Aller au contenu
  • billets
    21
  • commentaire
    0
  • vues
    254

À propos de ce blog

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Victor Hugo, extrait du recueil «Les Contemplations» (1856)

Billets dans ce blog

 

-21-

je suis comme une vague, quand je viens je vais bien, quand je pars c'est que c'est tard.  La dureté de la nuit peut malheureusement encombrer notre esprit,  le miens est en fragment,  un puzzle à reconstruire, mais le soir il est tant de le détruire,  je refait mainte et mainte fois le même geste,  cette main se promenant le long de ma joue,  vous me manquez vous savez ?  les gens, le monde, ma vie, ma mort.  Comme d'habitude tu me diras que j ai tord,  la douleur n est pas une raison pour partir c'est clair que je n ai pas l intention de mourir,  la prostitution tu sais ce que c'est ?  Je viens de voir un film et ça m'a bouleversé,  en fait je me sens proche de cette fille parce qu'au fond : mon âme s'est prostituée,  mais maintenant je n ai plus peur de rejeter. Quand tu t'aperçoit que t'étais en morceaux,  t as juste en vie de te prouver que tu peux être un oiseau,  voler voler j en rêve  mais les cauchemars reviennent,  malheureusement pour moi ils ne me laissent pas de trêve,  parfois je me réveille en sursaut  et je réalise tout bas, quand dans se lit il n y a que moi.  Tu sais tu me manques terriblement je ne sais plus arrêter mes tremblements parfois tu sais je voudrai rester éveillée aussi longtemps que j le pourrai, j'écris et parfois je ris tu vois,  mon sourire se montre puis s'en va, sans voix je ris parfois, souvent d'ailleurs, j aime bien la Vie et le monde extérieur,  il y a toujours cette dualité entre moi et moi,  à l inverse notre lien disparaît entre toi et moi je ne veux pas me séparer de toi je n'y arrive pas c'est trop dur pour moi je rigole souvent mais les larmes me roulent,  elles tombent elles tombent puis je roucoule  pigeon va t en sors de mon esprit  pigeon va t en je t en pris  je sens deux forces en moi  une fillette avec deux couettes  et une femme toute belle et toute prête qui dois je écouter  ? qui dois -je combler ?  La fillette ou la femme parfaite ? laissez moi me réveiller  j'en peux plus de rêver éveillée. Je baille, je m'étire  tu vois, bientôt j'me tire.  non, pas une balle d'en le crâne,  je m en vais seulement espèce d'âne je t'aime tu sais ?  Je cherchais juste une rime en -ai

bloodreina

bloodreina

 

-20-

Je la regarde dans un miroir. Elle est belle.  Mais dans ses yeux, il y a cette lumière noire. Je la vois, ce n'est plus elle.  Je sans dans son regard le flamme d'une haine sanglante. Je vois qu'elle a mal, pourtant je ne peux que rien pour elle. Mis à part, continuer de la regarder avec autant d'insistance.  Je vois tout ça chez elle.  Mais elle ne daigne même pas m'adresser un regard.  Elle ne daigne même pas m'entendre.  Je n'existe pas.  Je ne suis pas là.  Je suis un Homme.

bloodreina

bloodreina

 

-19-

Tu sais, je me ronge les ongles.  Je ne sais pas pourquoi je fais ça.  Souvent quand je doute ou parce que je jongle.  Avec les plaisirs malsains que la vie nous a,  Donner sans précision.  J'ai souvent mal à la tête.  Peut-être des problèmes de vision.  Quand on meurt on fais la fête.  C'est bien plus attrayant.  D'être mort que vivant.  Il nous faut un juste milieu.  Sinon comment survivre en ces lieux ?  Je me ronge les ongles et la folie me ronge.

bloodreina

bloodreina

 

-18-

Les fleures poussent dans le soleil.  Les ronces poussent dans l'ombre.  J'ai poussé dans les rayons du soleil. Mais ma tige est pleine de pique.  Me suis-je égaré pour une telle transformation ?  La tulipe devient rose.  La rose pique les doigts.  La rose est belle mais fais si mal à la fois.

bloodreina

bloodreina

 

finalement

Peut être que parler aurait arrangé les choses. Pourquoi se refermer après une telle agression ? Peut être que parler aurait arrangé les choses. Pourquoi s'enfermer dans un silence ? Parler aurait pu tout changer. Effacer cette peur si grande en mon être. Pourquoi simplement être rentrée dans ce jeux tortueux ? Maintenant nous sommes tout les deux perdant. Tu n'as pas eu ce que tu voulais. Tu as laissé mon coeur saigner. Parler aurait du arranger les choses. Mais la honte est si forte. Parler aurait du arranger les choses. Le silence n'a pas aidé.

bloodreina

bloodreina

 

-16-

J'ai besoin de ton front contre le mien, toi non ?
J'ai besoin de ta chaleur pour mon bonheur 
J'ai si mal 
Ce n'est pas fatale
Avec toi 
Tout va Tu sais tu me manques
Je souffre je suis en manque
J'ai besoin de ton souffle dans mon cou
J'ai besoin que tu me touches de partout 
Putain pourquoi moi ? 
La vie est injuste avec moi Le pire c'est que je ne suis pas la seule
Dans ce cas ; je ne suis pas seule A être en manque de toi 
Tellement que mes vers ne varie pas 
Je t'en pris prends moi 
Garde moi 
Ne m'abandonne pas Tiens ta promesse 
Je suis trop fragile 
Ne tire pas mes tresses
Essaye d'être agile Mon coeur est une fine ardoise
Pouvant ce briser 
À la moindre noise 
Ne gâche pas ma chance de rester Même, retiens moi contre mon gré
Si jamais je veux m'en aller 
Tu es ma drogue 
Je suis ... Que suis-je pour ton orgues ? Pitié pitié ai pitié de moi 
Au point de ne me plus vouloir me lâcher 
Attache moi à toi 
Peut m'importe si c'est pour des années ou des mois Grâce à toi je suis encore là 
Dire que je voulais fuir cette nuit là
Tu m'en as empêché
Sous prétexte de ma sécurité Putain de merde 
Oui je crois, c'est vrai 
Putain de merde
Je t'aime pour de vrai. J'ai alors rompus notre pacte...

bloodreina

bloodreina

 

-15-

Chantant dans cette pièce
Sombre, chère nièce
Garde la monnaie
Je ne veux rien reprendre ouai Pourquoi tatie 
Ne veux tu plus d'aide
Pourquoi tatie 
Ne veux plus de mon aide Il a des choses 
Que les enfants ne peuvent pas savoir
Chaque âge à sa dose
Mais parfois, pas besoin il faut juste croire Croire quoi tatie ? 
Les enfants purs et vivants 
Comment tatie ? 
En aillant confiance en leurs dons Peut importe leurs nombre d'années
Ils ne sont pas damnés
Ils ne sont pas bêtes
Ne te prends plus la tête Avec des sornettes,
Avec des mensonges,
N'oublie pas, ma Ninette
Il n'y a que des songes.  

bloodreina

bloodreina

 

-14-

Son coeur loin d'être entier
Et pourtant si beau
Presque à envier 
Ignorant de haut Cet être brisé
Ni coupable ni épargné
Plein de bonté 
Pour des choses si puéril
Inutile Elle s'attarde sur les détails
Sauvant les âmes 
Encaissant comme du bétail
La difficulté des drames Ne montrant rien 
Vivant tout
Dans le silence ce n'est pas bien 
Ils étaient son tout Sa raison de vivre 
Avant de partir 
Loin et ivre 
Avant de souffrir

bloodreina

bloodreina

 

-13-

Une lumière clignotante
Toi toujours qui me hante
Dans le noir dans la nuit
Avant et encore aujourd'hui Solitaire qui ère
Dans ce monde éphémère
Tu étais pour moi précieux
Même si tu es monté aux cieux Au enfer ou dans le ciel
Je te cherche sans succès
Dans cette lune de miel
Seule sans se repérer Un sourire tout va bien
Une larme et c'est la fin
Toi qui me faisait croire, viens
Dorénavant je regarde demain...

bloodreina

bloodreina

 

-12-

Tu avais peur, 
Tu criais ta douleur. 
Hélas c'étais ton heure. 
Tu partais et je suis arrivé. 
Trop tard. 
Encore en retard. 
Pour toujours, nos promesses de tout les jours. 
C'est dommage, dans ton si bel âge. 
Il a fallu que se soit maintenant. 
Et dorénavant, je ne vois plus le ciel comme avant. 
Un nouvel ange. 
De nouvelles étoiles,
Ne te sens plus seul mon ange,
Je reviendrai dans la toile. 
Avec toi évidemment. 
Mais pas si précipitamment. 
Avant je veux vivre ce que tu n'a pas vécu. 
Quand tu as disparu. 
Quand je me suis perdu.

bloodreina

bloodreina

 

-11-

La fumette, la cigarette, tout ces mots en ette,
Nous offrent peines et illusion, bien être et hallucinations. 
Un refuge pour certain, une obligation pour les mesquins. 
L'alcool, n'est pas cool,
Son alchimie divaguant, 
Avec elle on coule,
On oublie, on divague c'est agréable. 
Tu me vois, bouteille à la main,
Criant, pleurant, le désespoir qui revient,
À la surface il cri victoire. 
Et pourtant je tiens encore debout.
Je ne te ramasse plus dans la boue. 
Ma vision change,
La voiture est si loin, j'arrive, avec mon poison que je range. 
Finalement elle bouge,
Elle aussi me rejoint, c'est agréable, 
La façon dont je recrache du rouge, 
Pourquoi suis-je à terre ? Avant j'étais adorable.

bloodreina

bloodreina

 

-10-

J'ai dis je suis poète
Ils ont rient et m'ont tiré les couettes
J'ai laissé coulais parce que ça n'avait pas d'intérêt 
Mais en fait c'est moi la plus bête
J'aurai pu me soigner alors que j'avais mal a la tête,
Qu'elle conne d'avoir laissez filé,
Ma dernière chance pour me rattraper ... Non ce n'est pour personne.
Ce poème sans sonne.
Illogique, euphorique.
Inutile, immobile.
Je me ris à la figure,
La bipolarité reprends de l'envergure,
Hihihi 
C'est si délicieux,
De sentir sur mes lèvres le goût des cieux.
Non je n'ai commis aucun péché,
Ni aujourd'hui ni pas jamais. Excuse moi d'avoir ris,
À cette satanée vie,
Montrons lui qui est la plus forte,
En être elle et moi je ne suis pas morte,
Bon dieu qui êtes vous pour lire ses anneries.
Je n'y crois pas,
Vous ne savez pas ? 
Dieu n'existe pas 
Ahaha 
Du moins pas pour moi !

bloodreina

bloodreina

 

-9-

Tu vois,
Nous etions seuls devant ce miroir,
Je vois,
Maintenant seule devant ce coeur d'Ivoire. Frère soeur se tenant par la main
C'est terminé, en vain
La cloche sonne pour la fin 
Elle ne prendra plus ce train Ange déchu
Ames perdues
Destin pendu
"Nous" n'existe plus Elle est mal 
Il est pâle
Le sang dévale
Se corps sale Coeur nouer
Voie bloqué
Non oublié
Non pardonner Pourquoi né t ont humain ? 
Pourquoi nous n'y comprennons rien 
Seulement ses mots distins
Ses dernières phrases ne font pas de bien. Mal fait la vérité
Les mensonges nous ont blessé
Plus rien à créer
Plus rien à crié. Si,
Excuse moi,
De souffrir

bloodreina

bloodreina

 

-8-

L'infini qu'est ce que c'est ? 
Existes tu ? L'amour qu'est ce que c'est ?
Existes tu ? La douleur qu'est ce que c'est ? 
Existes tu ? Le silence qu'est ce que c'est ? 
Existes tu ? La souffrance qu'est ce que c'est ? 
Existes tu au moins ? Répondez moi je vous en pris 
Ne me laissez pas immergé 
Reviens, de toi je suis épris
J'ai mal putain viens m'aider J'agonise
J'etouffe
Tu mises 
T'es ouf Tu te fiches pas mal de mon existence
Mais moi je te regarde et j'espère
Tu te fiche pas mal de ma conscience
Mais moi je prie et j'espère D'un jour te trouver,
Que tu me sers contre toi
Mais je suis folle je suis taré
Qu'est ce que tu fais dis moi ! Je ne sais plus où te chercher 
Je ne veux plus t'ignorer
Mais bon sang qui es tu !
Qui es tu pour me faire chavirer ! 
Je ne vais pas te le cacher... Je suis perdue
Perdue à cause de quelqu'un qui m'est inconnu
Je ne sais pas... Qui es tu ? MAIS QUI ES TU !? Si tu existes vraiment...viens...
Viens me prendre dans tes bras... 
Viens je te tiens...
Mais non tu n'es pas là...

bloodreina

bloodreina

 

-7-

Insomnie insomnie ! 
Je te déteste ! 
Tu es là tu me punie ! 
Tu es pire que la peste ! Si je ferme les yeux les cauchemars resurgissent
Si je reste éveillé tu me fais supplice
Insomnie insomnie ! 
Pourquoi m'obliges tu à me rappeler ? 
Pourquoi ne puis je faire autre chose que me plié à ton gré ? Je tombe plus bas encore
Je ne fais même plus parti du décor 
Je me fais mal à mon corps
En entendant le cor de bronze et d'or Un deux quatre huit dix-neuf
Je ne les comptes plus, ces nuits longues et noires
Non je ne fais pas la teuf
Je réfléchis au sens qu'à pris ma vie M'est il favorable ? 
M'est il vivable ? 
Je n'arrive pas à me décider
Je suis finalement trop épuisée
Pour réfléchir et ne pas mourir Non ! Jamais ! 
Je ne veux pas partir ! 
Pas comme ça ! 
Pas en baissant les bras ! Insomnie insomnie ! 
Avant de me dévorer
Laisse moi te parler
Donne moi une chance pour m'évader
Avant que les murs s'effondrent. 
Et que dorénavant je tombe.

bloodreina

bloodreina

 

-6-

J'ai mal au cœur
Je nage dans la peur
Pourquoi je ne vois que le malheur ? 
Ça n'a pas de sens d'être un leur. Pourquoi mentir ?
Pourquoi caché ? 
Pourquoi avouer ? 
Pourquoi s'ouvrir ? Tout simplement je voudrais te dire la vérité
Mais seulement je n'y parviens jamais
Tu crois que je vais bien
Mais je suis l'être malsain Je chavire, je coule
Je te fais souffrir, tout roule
Pourquoi ? 
Pourquoi pourquoi ? 
Les réponses de la vie ne viennent jamais ? 
Pourquoi maintenant je me hais ? À qui la faute ? 
Pas la tienne je prends note.
Ma tête est lourde
Je me sens partir, 
Je crois que j'ai fais une bourde,
En lachant la voile de mon bateau de rire
Je ne veux plus mentir
Je ne veux pas oublier
Ça me ferait mourir
Cela me ferait crever Crois moi je t'en pris
Aide moi je t'en pris
Me lâche plus je t'en pris
Ne refait pas deux fois la même erreurs... 
Ne m'abandonne plus ,
Soit sincères, j'ai disparue.

bloodreina

bloodreina

 

-5-

Pendant longtemps j'ai disparue
Dans la pénombre des rues
Je n'ai pu
Retenir qui que ce soit
Même pas moi 
Dans les décombres de la dépression J'ai pu autrefois me battre
Et je me bats encore toute fois
Il ne faut pas croire que l'on est
Quelqu'un que l'on est pas Gardez en tête nos valeurs
Prendre du recul et de l'ampleur
J'ai mal à la tête à force de me remémorer
Ce que c'était avant
Enfant innocent, noyer dans le bonheur
Et en ces années d'antant
Je dis merci de connaître l'enfer pour vivre le paradis
Ce n'est pas son passé qui fait son futur
Ce n'est pas ses aventures qui font cet homme Non je ne vois personnes
Croyais le ou pas 
J'ai mes amis 
Ils elles me suffisent 
J'aime ma vie
Ce n'est pas la popularité que je vise
Laissez moi en paix
S'il vous plaît En paix avec moi même 
Pour une fois tout va 
Être heureux c'est le mieux
Je ne me comprend plus
Ni ce que je pense ni ce que j'écris 
Suis je endormie ? 
Je ne me souviens plus que du présent.

bloodreina

bloodreina

 

-4-

Quand tu t'fais oublier 
Tu sais jamais si t'es juste sacrifié
Ou vraiment abandonné
Il te manque 
Elle te manque 
C'est dur ça fait mal aussi cœur 
Mais je vie toujours même si j'ai peur
De nouveau perdre ceux qui m'aident sans le savoir
J'essaye d'y croire
Mais j'y arrive plus parfois j'perds espoir
Le miens de cœur il a pris les armes
Car il en a marre de me voir en larmes
Il a décidé de passer à autre chose
Même si mon frère importe dans ses proses
Parfois je pleurs sans raison
Mais je me dis que ça ne sers à rien et que j'ai perdu la raison
Je me sens seule pour affronter la vie
Mais je fais tout ce que je peux pour garder mes amis. Je dis rien j'garde le silence
Je sais que c'est nulle et que j'en ai conscience
J'arrive pas à en parler
Je suis redevenue ce que j'étais 
Insomniaque
Arrêtez vous sadique psychopathe 
Mon cœur est en feu je me bat je le peux
Je le veux. 
Même si tu m'as oublié 
Moi je ne me separerai jamais du bonheur que tu m'as donné.
Autrefois. 
Grand frère.

bloodreina

bloodreina

 

-3-

Tu souffres ? 
Moi aussi 
Tu te plains ? 
Je le peux moi aussi Tu fermes les yeux sur le présent ?
Je te les ouvre
Tu refuses de te détacher de ton passé ?
Je ne te demande pas de l'oublier seulement de savoir vivre avec
Tu n'y arrive pas ? 
Je vais t'apprendre 
Tu ne veux plus faire confiance à personne ?
D'accord mais n'oublie pas qu'avant la douleur il y avait la douceur
Tu as peur ?
Je te tiens la main tout le long 
Tu crois que je t'oublie ? 
Je me rappelle toujours de ceux que j'apprécie
Tu te crois seul ?
On est toujours un minimum deux dans notre tête 
Tu n'as pas confiance en toi ? 
Je suis là pour t'aider
Tu te laisse rabaisser ?
Je te prouve que tu n'es pas ce qu'ils disent
Tu as peur d'être abandonné ? 
Si tu as peur de ça tu es comme quelqu'un de mort
Si tu pètes un câble
Je serai là pour subir tes coups si tu en a besoin et si ça t'aide
Si tu veux mourir 
Je te montrerai que la vie est jolie quand tu l'a regardes bien. Et tu sais pourquoi je fais ça pour toi ? 
Parce que personne ne l'a déjà fait pour moi. 
Je t'aime. 
Mais qui es tu ?

bloodreina

bloodreina

 

-2-

La tête qui tourne
Le ciel pesant
Le vent qui hurle 
Le cœur en sang On comprend jamais
Pourquoi les gens disparaissent
Apparaissent
On les laisse filer 
On pensait les revoir 
Mais c'est trop tard
Je ne perds pas espoir 
J'écoute seulement ces pleures dans la nuit noire. Le monde est con
Les humains sont cons et pourtant certains sont heureux
Ils voient la vie comme un cadeau
Ils avancent la tête haute, 
Ils regardent les étoiles ou les eaux
Espérant revoir les êtres aimé.
Ils sont heureux de vivre
On ne doit pas pleurer parce que les gens partent
Mais sourire parce qu'on les à rencontré D'autre ce referme sur eux même 
Ils disparaissent sans mourir
Ils se la ferme 
En croyant faire souffrir à s'ouvrir le cœur
Un cœur ça pompe le sang
L'énergie et la vie
Arrêtez de le voir comme une bombe à retardement
Car un cœur c'est beau
C'est lui aussi un cadeau Ne vous arrêtez pas en chemin 
Pour des gens jaloux
Ne sombrer pas dans l'alcool ou le vin
Pour des quelconques problèmes fous Je ne voulais perdre personnes
Mais je ne pouvais décider pour personne
À pars pour moi
Il s'en va.
Tant pis. 
Ça fait mal ? 
Ça oui. 
Mais la vie continue toujours parceque un cadeau c'est beau.

bloodreina

bloodreina

 

-1-

Personne blessé
Personne charié
Ne te laisse pas tomber 
Ne te laisse pas sombrer Toi aussi tu penses
Toi aussi tu dances
Ne crois pas être mauvaise
Ne crois pas ces gens d'aises Personne vitale à ma survie
Personne que je n'oublie
Pourquoi ne pas m'avoir compris ? 
Pourquoi t'es tu éclipsé ? 
Pourquoi m'être blessé pour quelqu'un que j'appréciais ? 
Et me voilà qui parle au passé La vie elle est chienne
La vie c'est une salope mais elle est trop courte pour ne pas la faire mienne
Quand j'espère la lumière
Je ne vois que le sang dans mon verre
Elle a disparu
Elle m'a perdu
La vie.
Mais je la retrouverai
En tirant sur le fil qui nous reliait
Je ne suis pas du genre à laisser tomber
Même si tu n'est plus là.

bloodreina

bloodreina

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité