Aeden & Cie

  • billets
    3
  • commentaires
    7
  • vues
    1 928

Un Deux Trois

Aeden

44 vues

Il est 20:14, un dimanche, comme les autres, hier je suis allée voir le dernier film de Guillaume Canet " Les petits mouchoirs ". C'est un très beau film, à la fois drôle & émouvant. Je vous rassure je n'en dirai pas plus, pour ceux qui souhaitent aller le découvrir au cinéma.

Ce film m'a fait comprendre, que la vie ne tient qu'à un fil, et que même si on tente de la gérer du mieux qu'on peut, il y a toujours un moment où elle nous échappe. C'est très dur de tenter de diriger sa vie, de la mener d'une main de fer, tout comme il est difficile de jouer un personnage, de maquiller ce qu'on ressent, pour être comme tout le monde. Je voudrai être moi même, la jeune fille pétillante que certains ont su trouver en moi, mais comment parvenir à être soi même, quand on vous le reproche sans arrêt ?

J'aimerai avoir une vie simple, d'ailleurs j'essaye au maximum de ne pas me la compliquer, mais comment vivre sa vie, quand il faut sans cesse tourner sept fois sa langue avant de parler sous peine d'en faire trop ou d'être jugé ?

J'assume, j'assume d'être née avec une saloperie qui s'appelle " Infirmité Motrice Cérébrale ", j'essaye d'assumer le regard des gens, je sais bien que ce regard n'est pas forcement négatif, qu'il est parfois pleins de questions, d'étonnement. Sans parler des attentions qui sont parfois maladroites ( "Je ne veux pas employer le terme handicap pour ce que tu as " " Pourtant c'est bien ce que j'ai, je souffre d'un handicap " " Oui mais j'aime pas " ... J'avais tout simplement envi de lui répondre " Pourquoi selon vous c'est refoulant le terme handicap ? " ) J'avoue quand j'étais plus jeune (je ne dis pas plus petite sinon j'en connais un qui va me répondre que je suis toujours petite ...) donc j'y reviens, j'avoue quand j'étais plus jeune, je n'employais jamais le mot " handicap " mais " maladie " à croire que les gens allaient être moins différents vis à vis de moi. C'est très compliqué d'être "handicapée" parce qu'il faut gérer le handicap mais aussi savoir gérer son environnement, ses relations avec les autres, tout devoir prévoir, penser à tout. Rien qu'un jour j'aimerai ne plus avoir à me poser ses questions, dois je en parler ? (lorsque je rencontre un jeune homme sur internet ou à des collègues), dois je montrer mes faiblesses (au risque qu'on me dise que je ne peux jamais rien faire comme les autres) ...

En tout cas, il ne faut pas croire que je le vis mal, (même si je l'avoue parfois j'ai eu envie de connaitre la vie sans ca) c'est juste qu'il faut me comprendre, et surtout m'accepter comme je suis. Si j'avais la capacité de tout faire comme tout le monde, de ne pas avoir de contraintes par ce handicap, je n'aurai pas une reconnaissance travailleur handicapé.

Je demande tout simplement à ceux qui ne le font pas encore, respectez-moi ou ignorez-moi.

Je ne veux plus devoir m'expliquer, me battre, n'essayez pas de comprendre ce que je vis c'est impossible. Je vous le demande cessez de croire qu'il y a une part de profit dans la vie d'une personne handicapée, lorsque vous croisez une personne handicapée dites vous que cela peut arriver à l'un de vos proches, comment vas tu réagir si on se moque de ton frère, de ta s¿ur ? C'est facile de se dire que des cons il y en a partout, mais c'est dur d'avoir la force de croire en soi quand tout montre qu'on devrait pas en être la ...

J'aime beaucoup cette phrase : Ne fais jamais à autrui ce que tu ne voudrai pas qu'on te fasse...

   Alerter


0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant