• billet
    1
  • commentaires
    2
  • vues
    15 408

À propos de ce blog

mon journal

Billets dans ce blog

jisuis

quant pencé vous

Tout allait pour le mieux cette année la.

Deux gros chantiers qui se suivent pour la même boitte.

Et le patron qui parle de m’engagé.

Et voilas du coup une crise de panique deux semaine sa à duré impossible de me contrôlé.

Me revoilà au chômage.

Je me fais la promesse de me soigné de trouvé se qu’il ne va pas cher moi.

Après 1mois de chômage et plusieurs cous de téléphone a l’agence intérim.

Maman me propose de voir si on ne pourrait pas aller demander de l’aide à la whip.

Une bonne idée en vaut une autre.

La une dame bien aimable nous explique que sella vas être long car mon dossier est au archive central se trouvent à Charleroi.

La dame nous fait un topo sur les aide possible de la whip.

Je pousse tous d’abord la porte d’une maison appelée centre de guidance de la santé mentale

J’ai se pendant commit une erreur je ne l’est pas poussé seul cette porte ma femme m’accompagnais.

Et la voilas parties dans des explications abracobrenthèsques sur le fait que la petite à un comportement bizarre a l’école.

Chose à la quel j’étais au courent mes que je croyais régler depuis longtemps.

Elle ra compte aussi que notre petit garçon est hyper actif sa ses maman (ma mère) qui sans charge.

Nous voilas embarqué dans une thérapie de couples non pas pour des problèmes de couple mais pour des problèmes relationnelle couples, enfants et grands parents.

La maison brule sinistre total on a encor de la chance on ne déplore aucune victime.

Nous ne possédons plus rien nous somme bien entendu assurer mes quand même a la rue.

C’est Nènène la sœur de ma maman qui nous accueil ma maison est grande dit elle.

Une semaine passe.

Et l’ambiance est surnaturelle.

Je suis le témoin le plus passif possible du fait que maman à a peux de chose prêt les même problèmes avec sa sœur que nous avec elle.

Sen est retenue mise à part risible

Retours cher la psychologue.

On ra compte l’incendie la peur les mal entendu les pleurs les dispute et j’en passe.

Là je ne sais doux me viens le courage mais j’ose demander à être vus seul.

Un rendez vous fut prix avec une autre psychologue.

La première saillance pas finie elle me propose une formation en informatique.

Que j’accepte bon nan mal en.

Il est vais que vivent dans une caravane.

Du fait que la cohabitation chez Nènène n’aille pas fonctionné.

Une caravane d’occasion qui ne coutais que 1000euro bonne affaire vu notre situations

Nous n’avions plus que sa des euros.

Je démolis le reste de la maison les experts et les contre experts c’étant mi d’acore sur la somme qu’ils nous devaient.

Je pus m’occupé de mettre les cendres de la maison dans des conteneurs.

Je me suis occupé aussi de démolir le reste des murs.

Et j’ais nettoie les brique de parement dans l’idée que je pourrais les récupéré lors de la reconstruction.

Ensuite j’ai arraché la vielle chape.

Se fut vite fait le chagrin transformé en colère et le fait que le bêton recuit est plus facile à casser.

3 ou 4 semaines et s’étais réglé.

Une le de la région wallonne nous menasse de ne faire traîné le permis de construire ci nous ne changeons pas la brique.

Les brique que j’ai récupérer vont me resté sur les bras.

On fait le projet de les vendre.

La formation se passe bien étonnamment je ne suis pas le plus nul en orthographe.

Et sa me rendre une confiance en moi oubliée.

Je me surprends même à me tenir à la lecture.

J’arrive même a suivre le court d’informatique et ce malgré son isthme très rapide.

Sautent une fonction à l’autre sens exercice.

L’asocial que je suis ce fait même des copains.

Je conserve même le contacte avec un confrère on s’invite et on se voit régulièrement.

Dans le cadre de la formation des stages son organiser.

Mois dans un bureau dans ma tête c’est comme si une vache se mettait a couvé des œufs.

Un premier stage à la bibliothèque communale de Waremme se passe étonnamment bien.

Pour le deuxième stage je suis bombardé comme commis de secrétariat dans la section d’organisation événementiel de l’académie de musique de Waremme.

La à mon grand étonnement je me retrouve à élaboré des tableaux de réservation

Et a formé mes supérieurs sait sur naturelle.

Je m’y amuse tellement que j’ai des remarque sur le fait que je dépasse mon horaire.

Mal entendu vite réparés.

Le stage et la formation achevée.

La situation se gatte.

Je suis de mauvaises humeurs.

Au fait pas vraiment ses que je m’ennuie plus de formation.

La vie dans la caravane a l’étroit les ouvrier sur le chantier a ne pas distraire.

Je m’occupe bien de mon jardin mais c’est la ma seul activité.

Je retombe dans le sarcle infernale.

Plus de sortie possible a par tous les 15 jours cher la psychologie.

Et encor si je traine en chemin sa craie des dispute.

Ca m’énerve au point que j’en ai du mal à me contenir.

C’est tous de même pas compliqué à comprendre.

J’en viens à la conclusion que c’est moi qui m’exprime mal.

Je décide de consulté un vrais psychiatre et me voilas.