La Birmanie - manifestations, junte et ONU

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

La junte birmane procède à de nouvelles arrestations

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 03.10.07 | 09h19 ¿ Mis à jour le 03.10.07 | 09h26

Juste avant l'aube, mercredi 3 octobre, les militaires ont procédé à de nouvelles arrestations à Rangoun. Selon plusieurs témoins, au moins huit camions où s'entassaient des prisonniers ont quitté la ville pour une destination inconnue. On ne connaît pas non plus le nombre de manifestants arrêtés depuis le début des protestations en faveur de la démocratie. Mais selon Paulo Sergio Pinheiro, rapporteur spécial de l'ONU sur les droits de l'homme pour la Birmanie, ils seraient "des milliers".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

xenops Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)

J-Luc a envoyé les informations suivantes:

En, Europe on ne formule pas de condamnations véritables de la Birmanie pour son mépris des droits de l'homme et son institution du travail forcé imposé à la paysannerie, mais on formule des remontrances et des v¿ux pour que cela change

C'est quand même extraordinaire!

Comme les anciens rois, le général dictateur s'est entouré de moines auxquels il demande conseil en leur confiant le soin de se livrer à l'examen des augures fournis par les astres et en président dans des cérémonies propitiatoires susceptibles

Merci pour le post it J-Luc, je ferai attention...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

L'armée desserre son emprise à Rangoun

07.10.07 | 09h52

Par Aung Hla Tun

RANGOUN (Reuters) - La junte militaire au pouvoir au Myanmar a réduit de façon spectaculaire dimanche la présence des forces de sécurité à Rangoun, la première ville du pays, apparemment convaincue d'avoir étouffé le mouvement de protestation emmené par les moines bouddhistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Arrestations musclées, interrogatoires, tortures, des moines birmans témoignent

LEMONDE.FR | 08.10.07 | 17h07 ¿ Mis à jour le 08.10.07 | 17h26

Parqué pendant six jours dans un hangar surchauffé avec mille autres moines, un jeune bonze birman de 18 ans décrit, à l'Agence France Presse, les conditions inhumaines de son arrestation et de son emprisonnement par la junte, survenus ces dernières semaines. "Nous avons été battus, plusieurs fois, à coups de poing et de pied ou avec des bâtons. Puis nous avons été répartis en groupes de dix et interrogés un par un. Ils voulaient savoir si nous avions participé aux manifestations et qui était le meneur dans notre monastère", confie le moine, sous couvert d'anonymat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aureliane Membre 707 messages
Forumeur forcené‚ 109ans
Posté(e)

Total en Birmanie : la vérité (ou comment l'armée birmane force les villageois sous la menace des armes à travailler sur les chantiers de Total)

http://video.yahoo.com/video/play?vid=1079084829

http://www.fidh.org/communiq/2002/bu2908f.htm

Paris, le 29 août 2002

Une plainte avec constitution de partie civile vient d'être déposée en France par deux ressortissants birmans contre des responsables des sociétés TOTALFINAELF SA et sa filiale birmane TEPM, pour séquestration dans le cadre du chantier de gazoduc de Yadana.

Les dirigeants de TOTALFINAELF, y compris Messieurs Thierry Desmaret et Hervé Madeo, dirigeants à l'époque des faits, sont notamment accusés par les victimes d'avoir, dès l'ouverture du chantier, en pleine connaissance du travail forcé en Birmanie, eu recours à des travailleurs forcés par letruchement de l'armée birmane, et ce au bénéfice du projet de TOTAL. Il est en outre démontré que, dans la commission de l'infraction, le rôle des personnes visées a été déterminant et que, entre les acteurs français et birmans du projet, il y a eu simultanéité d'action et assistance réciproque...

http://www.fidh.org/communiq/2002/bu1705f.htm

Paris, le 17 mai 2002

Le 25 avril dernier, une plainte a été déposée en Belgique par quatre victimes birmanes soutenues par Action-Birmanie contre la société TotalFinaElf, pour complicité de crimes contre l'humanité sur le fondement de la loi belge dite de compétence universelle. L'actuel PDG de TotalFinaElf Thierry DESMARET et le Directeur de Total Myanmar Exploration Production pour la période de 1992 à 1999, Monsieur Hervé MADEO sont également visés dans la plainte pour complicité de crimes contre l'humanité....

...De nombreux témoignages, notamment de déserteurs de l'armée birmane ainsi que d'employés de TFE, démontrent que TFE a à plusieurs reprises fourni un soutien logistique à l'armée dans la région, en particulier lors d'opérations militaires de grande ampleur. Ce soutien a notamment pris la forme de prêts d'hélicoptères. Des documents récemment parus dans la presse confirment, s'il en était besoin, ce fait.

3. Enfin, la FIDH et la LDH estiment parfaitement hypocrite de prétendre n'avoir jamais "apporté de rémunération" aux forces armées birmanes...

Modifié par Aureliane

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Un dialogue de sourds s'engage à Rangoun

Bangkok FLORENCE COMPAIN. Le Figaro

Publié le 10 octobre 2007

Actualisé le 10 octobre 2007 : 08h54

Les gestes de la junte à l'égard d'Aung San Suu Kyi sont jugés hypocrites par l'opposition.

UNE TRISTESSE infinie sur le visage d'Aung San Suu Kyi et une moue disant toute l'irritation du généralissime Than Shwe : les photos officielles de la mission onusienne en Birmanie résument parfaitement la situation. « Aung San Suu Kyi est devenue un outil de chantage », explique le pamphlétaire Lwin Zaw, en exil en Thaïlande. « Quand la pression internationale devient trop forte, Than Shwe laisse entrevoir la perspective d'un dialogue avec sa prisonnière. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Démonstration de force de la junte birmane à Rangoun

LEMONDE.FR avec AFP | 13.10.07 | 16h19 ¿ Mis à jour le 13.10.07 | 16h19

Après avoir durement réprimé les manifestations de bonzes en août et septembre, le régime birman s'est livré, samedi 13 octobre, à une démonstration de force.

100 000 personnes, selon les autorités, ont participé sous la pluie à un rassemblement organisé dans un stade de Rangoun par le gouvernement. Dans l'assistance, beaucoup de fonctionnaires et de miliciens favorables à la junte de l'Union Solidarity and Development Association (USDA).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Le Conseil de sécurité unanime "déplore" la répression en Birmanie

LE MONDE | 12.10.07 | 16h41 ¿ Mis à jour le 12.10.07 | 16h41

NEW YORK (Nations unies) CORRESPONDANT

S'exprimant pour la première fois formellement sur la situation en Birmanie, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, jeudi 11 octobre, une déclaration unanime pour "déplorer vivement l'utilisation de la violence contre les manifestations pacifiques" qui se sont tenues dans le pays en septembre. Le texte initial, rédigé par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, proposait de "condamner la violente répression par le gouvernement birman", mais a été édulcoré sous la pression de la Chine et de la Russie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

En dépit des pressions internationales, la junte birmane n'envisage aucun changement politique

AFP | 16.10.07 | 07h00 ¿ Mis à jour le 16.10.07 | 08h18

Le régime militaire en Birmanie a affirmé, mardi 16 octobre, n'avoir aucune raison de "changer de direction" en dépit de toutes les actions internationales entreprises ou envisagées pour faire cesser la répression contre des opposants."Nous allons continuer. Il n'y a pas de raison de changer de direction", assure le quotidien officiel New Light of Myanmar, contrôlé par la junte, ajoutant : "Nous écarterons tous les obstacles qui seraient devant nous."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aureliane Membre 707 messages
Forumeur forcené‚ 109ans
Posté(e)
Le Conseil de sécurité unanime "déplore" la répression en Birmanie

LE MONDE | 12.10.07 | 16h41 ¿ Mis à jour le 12.10.07 | 16h41

NEW YORK (Nations unies) CORRESPONDANT

S'exprimant pour la première fois formellement sur la situation en Birmanie, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, jeudi 11 octobre, une déclaration unanime pour "déplorer vivement l'utilisation de la violence contre les manifestations pacifiques" qui se sont tenues dans le pays en septembre. Le texte initial, rédigé par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, proposait de "condamner la violente répression par le gouvernement birman", mais a été édulcoré sous la pression de la Chine et de la Russie.

Ca "déplore", ca "condamne".... Tout le monde s'en contrefout de la Birmanie... quel scandale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
birmanie.gif

Boudé par la junte birmane, Gambari voit Aung San Suu Kyi


Jeudi 08 novembre - 14:19

Le représentant spécial de l'Onu pour le Myanmar, Ibrahim Gambari, a quitté Rangoun après y avoir rencontré l'opposante Aung San Suu Kyi mais sans avoir pu voir le chef de la junte militaire, le général Than Shwe.



Le diplomate nigérian regagne New York où il fera la semaine prochaine au Conseil de sécurité un compte rendu sur sa mission de six jours en ex-Birmanie visant à amener la junte à s'ouvrir à la démocratie, comme le souhaite la communauté internationale.



Source: L\'Express

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
birmanie.gif

Birmanie : Aung San Suu Kyi autorisée à rencontrer la direction de son parti


Vendredi 09 novembre - 10:09

La chef de file de l'opposition birmane, Aung San Suu Kyi, assignée à résidence à Rangoun, a été autorisée par la junte à rencontrer, vendredi 9 novembre, la direction de son parti politique, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), au lendemain d'une nouvelle mission de l'envoyé spécial des Nations unies, Ibrahim Gambari, auprès des militaires au pouvoir en Birmanie.



Interdites par la junte, de telles consultations entre le Prix Nobel de la paix et ses partisans ne s'étaient pas tenues depuis mai 2004. C'est là le principal résultat d'un séjour de M. Gambari par ailleurs marqué par la volonté des militaires birmans de camper sur leurs positions de façade : face à la réprobation internationale envers la brutale répression de septembre-octobre à l'encontre des manifestations menées par les bonzes bouddhistes, ils ont rejeté toute "ingérence" extérieure dans le processus politique par lequel ils entendent forger des institutions destinées à leur garantir le pouvoir effectif à l'avenir.


Source: LE MONDE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant