• billet
    1
  • commentaire
    0
  • vues
    51

À propos de ce blog

Salut à tous !

Bon, je crée ce blog afin de parler de certaines choses que j'entends, ou bien dans ma famille, ou bien dans celles des autres. 

Comme on le sait tous, il y a certains sujets dont il vaudrait mieux éviter de parler lors des repas de famille. 

Bref, sous forme de petites histoires, je raconterai ces débats à travers les yeux de Lulu, dont le sexe ne sera jamais dévoilé, afin de garder le mystère.

Bonne lecture !

Billets dans ce blog

Frenchvibes

Lulu est excité de partir pour la première fois de sa vie en dehors des frontières européennes. Avec des amis, il décide de quitter Lyon pour Quito, la capitale de l'Equateur, le milieu de la terre (et non la terre du m. Ainsi, après douze longues heures de vol, dont trente minutes cumulées de turbulences, Louis qui s'est découvert une aérodromophobie, sa sœur, Emma, qui crie au sexisme au moindre mot d'homme, Lulu et sa clique atterrissent enfin à l'aéroport international Mariscal Sucre.

A leur arrivée, ils sont accueillis par Camille. Ensemble, ils partent dans l'appartement de Camille, afin de faire une pause, car le groupe français ressent les effets des sept heures de décalage horaires. 

Un soir, alors que les parents de Camille sont présents à table, et que tout semble bien se passer, un événement vient frustrer la soirée.

Camille, qui ne sent pas comme étant semblable à ses amis, décide de révéler à ses parents et amis, son homosexualité. En Equateur, si l'homosexualité est dans les lignes acceptée, la réalité est bien différente dans le cadre familial. La mère, ouverte, rassure son enfant en disant qu'elle ne veut que son bonheur. Mais son père, un riche entrepreneur colombien, ne pense pas la même chose. Élevé, il décide de ne rien dire, mais après que le repas soit terminé, et que tous sont au lit, Lulu, qui est insomniaque, entend le père de Camille parler, sans comprendre exactement ce qu'il se passe. Lulu décide alors de se mettre cacher derrière la rampe d'escaliers, pour mieux entendre.

« L’homosexualité est une maladie, une insanité, un péché. Je vais payer un psychiatre pour qu’il te soigne, parce qu’il est hors de question que la famille compte en son sein un sodomite, un pervers ».

Les propos tenus par le père de Camille laissent Lulu sans voix, et lorsqu’il voit Camille monter les escaliers pour se rendre dans sa chambre, Lulu, pris de peur, retourne dans son lit, et passe la nuit à penser aux choses qu’il pourrait dire à son ami pour le réconforter…