Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'physique quantique'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

4 résultats trouvés

  1. Concernant le sujet « esprit quantique » une page de Wikipédia fait une analogie entre l'impossibilité de mesurer à la fois la position et la vitesse d'une particule en physique quantique et l'impossibilité de connaître la teneur d'une pensée en même temps que ce vers quoi elle tend et donne l’exemple d'une personne à qui on demanderait de décrire ce à quoi elle pense alors qu'elle est dans un train de penser : ce mouvement s'interrompt au moment de la prise de conscience de ce à quoi elle pense. Il est vrai que cette analogie semble être cohérente. Cependant je me pose la question si l’impossibilité de connaître la teneur d’une pensée en même temps que suivre cette pensée dans son cheminement ne viendrait-elle pas simplement du fait qu’il nous est en général impossible de penser à 2 choses à la fois ? En effet le fait de « réaliser » ce à quoi on est en train de penser est en lui-même une pensée propre ce qui en fait nous empêche de penser en même temps au sujet de la pensée lui-même et ceci n’a rien à voir avec la physique quantique et l'hypothèse d'un « esprit quantique ». Votre avis là-dessus ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Esprit_quantique#Premiers_constats_(1951)
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fentes_de_Young L’expérience des fentes de Young en physique quantique nous apprend la « dualité onde-corpuscule ». En gros un même objet physique peut-être considéré comme étant ondulatoire et non uniquement corpusculaire. Mais ce n’est pas réellement cela qui m’intéresse ici mais ce que la physique quantique induit sur ce que nous croyons observer de notre environnement. Je voudrais parler de comment les humains perçoivent ce qui est « observable ». En fait, l’expérience des fentes de Young montre que si on étudie le comportement d’un quantum (par exemple un électron seul) alors on se rend compte que l’électron se comporte exactement comme une onde, seulement dès que nous essayons « d’observer » cette onde, l'électron perds étrangement sa qualité ondulatoire et se comporte comme étant un objet physique corpusculaire (!)... Ma réflexion philosophique : Pour moi cette expérience de la physique quantique montre que nous devons peut-être revoir ce que nous appelons « perception » ou « observation ». C’est en fait comme si on considérait un objet ayant une couleur donnée par exemple blanche mais dès que nous essayons d’observer cet objet alors nous percevons une autre couleur disons noir. Ou un autre exemple : Un corps étant liquide mais dès que nous l’observons nous nous rendons compte qu'il a les propriétés d'un objet solide, on arrête l'observation et alors il redevient liquide... Dans ce contexte qu’est-ce que la réalité ? Puisque nous savons ici que les choses sont autrement que ce qui se montre ! Un objet ondulatoire se montre comme étant un corps alors que nous savons pertinemment qu’il se comportait comme une onde juste avant qu’on tente de l’observer. Une autre chose : Si un électron est onde et corps à la fois c’est que peut-être que la perception (et la compréhension) humaine est bien trop "étroite" pour pouvoir déterminer et accepter qu’une chose peut-être elle-même et son contraire à la fois. La vraie perception serait alors de pouvoir « voir » dans une chose cette chose et son contraire à la fois, comme si en philosophie le bien et le mal étaient tous deux en même temps présents dans une chose, on est alors plus dans le « par-delà le bien et le mal » mais dans les deux à la fois !!
  3. Il s'agit de deux entretiens et d'un Supplément extrait du livre : "Un atome de sagesse". Relations entre science et spiritualité.
  4. Bonjour. Je remodifies mon post principal, et postes juste les idées directrices de mon idée sur un moyen théorique d'unifier la Relativité Générale et la Mecanique quantique dans un modèle plus étendu et fondamental. Introduction : La physique a connu le siècle dernier deux grandes avancées majeures, jetant les fondations de deux théories demeurant jusqu'à ce jour inconciliables : la Relativité Générale qui décrit les événements physiques à l'échelle macroscopique mais achoppe sur l'échelle de l'infiniment petit. Et la Mécanique quantique, qui décrit avec une très grande précision les événements se déroulant à l'échelle de l'infiniment petit, mais qui conduit à des étrangetés contrariant le sens commun et l'intuition à l'échelle macroscopique. Depuis Isaac Newton et sa théorie sur la gravitation universelle, l'énigme de l'attraction à distance entre objets demeurait insoluble. Jusqu'à ce que les mathématiques arrivent à maturité, et que le jeune Einstein élabore la théorie de la relativité et introduise en physique théorique les notions de tenseurs de courbure et de distorsions spatio-temporelles. Néanmoins, la Relativité Générale demeurait non réfutable à sa limite et conduisait à une singularité primordiale détruisant la théorie à sa frontière. Les recherches sur la mécanique de l'infiniment petit visant à élucider l'origine du big bang allaient très rapidement conduire à une théorie concurrente, la Mécanique Quantique décrivant l'infiniment petit. Or, les deux théories, qui ne sont encore à ce jour jamais pris en défaut, demeurent incompatibles : l'une est déterministe, locale, réaliste, la seconde acausale, et non locale. De très nombreux chercheurs tentent depuis lors de concilier ces deux théories soeurs en une théorie plus étendue, qui décrirait tant l'infiniment petit que le macroscopique, sans succes jusqu'à ce jour. La complexité de la RG et du modèle Standard permettant des réajustements des formules à chaque mesure ou observation sortant des limites de leurs prédictions à attiré notre attention sur l'hypothèse d'un risque d'antériorité du paradigme. En effet, chaque expérience étant orientée dans le contexte du paradigme des théories éprouvées, se pourrait-il que nous soyions sur une piste condamnée à tourner en rond ? Dans ce papier, nous allons approcher le sujet d'un manière volontairement simplificatrice et explorer une piste inédite originale qui permettrait d'unifier la RG et la MQ dans un modèle de Relativité Quantique. Dans un premier temps nous allons présenter notre modèle. Ensuite, nous allons confronter, au gré de nos développements, celui-ci aux points obscurs de la physique théorique telle que les étrangetés de la MQ (dualité onde-corpuscule, non localité, effet tunnel, ...), les ambiguïtés conceptuelles de la RG (courbure de l'espace, distorsion spatio-temporelle, singularité primordiale, ...), et des zones d'ombres demeurant en chantier dans le cadre plus général du modèle standard (matière sombre, énergie noire, accélération de la vitesse d'expansion de l'univers, absence apparente de matière lévogyre, énigme de l'énergie du vide, microgravité, effet Casimir, ...) et encore d'autres points non élucidés à ce jour. Synthèse 1. Tout serait le produit de quantum bidimensionnels, des segments de droite infinitésimaux, de taille très en dessous d'une longueur de Planck. 2. Ces quantum obéiraient exclusivement à un mouvement inertiel et se toucheraient avec un degré de liberté de mouvement croissant avec le temps par effet Thermodynamique, produisant une expansion isotrope de l'espace-temps. 3. Leurs mouvements se synchroniseraient de proche en proche, initiant une mécanique quantique obéissant à des comportements synchronisés dans un espace fibré fractal. 4. L'expansion de l'univers, sa topologie et toutes ses structures dériveraient de ce taux d'entropie croissant, et l'espace-temps aurait une courbure fixée localement proportionnellement à la liberté de mouvement des objets qui le peuplent. 5. Cela se retrouve à travers les unités de Planck par un décalage entre une longueur d'une année-lumière et le rapport entre une longueur de Planck/une durée de Planck, rejoignant les inégalités de Heisenberg, le coté étrange de la MQ, l'absence d'anti-matière, le déficit apparent de l'énergie du vide quantique, l'accélération de l'epansion de l'univers, la forme trop dense des galaxies etc. ------------------------------- Mon blog : Relativité Quantique et Thermodynamique
×