «La Vache».

(Hadîth rapporté par Abû ‘Ubayd avec une assez bonne chaîne de rapporteurs)

l’Envoyé d’Allâh (pbsl) a dit :

« Dans la sourate « La Vache », il y a un verset [Âyat al-Kursî] qui est le Chef des Versets du Coran, il n’est pas récité dans une maison sans que le démon ne la quitte. »

(rapporté par Abû Hurayra)

Abu Darda rapporte que le Prophète (pbsl) a dit :

« Quand dans une ville ou à la campagne il y a trois hommes qui ne font pas la prière en commun, c’est certainement que le diable les a mis sous sa férule.

Astreignez-vous à la prière en commun car le loup ne mange du troupeau que la bête isolée. »

(rapporté par Abu Daoud)



Annonces
Maintenant

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité