Saugnac

Membre
  • Compteur de contenus

    232
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Saugnac

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 17/10/1953

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Landes
  • Intérêts
    Océan, lecture, informatique, tauromachie, rugby, jardinage, musique (classique, jazz, salsa...),... et armagnac le grand-bas

Contact

  1. Les festayres Landais veulent se coucher tard

    Lettre ouverte des Festayres Landais A M. Evence Richard, Préfet des Landes Mont-de-Marsan le 11 mars 2010 LETTRE OUVERTE Monsieur le préfet, A trois jours près, voici maintenant un mois que vous avez connaissance d'une demande d'audience de la part de notre association. A la suite d'un article paru dans la presse, votre cabinet s'est empressé de me signifier que nous serions reçus rapidement. Puis de renvoi en renvoi voilà que vous invoquez « la tradition du devoir de réserve » en période électorale, pour nous indiquer que nous ne serions reçus qu'après le 21 mars. Outre que cette tradition n'est en aucune façon inscrite dans la loi, elle ne concerne que les réunions ou manifestations publiques et est destinée à préserver la neutralité des représentants de l'état dans le débat démocratique lié à des élections. Vous aurez ainsi de la peine, dans les prochains jours, à convaincre l'opinion publique Landaise que les Fêtes et Férias de notre département ont quelque chose à voir avec les élections régionales et que le dialogue avec une association, née de la protestation de plus de 20 000 personnes, désirant vous entretenir de la sécurité de nos festivités, comporte le risque de vous faire sortir de cette réserve. Mais puisqu'il en est ainsi, nous ne pouvons que regretter cette rigidité, ce refus caractérisé de dialogue, mais également nous alarmer, à propos de la sécurité de nos réjouissances, à l'approche du cycle festif de notre département. En effet, Monsieur le Préfet, si vous aviez accepté le dialogue, dont seul peut émerger la raison, nous aurions pu vous faire part et vous expliquer certains points de vue qui à notre sens ont été oubliés ou imprudemment occultés. Bien sûr, nous vous aurions indiqué que les fermetures anticipées avaient déjà été tentées par le passé et que c'est à la lumière de l'expérience que les responsables, en charge des Fêtes, avaient jugé préférable, au contraire, de prolonger les ouvertures. Nous aurions également mis en avant les nombreuses et exemplaires mesures prises, au cours des ans, dans la concertation, afin d'améliorer sans cesse la sécurité. Nous aurions également aimé commenter les chiffres qui selon vous justifient vos mesures en vous expliquant, au-delà des accidents à déplorer, qu'ils démontrent statistiquement et paradoxalement que nos fêtes sont plutôt sûres. En effet, par exemple, on déplore plus d'incidents graves dans le département depuis le début de l'année qu'en 589 jours de fêtes. Nous aurions pu aussi conforter les positions de certaines associations ¿ particulièrement respectables, expertes et compétentes -, qui en matière de sécurité, routière par exemple, vous alertent semble-t-il de longue date pour tenter de vous expliquer les effets « accidentogènes » de l'arrêté que vous avez promulgué. De la même façon, nous aurions relayé, anonymement, vous le comprendrez, l'opinion de certaines entreprises de gardiennage qui s'alarment du rôle que l'on veut leur faire tenir et qui d'une certaine façon revient à les substituer à la force publique. Nous vous aurions également alerté sur la façon dont l'opinion publique Landaise se sentait atteinte dans sa culture et dans ses traditions. Nous aurions tenté de vous faire percevoir le désarroi de nombreux comités des fêtes, ainsi que d'associations et groupes qui y sont liés. Nous vous aurions, dernièrement, informé du risque de graves troubles à l'ordre public que prennent vos services en ne faisant pas respecter les arrêtés municipaux relatifs aux manifestations anti-taurines, comme ce fut dernièrement le cas à Magescq. Nous aurions également aimé partager avec vous une sourde inquiétude relative à une rumeur ou un mot d'ordre qui enfle dans notre jeunesse et qui consiste à dire en quelque sorte « dans ces conditions, nous nous rassemblerons et nous prolongerons la fête de 3h à 7h du matin ». Si par malheur votre immobilisme, votre refus du dialogue continuait à donner légitimité à cela, alors, Monsieur le Préfet, à moins de décréter un couvre feu, vous endosseriez la responsabilité de tout évènement fâcheux qui pourrait en découler. Bien sûr, ceci n'est qu'un résumé succinct et nous aurions également pu vous faire part d'un certain nombre de mesures de bon sens qui à notre avis devraient être prises pour améliorer la sécurité de nos Fêtes. Sachez, Monsieur le Préfet, qui semblez si mal connaître la culture Landaise, que les habitants de ce département, au-delà de leurs légitimes opinions politiques personnelles sont de fervents républicains. Ils ne peuvent percevoir au travers de cette attitude de blocage, qu'une image ternie de nos institutions. Enfin, parce que nous sommes particulièrement inquiets de la situation ainsi créée, nous nous permettons d'adresser copie de cette lettre à Monsieur le Ministre de l'intérieur, mais aussi aux parlementaires Landais en leur demandant une intervention des plus rapides auprès du gouvernement. Il n'est pas encore trop tard et c'est la main tendue, dans une attitude constructive de dialogue que nous nous permettons de renouveler notre demande d'audience. Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de nos sentiments très respectueux. V. CHARBONNIER Président Association des Festayres Landais
  2. Les festayres Landais veulent se coucher tard Depuis maintenant quelques semaines, plus de 20 000 personnes contestent sur facebook un arrêté préfectoral prévoyant une fermeture anticipée des Fêtes et Ferias Landaises. S'appuyant sur des arguments "sécuritaires", l'arrêté en question soulève une levée de boucliers aux quatre coins du département. Les Maires des deux principales villes, Dax et Mont-de-Marsan ont d'ores et déjà invité le Préfet à revoir sa position. Issue du groupe facebook "NON à la fermeture des fêtes à 3h dans les Landes!", qui compte à ce jour plus de 20000 fans, une association s'est créée pour défendre les Fêtes et Férias Landaises et les valeurs culturelles qui y sont attachées. Cette association, des Festayres Landais, s'est donné comme objectif d'appeler à un rassemblement festif d'une ampleur inégalée à ce jour dans le département. Elle réclame la suspension de l'arrêté et l'ouverture de discussions. Elle devrait être reçue prochainement par le préfet. En effet, les Fêtes et Férias Landaises dont l'essence même est la convivialité, ne méritent pas d'être victimes de discours sécuritaires. En 589 jours de fêtes, le Préfet ne note que 3 incidents graves, dont malheureusement deux décès, qui relèvent plus de l'accident que de la délinquance. Ces chiffres montrent en rapport aux centaines de milliers de personnes, autochtones mais aussi vacanciers, que les rues des Fêtes du Sud-ouest sont bien plus sûres que celles de nombreuses villes de France. Vous aussi vous pouvez aider les Landais qui sont heureux de vous accueillir chaque été. Rendez vous sur le site des Festayres Landais ou bien sur facebook, mais aussi ici, et apportez votre soutien pour que les Fêtes soient belle et que perdure la convivialité.
  3. Haïti : Adoption ou Rapt ?

    Je crois que tu réponds de façon sensée à ta propre question : C'est bien ce que je ressent ! Rien que le prix du voyage permettrait probablement à la famille biologique d'élever un enfant durant des années !
  4. Haïti : Adoption ou Rapt ?

    Bonjour, Mon titre est je le conçois un peu provocateur. Cependant, pour avoir regardé Envoyé Spécial il y a deux jours, quelques questions me taraudent l'esprit sur les adoptions de petits Haïtiens. Qu'avons nous vu? Les parents biologiques d'enfants abandonnés dans des orphelinats en vue d'une adoption, venus pour les retrouver... Autrement dit, même si je ne souhaite pas jeter la pierre aux familles européennes en mal d'enfants, de nombreux petits Haïtiens "adoptables" ont encore leurs vrais parents, ne sont pas orphelins. Ils sont simplement remis aux orphelinats en vue d'adoption parce que leurs parents biologiques sont trop pauvres pour les élever ! Alors, n'est-ce pas profiter de la misère de ces gens là? L'intérêt des enfants est-il vraiment pris en compte par ces parents adoptifs qui déclarent les aimer tant? Ne suffirait-il pas de quelques euros, dans un pays où le revenu par habitant est si faible, pour permettre aux familles d'élever leurs enfants dignement? En fait ces familles adoptives ne font-elles pas preuve d'un profond égoïsme en déracinant définitivement ces enfants, en les enlevant à leurs parents biologiques, par force consentants? Tout cela bien sûr en affichant une compassion "dégoulinante" !
  5. Topik pour les enfants

    Et si on faisait remonter ce topik ? ></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed src=" type="application/x-shockwave-flash" width="480" height="381" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always"></embed></object><br /><b><a href=" d'enfants ESMA</a></b><br /><i>envoyé par <a href="http://www.dailymotion.com/Maievsoldier">Maievsoldier</a></i></div>">></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed src=" type="application/x-shockwave-flash" width="480" height="381" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always"></embed></object><br /><b><a href=" d'enfants ESMA</a></b><br /><i>envoyé par <a href="http://www.dailymotion.com/Maievsoldier">Maievsoldier</a></i></div>" type="application/x-shockwave-flash" width="425" height="350" allowfullscreen="true">
  6. Un petit salut puisqu'on ne te vois plus guère.

  7. Je vous emmène sur ma plage déserte des Landes

    Bonjour, Longtemps que je n'étais venu ici; merci pour vos messages
  8. Tous pour 1 000 000 de messages pour le 31 décembre 2018

    je fais un effort !
  9. Les larmes de gemme

    Je réponds ici en particulier à Asky car son message me touche profondément. Je connais bien sûr le poème par coeur et je vais le remettre ci-dessous. Quand j'étais enfant et même plus tard, les pins étaient encore résinés. On allait dans la forêt ramasser les "gemmelles" (je ne sais pas si c'est français). Il s'agissait des fines tranches de bois tombées pour faire l'entaille sur le tronc afin que coule la résine. On s'en servait pour allumer le feu : mieux que tous les allume-feux actuels. Certains aussi des plus pauvres s'en servaient pour s'éclairer alors que cela produisait une fumée âcre et épaisse. Et puis lorsqu'on courait la lande, pour peu qu'il ait plu les jours précédents, enfants, nous buvions l'eau de pluie recueillie dans les pots de résine. Elle était sensée nous guérir de tous les maux ! Elle avait le goût bien sûr de la résine, pour ceux qui ne connaissent pas de l'essence thérébentine; ce n'était vraiment pas bon et pourtant qu'est-ce que c'était bon ! Qui à déjà goûté à la liberté? Voilà Asky tu m'as bien eu avec Théophile...
  10. Les larmes de gemme

    Sans commentaire :
  11. Aquitains

    Landes, bonjour !
  12. Tous pour 1 000 000 de messages pour le 31 décembre 2018

    1240 en un mois, ça ne fait que 12000 dans l'année, va falloir se multiplier par cent !
  13. Ces appréciations ne sont issues que de votre propre sensibilité, vous supposez que le toro souffre, qu'on le torture, qu'on prend un plaisir malsain à le tuer ! C'est là que vous avez tout faux. Mais à quoi bon discuter, je vous laisse à vos... interprétations.
  14. Je vous emmène sur ma plage déserte des Landes

    Bonjour et Merci Generallee et Asky Je suis allé en reconnaissance aujourd'hui le résultat est là