Le suicide preuve de faiblesse d'esprit?

sable77 Membre 249 messages
Forumeur activiste‚ 28ans
Posté(e)

Mon père c'est sucider et je peut vous jurer qu'il n'etais pas "faible"!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

alan007 Membre 1 247 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Faible peut etre pas! mais pour une personne qui à une famille a charge peut etre.........je veux y aller sur la pointe des pieds!.........égoiste!! (désolé)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
slashie Membre 90 messages
Forumeur en herbe‚ 59ans
Posté(e)

je ne suis pas d'accord avec toi alan, dans le sens ou cette personne se juge souvent comme un "poids" pour les siens, ne pense n'avoir plus rien à offrir et se considere comme un boulet, et il ne faut pas oublier non plus que tres souvent, ce geste est un veritable appel au secours, si les proches ne peuvent le voir alors cette personne se sent encore plus en droit de choisir de "partir"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité philippe du web
Invité philippe du web Invités 0 message
Posté(e)

SI VOUS PENSEZ AU SUICIDE LISEZ D'ABORD CECI

Si vous vous sentez suicidaire, arrêtez-vous pour lire ce qui suit. Cela ne vous prendra que cinq minutes. Je ne veux pas vous dissuader de la réalité de votre souffrance. Je ne vous parlerai ici que comme quelqu'un qui sait ce que souffrir veut dire.

Je ne sais pas qui vous êtes, ni pourquoi vous lisez cette page. Je sais seulement qu'en ce moment, vous la lisez, et c'est déjà une bonne chose. Je peux supposer que vous êtes ici parce que vous souffrez et que vous pensez à mettre fin à votre vie. Si cela était possible, je préférerais être avec vous en ce moment, m'asseoir avec vous et parler, face à face et coeur ouvert. Mais puisque ce n'est pas possible, faisons-le par la biais de cette page.

J'ai connu un certain nombre de personnes qui voulaient se tuer. J'ai moi-même été dans ce cas. J'ai donc idée de ce que vous pouvez sentir. Je sais que vous n'êtes pas capable de lire un gros livre, alors je vais faire court. Pendant que nous sommes ici ensemble pour les cinq prochaines minutes, j'ai cinq choses simples, pratiques, à vous dire et que j'aimerais partager avec vous. Je ne discuterai pas de savoir si vous devriez vous tuer ou pas. Je pense juste que si vous y pensez, vous devez vraiment souffrir.

Bien, vous lisez encore ce texte, et c'est très bon. J'aimerais vous demander de rester avec moi jusqu'à la fin de cette page. J'espère que cela veut dire que vous êtes au moins un peu incertain, au fond, quelque part à l'intérieur de vous, de savoir si oui ou non vous allez vraiment mettre fin à votre vie. On ressent souvent cela, même dans l'obscurité la plus profonde de désespoir. Etre dans le doute concernant sa mort, c'est normal. Le fait que vous êtes encore vivant à cette minute signifie que vous êtes encore un peu incertain. Cela veut dire que pendant que vous voulez mourir, au même moment, une partie de vous-même veut continuer à vivre. Tenons-nous à cela, et continuons quelques minutes de plus.

Commencez par penser à cette phrase :

"Le suicide n'est pas un choix, on y est conduit quand la douleur dépasse les ressources qui permettent d'y faire face."

Dans le suicide, il ne s'agit que de cela. Vous n'êtes pas une personne haïssable, ou folle, ou faible, ou incapable, parce que vous vous sentez suicidaire. Avoir des idées noires ne veut même pas dire que vous voulez vraiment mourir - cela veut juste dire que vous avez plus de douleur que de ressources pour la prendre en charge maintenant. Si j'empile des poids sur vos épaules, vous vous écroulerez au bout d'un moment si j'ajoute suffisamment de poids... quelle que soit votre volonté de rester debout. (C'est pourquoi il est si inutile que les gens vous disent : "debout, garde le moral!" - vous le feriez, évidemment, si vous le pouviez.)

N'acceptez pas que quelqu'un vous dise, "il n'y a pas de quoi être suicidaire pour cela." Il y a différentes sortes de souffrances qui peuvent mener au suicide. Qu'une douleur soit supportable ou non diffère d'une personne à une autre. Ce qui peut être supportable pour quelqu'un peut ne pas l'être pour vous. La limite où la douleur devient insupportable dépend du genre de ressources dont vous disposez. Les individus sont très différents dans leur capacité à supporter la douleur.

Quand la douleur dépasse les ressources qui permettent d'y faire face, le résultat, ce sont des pensées suicidaires, des "idées noires". Le suicide n'est alors ni faux ni vrai; ce n'est pas un défaut de caractère; il n'y a pas à le juger moralement. C'est simplement un déséquilibre de la douleur par rapport aux ressources qui permettent de les affronter.

Vous pouvez survivre à des sentiments suicidaires si vous faites l'une ou l'autre de ces deux choses:

(1) Trouver un moyen pour réduire la douleur,

ou

(2) Trouver un moyen pour augmenter vos ressources pour y faire face.

Ou les deux à la fois.

Voici les cinq choses à prendre en considération dont je vous parlais tout à l'heure. 1 La première chose que vous avez besoin d'entendre, c'est de savoir qu'on s'en sort. Des personnes qui souffraient autant que vous en ce moment, s'en sont sorties. Vous avez donc de très fortes chances de vous en sortir. J'espère que cette information peut vous donner un peu d'espoir.

2 La deuxième chose que je veux vous suggérer est de vous donner du recul. Dites-vous, "j'attendrai 24 heures avant de faire quoi que ce soit." Ou une semaine. Souvenez-vous que sensations et actions sont deux choses différentes - que vous ayez le sentiment de vouloir vous tuer, ne signifie pas que vous devez le faire maintenant. Mettez du recul entre vos sensations suicidaires et un passage à l'acte. Même si ce n'est que 24 heures. Vous en avez été capables 5 minutes en lisant cette page. Vous pouvez le faire encore 5 minutes en continuant à la lire. Continuez et prenez conscience du fait qu'alors que vous vous sentez encore suicidaire, vous n'êtes pas, en ce moment, en train d'agir en ce sens. C'est très encourageant pour moi, et j'espère que cela l'est pour vous.

3 La troisième chose est ceci: on pense souvent au suicide pour trouver un soulagement à sa douleur. On ne veut pas mourir mais arrêter de souffrir. Souvenez-vous que le soulagement est une sensation. Et vous devez être vivant pour la ressentir. Vous ne sentirez pas le soulagement que vous cherchez si désespérément, si vous êtes mort.

4 La quatrième chose est ceci: certains réagiront mal à vos sentiments suicidaires, parce qu'ils sont effrayés ou en colère; ces personnes peuvent même augmenter votre douleur au lieu de vous aider, en dépit de leurs intentions, en disant ou faisant des choses irréfléchies. Vous devez comprendre que leurs réactions négatives ont à voir avec leurs propres peurs, pas avec vous.

Mais il y a aussi des personnes qui peuvent être avec vous pendant ces moments si difficiles. Ils ne vous jugeront pas, ne chercheront pas à vous contredire. Ils feront simplement attention à vous. Trouvez-en une. Maintenant. Utilisez vos 24 heures, ou votre semaine, et dites à quelqu'un ce qui se passe pour vous. Il est normal de pouvoir un jour demander de l'aide. Appelez une ligne d'écoute spécialisée (SOS Suicide Phénix, SOS amitié, appelez un centre spécialisé près de vous, ou regardez dans l'annuaire), appelez un psychothérapeute (psychanalyste, psychologue, psychiatre), quelqu'un qui est capable de vous écouter. Mais surtout ne portez pas le fardeau supplémentaire d'essayer de vous charger de cela seul. Juste parler de ce qui vous a conduit là peut vous enlever une grosse part de la pression qui vous pèse, et c'est peut-être juste la ressource supplémentaire dont vous avez besoin pour retrouver l'équilibre.

5 La dernière chose que je veux que vous sachiez maintenant est ceci: les sensations suicidaires sont, dans et par elles-mêmes, traumatisantes. Après leur disparition, vous avez besoin de continuer à prendre soin de vous. Commencer une thérapie est vraiment une bonne idée.

Bien. il s'est écoulé quelques minutes et vous êtes encore avec moi. J'en suis vraiment heureux.

Puisque vous avez été jusqu'ici, vous méritez un cadeau. Je pense que vous devriez vous récompenser en vous donnant une portion de ressources supplémentaires pour affronter la douleur . Souvenez-vous, plus haut vers le début de la page, j'ai dit que l'idée est de s'assurer d'avoir plus de ressources que de douleur. Alors donnez-vous en une supplémentaire, ou deux, ou dix...! jusqu'à ce qu'elles surpassent vos sources de douleur.

Maintenant, si cette page a pu vous apporter un quelconque soulagement, la meilleure et la plus grande ressource que vous pouvez trouver, c'est quelqu'un a qui parler. Si vous trouvez quelqu'un qui veut écouter, et si vous lui dites comment vous vous sentez et comment vous en êtes arrivé là, vous aurez vraiment augmenté vos ressources. Heureusement, la première personne que vous choissirez ne sera pas la dernière. Il y a beaucoup de gens qui aimeraient entendre ce qu'il en est pour vous. Il est temps de commencer à en chercher une autour de vous.

Et maintenant, j'aimerais que vous appeliez quelqu'un.

David L. Conroy, texte original sur metanoia.org

Traduit et modifié par Stéphane Barbery

j'aime bien ce texte, il m'a fait beaucoup de bien alors lisez le en prenant le temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alan007 Membre 1 247 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
je ne suis pas d'accord avec toi alan, dans le sens ou cette personne se juge souvent comme un "poids" pour les siens, ne pense n'avoir plus rien à offrir et se considere comme un boulet, et il ne faut pas oublier non plus que tres souvent, ce geste est un veritable appel au secours, si les proches ne peuvent le voir alors cette personne se sent encore plus en droit de choisir de "partir"

Ouais! c'est ce déconsidéré autant pour soi que pour ces proches!?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zouzou60 Membre 97 messages
Forumeur en herbe‚ 46ans
Posté(e)
Toutes personnes n'a pas les memes raisons de se suicider. :snif: Pour une personne sans attache à la vie et si il y voit un monde meilleur,et que l'acte est réfléchi peut etre. :snif: Mais pour une personne qui laisse derrière lui un etre aimer, ou des enfants ou meme toutes les personnes qui l'entouraient, je vois sa comme un geste LACHE, car il laisse une bonne partie de ses problèmes et des questions sans réponses a tous ces personnes qui vivaient près de lui. ;) La perte d'un etre cher laisse des souvenirs qui sont très dur psychologiquement car ils nous rappellent en permanence que cette personne si chère a nos yeux n'est plus de ce monde. :o Il est très difficile d'accepter, la douleur reste trop forte et la vie est bien réelle. :o Dans la chanson " Puisque tu pars " il est dit; " PUISQUE C'EST AILLEUR QU'IRA MIEUX BATTRE TON COEUR ET PUISQUE NOUS T'AIMONS TROP POUR TE RETENIR ". C'est peut etre vrai aussi, mais dur a encaisser. ;)

une personne qui laisse des enfants derriere soi , comme tu dis, mais ces enfants seront peut etre mieux aussi si la personne n'est plus la, Pense que ces enfants en ont peut etre marre aussi d'avoir un parent qui n'en voit pas le bout, qui se bat sans jamais y arriver, moi je ne laisse pas des problemes , je laisse une vie qui n'en vaut plus la peine, voir un parent se detruire de jours en jours , excuse moi mais c'est pas une vie pour eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosebud81 Membre 300 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
Faible peut etre pas! mais pour une personne qui à une famille a charge peut etre.........je veux y aller sur la pointe des pieds!.........égoiste!! (désolé)

Je pense qu'une personne qui se suicide est deconnectée de la realité . La souffrance mentale ressentie pour en arriver la doit etre terrible . On ne peux pas parler d'egoisme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alan007 Membre 1 247 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Faible peut etre pas! mais pour une personne qui à une famille a charge peut etre.........je veux y aller sur la pointe des pieds!.........égoiste!! (désolé)
Je pense qu'une personne qui se suicide est deconnectée de la realité . La souffrance mentale ressentie pour en arriver la doit etre terrible . On ne peux pas parler d'egoisme !

Je ne sais pas, chaque "cas" est particulier. J'ai un pote qui est passé à l'acte, mais je peux t'affirmer qu'il était clairvoyant sur la réalitée de la "vie" en général.Et il était trés loin d'etre introvertie, dépressif, névrosé, frusté ect......On est tous "tombé sur le C.." quand on a apris l'irrémédiable!!!Cela été pour nous inimaginable!!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosebud81 Membre 300 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
Je ne sais pas, chaque "cas" est particulier. J'ai un pote qui est passé à l'acte, mais je peux t'affirmer qu'il était clairvoyant sur la réalitée de la "vie" en général.Et il était trés loin d'etre introvertie, dépressif, névrosé, frusté ect......On est tous "tombé sur le C.." quand on a apris l'irrémédiable!!!Cela été pour nous inimaginable!!! :snif:

Peut etre que ton ami ne parlait pas de son malêtre . Dans mon entourage, il y a eu 3 suicides: mon grand pere ,un de mes amis (il avait 19 ans), et un ami de mes parents . Tous les 3 ne parlaient jamais de leurs problemes, ils ne se confiaient pas et semblaient bien dans leur peau . Mais forcement cet acte terrible cache quelquechose !

je pense que les personnes qui sont mal dans leur peau et qui le cache finissent toujours par "peter un cable". :snif:

enfin , ce n'est que mon avis ,c'est vrai que chaque cas est different . ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
singelax Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Pour moi le sucide ses une preuve d'egoisme :smile2: qui pensent pas au autre qui vivent dans un hopital ou dans des pays pauvre il y a aucune raison de se sucider meme si tes laid ou pauvre ou que ta des default mental fo te dire qu'il y'a pire que toi . Et les parent qui laisse leur enfant deriere eux ses bete car meme qui nous foute parfoit des tarte on les aime comeme et je pense que jsui pas le seul a penser sa si tout le monde se sucidait a la premiere dificulter de la vie tout le monde serait mort se jour meme.

Modifié par singelax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je pense que le sucide est un acte courageux lorsqu'il n'y a plus de viabilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baronnedewarens Membre 252 messages
Forumeur activiste‚ 41ans
Posté(e)

Le suicide peut aussi être un défi à la société, à la vie, c'est un acte individuel d'autodélivrance qui ne s'oppose pas à la collectivité. C'est le refus d'une vie jugée aliénante. L'expression d'une liberté humaine et d'une remise en cause de la société parfois aussi.

Durckheim, qui est l'un des fondateurs de la sociologie, disait qu'il existait un rapport entre la force du lien social et le taux de suicide. Pour lui, moins il y a d'intégration, plus le nombre de suicides augmente.

Le suicide c'est un choix grâce auquel l'homme peut se mettre en conformité avec sa dignité d'être humain, et refuser, au nom de sa liberté, toute forme de déchéance.

La dignité de l'être humain, c'est bien de pouvoir être maître de sa vie comme de sa mort. Il peut être un acte noble et responsable de quelqu'un qui constate ou décide en pleine lucidité qu'il ne peut plus ou ne veut plus "remplir sa tâche". Les épicuriens se tuaient avec noblesse et ironie. Les stoïciens voyaient là , la marque suprême de la liberté.

C'est en fait un choix, celui de sortir de la vie, comme on sortirait d'une pièce enfumée! C'est une revendication au droit le plus élémentaire et le plus fondamental : le droit à la vie! 

Modifié par baronnedewarens

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

A mes yeux, le suicide est une réponse à un profond désespoir. Ce n'est ni une preuve de faiblesse, ni une preuve de courage. C'est le triste résultat d'une maladie, qui est la dépression nerveuse et qui n'a pas trouvé le traitement pour la soulager.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mujerelibre Membre 266 messages
Forumeur activiste‚ 40ans
Posté(e)

le suicide montre à la communauté ses travers, ses insuffisances! l'homme est le fondement de la société et celle ci ne peut que réprouver un acte qui est la pure expression de sa propre faillite.

Pendant longtemps le suicide a été considéré comme une atteinte à l'Etat et poursuivi comme délit, car si l'on considère que l'individu a des devoirs envers la collectivité, le suicide peut être un acte d'insoumission. C'est un constat d'échec

Meme si les causes peuvent être nombreuses : exclusion, désespoir, solitude, incompréhension, maladies, les causes renvoient toujours à la société, à ce qu'elle n'a pas réussi à faire pour garder un être en son sein.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité xyleme
Invité xyleme Invités 0 message
Posté(e)

pourquoi ne doit-on pas se sucider? encore une vieillle croyance religieuse !

quelle prétention humaine,

ne pas devoir se suicider car chaque vie est importante!

remarque que les animaux aussi on l'instinct de survie !

mais ils savent, visiblement se suicder quand il le faut...

je ne sais plus quelles bêtes (des mulots) se jettent d'une falaise pour réguler leur populat. quand ils voient qu'il n'y a plus à manger ! et ce régulierement !

autre exemples les chats malades qui se sucident quand y'a pas d'espoir, ...

-enfin le sucide, c'est pas la fin.. "du monde"! (au contraire)

OK la fin d'une vie... mais je suis pas contre..,un pollueur de moins..-

se sont des courageux! ils savent se qu'ils laissent et vont peu être même surement vers rien! mais bon..

moi j'y pense mais j'aime trop ma vie (et la vie en générale)

(et c'est ce qui me pousse vers cette porte justement ! )

un jour de grand courrage... qui sait !

Modifié par xyleme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Angie
Invité Angie Invités 0 message
Posté(e)

Le suicide peut passer pour une faiblesse car on fuit ainsi les aspects de la vie qui nous dérangent. A côté, il faut beaucoup de courage pour passer à l'acte. Mais il faut aussi savoir que beaucoup de tentatives ne sont que des appels à l'aide.

Bref sujet vaste pour lequel trouver une réponse est difficile voir impossible

D'autant plus que chaque cas est différent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
patrice69 Membre 424 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

En france

200 000 tentatives de suicides

13 000 suicides

Première cause de mortalité chez les jeunes.

Et certains parlent d'honneur, de liberté ou au contraire de lâcheté, de faiblesse d'esprit, d'égoïsme.

N'importe quoi !

Vraiment aucune compassion, humanité, compréhension ou délicatesse.

La plupart du temps, ce sont des gens malades ( toutes formes de dépression essentiellement ). C'est l'entourage qui n'a pas vu ou su détecter à temps des comportements ou des paroles suicidaires, ou des signes avant-coureurs.

Tout ce qu'on peut lire, c'est des gens qui magnifient le suicide - qui mettent sur un piedestal une maladie, ou des gens qui l'accusent - qui reprochent aux malades d'être malades.

Quant au suicide rituel ou religieux, sur les 200 000 tentatives, ça doit représenter un infime pourcentage et encore.

Ca en dit long sur nos sociétés vis-à-vis de la maladie et de la mort. C'est sûr ça fait pas " people ".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gravellegg Membre 24 565 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)

pour moi,la vie se gére un pu comme un porte monnaie

quant tu est arrivé au bout de tout

certains se disent,je n,y arriverais jamais,et choisissent le suicide

c,est assez triste,même a genoux,tu peut te relever,encore en faut il la volonté

voila pour ma facon de voir cela :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
thor2 Membre 261 messages
Forumeur activiste‚ 40ans
Posté(e)

Questions essentiels! oui, nom? perso, je pense qu'il faut de le "gueule" pour se tirer une balle, et, je ne le pourrais pas! ,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LéNa0311
Invité LéNa0311 Invités 0 message
Posté(e)

Ce n'est ni un acte de faiblesse ni de courage!... c'est un acte de souffrance (ultime) , de désespoir...

Je ne comprends pas que ce genre de questions stupides au sujet du suicide se pose encore: faiblesse ou courage? !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant