Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'patrons'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

21 résultats trouvés

  1. Bonjour, En 2015, les patrons des 120 plus grosses entreprises de l'Hexagone ont enregistré en moyenne une augmentation de 20% de leurs revenus. pour la première fois en 2015, cinq patrons de sociétés cotées à Paris ont perçu plus de 10 millions dans l'année : 16,8 millions pour le PDG de Sanofi, 16,4 pour celui de Rubis, 15,6 pour celui de Renault-Nissan, 14,1 pour celui de Dassault System, et 10,4 pour celui de Schneider Electric". Ces sommes qui apparaissent colossales sont le total d'un salaire fixe et de primes variables parmi lesquelles on peut retrouver l'intéressement et surtout les "Golden Hello", ou chèque de bienvenue. Celui du nouveau patron de Sanofi s'élevait à 7,2 millions d'euros. Toutes ces transactions sont légales puisque chaque conseil d'administration a donné son feu vert, malgré les récriminations révélées en même temps que les salaires des grands patrons français. Article entier
  2. salut vous mavez demandé de faire des phrases courtes comme je disais plusieurs fois, je trouve dommage (euphémisme pour lamentable) detre simpliste pour un sujet aussi graaaaaaaave que "les francais" jai scindé mes sujets, cest toujours trop long 1 JE PROPOSE des cours obligatoires de "MEGAMACRO socio eco et des comptes de la FRANCE" des le COLLEGE, "comparés aux autres pays riches", en évitant les sujets secondaires et faits divers anesthésiants et sédatisants, en focalisant sur le FONDAMENTAL (MILLIARDS DEUROS ET MILLIONS DHABITANTS MINIMM) SANTE SUICIDE CHOMAGE IMPOTS TAXES LOGEMENT PAUVRETE INEGALITES LOISIRS CRIMES ET SATISFACTION... de long terme (et je ne parle pas de théorie mais de chiffres concrets) OBJECTIF voter moins betement, voire intelligemment CAR il ya un mot pour décrire le vote des ignorants: la sottise quen pensez vous SVP ? quen pensez vous SVP ? quen pensez vous SVP ? quen pensez vous SVP ? rerererererereremerciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
  3. La fête est finie il faut ranger l'appartement ! 1 vaincre le chômage comme tous les autres pays: baisse taxes sur travail et entreprises compensée par baisse niches et hausse TVA, patrimoine, épargne, pollution, réserves de Ksation des assurances... et + de proportionnalité baisse dépenses (fonctionnaires santé retraite collectivités...) travailler plus (39h, 45 ans) Créer des entreprises pour créer de vrais emplois plus de R et D, et de secteurs échappant à la concurrence des pays en voix de développement controles ANPE, fin des emplois aidés, formation mieux allouée, orientation adaptée, formation professionnelle en alternance 600 000 postes vacants en France, selon le rapport Attali assouplir droit du travail (CDD CDI coûts de licenciement) libérer la concurrence: réseaux (tél, électricité, courrier, transports...) santé, experts ctables, juristes, architectes... supprimer les préretraites « assedic » déguisées Le départ à la retraite des baby-boomers ne favorisera pas à lui seul la diminution du taux de chômage, au contraire nous allons avoir recours à l'immigration 2 campagne médiatique pédagogique pour dédiaboliser les 3 millions de patrons : il sont dans dans le même bateau que les employés, et c'est aussi grâce aux patrons que l'Etat existe les Chinois l’avaient compris il y a plus de 2000 ans, en affirmant que « quand le riche maigrit, le pauvre meurt » : mesures fiscales qui encouragent 500.000 à 1 million de Business Angels investissant au total chaque année près de 100 milliards de dollars sont les artisans peu connus des succès américains qui s’appellent Google, Microsoft ou Intel. = mesure SARKO ISF 3 en finir avec l'assistanat, renouer avec la notion d'effort et de travail le citoyen n'a pas que des droits, il a aussi des devoirs travaux d'utilité publique pour les RSA ((suisse all), intermittents du spectacle... 4 en finir avec les cigales (35h, RTT + fonctionnaires) 5 acheter francais campagne médiatique pédagogique « attitude positive », le FN n'a pas le monopole du patriostisme et du politiquement incorrect 6 Education cours de « comptes de l »etat » des le college (pour voter moins bêtement) baisser le budget lycée collège au profit du primaire et supérieur, adapter les horaires et vacances, supprimer le redoublement, suivi individuel, mixité sociale, plus d'autorité, programme concret connecté avec la réalité, orientation en phase avec le marché de l'emploi...) 7 plus de politiquement incorrect (zemour, dieudoné.... 8 renouveau du syndicalisme ou le remettre à sa place (qui est non représentative) 9 fin du boulot à vie de la fonction publique (= PBAS SUEDE SUISSE FINLANDE ITALIE) et fin de leurs privilèges immondes 10 Plus de flics pour plus de sécurité (moins de crimes) 11 autoriser l'euthanasie (pays bas lux belg suisse) 12 actualiser les loyers du logement, améliorer la gestion des HLM qu'en pensez vous?
  4. Je vais avoir 13 ans et je cherche a gagné un peu d'agent au alentour de 250 euros en liguide c'est embitieux mais bon si c'est moins c'est pas grave. J'ai déjà demander a ma grand mère si je pouvait faire quelque chose pour gagner 4 sous et elle ma proposer de ramasser les aiguille de pain elle me donne 15 euros pour faire un chemin de 100m de long une grande court et un jardin de 1800 mètre carré je trouve que c'est pas beaucoup :bad: mais c'est déjà sa :cool: Je connais le patrons d'un bar depuis tous petit mais j'hésite a lui demander si il pouvait me faire travailler et je suis très timide donc je ne sais pas trop quoi faire j'aimerais aller voir des personnes agées s'avoir si il ont besoin d'un coup de pouce pour passer la tondeuse ou quoi mais je n'ause pas demander car je ne sais pas comment il réagirons !! SI VOUS VOULEZ BIEN ME DONNER VOTRE AVIS ???? ET DES IDEES POUR GAGNER DES SOUS SI VOUS EN AVAIENT MERCI D'AVANCE !!!
  5. Thèmes: SANTE SUICIDE CHOMAGE IMPOTS TAXES LOGEMENT PAUVRETE INEGALITES LOISIRS CRIMES ET SATISFACTION INTRO excusez cette intro mais c'est pour tenter de dissuader certains forumeurs à la gachette facile de me prendre pour un rigolo. J'espère discuter sérieusement, et je ne répondrai bien évidemment pas à ceux qui sont la pour se défouler et rabaisser les gens ! A l'époque ou je regardais encore la TV, je me suis dit lors d'un débat politique de trop: ils ont tous de bons arguments mais y a personne pour vérifier la véracité des infos ou chiffres qu'ils balancent. Et oui, le journaliste devrait remplir ce rôle mais je rappelle que la Fce est le mauvais éleve en terme de liberté de la presse: 18e derrière Tchéquie All US UK, et les francais lisent peu la presse: 16e derrière la Corée du sud, uk, all, israel, us ! Même constat dans la presse ou les bouquins: qui me dit que cet auteur dit la vérité et utilise des stats officielles? Les médias nous lobotomisent avec leurs faits divers anesthésiants, et quelques rares infos socio économiques secondaires et techniques. C'est ainsi que j'ai décidé d'aller à la source: tous les constats suivants sont issus des chiffres OCDE EUROSTATS PNUD, qui regroupent toutes les INSEE du monde, et qui sont la base de tous les économistes et sociologues. J'ai cherché les stats que JE voulais grâce à ces bases de données de millions de stats: http://stats.oecd.org/Index.aspx http://epp.eurostat....atistics/themes (je ne les montre pas volontairement car à chaque fois on me reproche que c'est chiant et illisible ! Mais avec plaisir de vous les soumettre) De plus, je suis un insoumis indépendant des maisons d'éditions, groupe de presse ou autres partis, syndicats etc... Enfin, je propose une vision MEGAMACRO socio eco, franco internationale, de long terme, et seulement sur les sujets FONDAMENTAUX de la vie des francais. Allons y! (résumé de centaines de pages) 1) 30 ANS DE GAUCHE voilà 30 ans que la France a une politique de gauche, y compris sous Chirac le pleutre pusillanime, qui serait « extreme gauche ou gauche » dans absolument tous les pays riches du monde (y compris les scandinaves puisqu'ils ont baissé leurs dépenses) preuve= les dépenses publiques et taxes stagnent depuis 15 ans de pseudo « droite » (dont 5 de Jospin) Le vrai pouvoir est détenu par les fonctionnaires via leurs syndicats et grèves. Résultat= TOUTES LES ETUDES SERIEUSES (ocde pnud eurostats etc..) montrent que LA VIE EST PLUS DURE EN FRANCE QUE DANS LES AUTRES PAYS RICHES critères= SANTE SUICIDE CHOMAGE IMPOTS TAXES LOGEMENT PAUVRETE INEGALITES LOISIRS CRIMES ET SATISFACTION http://hdr.undp.org/...ees/construire/ www.oecdbetterlifeindex.org http://hdr.undp.org/en/data/build/ http://www.globeco.f...l-2009-2010.pdf Pourtant, nous devrions être très heureux: Nous sommes champions du monde des dépenses publiques (1er, social 1er, santé 1er, vieillesse 2e) Donc voici le POSITIF: pauvreté et GINI (inégalités) faibles (quoique mauvais comparés aux dépenses), bonne santé (quoique mauvaise comparée aux dépenses), loisirs (35h seulement, RTT, âge moyen du départ en retraite, durée des vacances…) Et un beau pays avec un bon climat! MAIS voici le NEGATIF: chômage record, éducation moyenne, croissance faible, baisse pouvoir d' H A, Suicides très très élevés, dépressions, drogues (alcool, chit, antidépresseurs anxiolytiques) et… crimes 1ERES QUESTIONS: C CA ETRE HEUREUX ? QU'EN PENSEZ VOUS? POURQUOI CET ECHEC DE LA GAUCHE ? Prouvez moi que j'ai tort ! 2) CHOMAGE ET SUICIDE la FRANCE A LE CHOMAGE LE + IMPORTANT DES PAYS RICHES DEPUIS 30 ANS 9.27% depuis 1980 en moyenne (OCDE) ou 11.6% sans les fonctionnaires Car en réalité, comme nous sommes le seul pays ou une grosse minorité a un job à vie (20% des actifs, 5m de fonctionnaires), le vrai risque chômage, comparable aux autres pays, n'est pas de 9.27% de 25m des actifs, mais 11.6% de 20m OK? C'est le seul pays riche qui na pas voulu le vaincre (et la phrase immonde et fataliste de Mitterrand 'on a tout essayé') CHOMAGE FRANCE (moyenne sur 30 ans)= 12 OU 40 % de + que ALL (2e chiffre= sans fonctionnaires) 21.6 / 52 que UK 6.4 / 33 ITALIA 70 / 112 SVERIGE (suède) NEDERLANDS (pbas) Le chômage est notre fléau: cout direct (pole emploi, formation) et indirect (manque de taxes et cotisations sociales, manque de prospérité et de richesse, cout psychologique (dépressions, suicides, drogues ) Chez les hommes de 15 à 49 ans, les courbes de chômage et de suicide sont parallèles Car le travail c'est aussi un épanouissement, du lien social (du moins pour toute personne normalement constituée, la majorité des francais, pas certains marginaux) Causes du chomage= Les Francais ont accepté le chomage comme une fatalité et choisi de le rendre supportable en adoptant des mesures passives de soutien aux chomeurs (des emplois aidés bidon, des assedic sans conditions et une décontraction sidérante, sans pression ni contrôle) les entreprises embauchent en fonction de leur demande moyen terme et non de leur demande à court terme à cause de ceci: droit du travail rigide (manque de fléxibilité et de liberté de concurrence) + taxes sur les entreprises et sur le travail les + élevées au monde, =manque de compétivité, donc de richesse, donc d'entrepreneurs = antipatronat primitif +mauvaise orientation des éleves (laxisme, angélisme ) +laxisme et manque de controle de l'ANPE ASSEDIC +35h: cercle vicieux= manque de richesse nationale= manque d'emploi faible utilisation de la main-d’oeuvre, notamment les jeunes et les personnes âgées, nombre faible d’heures travaillées par an. L’écart de productivité légèrement positif qui caractérise la France est stable depuis deux décennies. +budget formation faramineux utilisé par ceux qui n'en ont pas le + besoin +Manque de R et D +syndicalisme surpuissant et ultraconservateur +manque d’entreprises de taille moyenne, les petites entreprises ne parvenant pas à croître: insuffisance de financements (bancaires et fonds de capital investissement), faiblesse des commandes publiques aux PME, conditions (conditions de prix, de délai de paiement, etc.), manque d’incitation fiscale à la recherche et développement dans les PME. +sous capitalisation des entreprises à cause des dépenses publiques confiscatoires (qui pourraient être mieux allouées vers les entreprises plutot que pour des dépenses excessives: les emprunts détat asséchent le marché financier ) Pour avoir du capital, il faut des capitalistes, des épargnants. Avec un taux dimposition record, un déficit public record, donc des emprunts détat qui asséchent le marché financier, avec une retraite par répartition et le refus de fonds de pension en France, la haine des riches et de la bourse, comment s'étonner q'uon manque d'actionnaires ? 2eme QUESTION: QU'EN PENSEZ VOUS ? (chomage, suicide) Prouvez moi que j'ai tort ! 3) SANTE nous avons les + FORTES depenses publiques, dépenses sociales, dépenses de santé, de vieillesse etc… AU MONDE nous devrions donc avoir la meilleure santé, du moins une des meilleures mais nous ne sommes pas pas les 1ers, pas les 2e, nous avons la 7e longévité selon OCDE (2007) 11e selon OCDE (moyenne 1980 à 2007) 6e selon le pnud et 11e meilleure santé au monde (OCDE BL index avec sondage en +) les francais vivent 81 ans et dépensent 23.74% du PIB en social les anglais vivent 80.4 ans les hollandais 80.6 ans mais dépensent 18% du PIB en social, les israéliens 80.7 ans (11.89% du PIB), les espagnols 81 ans (16.12%), les irlandais vivent 79.7 ans mais dépensent 16.53% on vit moins longtemps que les japonais (81 ans contre 82.6) qui depensent 50% de moins en social, et aussi longtemps que canada australie (-70 ET 80%) les coréens vivent 79,4 ans en dépensant 4% de leur PIB en dépenses sociales (donc 5 fois moins que nous) quant au pourcentage de chances d'atteindre 65, nous sommes derrière JPN SW AUSTRAL ISRA SUIS IT NOR SP CAN GRECE et PBAS ! cela montre que taxer et dépenser à outrance n'est pas nécessaire pour vivre longtemps! prévention= seulement 2% des dépenses de santé (débile) surmortalité masculine (pays européen avec la + forte différence hommes femmes!) Les + de 65 ans= 16% population mais 36% des dépenses de santé (à cout de médicaments aux effets incertains) déficit sécu= 66% en 2020, rendant impossible tout autre investissement collectif, de quoi propulser la conso d'antidépresseurs! 3eme QUESTION: QU'EN PENSEZ VOUS ? (santé) Prouvez moi que j'ai tort ! suite: 4) LOISIRS choix de société pour des loisirs et du temps libre au détriment du pouvoir d'achat et de l'emploi les francais travaillent 80 mois (équivalent heures) sur tout leur vie (1554h x 37 ans) donc ont beaucoup plus de temps libre que les autres (sauf allemands, 75 mois) Le bémol, c'est le manque de richesse dû au faible nombre d'heures, additionné au chomage de masse qui annulent les effets de la bonne productivité francaise: celle ci serait bénéfique sans chomage de masse ! Car plus encore que la productivité, cest le nombre de travailleurs qui compte: mieux vaut 10 travailleurs produisant chacun 2 produits (20) que 5 qui produisent 3 (15) du moins s'il l'état demande 20 de taxes! Au total, cela représente un manque de taxes pour les dépenses publiques qui sont d'ailleurs en hausse du fait du vieillissement, (dépenses de retraite= 320M(illiards) ) Enfin, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne (c'est le K de le dire): 35h (pointés) et RTT dans les grandes enseignes, mais: pas de pointeuse (d'heures sup') et 5 semaines de vacances seulement dans les petites entreprises (les PME emploient 65% des travailleurs) Et 20% des travailleurs partent à la retraite plus tot: les 5 millions fonctionnaires (+RATP SNCF…) =les fourmis qui triment pour les cigales (35h, RTT + fonctionnaires) +35h La faible quantité de travail provoque un cercle vicieux: peu de richesse = peu d'emploi. A ce titre les 35h sont anachroniques: moins on travaille, moins il y a de richesse, donc plus il ya de chomeurs. Les socialistes ont injecté 15 milliards d'euros/an dans les 35 heures pour empêcher les Francais de travailler 11M en 2000 15M 2001 14M 2002, soit 40M, soit 140 000€/emploi crée!!!!!!!!!!! En Allemagne, cette politique s'est opérée au cas par cas, et non imposée autoritairement ni généralement. Depuis 20 ans la totalité de l'ecart de croissance avec US et UK = différence du temps de trvavail ! les 35H ont ptet profité aux grosses stés (modération salariale, pvité) mais sont nocives pour les PME 35h= 4h en moins mais 33% de taxes en + sur salariés! Après la période de mise en place des 35 heures ou le nombre d'heures hebdomadaires effectivement travaillées a, daprès les statistiques européennes, plongé au-dessous de 39 heures, ce nombre d'heures a maintenant retrouvé presque exactement le chiffre antérieur aux 35 heures. Qu'en conclure sinon l'aberration de ces dernières? Le retour une durée normale s'est fait, mais à la charge de l'état. On est alors obligé de détaxer les heures sup , mal nécessaire pour hausse salaires donc pouvoir HA, et pour créer de la richesse nationale. Voilà une promesse electorale demago qui s'est concrétisée et qui pèse lourdement sur les finances publiques et entame le potentiel de croissance économique (manque de travail, manque de richesse) 4eme QUESTION: QU'EN PENSEZ VOUS ? Prouvez moi que j'ai tort ! 5) Education tres moyenne (primaire et supérieur négligés, horaires inadaptés, redoublements, mixité sociale, manque d'autorité, programme trop abstrait déconnecté de la réalité, lacunes de l'orientation...) ca date de bien avant SARKO 5eme QUESTION: QU'EN PENSEZ VOUS ? Prouvez moi que j'ai tort ! 6) 30 ans de gaspillage budgétaire VOICI LES CHIFFRES CATASTROPHIQUES ET SCANDALEUX DE NOS DEPENSES ET TAXES Dépenses: FCE ITALE PAYSBAS ALL = même niveau en 1995 Mais SUEDE ITALIE PAYSBAS ALL dégringolent FCE = seul pays à ne pas baisser la suède dépense moins que nous !!!!!!!!!! déficit depuis 1981 (mitterand) depenses les + élevées au monde 53% du PIB, 20% de + que lallemagne (malgré la réunification) = 190 M(illiards) de+ = 3000€/hab= 9500€/salarié c'est ce qui serait rendu aux francais si nous dépensions comme les allemands dont 120M de + que ALL pour fonctionnaires +80% ! +mauvaise répartition géo des dépenses, controles inexistants, fraudes, corruption ((lire J. MARSEILLES) cout de laposte, edf, fce tel, air fce... + taches extraprofessionnelles (les flics garagistes, les hopitaux qui nettoient leur linge...) PRESTATIONS sociales laxistes (santé retraite assedic...) retraites 65M DE + QUE ALL , Alors con a moins de vieux (60% de moins que ALL !!!!!!!!!!!! La France est un des pays ou le temps moyen passé à la retraite est le plus élevé: nous depensons plus en social que les scandinaves, qui ont baissé logiquement leurs depenses, car la bas, pas de syndicats egoistes de fonctionnaires hyper puissants et hyper nonrepresentatifs (60% des syndiqués sont fonctionnaires alors qu ils ne sont (que) 20% (enorme en verité) des actifs !) cause des hyperdépenses = mauvaise habitude de toujours s'en remettre à l'Etat cause de la mauvaise habitude de toujours s'en remettre à l'Etat= socialisme d'après guerre exacerbé par la pléthorique et surpuissante fonction publique cause du socialisme d'après guerre exacerbé par la pléthorique fonction publique= pays agricole qui a manqué le tournant du commerce +FONCTIONNAIRES= croissance en 30 ans 2 fois + que la pop (+36% à 5.2m contre +18% à 63m 2008) 7 millions avec les personnels des opérateurs publics ou privés qui remplissent une mission de service public en lieu et place de l’Etat ou des collectivités territoriales 11m (?) avec retraités quand les autres pays d’Europe gèlent les salaires, baissent leurs effectifs, suppriment leurs statuts à vie, l’hexagone garantit des augmentations de salaire pour ses fonctionnaires, crée de nouvelles primes et continue à embaucher à vie des effectifs public c'est le seul grand pays développé où il existe une séparation totalement étanche entre le statut juridique des agents des services publics administratifs et celui des salariés du secteur privé. Cette sorte de ségrégation porte atteinte à l’unité même de la nation et aux fondements de la République. PRIVILEGES ECOEURANTS sécurité d'emploi, montant de retraite, durée de cotisation, taux de cotisation salarié, taux de cotisation employeur, indexation des retraites, taux de remplacement, base de calcul, réversion, cumul emploi/retraite, décote par année manquante, âge de départ, espérance de vie, avantage pour les mères de 3 enfants, dérogations pour départ à 50 et 55 ans, prise en compte des études faites après concours d’entrée, prise en compte d’enfants nés avant l’entrée dans la fonction publique, peu de responsabilités, une meilleure paye, En 2008, le salaire annuel net moyen des agents de l’Etat était de 28 460 euros, soit 15 % de plus que celui du secteur « privé et semi-public ». une meilleure retraite, régimes spéciaux de retraite 8,5 milliards, ABSENTEISME souvent des comités d'établissements très riches ( RATP, EDF, Banque de France etc ...), et se permettent régulièrement de paralyser le pays pour préserver leurs "droits". La pension moyenne d’un fonctionnaire est plus élevée dans le public que dans le privé. 1 700 euros contre 1 200 euros environ dans le privé, un fonctionnaire touchera 75 % de son salaire. Un taux de remplacement inchangé alors qu’il n’a cessé de chuter dans le privé, âge de la retraite reste de 55 ans, voire de 50 ans pour 30 % des fonctionnaires dits « actifs ». Depuis la loi du 9 juin 1853, cette classification vise « les emplois présentant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles ».les agents qui auront refusé 6 postes pourront bénéficier de l’assurance chômage mais encore ceux qui refuseront 3 postes; sans toutefois payer toutes les cotisations à l’assurance chômage une augmentation de traitement six mois avant leur départ (le "coup du chapeau"), ils dopent leurs pensions fonds de pension à la française qui porte le nom de PREFON, 400.000 affiliés et plus de 8 Mds d’euros, nets d’impôts et, bien sûr, de frais financiers alors que les systèmes d’épargne financière du privé bénéficient d’une déduction d’impôts à hauteur de 50%. primes d'un avantageux système de capitalisation (la "RAFP"), ce qui ne manque pas de sel quand on connaît l'hostilité farouche des syndicats, surreprésentés dans la fonction publique, à toute formule d'épargne retraite! Si l'État français devait provisionner les retraites de ses fonctionnaires, il lui faudrait créer un fonds de près de 1.000 milliards d'euros pour les vingt ans à venir... En 2040, le déficit du seul régime des fonctionnaires civils d’État représentera 75 % du déficit du régime des salariés du privé pourtant dix fois plus nombreux Renoncer à 100 000 recrutements permettrait ainsi d’éviter 100 milliards d’euros COLLECTIVITES 212M 36 000 communes autant à elle seule que tous nos voisins réunis, intercommunalités , cantons, départements et en régions, comme à l’époque où l’on ne marchait encore qu’à pied 6eme QUESTION: QU'EN PENSEZ VOUS ? Prouvez moi que j'ai tort ! 7) taxes les TAXES sur le travail et les entreprises (les + lourdes au monde ) engendrent le chômage etc... (et PIRE: SURTAXES MAL DEPENSEES ! ) Les entreprises fses sont taxées 170M(illiards) de + que les allemandes et 150M que les hollandaises Les études lors d’épisodes de hausse du salaire minimum (1990-1991) ou de baisse des coûts du travail à ce niveau (1995-96) indiquent que : - l’augmentation du SMIC augmente la probabilité d’une perte d’emploi au SMIC les baisses de charges entre 1993 et 1997 ont le plus touché les entreprises les moins productives qui étaient sur une tendance de licenciement des salariés les moins qualifiés : pour la première fois on observe un arrêt de la diminution de la part des ouvriers non-qualifiés. On peut en inférer que ces baisses de charges ont surtout permis d’enrayer les destructions d’emplois, en particulier dans les entreprises les moins productives. 1995 -2001= croissance et baisse du chomage mais hausse stupide des taxes sur sociétés pour aides aux sociétés à l'embauche! en période dexpansion économique, le modèle francais freine la croissance et lemploi, et absorbe les augmentations de pouvoir dachat par des prélevements fiscaux et sociaux croissants comme le souligne le rapport Cotis= Les hausses de cotisations ont conduit au chomage et une quasi-stagnation du salaire net entre 1981 et la fin des années 1990. La relative stabilisation des cotisations a ensuite permis aux salaires nets de redevenir lentement croissants. cause des surtaxes= hyperdépenses cest facile a piger : comment veux tu que les entreprises fses embauchent autant que les autres alors quelles sont beaucoup plus taxées ??? presque deux fois plus que les entreprises allemandes = 350 MILLIARDS = 18.8% du PIB en taxes sur entreprises= record du monde Tpoe (taxes entr) fce 18.8 187M DE + QUE ALL IT 15 PBAS 11.8 ALL 10.7 UK 9.9 DK 5.1 les entreprises sont etouffées et leurs taxes sont mal utilisées mon salaire = 2600 payés par le patron -1400 (taxes) = 1200 net je gagne donc la moitié, lautre pour que les fonctionnires le depensent +/- bien 7eme QUESTION: QU'EN PENSEZ VOUS ? Prouvez moi que j'ai tort ! La Fce ne marche que sur une jambe : la consommation, au détriment de l’investissement. Le présent contre l’avenir. Contrairement aux statistiques nationales, les statistiques internationales font apparaître une paupérisation du pays sans appel. Avec la crise, l'amortisseur public était notre édredon. Cet édredon peut aussi nous étouffer. On nous annonçait il y a peu le retour de l’État, pour discipliner les méchants marchés irresponsables, et on a aujourd’hui le retour des marchés financiers pour discipliner les États irresponsables. triple A à Nicolas Sarkozy et un BB – à Martine Aubry. Cessons d pleurer la bouche pleine La fête est finie, il faut ranger l’appart ! A vous Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
  6. J'avoue que je suis curieux de lire les réponse "de gauche" :smile2:
  7. LE MODELE SOCIAL HOLLANDAIS est bien meilleur que le notre, et avec moins de taxes et de dépenses ! SOURCES= http://stats.oecd.org/Index.aspx http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/eurostat/home/ 1 classement SANTE SUICIDE CHOMAGE IMPOTS TAXES LOGEMENT PAUVRETE INEGALITES LOISIRS CRIMES ET SATISFACTION http://hdr.undp.org/fr/donnees/construire/ http://www.oecdbetterlifeindex.org/ stats NEDERLAND à gauche FRANCE à droite PNUD 4e 16e OCDE 5 15 OCDE 8 17 2 VOICI LES DOMAINES OU NOUS SOMMES MEILLEURS stats NEDERLAND à gauche FRANCE à droite temps libre: Retraite 63.2 59.3ans années travail 41 37 mois travail sur toute un vie 91 80 mois par actif 86 72 Infrastructures 7e 4e % CRIMES 16.1 12 ROBBERY 0.5 0.8 VIOLS 1.9 0.4 Assaults threats 5.4 2.1 3 VOICI LES DOMAINES OU NOUS SOMMES PAREILS: santé 10e 11 longévité (années) 80,6 81 SECURITE 25e 27 communeauté 10e 13 % Pauvreté OCDE moyenne depuis 1985 13.8 14.9 % Pauvreté mid-2000s ocde 7,7 7,1 Pauvreté EUROSTAT 11 13 Pauvreté 1990 OCDE 5.9 8.7 Pauvreté 2007 7.3 7.3 2008 Taux de pauvreté après transferts sociaux"Eurostat" 11 13 Dénuement matériel sévère Eurostat 1.5 5.5 GINI 35 29 GINI OCDE mid-2000s 0,27 0,28 Gini coefficient (after taxes and transfers) OCDE MOY mid-80s à mid-2000s 6,32 6,97 HEURES TRAVAILLEES moy depuis 1980 1613 1555 HEURES TRAVAILLEES 2009 OCDE 1600 1554 4 VOICI LES DOMAINES OU NOUS SOMMES NULS (OCDE RANG) loisirs 3e 10e LOGEMENT 7 15 satifaction 7 17 éducation 14 21 OCDE job 4 23 % chomage Moy 1980 5.45 9.27 / 11.6 (sans fonctionnaires) chomage % différence 70 ou 112 (sans fonctionnaires) chomage 2011mars 4,2 9,6 SUICIDE (moyenne depuis 94 EUROSTATS 8,87 16,67 SUICIDE % différence 88 dépenses sociales 18% 23,5% PIB ratio longévité/dépenses 4.46 3.44 dépenses SANTE EUROSTATS MOY 95 à 2010 4,52 7,58 % PIB dépenses SANTE 2009 6,8 8,4% PIB dépenses Protection sociale EUROSTATS MOY 95 2009 17,44 21,57% PIB dépenses Protection sociale 2009 18,1 23,7% PIB DEPENSES SANTE EN % CONSO MENAGES 2008 EUROSTATS cash 2.7 3.8 DEPENSES 1980 à 2007 OCDE OLD AGE 5,76 9,7% PIB DEPENSES OLD AGE 2007 5,26 11,06% PIB GENS qui ont + DE65 ANS 14,7 16,3 rémunération fonctionnires %PIB 95 à 2010 moyenne Eurostat %PIB 9,74 13,38% PIB rémunération fonctionnires 2009 10,0 13,5% PIB Total des dépenses des administrations publiques Eurostat %PIB moyenne 95 à 2010 47,2 53,35% PIB Total des dépenses 2009 51,4 56,5% PIB Total des recettes des administrations publiques 1995 à 2010 45,69 49,88% PIB RECETTES 2010 45,9 49,2% PIB Tax revenue as percentage of GDP ocde 1980 à 2008 41,4 42,8% PIB tpoe (TAXES ENTREPRISES) 11.8 18.8% PIB +fin du boulot à vie de la fonction publique Hollandaise +l'euthanasie hollandais 5 http://www3.weforum....ort_2011-12.pdf Global Competitiveness Index 2011–2012 7E 18E Health anD primary education 7E 16E LABOR MARKET efficiency 23E 68E INNovation 12E 17E INSTITUTIONS 10E 28 Infrastructure 7E 4 Macroeconomic ENVIRONMENT 36E 83 Higher education 8 20 Financial markeT 23 18 Wastefulness of government spending ................ 14E ............56 Burden of government regulation ......................... 51E.......... 116 Business costs of crime and violence .................. 48E ............45 Government budget balance, % GDP*.................-97E.......... 125 General government debt, % GDP*................... 113E.......... 130 4.09 Quality of primary education................................. 14E............28 Hiring and firing practices ...................................121 .......... 136 Primary education enrollment, net %* ..............12E........... 19 Total tax rate, % profits*....................................72E....... 128 Cooperation in labor-employer relations..............5E.......... 133 Rigidity of employment index, 0–100 (worst)* ... 112.......... 128 Country credit rating, 0–100 (best)* ...................11E..........14 Life expectancy, 80.5............ 15 years*........................................81.1 ............12
  8. « Une fois de plus, sous prétexte de « simplifier le droit » une proposition de loi faite par un député de l’UMP, Jean-Luc Warsmann, modifie en profondeur le Code du travail » indique mercredi un communiqué de la CGT. « Parmi les nombreuses dispositions d’un texte fourre-tout » précise la centrale syndicale, « un coup terrible est porté à la législation du temps de travail. En cas de modification de la durée du travail (sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l’année) prévue par un accord collectif, la protection du salarié apportée par les clauses de son contrat de travail deviendrait caduque. A titre d’exemple, un employeur pourrait exiger de son salarié de travailler une semaine durant 48 heures et 10 heures la semaine suivante sans que celui-ci ne puisse s’y opposer. Cette disposition va à l’encontre des décisions de la Cour de cassation et des droits fondamentaux des salariés« . « La forte implication du gouvernement pour soutenir cette modification du Code du travail fait la démonstration qu’encore une fois il a manoeuvré pour contourner les obligations issues de la loi du 20 janvier 2007 (dite de « modernisation du dialogue social »). Celle-ci dispose que tout projet gouvernemental, modifiant le Code du travail, doit impérativement faire l’objet d’une saisine préalable des organisations syndicales et patronales pour les inviter à ouvrir une négociation interprofessionnelle » commente t on dans l’entourage de Bernard Thibault. « En faisant porter ce projet de recul social par un député, dans le cadre d’une proposition de loi, le gouvernement compte s’affranchir de cette obligation dont il ne manque pas par ailleurs de se féliciter comme étant une grande marque de respect du dialogue social. La disposition votée par l’assemblée nationale, étendant l’application de la loi de 2007 aux propositions de loi parlementaires, doit enfin être votée par le Sénat où elle est bloquée depuis plus d’un an. Dans l’immédiat, nous demandons au gouvernement et aux parlementaires de renoncer à porter, dans ces conditions, un tel coup bas aux droits fondamentaux des salariés » a annoncé la CGT. http://www.revuepres...e-les-salaries/
  9. Je cherche à réaliser des vêtements mais tout les patrons que je trouve sur internet sont payants...en connaitriez vous des gratuits?
  10. Le retour de l'humain dans le management ? Mardi 14 Juin - 16:16 Après avoir courtisé leurs dirigeants, leurs actionnaires, leurs clients et même l'opinion, voilà que les entreprises s'intéressent à leurs employés. Il faut dire que de récentes affaires, comme celles de Renault ou France Telecom ont montré les ravages de la démoralisation des troupes. Vingt ans de pression actionnariale, de changements technologiques et d'évolutions sociologiques, conclus par une crise majeure, ont eu raison de la fiction d'une entreprise heureuse dans un environnement sain. Le mouvement n'est pas cantonné à ces éternels râleurs de Français. En janvier dernier, le gourou du management Michael Porter avait lancé un pavé dans la mare avec son concept de « valeur partagée », sous-entendu partagée aussi avec les salariés et le milieu environnant, et pas seulement entre actionnaires, dirigeants et clients. Depuis, nombre de travaux ont creusé ce sillon, comme ceux du Collège des Bernardins sur « les formes de propriété de l'entreprise » et leur implication sociale (1). Et depuis peu, ce sont les PDG eux-mêmes qui s'emparent du sujet. Sous le titre d'Empreintes sociales (2), un collectif de neuf patrons livre ses réflexions sur les moyens de rétablir la confiance dans l'économie. De son côté, l'Indien Vineet Nayar, PDG de la société de services informatiques HCL, fait un tabac avec Les Employés d'abord, les clients ensuite ! (3). Suite de l'article... Source: Les Echos
  11. Yethineo

    La Compétition

    Est-ce que de gagner une compétition de karaté fait que l'on respectera les règles de l'art martial ensuite ? Peut-elle parfois devenir un moteur pour réaliser nos convictions ? Implique elle parfois le gaspillage et entretient-elle l'obsolescence programmée ? Nous permet elle de nous dépasser ? Trop vouloir se dépasser de peut-il pas être dangereux , voir mortel ? Pourrait on remplacer la compétitivité par autre chose de plus sûr ? Après Armstrong: le top 10 des champions déchus de leurs titres ... La France est au bord du gouffre déflationniste , et les patrons des grandes entreprises ne jurent que par un « choc de compétitivité » , une formule inventée par l’un des leurs , Louis Gallois , qui a remis ce lundi son rapport au gouvernement . Comme si c’était l’alpha et oméga des solutions à la crise actuelle , la décision magique à la portée du pouvoir politique . En réalité , la formule que proposent les patrons , une baisse des cotisations patronales de 30 milliards , ne serait un choc que pour les Français et leur consommation , car elle serait financée par l’impôt , TVA ou CSG . Pour ce qui est de son effet sur la compétitivité , il resterait à démontrer . Les inconvénients d’une telle mesure sont certains , les avantages sont hypothétiques : on comprend les hésitations du gouvernement à s’engager sur cette voie ... => Le « choc de compétitivité »
  12. ou petit traité de marxisme à deux balles à l’usage des chats des zoizeux et… tiens pourquoi pas des potirons aussi (suite 10) C’est la crise ! Oui ! Mais 14 patrons français dont les entreprises sont cotées au CAC40 gagnent au moins 4,6 millions d’euros – et 4,6 millions, c’est pour le plus pauvre de ces 14 patrons ! Bref, la petite phrase d’hier est, « Ces mesures sont un marqueur de gauche. On est sûrement en dessous des espérances mais on a une volonté politique ». Et savez-vous qui l’a prononcée ? Gagné, notre (nunuche, pardon) ministresse chargée de la lutte contre l’exclusion. Et savez-vous quand ? A l’issue d’une Conférence contre la pauvreté dont je ne vous demanderai pas le prix des petits fours et autres gâteries, ce serait indécent à entendre pour un RSAiste. Il fut un temps où Arlette s’adressait aux travailleurs, travailleuses. Aujourd’hui, nous avons Marie-Arlette (j’ai failli dire soeur Marie-Arlette). Je ne sais pas si notre ministresse et son ministre en chef ont déjà essayé de vivre avec 475 euros par mois, ce qui constitue le « socle » (le mot est très approprié en effet) du Revenu de Solidarité Active (on se demande où est la solidarité)… Mais vous y croyez ? Et sachant que ces 475 euros représentent à peine un peu plus de la moitié du seuil de pauvreté en France (964 euros), ça ne fait pas lerche, c’est le moins que l’on puisse dire. Et sachant encore que notre ministre en chef et sa ministresse en charge des pauvres, à l’issue de cette conférence sur les pauvres justement, ont glorieusement annoncé que le RSA allait augmenter de 10% (soit 47,5 euros) sur cinq ans… Je leur suggère de tenter de vivre pendant cinq ans avec 475 + 47,5 euros, soit à peine plus de 500 balles… Et nous leur demanderons ensuite ce qu’est un « marqueur socialiste ». Bon, je ne vous détaille pas les autres « marqueurs socialistes » issus de cette Conférence sur la pauvreté, ils sont tous autant à deux balles. Ouais, mais il paraît que c’est la crise, et que toutes ces mesures pour les pauvres vont quand même coûter entre 2 et 2,5 milliards d’euros sur cinq ans. Qu’elle dit ma chatte. Certes, mais lorsque l’on vous dit que le salaire moyen des patrons du CAC 40 (et ils ne sont que 40) est de 4,2 millions d’euros… Que vous multipliez cette somme par 40 et que vous la multipliez sur 5 ans… Vous n’êtes déjà pas loin du milliard d’euros… Et si vous y ajoutez les salaires d’autres (inutiles surpayés, pardon) patrons multimillionnaires, vous avez largement de quoi faire bouffer un peu mieux les pauvres. Et lorsque vous entendez que 20 milliards vont être débloqués pour améliorer la « compétitivité », outre que vous savez très bien de quelles poches ils vont sortir ces milliards, vous pouvez aussi vous demander dans quelles poches ils vont finir… Oui ! Coupons leur les bourses, Tonton, et ça, ce sera un vrai marqueur socialiste ! http://jmplouchard.wordpress.com
  13. Ce que les patrons font vraiment de leurs journées A quoi ressemble l'emploi du temps hebdomadaire d'un patron "ordinaire"? A une interminable réunion, qui constitue parfois jusqu'à un tiers du temps passé au travail. Flickr/Kumar Appaiah Toujours branché à son téléphone, indisponible les midis pour cause de repas d'affaires et, surtout, très souvent en réunion: telle est la journée type d'un chef d'entreprise, selon une étude d'Harvard. Pas souvent dans son bureau, le portable toujours vissé à l'oreille... Mais que fait réellement votre patron pendant les heures de travail? Sans tomber dans le cliché du directeur "chef des travaux finis", il semblerait que les dirigeants ne passent pas beaucoup de temps à réfléchir seuls sur leurs lieux de travail: à peine 6 heures 50 par semaine exactement, si l'on en croit une récente étude de la Harvard Business School menée auprès de soixante-cinq chefs d'entreprise internationaux. Des réunions, encore des réunions A quoi ressemble l'emploi du temps hebdomadaire d'un patron "ordinaire"? A une interminable réunion, qui constitue parfois jusqu'à un tiers du temps passé au travail - vingt-huit heures d'interaction- toujours selon Harvard. Celles-ci impliquent surtout des collaborateurs de l'entreprise -financiers en priorité- mais également des intervenants extérieurs. Le boss manage et communique avec ses équipes... au risque de souffrir de "réunionite". Perte de temps ou moment d'échanges fondamental? Cinq heures en déjeuner d'affaires Le reste de la semaine, le patron soigne ses contacts: au téléphone, par mail ou autour d'un bon plat. Le repas d'affaires, avec des clients ou des partenaires, occupe environ cinq heures du planning hebdomadaire des PDG. Négocier un contrat autour d'une table, tout un art. Les chefs passent aussi trois heures par semaine pendus au téléphone. Reste donc peu de temps pour l'analyse, l'organisation ou la réflexion stratégique... Dans le cadre du bureau tout au moins, car rien ne dit que ces patrons ne se rattrapent pas sur le boulot hors de leur entreprise. L'express
  14. Bonjours, bonsoirs Je voudrais savoir quelles sont les responsabilités des patrons et leurs prises de risques pour justifiés leurs salaires Merci
  15. Bonjour, 29 septembre 1902, Emile Zola et son épouse sont retrouvés asphyxiés. Accident ou meurtre ? Officiellement, le feu couvant dans l'âtre aurait émis de l'oxyde de carbone. Mais quelqu'un a-t-il délibérément obstrué le conduit ? Lundi 29 septembre 1902. Le valet de chambre d'Émile Zola fait les cent pas dans le salon. L'heure défile, 8 heures, 8 h 15, 8 h 30... et toujours pas de mouvement dans la chambre des patrons. Mais que font-ils ? Joueraient-ils à touche-pipi à leur âge ? D'ordinaire, monsieur et madame Zola se lèvent tôt. Ce n'est pas de chance, voilà qu'ils choisissent de faire la grasse matinée justement le jour où des fumistes sont attendus pour vérifier le conduit de la cheminée. La veille au soir, M. et Mme Zola sont rentrés à leur appartement parisien après l'été passé à leur maison de campagne de Médan. En tout cas, ce n'est pas le voyage en train qui a pu les épuiser, car leur propriété est proche de la capitale, dans les Yvelines. Neuf heures sonnent et toujours pas un bruit. Jules Delahalle commence à s'inquiéter. Il frappe à la porte de la chambre avec insistance, pas de réponse. On se croirait à la permanence paloise de François Bayrou. Ni une ni deux, avec deux autres domestiques, Jules défonce la porte pour découvrir... deux corps inanimés. Madame Zola gisant sur le lit ; monsieur Zola, immobile sur le tapis, au milieu de ses déjections. Sapristi ! Prévenu par les domestiques, le docteur Lenormand est le premier à débarquer dare-dare. Il se penche sur Alexandrine. Elle respire encore ! Mais avec grande difficulté. Aidé de son confrère Bermann arrivé à son tour, Lenormand réussit à la ranimer. Les voilà maintenant en train de s'affairer autour de Zola allongé dans son vomi. Ils s'acharnent, en vain. À 10 heures, il n'y a plus rien à faire. L'immense Émile Zola est mort, à 62 ans. Aussi mort que l'écologie politique aux yeux de Noël Mamère... Encore inconsciente, Alexandrine est transférée à la maison de santé de Neuilly. La nouvelle du décès de l'écrivain fait le tour du monde en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Fantasme Il faut avouer que l'écrivain est fichtrement célèbre. Il est devenu un des hommes les plus admirés de France après la publication des Rougon-Macquart. Mais c'est également un polémiste détesté. Son "J'accuse" à la une de L'Aurore pour défendre Dreyfus en janvier 1898 avait déclenché une haine intense contre lui, le premier écrivain non juif à se battre avec ténacité contre l'antisémitisme ! Sa lettre ouverte au président de la République de l'époque lui vaut une condamnation par un tribunal, des tentatives d'attentat contre lui, des menaces de mort, des lettres haineuses par centaines. Il devient le "métèque apatride", le "sale cochon", le "vendu aux Juifs", en quelque sorte, l'homme à abattre pour les anti-dreyfusards... Pire qu'un Rom... Bref, sa mort ne laisse surtout pas indifférent. Soit on verse des larmes, soit on verse du champagne, mais dans les deux cas, on ne peut pas s'empêcher de fantasmer sur sa disparition. Une mort idiote par asphyxie à l'oxyde de carbone ? Pas possible. C'est plutôt un assassinat ! Reprenons les faits. Le 28 septembre, Émile et Alexandrine Zola rentrent à Paris après leur séjour annuel dans leur "cage à lapins" de Médan, en bord de Seine. Jules Delahalle, leur fidèle valet, les a précédés de quelques heures pour préparer leur appartement parisien. Pas de bol, le temps est plutôt mauvais, il fait frisquet et humide. Qu'à cela ne tienne, Jules allume un petit feu dans la chambre de ses maîtres en utilisant des boulets Bernot (du charbon). C'est moins efficace que des bûches, mais les Zola sont un peu radins, surtout madame. En quelques secondes, la pièce est envahie par une épaisse fumée. Flûte ! Voilà que cette cheminée, qui tirait à merveille avant l'été, fait des siennes. Tant pis pour le feu. Jules referme la trappe de la cheminée pour l'éteindre, ouvre la fenêtre pour aérer. Lorsque le couple arrive à pied de la gare Saint-Lazare, le valet raconte ses déboires fumants à Alexandrine, qui lui demande de ne surtout pas rallumer la cheminée et de prévenir les fumistes de passer dès le lendemain. Pendant la nuit, Alexandrine se trouve incommodée. Un violent mal de tête la réveille, elle se plaint de vives douleurs abdominales. Elle se lève, va jusqu'au cabinet de toilette, manque de s'évanouir en regagnant son lit. Réveillé par les gémissements de son épouse, Émile Zola est, lui aussi, patraque, mais il estime que ce n'est pas la peine d'en faire tout un plat. Jusqu'aux chiens qui sont malades ! Sans doute ont-ils tous mangé quelque chose de pas frais. "Demain, nous serons guéris", lance-t-il à sa femme. Il ne va tout de même pas déranger les domestiques pour si peu, en pleine nuit. Ah, ces bonnes femmes, toujours à s'inquiéter pour rien ! Pour rien ? Quelques minutes plus tard, Émile se lève à son tour, il manque d'air. Il s'écroule avant de parvenir à ouvrir la fenêtre. Mais ce n'est pas du chiqué, l'écrivain gît sans connaissance sur le sol. Les Zola ne seront découverts qu'à 9 heures du matin par les domestiques. L'enquête menée tambour battant Quand le commissaire Cornette se pointe sur les lieux, à 10 h 20, une flopée de journalistes sont déjà sur place en train de harceler Mme Monnier, la concierge. Le policier prend l'affaire très au sérieux, car la victime est bien connue des services de police pour avoir fréquenté les lupanars à l'époque où il rédigeait Nana, mais surtout depuis sa croisade dreyfusarde. Le commissaire Maigret montre à son collègue une bouteille d'eau chloroformée à moitié vide sur la table de nuit. Tiens, tiens. Cornette conclut de prime abord à un "empoisonnement accidentel par médicaments". Quelle perspicacité ! Aussitôt, la presse s'empare de l'information pour suggérer un empoisonnement de Zola par sa femme ou encore un suicide. Le magazine Closer cherche désespérément dans ses archives une photo d'Alexandrine topless à Médan. En milieu de journée, le commissaire Cornette revient sur sa thèse en constatant que la cheminée est encore chaude. Une intoxication au gaz carbonique ou à l'oxyde de carbone ? Le docteur House arbore un grand sourire d'approbation... Effectivement, derrière le rideau métallique baissé par le valet la veille, les boulets ont continué à se consumer lentement. Probablement, des fumées nocives, inodores et invisibles se sont propagées dans la pièce. L'enquête est menée tambour battant. Le sang des victimes, chiens compris, est analysé au plus vite. Tous les échantillons présentent des quantités massives de monoxyde de carbone. Voilà donc le tueur ! Si Alexandrine et ses chiens ont survécu, c'est parce qu'ils étaient couchés sur le lit, à une hauteur où la concentration en gaz mortel était moindre. Autopsies, analyses, reconstitutions, enquêtes de voisinage, tout confirme, aux yeux de l'autorité, la thèse de l'accident. Pourtant, il y a de quoi se poser des questions. Lorsqu'une reconstitution à l'identique est réalisée avec des canaris et des cobayes, ces derniers restent en vie. Curieux. Manque-t-il un paramètre ? Et puis pourquoi cette cheminée qui tirait visiblement si bien avant l'été s'est-elle mise brutalement à fumer ? Les experts, encore une fois, évoquent la présence d'un bouchon de suif bloquant l'évacuation des fumées. Il se serait formé à cause des trépidations de la rue durant l'été. Toutes les cheminées voisines sont-elles bouchées de même ? Non. Lors de l'interrogatoire du voisinage, un inspecteur apprend que des couvreurs travaillaient sur les toits la veille du décès. L'un d'eux aurait-il obstrué la cheminée par mégarde ? Curieusement, la police coupe court à son enquête. Même si une lettre postée à Zola le jour du drame semble revendiquer sa mort, l'enquête se borne à conclure à une mort accidentelle. Visiblement, le gouvernement a voulu expédier l'affaire au plus vite pour ne pas raviver les braises de l'affaire Dreyfus. Aveu ? Crime parfait. Il faut attendre 1953 pour que Jean Bedel, journaliste à Libération, publie une série d'articles intitulée "Zola a-t-il été assassiné ?". Il a rencontré Pierre Hacquin, un pharmacien, qui lui affirme avoir connu l'assassin de Zola. Il s'agirait d'Henri Buronfosse, un entrepreneur fumiste qui lui aurait confié juste avant de mourir, en 1928, avoir bouché la cheminée de Zola le 28 septembre 1902 alors qu'il travaillait sur une cheminée voisine. Puis l'avoir débouchée le lendemain matin. Ni vu ni connu. Pourquoi l'aurait-il fait ? Parce qu'il appartenait à la Ligue des patriotes, créée par Déroulède, donc fervent nationaliste et anti-dreyfusard à mort. Buronfosse aurait voulu "enfumer le cochon". Celui-ci aurait déménagé en 1903 et ajouté le prénom Émile à son état civil : Henri-Émile Buronfosse. Provocation ? Remords ? Trophée de chasse ? Avant de mourir, le commissaire Cornette aurait confessé à un de ses proches : "Oui, Zola est mort dans des conditions très suspectes... Je crois que si on avait cherché davantage, on aurait découvert qu'il ne s'agissait peut-être pas tellement d'un accident ; mais à ce moment, la France sortait à peine de l'affaire Dreyfus. L'autorité supérieure ne tenait pas à avoir un autre sujet d'agitation." Nul ne sait si tout ça est vrai. En attendant, si Zola a réellement été assassiné, c'est un crime parfait.
  16. Invité

    Les patrons déçus par le gouvernement

    Les patrons déçus par le gouvernement Les chefs d'entreprise attendent de la considération et des mesures à la hauteur des enjeux de la crise. L'ambiance est loin d'être au beau fixe entre le gouvernement et les chefs d'entreprise. Malgré la présence exceptionnelle de Jean-Marc Ayrault et d'une poignée de ministres à l'ouverture de l'université d'été du Medef, les patrons n'ont jamais eu autant le sentiment d'être incompris et mal aimés. Et les amabilités prononcées à leur endroit par le premier ministre (lire ci-dessous) n'ont pas suffi à apaiser leur malaise. «Jean-Marc Ayrault a prononcé un discours de politique générale. C'est une occasion manquée. Aucune incertitude a été levée. Le gouvernement apporte peu de réponses aux questions que se posent les entrepreneurs, alors que la crise s'intensifie. Les réponses ne sont pas à la hauteur des problèmes», déplore Jean-Luc Chauvin, président du Medef Bouches-du-Rhône et PDG d'Otim Immobilier. La liste des difficultés qui minent les entrepreneurs est connue. Le coût du travail, la rigidité de la réglementation sociale, ou encore une fiscalité excessive et instable sont unanimement dénoncés et il existe une forte attente à l'égard d'un gouvernement qui assure vouloir restaurer la compétitivité de la France. Pour l'heure, c'est l'inquiétude qui prévaut: les mesures fiscales déjà décidées ou envisagées les consternent, tandis que les réformes qu'ils réclament tardent à venir. «Il faut comprendre l'état d'anxiété des chefs d'entreprise qui ne datent pas de l'élection présidentielle mais de mars, explique la présidente du Medef, Laurence Parisot. Ils sont inquiets parce que cela va mal et que les premiers actes et orientations du gouvernement ont été anxiogènes. On n'a jamais connu cela. La crise est plus profonde qu'en 2008 car on n'en voit pas la sortie. L'heure de vérité est proche. En octobre, nous saurons dans quelle direction va le gouvernement et si on est capable de travailler ensemble sur la sortie de crise.» Son diagnostic est partagé par les chefs d'entreprise, dont beaucoup regrettent le manque de considération à leur égard. Gilles Rebibo, PDG de la société Mister Gold et président de la chambre syndicale des négociants d'or et du bijou d'occasion, en fait partie. Il dénonce «la chasse aux entreprises et aux riches» menée par le gouvernement. À ses yeux, «il existe un harcèlement fiscal, douanier, administratif et policier. La pression fiscale est un handicap pour la trésorerie des entreprises qui sont ainsi fragilisées». Lire la suite... (Le Figaro).
  17. Bien le bonjour, Je suis tombé là dessus et il est fort probable que la plupart d'entre vous n'aient pas entendu parler de ce discours donc le voilà. Bonne lecture faites moi savoir ce que vous en pensez ! Transcription : "Moi ce que je veux, c’est que le 1 er juillet, les deux ou trois ministres chargés des réformes, l’économie et les finances, le travail, pour l’essentiel, arrivent avec des textes prêts, et, dans une forme de ” blitzkrieg ” fassent passer devant le parlement en utilisant d’ailleurs tous les moyens que donne la constitution de la cinquième république, les ordonnances, les votes bloqués, le 49.3, tout ce qui est nécessaire, qu’ils fassent passer en l’espace de 2 mois, sans interruption estivale, les six ou sept réformes fondamentales qui vont changer le climat de l’économie et le climat du travail dans notre pays. C’est évidemment pour moi l’abrogation des 35 heures et la suppression de la durée légale du travail et le renvoi à la négociation dans les entreprises sans contraintes, c’est le nouveau code du travail, c’est la réforme de la fiscalité du capital, fondamentale pour relancer l’activité économique dans notre pays, c’est la réforme de l’assurance chômage, c’est la réforme de l’apprentissage, et c’est les mesures, les premières mesures d’économies sur le budget de l’état et sur le fonctionnement de l’État. Donc pour prolonger cette tension moi je pense qu’il faut organiser un référendum en septembre qui permet de maintenir l’état de tension électorale dans le pays et donc de rendre très très difficile la contestation sociale pendant cette période autour de deux ou trois idées fortes qui à mon sens ne font pas courir trop de risques au président de la république élu et à sa majorité, ce référendum pourrait tourner d’abord autour d’une question fondamentale : “Est-ce que vous êtes d’accord pour qu’on inscrive dans la constitution le principe d’égalité des régimes sociaux entre le public et le privé ?” , inscrit dans la constitution de la république française ça rendrait absolument obligatoire et nécessaire la convergence des régimes sociaux. Deuxième question ” Est-ce que vous êtes d’accord pour fusionner les départements et les régions ?”. Troisième question “Est-ce que vous êtes d’accord pour supprimer un certain nombre de parlementaires ?” , diminution du nombre de parlementaires ça peut paraître un peu démagogique, être un peu comme la cerise sur le gâteau ou la crème chantilly pour être certain que le référendum soit voté, mais je pense qu’en plus ça peut conduire à la modernisation du fonctionnement du parlement. Voilà, si on fait tout ça, on crée un choc qui à mon sens rend très très difficile la réaction sociale que vous craignez.” Source : https://www.les-crises.fr/video-fillon-devant-les-patrons-mars-2016/
  18. En quelques années, Radiall, l’entreprise dirigée par le patron des patrons, a réduit à néant, ou presque, sa contribution fiscale en France, tout en bénéficiant des crédits et en multipliant les dividendes. De quoi susciter une vraie bronca, loin du faux bras de fer avec le gouvernement. - See more at: http://www.humanite....h.1fdZj0zs.dpuf
  19. SANTE SUICIDE CHOMAGE LOGEMENT PAUVRETE INEGALITES LOISIRS CRIMES EDUCATION SATISFACTION... les sites suivants le permettent (en rajoutant les critères qu'ils ont oubliés) http://hdr.undp.org/fr/donnees/construire/ www.oecdbetterlifeindex.org http://www.globeco.fr/public/pdf/bonheur-mondial-2009-2010.pdf Mais quel poids accorder à chacun de ces critères ? l'éducation est elle un critère plus important que le suicide etc... ?
  20. Bonjours, bonsoirs J'ai besoin de votre aide pour faire un dossier sur les salaires des patrons. Ce que me coince, c'est que je dois trouver si les salaires des patrons sont justifiés par leurs niveaux d'études et leurs compétences. J'ai fais de nombreuses recherche et je ne trouve rien du tout. Pouvez-vous m'aider si vous plaît. Merci d'avance.
  21. Invité

    Alerte à la fraude aux cotisations sociales

    Alerte à la fraude aux cotisations sociales Sus aux patrons indélicats ! Après avoir régulièrement dénoncé la fraude aux prestations sociales, la Cour des comptes a decidé de sonner l'alarme à la fraude aux cotisations. Selon son rapport annuel sur la Sécurité sociale, qui doit être publié mercredi 17 septembre, le niveau des « irrégularités » et des « fraudes », toutes branches confondues, s'est établi à un niveau record en 2012 avec un montant estimé entre 20,1 et 24,9 milliards d'euros. Lire la suite de l'article Source: Le Monde Cela va en faire du goudron et des plumes pour tous les aficionados du "il faut moins de fonctionnaires" ^^'
×