lost flame

Membre
  • Compteur de contenus

    171
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de lost flame

  • Rang
    Forumeur inspiré
  • Date de naissance 20/02/1973

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    franche-comté
  1. Coucou ! Alors comment ça va pour toi ? Ca s'arrange ?

    Courage :)

  2. bonjour et gros bisous

  3. Urgent - Besoin d'aide ! enceinte à 17 ans

    bonjour... dur de t'aider, je ne suis pas dans la tête de ton ami... je peux juste te raconter comment moi j'ai vécu la situation, ma première grossesse. j'avais 20 ans. et comment j'ai vécu "cette" IVG (j'en avais 29). lorsque j'ai accouché de mon premier fils, j'avais 20 ans donc... rien de catastrophique (je trouve). ma famille était atterrée, les médecins aussi... pour tout le monde, j'étais trop jeune, même si cela faisait deux ans que je m'assumais (boulots pour financer appart, etc pendant mon BTS). à l'hôpital, les médecins n'étaient pas "encourageants" : jeune maman diplômée certes, mais sans boulot (arrêt des études en juin, début de grossesse mi-juillet), loin de sa famille, avec le futur papa... mais dans un studio. galères financières... mais au final, je me suis débrouillée (je donnais des cours de soutien en échange d'habits pour mon bébé, de jouets, etc). pour les petits meubles, j'avais rénové ce que j'avais trouvé chez Emmaüs. accouchement pas top, mais de suite une complicité incroyable avec mon trésor... les infirmières ne voulaient pas que j'allaite, "petite jeunette, vous allez vous fatiguer"... et mon allaitement s'est super bien passé. aujourd'hui, T. a 15 ans, je ne regrette rien ! il n'avait pas beaucoup de jouets, mais le plus beau jouet... c'était moi ! lorsqu'il a eu 15 mois, j'ai trouvé un travail à mi-temps. le reste de ce temps, je l'emmenais promener, on jouait à la pâte à sel (ça ne coûte pas cher !), aux cubes (avec des pots de yaourt vides !), je lui lisais des histoires... on jouait à cache-cache... ma petite dernière a bien plus de jouets que son frère au même âge, mais j'ai moins de temps à lui consacrer... si elle avait le choix, je sais ce qu'elle choisirait ! avance dans le futur... en 2001, je me sépare du père de mes fils, il est très clairement homosexuel et malheureux avec nous. je prends la décision. septembre, j'ai le cancer. chimio. mes deux garçons et moi, on se serre les coudes. quelques mois plus tard, je rencontre celui qui deviendra mon mari. je souffre de terribles migraines, arrête la pilule sur les conseils de mon médecin et, dans l'attente d'un nouveau cycle, utilise des ovules contraceptifs + préservatifs. manque de bol total, grossesse. ne ricanez pas, ça arrive. mon futur mari paniqué (lui à Paris, moi en Franche-Comté, deux mois que l'on se connaît et que l'on se voit quand mes fils sont en week-end chez leur papa), le médecin idem : impossible de mener à terme cette grossesse sans risques (je sors de la chimio). je me résouds à l'IVG avant le délai légal. dernière image avant de sombrer dans l'anesthésie : la sage-femme me tient la main, je pleure. je ne regrette pas l'IVG : c'était mieux pour tout le monde. mais j'en ai souffert. je pense qu'il faut se faire confiance parfois, miser sur ses capacités et sur l'avenir. le seul bémol, c'est ton ami. demande-lui s'il ne se sentira pas comme avec un couteau sur la gorge... auquel cas, ne cours pas ce risque. bon courage, bisous :smile2: j'édite ce message car je me rends compte... de la date. j'espère que sisfi nous donnera de ses nouvelles, quelle que soit sa décision. je maintiens mon message cependant, il peut servir... à d'autres.
  4. Adultère virtuel

    c'est sûr, on ne commet pas d'adultère avec un pc. mais... c'est sur le fantasme que se pose la problématique. le tout est de savoir si on est "open" ou pas pour que son conjoint fasse fantasmer quelqu'un d'autre. il y a aussi autre chose : je n'ai pas le sentiment de faire du mal en écrivant des textes érotiques par exemple, mais mon mari le perçoit comme une invitation aux autres forumeurs à me "draguer" virtuellement. c'est un fait qu'un semblant de jeu peut naître de ça (la charge fantasmatique est bien là) mais je ne le fais pas pour cette raison là. je sais que sa "limite" à lui est placée bien bas : aussi, tout ce qui est cam, ou même mp ambigü, ça ne passerait pas. si je peux satisfaire mon goût pour certaines choses sans le faire souffrir, tant mieux... c'est vrai que l'idéal serait de ne pas considérer son amoureux(se) comme une possession, y compris d'un point de vue virtuel. mais si je me "soumets" volontiers à ses limites à lui, c'est que les miennes sont assez restrictives aussi. finalement, il y a les mêmes écueils sur le net que dans le réel : parfois, les échanges sont soft, amicaux, puis dérivent. et si dérive il y a, les raisons sont identiques dans les deux cas : besoin de plaire à cause d'un climat d'indifférence au foyer, insatisfaction... peur de ne plus faire fantasmer son conjoint. et la tentation peut être là, en se disant "non, je ne fais rien de mal REELLEMENT" : je le sais bien... mais je ne me permets que ce que, moi-même, je pourrais supporter de sa part... c'est-à-dire... pas grand-chose :smile2:
  5. Je suis triste

    mais si tu relâches carrément la pression, ça n'oblige à rien... la seule solution que j'ai trouvée, c'est d'être moins dirigiste, moins dans le contrôle... c'est-à-dire que ce n'est pas à moi de décider QUAND telle ou telle chose doit être faite. ni COMMENT elle doit être faite. après tout, s'il préfère s'occuper de ça le lendemain plutôt que le soir même, pourquoi pas... mais je lui ai expliqué que ça devait être fait à un moment ou à un autre, car j'ai moi aussi besoin de décompresser. et puis soyons honnête : il est vrai qu'à un moment, Bree Van de Kamp, ben... c'était moi :smile2:
  6. avec le temps va, tout s'en va...

    j'ai bien relu mes interrogations, vos réponses... j'ai compris beaucoup de choses. par exemple, tout le monde sait qu'il faut d'abord s'aimer soi-même pour pouvoir aimer autrui. et si on m'avait dit que ce serait cela (entre autres) le noeud du problème dans mon couple, j'aurais éclaté de rire en disant "tu m'as bien regardée ? tu me prends pour une abrutie ?"... mais entre le savoir pour les autres et en prendre conscience pour soi-même, il y a un fossé très large... ce que je peux être bête parfois :smile2: ... demain, journée rien que tous les deux, je lui ai écrit tout ce que je ressentais et comment j'ai évolué ces derniers temps. il lira ma lettre lorsqu'il le voudra, demain... il faut qu'on se retrouve calmement, sereinement. merci à mrlau, eolune, toupine, aliénor. et tous les autres. je sais à présent ce que je veux vivre... j'attends beaucoup de la médiation, j'attends beaucoup de moi-même...
  7. Je suis triste

    c'est une plaisanterie ! pas assez de recul pour voir ses propres lacunes... je pense qu'expliqué en long, en large et en travers, ce n'est pas difficile de comprendre que sa compagne (dans le cas présent) ait besoin d'aide et de solidarité, juste histoire de ne pas se sentir seule et de porter sur ses seules épaules le poids des trucs chiants et répétitifs du quotidien. c'est si dur que ça, de comprendre que passer un peu plus de temps avec elle et un peu moins sur le PC serait le bienvenu ? mon sentiment est que les hommes (du moins ceux qui sont concernés par le non-partage - du temps, des tâches quotidiennes - etc...) savent ce qui serait bien pour le couple dans ce domaine, mais que ça ne les intéresse pas, et qu'ils espèrent nous avoir à l'usure. désolée pour la virulence de mes propos... mais pour l'avoir vécu avec mon ex-compagnon et avec mon mari, la seule réponse que j'avais quand je disais "si on partageait tout cela, on aurait plus de temps à se consacrer l'un à l'autre", était "oui, mais c'est pas intéressant"... comme si la femme ressentait comme épanouissant le fait d'entretenir le foyer SEULE...
  8. Je suis triste

    bah oui... monsieur est macho... tu sais quoi ? mon mari, ça fait en gros quelques jours qu'il reconnaît l'utilité du partage des tâches... et ça fait 7 ans qu'on est ensemble... alors oui, comme te l'a conseillé cette super forumeuse qu'est... euh... moi :smile2: , bosse pour toi. c'est ta priorité pour l'instant. courage.
  9. sans sexe

    que nenni monsieur. c'est juste que je suis douée pour la poésie, mowa :smile2:
  10. couple a 3 amour à 3 c'est possible?

    c'est mignon, les flirts virtuels, quand même. mais seras-tu prêt à tenir la bassine et à m'éponger la bouche ? hein ? :smile2: c'est une grippe intestinale
  11. couple a 3 amour à 3 c'est possible?

    bah non. chuis grippée donc je peux pas m'amuser :smile2:
  12. sans sexe

    moi je disais ça parce que jusqu'à présent, on lui a proposé quoi ? à mister patchouli ? la branlette. ben oui.
  13. couple a 3 amour à 3 c'est possible?

    mais tu ne peux pas contrôler tes pensées. tes actes, oui (normalement). et puis c'est quoi un fantasme pas raisonnable ? non... j'ai 35 ans... 35 longues et usantes années... mais en fait, t'es plus vieux que moi !! sacrée vieille branche, va !
  14. couple a 3 amour à 3 c'est possible?

    le fantasme est naturel, et souhaitable. celui qui ne fantasme pas... est-il vraiment humain ? c'est plus romantique que "hummmm j'adore les vieilles" :smile2:
  15. couple a 3 amour à 3 c'est possible?

    nonnonnonnonnon, et non et non !!!!! je suis une vieille femme grippée, souviens-t-en :smile2: