• billets
    13
  • commentaire
    0
  • vues
    20 510

Le Dessalement de la Mer

Jack~OF~Blade

82 vues

L'eau est un substance liquide, des plus répandue sur Terre. De nos jours, elle est passé du statut de ressource, à celui de denrée.

Notre Planète, appelée "Planète Bleue", est constituée de 71% d'océans composés d'eau salées, et 29% constitué de continents et d'îles.Tout porte a croire que nos ressources en eau sont importantes, et presque infinies... .

Et bien non : certes, la Terre posséde d'énormes quantités d'eau, malheureusement 97 % de ces réserves sont salées, trop pour la consommation humaine, car nous avons besoin d'eau douce ( qui représente une infime fraction des ressources en eau totale)telle que l'on en trouve dans les lacs, les riviéres...

Ainsi, selon les Nations Unies, plus d'1 milliard de personnes vivent dans des régions où l'eau douce est très rare, ce chiffre ayant de fortes chances d'empirer d'ici a 2025, pouvant passer à 1,8 milliard de personnes.

De nos jours, l'une des solutions qui paraît la plus efficace est le dessalement de l'eau de mer, afin de rendre l'eau saumatre potable.

Mais qu'en est il vraiment ?

1)Régions et pays concernés

Les usines de dessalement sont extrêmement chères et moins rentables que le traitement des sources d'eau douce, il faut le préciser, cependant, elles présentent un intérêt évident,notamment pour les pays ne disposant pas de sources d'eau non saumâtres et possédant des revenus suffisants, les Océans étant des réserves quasi-inépuisables et insensibles a la sécheresse. De nombreux pays l'ont compris, car selon les chiffres de l'Association internationale du déssalement, il y aurait 13080 usines de dessalement en activité dans le monde. Elles sont surtout situés dans les pays du Moyen Orient, particulièrement dans les Emirats Arabes Unis (usine de Fujaïrah), en Israël (usine d'Askhelon), en Syrie (usine d'Amman) et en Tunisie (usine de Djerba).On en trouve aussi en Algérie, en Amérique Latine et en Espagne : les Canaries dépendent ainsi a 100% de ces technologies pour leur consommation d'eau potable ...

Les Etats Unis se classent au deuxième rang mondial, derrière le Moyen-Orient

Carte : Les usines de dessalement dans les pays du Golfe, en 2000

PROCHEORIENT-08-01.jpg

2)Les principaux procédés de dessalement

Il existe actuellement différents procédés de dessalement, qui sont tous passés au stade industriel de nos jours.

Les plus courants sont : -La distillation, qui consiste a l'évaporation de l'eau de mer, par l'intérmédiaire d'une sorte de puissante chaudiére.Il ne reste que le sel et la vapeur d'eau, tous deux séparés l'un de l'autre. Enfin, il suffit de condenser cette vapeur d'eau pour récupérer l'eau douce.

-Le deuxième procédé est l'osmose inverse qui nécessite au préalable un traitement de l'eau de mer, en la filtrant et en la désinfectant. Ensuite, a l'aide d'une pression suffisante, on pousse l'eau pour lui faire traverser une membrane semi-permeable : seules les molécules d'eau réussissent a la traverser.

Schéma osmose inverse : (bon l'est pas super simple non plus... :mouai: )

odmer2.gif

Cliquez sur le schéma pour une meilleure qualité d'image.

3)Les enjeux de cette technologie

Le dessalement est une activité industrielle en forte croissance depuis quelques année. Ainsi la capacité de traitement de ces usines augmente de plus de 10% par an. Cette technologie pourrait apporter une réponse a la pénurie d'eau qui frappe certains pays ne disposant pas d'importantes sources d'eau douces.

Exemple : L'Usine d'Askhelon en Israël, qui produit 320.000 m3 d'eau par jour, permettant ainsi de subvenir aux besoins de plus d'1million de personnes.

4)Les Inconvénients et Limites de cette technologie

Cette technologie, comme nous l'avons déja précisé précédemment, coûtent très cher et souffre d'un manque de rentabilité. En effet, certaines techniques, telles que le chauffages ( pour la distillation) et la compression de l'eau ( pour l'osmose inverse) nécessite d'importante quantité d'énergie, par rapport au volume d'eau produit.

Ainsi, certaines organisations écologiques s'inquiétent de l'énergie consommée par ces usines et des gaz à effets de serre qu'elles vont rejeter.

Le procédé permettant de récupérer une eau très pure, la distillation multi- effet, demande environ 15 kWh/m³.

L'Osmose inverse, elle, consomme beaucoup, environ 4-5 kWh/m³. C'est pourquoi elle représente 50% de ce marché.

Cependant, malgré la croissance rapide de cette activité, lorsque l'on prend l'ensemble de ces usines de dessalement, on remarque qu'elles ont la capacité de produire 55,6millions de metres cubes d'eau potable...qui représente 0,5 % de la consommation mondiale : un chiffre actuellement ridicule.

http://www.gralon.net/articles/materiel-et...enjeux-1261.htm


   Alerter


0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant