Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Faim'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

16 résultats trouvés

  1. Bonsoir à toutes et à tous, Avant tout, j'ai 14ans. Alors voilà, hier, et ce soir, je ressens la même chose: j'ai faim, très envie de manger, et à l'heure du repas, je suis encore affamée, mais quand je vois la nourriture ça me dégoûte. Je n'arrive pas à manger. C'est ce qui m'est arrivée ce soir. Hier, je ne pouvais rien avaler, j'avais juste une envie passagère de frites, donc j'en ai mangé, mais n'étant pas rassasiée, je cherchais quelque chose d'autre, mais tout me dégoûtait. C'est vraiment très frustrant, et j'ai mal au ventre. Par contre, ce midi, j'avais faim, et j'ai pu manger mon sandwich (j'étais pressée et je n'avais rien d'autre), mais je n'avais pas de plaisir à le manger, étant donné que je n'avais pas faim de ça. Je ne sais pas si ça a quelque à voir, mais d'une part, ces temps-ci je ne vais pas bien du tout, je déprime complètement, et aussi, il y a deux jours, je me suis résolue à faire attention à ce que je mangeais, et que j'allais arrêter de grignoter entre les repas, bien que je ne le fasse pas non plus très régulièrement. Je fais du sport, je ne mange pas non plus trèèèèèèès abondamment, juste ce qu'il faut, et pourtant je me trouve grosse, et j'ai l'impression que le fait que je fasse du sport n'améliore rien sur ce point. Bref, voilà, si vous savez ce que je peux faire pour que tout redevienne normal, j'en serai reconnaissante. Merci!!
  2. PASDEPARANOIA

    Faim de crise.

    Licencié en juin, pour un motif de merde qui va se payer aux prud'hommes dans quelques années, je me retrouve au chômage. Je n'ai plus de revenus. Rien. On oublie la pension de 400 € que je dois à mon ex, par contre son huissier lui, il présente la note tous les mois, ça me coûte 80€ de frais bancaires pour rien. Bon, je vais m'inscrire à Pole Emploi, et ça ira mieux. A peine j'ai posé mon dossier sur la table, ils me réclament 7000 € de trop perçu. Etant auto entrepreneur, j'ai pas été informé qu'il fallait déclarer aussi mes revenus annexes. Je vous passe les phases ou je suis radié, pas radié, le tralala dure jusqu'à aujourd’hui ou un mec compréhensif me dit qu'il va payer 900 €, et on verra ensuite pour ma dette. Je repars avec une lettre qui dit que je vais palper, ça fera plaisir à ma banquière qui ma tel ce matin pour "gérer" mon découvert depuis fin août. Depuis fin août, je vis de la solidarité de mes potes, de mon syndicat. J'ai pas grand chose à poser sur la table à part le panier de l'AMAP, payé avant sur l’année. Je vis de travaux au black, ça finance le téléphone. Le tel, je m'en sert pour le taf, je gère un groupement d'entreprise qui fait des travaux pour 1 500 000. Là dessus, je prends 3%. 30% à la signature, le reste au payement final. Sauf que deux connards ne payent pas. Donc je végète à - 1200 depuis des mois. J'ai la chance d'être proprio, de truander à droite à gauche sur mes frais de maison, et d'aimer la diète et le sport. Et surtout d'avoir Charlotte, Soleil de ma vie, qui me pousse à ne pas sombrer, même si je ne lui raconte pas le quart de ce que je vous dis ici. Quand je vais à Pole emploi, je vois plein d'immigré qui s'en sortent mieux, qui palpent alors que je ne fais que re-remplir mon dossier en vain. Mais je m'en fou. Chacun sa merde. Moi ma merde me pousse en avant, me force à lutter, à devenir rugueux. Pas méchant, juste. Ce soir je devais prendre ma fille. Chez elle je tombe sur la grand mère, une vielle bretonne venue faire des ménages à Paname. Je lui annonce que j'ai rien à manger, elle gère la mioche et me donne un fruit pour passer la journée, une banane. Je vois la tête de Billie devant son assiette de betterave au sel qui me regarde comme un zombie en se disant que c'est son seul plat du jour. J'en pleur. Le 25, je vends mon appart, si tout va bien, et là je me retrouve avec 250 000 € sur le compte. De crève la faim, je passe à nantis. Ca m'aura appris la solidarité, l'économie de guerre, à quel point nos vices son prégnants dans la disette, tabacs, alcool, à quel point nous sommes vulnérables, même si possédons deux trois trucs. Comment la droiture m'empêche de commettre le pire, et la radicalisation devant un système pourrit qui vous regarde travailler des années pour mieux vous voir tomber après. J'ai de la chance d'avoir des objectifs, des amis, des camarades, et une certaine maîtrise des choses administratives. Je n'ai pas pleurer au RSA, ni à la mairie, rien. Je laisse ça au pire que moi. J'aime mon pays, mes voisins, et ce que je ne prends pas ira dans leurs poches, ils n'ont pas ma chance. Un mois d'enfer, de faim, de honte, mais un mois qui me dicte aujourd'hui des valeurs impérissables. Ma table reste ouverte, je partage le rien qui me reste, ma maison aussi. Et j'emmerde tous ses connards qui crachent sur l'assistance. Sur les immigrés. Ils sont là aussi pour me tendre la main en retour, partager le peux qu'ils ont. Alors que ma propre famille n'a plus rien à donner, empêtrée dans le maelstrom administratif avec leur propres mioches à nourrir. Là ça va mieux, j'ai deux patrons à rincer, j'ai gagné contre l'administration, mon travail paye. Et plus que tout, j'aime ma femme, je veux un avenir radieux pour nous deux, pour nous trois, quatre, et tous si possible, débarrassé de cette merde ambiante qui nous mine. Il est grand temps de s'organiser pour faire de nos vie un havre de paix auquel nous avons droit, de voir grandir nos enfants autrement que dans le spectre de la peur. Nous sommes la majorité. Nous somme le droit, et l'avenir. Et quitte à lutter, faisons le de concert, pour un monde solidaire et radieux.
  3. On a des porte-containers vides qui repartent de l'Europe vers la Chine en passant au large de l'Afrique. On a des champs de maïs pour faire des agro-carburants ou nourrir plus de bêtes pour qu'on puisse manger plus de viande. On a tout un tas d'ONG qui envoient des jeunes en "mission" construire des toilettes, des puits et des écoles. Mais bordel, c'est pas du maïs qui faut faire pousser, c'est du blé! Et le mettre dans tous ces containers vides, les nourrir tous ces gens qui ont faim! Et pas leur envoyer des jeunes en mission, leurs puits, leurs toilettes, leurs écoles, ils vont se les construire quand ils auront le ventre plein!!! Comment voulez vous qu'ils réfléchissent ou aient la moindre force avec le ventre vide??? Et ne dite pas que ça coûte cher d'organiser tout ça, les moyens de production massifs, on a, le matos, on a, la main d'oeuvre, on a, l'argent, on a, la logistique, on a, il y a des pirates là bas, l'armée, on a! Alors qu'est-ce qu'on attend ???? Et pas question de leur larguer 3 sac par hélicoptère hein, non c'est porte container, 10 000 containers, 100 000 tonnes.
  4. pic et repic

    344 000 euros

    bonjour, je sais que cela ne va pas déchainer les foules, mais il s'est vendu à New York une chaise à 344 000 euros ! quelle chaise ? la "simple chaise " en bois où J k Rowling s'est assise pour écrire 2 de ses romans en 1997 et 1998. qu'a t elle de particulier cette chaise ... rien si ce n'est d'avoir supporter l'auguste arrière train de cette dame. moi cela me révolte...pourquoi ? parce que dans un pays où l'on meurt encore de faim ( hé oui aux USA cela arrive et ailleurs encore plus ) quelqu'un peut encore payer 344 000 euros pour une chaine à la c.. partout dans le monde cette somme aurait été bien mieux utilisée, mais les riches .......à part monter les sociétés dans les paradis fiscaux .... ( hs ! ) je sais ( je me répète) que peut on y faire, et en quoi cela me touche t il ? parce que j'en ai marre de voir étaler toute cette richesse au profit de quelques uns quand dans le monde il y a tant de problèmes voilà c'est juste un petit coup de gueule, et en plus je n'ai même pas de solutions ! 344 000 pour une chaise presque banale.........! ( au moins est ce qu'elle brûle bien ? ) bonne journée
  5. Karnevil

    Amour vorace

    Bonjour, Je continue sur ma lancée dans présentation de mes poèmes en voici donc un ayant pour thème "l'amour et la faim". Âmes sensibles s'abstenir.
  6. Une personne sur six souffre de la faim Jeudi 15 octobre - 15:52 Haïti est l'un des pays les plus touchés par la crise alimentaire mondiale. PHOTO: MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE L'humanité vient de battre un bien triste record. Jamais autant d'êtres humains n'ont souffert de la faim dans le monde. Selon un nouveau rapport des Nations unies publié hier, un peu plus d'un milliard de personnes sont sous-alimentées. Par Laura-Julie Perreault Suite de l'article... Source: cyberpresse.ca
  7. Marie0Bee

    toujours faim

    Bonsoir tout le monde ! Bon, voilà c'est pas un post super important mais je trouve ça étrange. En temps normal je n'ai pas un gros appétit. Mais ça fait un peu plus d'une semaine que j'ai SUPER faim tout le temps, pourtant je n'ai pas changé de rythme de vie. Et ce qui m'inquiètes c'est que du coup j'ai légèrement grossi... C'est trop bizarre mais à peine quelques heures après la sensation de satiété, j'ai le ventre qui gargouille et j'ai faim limite au point d'en avoir la tête qui tourne ! Bon, je sais qu'il n'y a pas de quoi en faire tout un plat, mais j'essaie juste de comprendre ce qui cloche x) Merci d'avance, bonne soiiiiirééée ! =)
  8. Salut à tous! Voila j'ai des soucis je suis à découvert de presque 1000 euros avec ma banque, je sors d'une formation que j'ai complètement raté, une formation qui est loin de chez moi donc je suis hébergé près de la formation, mais je dois rendre les clés en fin de semaine et je n'ai pas assez d'argent pour rentrer chez moi. Donc je ne sais plus quoi faire, je recherche désespérément un boulot mais le temps que j'en trouve un et qu'on file ma paye je serais déjà dans la rue en train de crever de faim. Donc je voulais savoir si vous connaissez des associations qui pourrait m'emprunter de l'argent au plus vite que je pourrais rembourser plus tard ! Merci!
  9. Coucou les gens voilà, depuis quelques jours, c'est bizarre, j'ai faim, trés faim, j'en ai mal au ventre, et lorsque je mange, je n'ai plus faim. Je trouve la nourriture trop grasse, et impossible de manger plus. Ducoup, j'ai encore et toujours faim. Aprés avoir mangé, je sens que ça à du mal à passer.. Je me sens barbouillée... Comme un lendemain de soirée bien alcoolisé, avec le ventre vide. Quand je pense à une nourriture grasse, j'ai un peu envie de vomir .... Et je peux être agressive soudainement, moi qui suis ''peace n' love" ( Deplus quand j'urine, ça pue. Je trouve ça choquant..) S'il y'a des medecins dans l'âme sur ce site , pourriez vous me dire ce que j'ai ? ou du moins essayé de deviner .... Peut être est ce parce que depuis qq jours j'ai un probléme familiaux.. Ou serais je enceinte ? (je ne pense pas mais bon) Merci beaucoup .
  10. https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/64645_192884177515744_739122822_n.jpg Voilà ce qui me scandalise le plus aujourd'hui. Non content de devoir respecter leurs moeurs et leurs croyances dans notre pays (parce que faut pas se voiler la face moi qui vais TOUT les jours à Marseille il y a des quartiers où je ne peux pas poser les pieds sans être insultée!), nous devons maintenant priver les familles françaises et non musulmanes qui sont dans le besoin! Non content d'interdire le porc dans des hôpitaux PUBLICS (et don laïques), il est désormais interdit de faire don de toute denrée pouvant contenir du porc aux Restos du Coeur! Coluche doit s'en retourner dans sa tombe! Parce que je suis désolée mais quand on a faim quelque soit sa religion on mange et on n'est pas très regardant! Ce mois ci j'ai eu du mal à boucler en attendant la paye de mon compagnon, on a mangé des pâtes sans rien et on a bu de l'eau du robinet (et je peux vous assure que je suis contre l'eau d'ordinaire parce que c'est bien connu l'eau ça fait rouiller!). On a été ravi quand des amis et de la famille on fait une partie de courses pour nous et nous ont donné des saucisses, du jambon, des lardons, du saucisson. Alors voilà où on en est. Pour une minorité religieuse (et quand bien même se serait une majorité) on prive des dizaines d'autres personnes dans le besoin. Pardon à tout ceux qui ont besoin de manger, mais désormais je n'achèterai plus que pour ma famille et ne donnerai plus à des organismes comme les restos du coeur puisqu'ils ne sont plus capable d'aider les autres sans arrière pensées, vu qu'apparemment la religion des uns est plus importante que la faim des autres! Je préfèrerai encore donner aux chiens et chats errants parce qu'eux au moins ont la reconnaissance du ventre. Ils ne font pas les difficiles et ils mangent ce qu'on leur donne sans distinction!
  11. Bonjour Départ de Las Palmas (Canaries), du médecin-navigateur Alain Bombard, a bord d'un canot pneumatique qu'il a baptisé « l'Hérétique », sans eau ni nourriture, pour une Transat. Il veut prouver ainsi qu'il est possible à un naufragé de survivre sans autres ressources que l'eau de mer, le plancton et les poissons. Avec son récit "Naufragé volontaire", publié en 1958, il acquiert une renommée mondiale. Bombard et son canot à Las Palmas Thèses de Bombard sur la survie en mer Bombard dans ses œuvres, avance deux importantes thèses concernant la survie humaine en mer. -Premièrement, il prouve, par son expérience dans l'océan Atlantique, qu'il est possible à un naufragé de survivre pendant un certain temps en mer sans eau potable ni aucune provision. -Deuxièmement, il estime que l'une des principales causes de décès de naufragés n'est pas la faim ou la soif, mais la terreur et le désespoir. Il fonde sa thèse sur les naufrages tels que celui du « Titanic », où certaines personnes sont mortes ou sont devenues folles même si elles avaient trouvé refuge dans les canots de sauvetage, mais aucun des enfants qui se sont retrouvés dans les canots de sauvetage a péri, et ceci du fait que les enfants sont moins sujets au désespoir et à la panique. Conformément à ces deux thèses, Bombard donne quelques conseils pratiques dans son livre "Naufragé Volontaire" : 1-manger : • des poissons que l'on arrive à pêcher (à l'aide de fils de pêche). • du plancton (très riche en vitamine C), recueilli au moyen d'un filet. 2-boire • de l'eau de mer en petites quantités avant la soif et la déshydratation, sans dépasser un litre par jour. • de l'eau extraite de poissons pressés (sauf certains poissons, comme les raies, dont le taux de salinité menacerait les reins). • de l'eau de pluie. 3-s'occuper : • se donner un emploi du temps pour rythmer sa journée pour éviter l'ennui qui favorise le désespoir. 4-Se méfier : • des espadons (qui risquent de crever l'embarcation), • des requins, • du désespoir (Bombard prenait sa tension chaque jour et la notait sur un carnet : ses minima ne se trouvent pas à la fin du trajet, mais aux moments de désespoir). Exercice de survie en mer avec le Docteur Alain Bombard. (A. Bombard est décédé en 2005 à l'hôpital de Toulon). Source & pour consulter sa bibliographie
  12. Modifier génétiquement un aliment pour qu'il soit plus riche en nutriment, voila le véritable but des OGM Mosanto a jeté le discrédit sur cette merveilleuse solution pour l'avenir en modifiant des plantes uniquement pour des questions de rentabilité en incorporant des gènes dangereux pour la santé, faites la part des choses ... ------------------ OGM : une "super banane" pour lutter contre la mortalité infantile en Afrique ? Publié par Émeline Ferard, le 23 juin 2014 http://www.maxisciences.com/banane/ogm-une-super-banane-pour-lutter-contre-la-mortalite-infantile-en-afrique_art32879.html Les Etats-Unis viennent d'autoriser des tests cliniques visant à évaluer le potentiel d'une banane pas comme les autres. Génétiquement modifié, ce "super fruit" est particulièrement riche en vitamine A, un élément dont la carence constitue un véritable fléau en Afrique. Des "super bananes" seront-elles bientôt cultivées en Afrique ? C'est ce qu'espèrent le milliardaire Bill Gates et sa femme qui depuis plusieurs années, contribuent financièrement à un projet de taille. Dirigé par des scientifiques du Queensland University of Technology, celui-ci vise à mettre au point un fruit génétiquement modifié censé lutter contre la mortalité infantile en Afrique. Chaque année, des milliers de jeunes enfants meurent des suites d'une carence en vitamine A. Cet élément essentiel joue un rôle important dans la vision mais aussi dans la croissance des os et dans la régulation du système immunitaire. Ainsi, une carence peut conduire à de sérieux problèmes de santé chez les enfants et à la mort si elle est prolongée. "Les conséquences d'une carence en vitamine A sont désastreuses, provoquant la mort de 650.000 à 700.000 enfants chaque année et rendant aveugles au moins 300.000 autres", a expliqué dans un communiqué le professeur James Dale qui travaille sur le projet depuis 2005. "Il y a aussi des preuves solides que la carence en vitamine A conduit à un système immunitaire altéré et peut avoir un impact sur le développement du cerveau".
  13. Nourrir la planète en 2050: le monde n'est pas en ordre de marche Samedi 12 mars - 21:05 Le monde n'est pas en ordre de marche pour nourrir convenablement 9 milliards d'individus en 2050, un défi "extrêmement complexe", a souligné vendredi l'agronome Michel Griffon, lors de la présentation des recommandations de l'Académie des Sciences. "Jusqu'à présent, les instances internationales ont répondu: +engrais, semences et eau+", ce qui n'est pas suffisant", a déclaré le directeur général adjoint de l'Agence nationale de la recherche (ANR), grand spécialiste français des questions d'alimentation, lors d'une conférence de presse. "Avec sept milliards d'individus aujourd'hui, on se retrouve dans une situation peu différente de celle qu'on connaissait quand on était à quatre milliards d'individus", a-t-il déploré. A ce titre, le rapport de 300 pages de l'Académie des Sciences "Démographie, climat et alimentation mondiale" est "très important, car il montre que la question est d'une horrible difficulté à résoudre, extrêmement complexe", a-t-il relevé. Le rapport propose une série de recommandations pour "nourrir convenablement" 9 milliards d'individus en 2050. Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  14. Les notions de Bien et de Mal ont une dimension problématique, éventuellement oppressante. Je pense qu'il est utile de résoudre cette question afin d'aboutir à une morale plus libre. On associe le bien et le mal à des comportements, des actions. C'est-à-dire qu'on considère que telle action est bonne et telle action est mauvaise. Mais il n'y a aucune raison a priori de décréter qu'une action est bonne ou mauvaise. Parfois, c'est une forme d'évidence. Tuer est une action négative. Parfois, cela l'est moins. Voler, est-ce une action négative ? Les impôts sont une forme de vol institutionnalisé, et ils peuvent se justifier dans certaines mesures. Les riches se prennent pour une ethnie à qui on prendrait injustement de l'argent par discrimination. Mais l'impôt ne les vise pas pour leurs gènes, leur religion ou leur athéisme. Il s'agit de l'application d'une règle en fonction des revenus et du patrimoine. D'un autre côté, voler un pauvre, qui n'a déjà pas de quoi se nourrir, voilà de façon évidente une action négative. L'évidence dont nous parlons vient de la conséquence des actions. Tuer est une action négative parce que cela entraine la mort d'une personne, la souffrance des proches etc. Voler un pauvre est une action négative parce que cela fait qu'il est encore plus démunis, dans la faim, la peur etc. Autrement dit, les êtres humains ont une valeur, et leur souffrance est à éviter. Mais si une action a plusieurs conséquences différentes, est-elle positive ou négative ? Il semble qu'il faille composer. Si l'action a plus de conséquences positives que de conséquences négatives, on est tenté de considérer l'action comme bonne, et si l'action a autant de conséquences positives que négatives, on est tenté de la considérer comme neutre. Par exemple, si un homme offre un cadeau à une femme ayant un mari jaloux, il n'est pas évident que la joie de la femme de recevoir le cadeau soit plus importante que la souffrance que son mari lui fera subir, ou bien fera subir à l'homme généreux. On voit que dans certains cas, la générosité n'est pas une action positive. De façon encore plus paradoxale, considérons un terroriste qui menace de tuer 100 personnes, et que la seule façon de l'arrêter soit de le tuer, ou de le blesser gravement, par exemple par un sniper. Si on ne le tue pas, 100 personnes meurent. Si on le tue avant qu'il mette sa menace à exécution, 1 seule personne meurt. Si on le tue après, 101 personnes meurent. Dans ce cas-là, l'action "la moins pire" est de tuer le terroriste avant son forfait. Ce n'est pas vraiment une action positive, mais comparativement à ne rien faire, cela fait +99 vies. Ainsi, une action a priori très négative, peut selon le contexte avoir des conséquences positives ou, dans le cas évoqué, empêcher des conséquences négatives. Une action n'est donc pas bonne ou mauvaise dans l'absolu. Cela dépend du contexte. Ensuite, il y a des représentations associées à la notion de Bien et de Mal. Par exemple, dans une perspective religieuse, l'action négative val être associé au Diable et à une supposé empire du mal qui existerait en Enfer. C'est-à-dire qu'on suppose une unité du Mal, que tous les gens qui font des actions négatives agissent ensemble, de façon concertée, et dirigée depuis un arrière-monde. Or, exception fait des associations de malfaiteurs, il n'y a pas d'unité entre deux voleurs qui ne se connaissent pas. Si elle existait, ils pourraient faire des vols plus élaborés, et dans le même temps, seraient plus repérables. D'autre part, aucune interaction avec un autre monde n'a été constatée, donc l'hypothèse de arrière-monde semble erronée. De façon semblable, les gens qui font du bien ne se concertent pas, à l'exception des associations caritatives ou bien d'autres associations qui font du bien à eux-mêmes, cela compte aussi dans le positif. Tout comme il n'y a pas d'arrière-monde pour le Mal, il n'y a pas non plus d'arrière-monde pour le Bien. A l'époque où la religion chrétienne régnait en occident, les rois étaient considérés comme représentant de Dieu, et donc tout empire, quoi qu'il fasse, était considéré comme un prolongement de l'empire du Bien. Pourtant, on a constaté les nombreuses actions négatives commises par les empires, y compris au nom de la religion, ne serait-ce que la persécution des gens qui avait un avis légèrement différent que le dogme. Pas besoin d'entendre un dieu nous dire quoi faire pour effectuer une bonne action, il suffit de considérer par nous-mêmes que l'action est souhaitable et qu'on est prêt à prendre le temps de la faire. D'où l'utilité de déterminer ce qu'est une bonne action et ce qu'est une mauvaise action. Nous avons vu plus haut qu'une action est évaluée par ses conséquences positives et négatives, et donc que les actions sont plus ou moins positives, plus ou moins neutres, plus ou moins négatives, plus ou moins entremêlées de positif et de négatif. On ne peut donc pas coller une étiquette Bien ou une étiquette Mal sur la plupart des actions sous prétexte qu'elle appartient à une liste d'actions considérées comme bonnes et une liste d'actions considérées comme mauvaises. Par contre, on peut mettre une étiquette avec une évaluation de l'action en fonction de ses conséquences : plutôt bonne, plutôt mauvaise, plutôt neutre, très bonne, très mauvaise. Cependant, même cela n'est pas toujours possible, parce que certaines actions sont souhaitables, même si elles ont des conséquences négatives, parce qu'elles empêchent des conséquences négatives plus importantes. Au-delà des conséquences positives ou négatives se pose donc la question du choix. En effet, si plusieurs choix sont possibles, c'est en comparant le résultat des différentes actions qu'on détermine quel est le meilleur choix. Se pose alors la question de la connaissance. Si on ne connait pas la meilleur option, comment pourrait-on juger de l'action de quelqu'un ? Et si l'action est déterminée inconsciemment, comment pourrait-on juger d'un choix ?
  15. 60 pays en faveur d'une sécurisation de l'alimentation mondiale Lundi 23 janvier - 08:32 Un sommet réunissant les représentants d'une soixantaine de pays à Berlin se sont prononcés en faveur d'une sécurisation de l'alimentation mondiale. Plus de soixante pays, dont la Chine, le Brésil, le Japon et 15 états africains, réunis en sommet à Berlin, ont publiés un communiqué commun en faveur de la sécurisation de l'alimentation mondiale, dans le but d'éradiquer la faim dans le monde et d'encourager une agriculture durable et productive. Selon ce communiqué, seule une collaboration étroite entre les pays permettra de gagner ce combat à la fois contre la faim et pour une préservation de l'environnement. Les conclusions de ce sommet seront présentées et débattues au mois de juin à Rio de Janeiro au cours de la conférence de l'ONU sur le développement durable. CmoiC
  16. Et s'il n'y avait plus rien à faire pour sauver l'humanité ? S'il était déjà trop tard ? The Australian rapporte une interview bien pessimiste du célèbre scientifique australien Frank Fenner. Pour lui, nous avons déjà scellé le destin de l'Humanité : dans moins de 100 ans, les sociétés humaines ne seront plus... Dans une interview accordée au quotidien national The Australian, et publiée le 16 Juin 2010, Frank Fenner[1], professeur émérite de microbiologie à l'Université nationale australienne, prédit la disparition de l'Humanité dans les 100 prochaines années. Ce mauvais augure pourrait prêter à sourire, mais le scientifique de 95 ans a une carrière impressionnante : Membre de l'Académie des sciences australienne et de la Royal Society, son travail a été récompensé par de nombreux prix et il est l'auteur de centaines de textes scientifiques. Il a notamment été impliqué dans la disparition du virus responsable de la variole et dans la lutte contre la surpopulation de lapins en Australie via l'introduction volontaire du virus de la myxomatose dans les années 50. Officiellement en retraite depuis des dizaines d'années, ce scientifique renommé poursuit toujours ses travaux de recherche et ses écrits, en se déplaçant quotidiennement à l'institut de médecine John Curtin de l'Université nationale australienne, dont il fut directeur de 1967 à 1973. Sa compréhension approfondie de l'évolution des espèces n'a jamais entamé sa fascination pour l'observation sur le terrain. Du niveau moléculaire aux planètes, Frank Fenner s'intéresse à tous les écosystèmes. Il a commencé à publier ses premières études environnementales au début des années 70 lorsque l'impact des sociétés humaines sur notre planète devenait problématique. De quoi inspirer confiance, ou au moins de l'intérêt pour ses déclarations. "Nous allons disparaître. Quoique nous fassions maintenant, il est trop tard" Cette affirmation de Frank Fenner a de quoi inquiéter, d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une vision sur des millions d'années mais d'une prédiction pour le siècle en cours ! Pour Frank Fenner et d'autres scientifiques reconnus comme Paul Crutzen, prix Nobel de chimie, la Terre est entrée dans une nouvelle époque géologique, l'Anthropocène, depuis 1800 avec la révolution industrielle et l'exploitation massive des combustibles fossiles. Cette nouvelle époque géologique succéderait à l'Holocène débuté il y a dix mille ans. Bien que non officielle sur l'échelle des temps géologiques, l'Anthropocène a été admis dans la terminologie scientifique et correspond au moment où les Hommes ont pu rivaliser avec les forces de la nature dans la capacité à modifier l'écosystème de la Terre. En effet, nos activités réchauffent le climat planétaire d'une ampleur aussi importante que les grands cycles naturels et nous entamons la sixième extinction massive de la biodiversité, avec une vitesse sans doute plus rapide encore que celle qui a conduit, il y a 65 millions d'années, à l'extinction des dinosaures suite à la chute d'un astéroïde, comme le souligne Eric Lambin, membre de l'Académie des sciences des Etats-Unis[1]... L'explosion démographique en cause : "il y a déjà trop de monde" A l'origine de ces déséquilibres planétaires qui menacent la survie même de l'Humanité, Frank Fenner incrimine l'explosion démographique et la "consommation effrénée". Selon l'ONU, le nombre d'humains a dépassé les 7 milliards en 2011. Vu l'inertie de nos sociétés et décideurs politiques sur l'urgence et l'importance des mesures à prendre pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, Fenner demeure pessimiste : "Nous allons subir le même sort que les personnes sur l'île de Pâques. Le changement climatique ne fait que commencer. Mais nous pouvons déjà voir des changements remarquables dans la météo." "Les Aborigènes nous ont montré qu'en l'absence de science et d'émissions de dioxyde de carbone responsables du réchauffement climatique, ils pouvaient survivre pendant 40 000 à 50 000 ans. Mais notre monde ne le peut pas. L'espèce humaine est susceptible de prendre le même chemin que beaucoup d'espèces que nous avons déjà vu disparaître." déclare t-il dans son interview. "Homo sapiens devrait disparaître, peut-être dans 100 ans", dit-il. "Un grand nombre d'autres animaux également. C'est une situation irréversible. Je pense qu'il est trop tard. J'essaie de ne pas trop le dire car il y a des gens qui essaient de faire changer les choses. Les efforts de réduction ralentissent un peu les choses, mais il y a déjà trop de monde [sur Terre]" ajoute-t-il. L'explosion démographique et ses corollaires : la boulimie énergétique, productiviste et consumériste mènent l'humanité à sa perte. Ce constat, tabou, est pourtant de plus en plus partagé par certains scientifiques et de plus en plus évoqué, mais étouffé par les sceptiques sur le changement climatique et une partie des personnes croyantes pour qui la reproduction est une recommandation divine, souligne Frank Fenner. Un peu d'optimisme avant le naufrage de l'Humanité ? Stephen Boyden, collègue et ami de Fenner, pense qu'il y a un profond pessimisme chez certains écologistes, mais que d'autres sont plus optimistes : "Frank a peut-être raison, mais certains d'entre nous nourrissent encore l'espoir que la situation entraînera une prise de conscience et, par conséquent, les changements révolutionnaires nécessaires pour atteindre la durabilité écologique". Malheureusement, cette prise de conscience radicale, tant attendue depuis des années, ne se manifeste pas ou de manière marginale. Stephen Boyden ajoute : "C'est là que Frank et moi sommes différents. Nous sommes tous deux conscients de la gravité de la situation, mais je n'accepte pas qu'il soit forcément trop tard. Bien qu'il y n'ait qu'une lueur d'espoir, cela vaut la peine de résoudre le problème. Nous avons la connaissance scientifique pour le faire, mais nous n'avons pas la volonté politique." A ce titre, Frank Fenner a ouvert le 23 juin 2010 le symposium "Healthy Climate, Planet and People" à l'Académie australienne des sciences. Cette conférence vise justement à combler le fossé entre la science et les politiques environnementales. En conclusion de son interview, Frank Fenner, qui a pourtant eu l'honneur d'annoncer l'éradication mondiale de la variole à l'ONU en 1980, contemple avec dépit le chaos de l'espèce humaine au bord de l'extinction de masse : "Les petits enfants des générations actuelles vont être confrontés à un monde beaucoup plus difficile..."
×