• billet
    1
  • commentaires
    3
  • vues
    10 626

À propos de ce blog

L'avenir de la France

Billets dans ce blog

regnalahp

Bonjour,

la psychiatrie contemporaine ainsi que la psychanalyse ne valent rien à condition que vous ne tombiez sur un praticien exceptionnel (Sur Nice il n'y en aucun). Prenez patience s'il vous plaît car il y a beaucoup d'informations à lire très importantes (de sources sures, vérifiées par une grande majorité de personne, notamment par des scientifiques cartésiens).

Les psychiatres ont fait 10 années d'études pour pratiquement ne rien savoir.

Ils prescrivent des médicaments "au petit bonheur la chance" comme si ils faisaient des essais de laboratoire (leurs patients servent de cobayes)

Un jour, une personne a du se faire perfuser du chlorure de sodium dont elle manquait. Evidemment elle a été examinée par des internes en psychiatrie (2 femmes).

La seconde lui a demandé si elle entendait des voix (ce qui est un syndrome psychotique dans leur jargon). La "malade" en a été fortement vexée parce que ce n'étais pas le cas (cela aurait pu blesser un esprit faible). C'était totalement hors sujet. Le chef de service généraliste lui a dit que c'était de la potomanie (une névrose) influencé par ces 2 psychiatres. Cela s'est révélé par la suite inexacte.

Ce n'est pas le seul exemple d'erreur; il y a en a des tas dans ce domaine mais "on ne nous dit pas tout et peu de personnes "osent se mouiller"".

La plupart des psychiatres ne savent pratiquement rien. Ils ont surtout tout simplement fait l'apprentissage d'une pharmacologie qu'ils manipulent comme comme je l'ai déjà écrit, "au petit bonheur la chance"; lorsque une nouvelle molécule sort sur le marché ils l'a prescrivent (surtout quand elle vient des USA parce que c'est sensé être à la pointe). Si ils se trompent, soi il font décompenser leur patient (c'est à dire le mettent au plus mal, soit ils rendent, soit leur patient ont des troubles psychologiques anormaux.

Le plus généralement, les psychiatres et les psychanalystes ont plus de problèmes que leur patient. Je cite le cas suivant: une jeune fille est allée chez un psychiatres/psychothérapeute pour se faire soigner. Ils ont fait l'amour si l'ont peut le dire ainsi au bout d'un certain temps. C'est hors déontologie médicale. En fait, ce psychiatre parmi tant d'autres était malade psychiquement.

D'autre part il a été démontré que le cerveau est en expansion comme l'univers; cela signifie que nous ne le connaîtrons d'une façon exacte.

Aux USA un américain a pratiqué de la télépathie (nous l'avons constaté lors d'une émission télévisée très sérieuse et scientifique). Cet homme qui a ce don extrêmement rare a pu détecter à distance la fabrication de sous-marins de guerre russes depuis les USA jusqu'en Russie. L'expérience a été renouvelée plusieurs fois. Aussi, cet homme a été récompensé par une médaille par l'armée américaine (tout a été vérifié scientifiquement dans les détails). Ce don du cerveau défi toutes les lois de la psyché; elle vient de prouver une fois de plus l'incompétence de la psychiatrie, de la psychologie, de la pharmacopsychologie et des connaissances "préhistoriques" du cerveau.

Tout cela pour vous faire comprendre qu'il faut être méfiant et "marcher sur des oeufs" si vous avez besoin de ce type de personnel de santé ("le terrain est miné"). Les psychiatres, les psychologues et les psychanalystes compétents sont extrêmement rares. Je ne cite pas de nom car il se peut que que ce soit interdit sur ce site. Si vous voulez me contacter pour que je vous cite des noms vous pouvez m'écrire à Me contacter :police: .

Je vais citer un autre exemple parmi tant d'autres: depuis de très très nombreuses années une personne continue de subir les affres de la psychiatrie. Elle prend de nombreux psychotropes prescrit par des psychiatres. Elle est passée d'un psychiatre à un autre sur Nice. Systématiquement cela été l'horreur. Ils ont essayé toutes sortes de médicaments sur elle, ils l'ont manipulé. Maintenant, cette personne doit utiliser une quantité incroyable de bonbons par jours pour pouvoir parler (au risque d'être diabétique); c'est la seule seule solution qui existe). Le sucre attaque les dents. Sans bonbon cette personne ne pourrait pas parler. Les deux raisons de ce mal sont celles-ci:

1- Tous les psychothérapeutes, psychanalystes et psychiatres sont incompétents.

2 - De part cette incompétence cette personne doit continuer de prendre des psychotropes qui lui ont coupé toute faculté de salivation à forces d'en prendre et évidemment car elle a été très mal soignée. Elle prend du poids, les psychiatres s'en fichent (ils nuisent sans scrupule à l'image de cette personne, créent de nouveaux complexes auparavant inexistants) et sont en train de la tuer lentement, doucement mais surement.à l'âge de 46 ans et pourtant elle n'a plus aucun problème psychiques ayant fait un travaille sur elle fantastique. Pourquoi, me direz vous doit elles continuer ce traitement alors: tout simplement parce que sont corps est tellement habitué aux médicaments qu'elle ne peut arrêter le traitement.

Le résultat est que l'immense majorité des des psys détruisent leurs patients. Ces traitements diminuent l'espérance de vie des patients. Si vous voulez en savoir plus n'hésiter pas à m'écrire à :police:

Je connais encore d'autres nombreux cas particulièrement sur Nice et je peux largement développer la question pour décrire la gente psys sur la cote d'azur (par exemple, la personne concernée dans ce texte est tombée sur un est tombée sur un psychiatre/psychothérapeute qui faisait de la "magie blanche" chez lui, de la numérologie et dont l'objectif était ou est encore (?) de découvrir la coupe du Christ qu'il a partagé avec ses apôtres (le Saint Graal) afin de s'abroger des pouvoirs... une certaine puissance symbolique il est fou malgré on apparence normale.

Le pire de tout cela c'est que lorsqu'un psychiatre a obtenu son diplôme il peut ouvrir un cabinet et avoir "pignon sur rue" sans véritable contrôle. C'est extrêment grave pour la société.

J'espère que vous avez compris sinon communiquez moi à :police: ( je dois aller me coucher je reprendrai une autre fois).